Une balade de Tokyo à Nikko

Pour consulter le road-book, rendez-vous à cette adresse : http://goo.gl/maps/vqRFF

Nikko est une ville située à environ 140km au nord de Tokyo. Très connue pour nombre de ses temples classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et la nature y est très préservée.  J’y suis allé en hiver 2011, automne 2012 et à l’occasion de la visite d’un ami au Japon, je lui ai proposé de nous y rendre pendant ce mois d’aout.

Pour s’y rendre, depuis Tokyo, il suffit de prendre l’autoroute Tohoku Expressway direction Utsunomiya ou Fukushima. Il est possible de sortir à Utsunomiya, ce que nous avons fait, les routes étant belles à partir de là, ou de continuer par l’autoroute pour arriver directement à Nikko.

A Nikko, l’hébergement peut être cher, ainsi, nous avons fait du camping. Il existe beaucoup de campings autour de Nikko mais, de notre coté, nous avons choisi l’option du camping sauvage. Il faut savoir qu’au Japon, il y a beaucoup de bains publics (Sentô銭湯), et la région de Nikko est réputée pour ses sources thermales, appelé Onsen 温泉. Ces endroits sont souvent indiqués avec le caractère ゆ qui se lit « yu ». Ainsi, c’est particulièrement agréable de se baigner au cours d’une balade dans l’un de ces endroits, et aussi d’en profiter pour se laver. Le prix d’entré de ces endroits est généralement situé autour de 800 yens.

Pour trois jours sur place, nous avons fait deux balades ainsi que la visite des temples de Nikko.

Le premier circuit situé au nord est particulièrement beau et, il y a peu de circulation, tout du moins les deux fois ou je m’y suis rendu. Le trajet emprunte une route payante, la route 19 (400 yens pour les motos) mais, franchement impressionnante. C’est beaucoup de virages, épingles à cheveux, le tout entouré par une foret dense. Sur le chemin, il y a la possibilité de prendre une pause dans une source thermale que j’ai indiquée sur le road-book.

Nord de Nikko

Le second circuit est très impressionnant particulièrement en automne. Le feuillage des arbres à Nikko prend des couleurs éclatantes en faisant pour moi la plus belle des saisons pour visiter cet endroit. Par contre, il y a beaucoup plus de circulation sur ces routes. Une section est à sens unique (la route se séparant en deux embranchements) si bien qu’à l’allée, il y est aisé de doubler. En effet, bien souvent il est interdit de doubler sur les routes nationales au Japon s’il n’y a pas deux voies. Cela est visible lorsque la séparation entre les deux voies est matérialisée par une ligne jaune continue.

Ouest de Nikko

Nikko est donc une destination à découvrir, particulièrement à moto, particulièrement en automne. Mais, chaque saison change la nature de cet endroit unique.

2 thoughts on “Une balade de Tokyo à Nikko

    • Merci ! Heureux que cela puisse contribuer à l’envie de pratiquer la moto dans ce pays. C’est vraiment une très bonne destination pour la moto. Je vais rajouter un autre road-book déjà prêt autour du mont Fuji, c’est une route incroyablement belle aussi.
      Si vous vous y rendez, faites moi signe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*