Quand tu veux péter un retro

Anti motos, celui qu’on entend au loin arriver avec son argumentaire déjà bien rodé… On le voit venir à mille lieux mais, démonter son argumentaire réducteur; simpliste, élémentaire et dont il est convaincu lui même prendrait un temps qu’il ne nous laisse pas.

Et l’un de ces étendards est celui du coup de botte ou du rétroviseur cassé. Comme partout, il y a des cons, chez les motards aussi. Mais, il m’a bien souvent pris l’envie de casser un rétroviseur trop inutile à certains automobilistes. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de taper comme un forcené sur la vitre d’un conducteur ayant décidé de se rabattre sur moi, sans aucun clignotant… bref, des situations que j’imagine bien malheureusement trop banales chez les conducteurs de deux roues.

Je n’ai jusqu’alors jamais réellement pu prouver mes dires. Car il faut l’admettre, les agissements criminels de certains usagers de la route à l’égard des motocyclistes sont tellement dur à croire qu’ils sont difficilement crédibles. Le monde motard connait sa mauvaise foi légendaire qui en fait son charme, alors, comment croire ces témoignages ? Face à ça, vous avez le gars respectable, en costume trois pièces, qui vous assure que les motards sont tous des trompes la mort qui balancent des coups de bottes dans toutes les portières de bagnoles, le tout face au guignol en cuir et casqué avec l’allure d’un criminel tel que Hollywood sait nous les servir.

Oh mais, dites vous, garçon, tu vas nous resservir le discours manichéen du gentil petit motard maltraité face à cette horde de sauvages de caisseux ? Non non, lorsque je passe en France, je me retrouve très souvent en voiture et alors confronté aussi aux idiots du périphérique en deux roues qui ignorent ton clignotant qui flashe à en mourir depuis un sacré bout de temps. Le crétin qui va te doubler par la droite alors que tu te rabats après avoir dépassé et qui te regarde salement après t’avoir klaxonné pour t’apprendre à conduire… Bref, loin d’un discours anti automobiliste… J’aime conduire, moto et voiture, surtout moto, et j’admets qu’en France, à Paris en tout cas, les deux roues ne donnent franchement pas nécessairement une bonne image (scooters ?) de la chose, à Tokyo, les scooters eux sont aussi assez énervants, même vis à vis des deux roues.

Revenons-en à notre point initial, celui du pétage de rétro en règle. Comment l’expliquer à celui qui vous dis, au milieu d’un petit banquet entre bourgeois, sa légitimité dans certains cas de figure. Et là, l’ami GoPro est là pour vous aider amis motards ! J’aime la photo, j’ai toujours eu un intérêt pour la vidéo sans vraiment m’y pencher, la GoPro et l’ensemble des caméras embarquées m’a toujours attiré, mais, je me suis toujours dit que c’était trop de travail en terme de montage, de travail sur l’image, le tout avec un cadrage approximatif… Puis, un ami à moi m’ayant offert un de ces modèles de caméra d’action, je me suis mis à filmer un peu tout ce qu’il se passait, lorsque j’y pensais ou que j’en avais l’occasion… Finalement, aujourd’hui, je pense sérieusement à investir dans un ensemble de GoPro pour filmer tout autour… Oui, car je fais actuellement les frais d’un contentieux d’assurance, vraisemblablement de faux témoignage en ma défaveur. Et investir pas mal d’argent dans ce type de dashcam, pour ôter tout doutes, c’est une assurance supplémentaire.

Ainsi, cette merveille de technologie m’amuse et j’essaye de trouver le point de vue idéal afin d’obtenir un beau regard sur la route, l’environnement, tout en préservant la stabilité… Au fil des essais, on filme ceci, cela, puis, on se retrouve à se dire que finalement, c’est pas si mal de filmer tous les jours en allant au boulot, jusque au cas où…

Et là je pars tout ce week-end en balade, et c’est donc l’occasion de filmer tout ça pour essayer d’en faire une vidéo intéressante. Petit aparté pour dire qu’un article complet sur ce week-end fantastique, pour l’inauguration des nouvelles Yamaha de mes amis, sera publié très bientôt, balade entre Yamanashi et Izu, deux belles régions à faire à moto tout prêt de Tokyo.

Voici ce que je capture: https://www.youtube.com/watch?v=2t_EhR3ElSo

Choqué par la scène, je poste ça sur Facebook, et, beaucoup de mes amis me recommandent d’aller voir la police pour leur montrer la vidéo. Dans un premier temps, je leur répond que la confiance que j’ai envers la police fait que je risque davantage de perdre mon temps. D’autre commentaires continuent de me porter vers cette voie.

Puis, je revisionne la vidéo… plus je la regarde, plus je me dis qu’effectivement, il faudrait que je montre cette vidéo aux autorités compétentes afin d’éviter égoïstement de me sentir responsable si jamais j’apprenais par un hasard incroyable que cet automobiliste avait blessé ou tué quelqu’un de la même façon. C’est loin d’être la première fois que je vois ce genre de criminel et, malheureusement, même si choqué sur le moment, on s’y habitue vite, et il est difficile de prendre du recul par rapport à ça. Et c’est là que l’ami GoPro intervient pour rendre tout ça plus subjectif, montrer les violences routières auxquelles les motards font face, eux seuls, leur corps exposé face à un bouclier de taule qui peut se prendre un coup de bote franchement mérité, qui lui ne fait pas mal comparé aux douleurs corporelles que le motard est susceptible d’endurer.

Voyez, voyez, toute cette contextualisation verbeuse que je dois mettre, tout cet argumentaire, mélange entre compassion et désolidarisation que je dois faire pour justifier certains coup de botte, barbares, comparé aux risques boucher exercés à l’égard de motard par certains automobilistes. Alors que, cette simple vidéo de quelques secondes, qui n’a malheureusement rien d’exceptionnelle pour beaucoup d’entre nous, presque banalisée, montrerait quelle humanité, quel instinct de survie, quel malheureux recours est, ce coup de botte, celui que je n’ai pourtant pas donné aurait lors de cet acte criminel.

Oh oui, n’ayons pas peur des mots. Il s’agit d’une tentative d’homicide. Vous voulez le fin mot de l’histoire ? Ok, je suis donc finalement allé voir la police pour leur montrer la vidéo. J’avais en ma possession, l’enregistrement complet, entre notre départ et celui de l’incident, l’enregistrement GPS localisant très exactement le lieu où se passent les événements et, j’avais l’accord de mon ami sur la vidéo pour communiquer, si nécessaire, à la police ses coordonnées.

Je me suis retrouvé dans cette situation que j’attendais d’avance, mais, cette situation que tu n’as pas envie de rencontrer malgré toute la préparation que tu en as. Tu espères être agréablement surpris… Tu rentres dans ce poste de police en demandant de parler anglais car la situation est assez spéciale. Pour une fois, je dois dire, j’ai pu parler anglais. Officier de police franchement compréhensive mais, que voulez vous, la loi de la hiérarchie fait qu’il n’y aura aucun initiative prise, le tout dans une inertie à faire péter un plomb au révolutionnaire le moins convaincu d’entre nous. Mais, non, tu fais face à des personnes incroyablement polies, oui, aussi incroyable que cela puisse paraitre, l’incroyable est incroyable, la politesse est reine de la politesse. François de La Rochefoucauld disait, « L’hypocrisie est l’hommage que le vice rend à la vertu« . Qu’en est-il de la politesse, celle où tu as montré ta vidéo de tentative d’homicide à agents de police, qui très poliment comprennent ta peine et te disent qu’il faut que tu ailles bouger tes fesses à la juridiction en charge de l’endroit où s’est passé l’incident. Tu dis simplement que tu ne cherches pas le procès, que tu te contrefous de l’argent, qu’il s’agit d’un simple témoignage, que tu t’inquiètes simplement ce qu’une telle réaction puisse engendrer dans le futur sur d’autre motards ou automobilistes… Mais, parles toujours, la compassion est de façade, tu perds ton temps, tel que tu l’avais imaginé. Et la confirmation de ce que tu pensais, celle du rôle de flic, distributeur de tickets de taxe pour excès de vitesse, celui qui vient t’emmerder pour contrôler tes papiers et ta carte de résidence, le tout, après avoir laborieusement bossé toute la semaine et après avoir doublé un stupide scooter de cette même police, sans doute jaloux, toujours incroyablement polie mais terriblement hypocrite, cette police qui ne voit pas qu’on pointe une arme sur la tempe de ton pote en jouant à la roulette russe, à savoir si ton pote va gérer suffisamment à moto pour ne pas laborieusement se crasher et finir six pieds sous terre, c’est franchement toujours dur à voir. La vérité blesse, la banalisation de la violence routière aussi.

Demain, je prend un fusil d’assaut, je me présente devant des innocents et je suis filmé, que se passe-t-il ? Est-ce plus choquant que cette vidéo pourtant ?

Je vous laisse à vos méditations, voilà un long article, pour une courte vidéo, celle qu’il faut montrer dans ces diners mondains où l’on crache à tout va sur le motard. Cette scène vous est peut-être malheureusement banale, elle ne l’est pas, il s’agit d’un tentative d’homicide, réagissez, ne vous laissez plus faire.

Promis, le prochain article sera plus joyeux, avec un beau week-end de balade avec ces Yamaha, avec quelques photos sympathiques.

10 réflexions au sujet de « Quand tu veux péter un retro »

  1. Pas d’accord sur tout mais c’est le concept :)
    Par contre : dash cam : Roadeyes, ils sont spécialisés dans les dashcam et vont sortir un modèle moto / scoot … qui a l’air sympa.
    ++

  2. Bonjour,

    Très bon article. Je suis parfaitement d’accord avec tout ce qui a été dit ci-dessus. Je souhaite simplement réagir sur un point. En effet à Paris les 2 roues ont une mauvaise image mais surtout à cause des scooter. Je ne dis pas que dans les motards commence à adopter un comportement similaire mais c’est limite une sorte d’obligation tant les refus de priorité aux rond points et les incivilités sont fréquentes (Déboiter sans prévenir ni sans clignotants et sans regarder notamment, non respect des distances de sécurité, monopoliser la voie de gauche etc…)
    Néanmoins les motards reste plus respectueux dans l’ensemble et donc par conséquent plus respectables. Au moins on dit merci quand on nous fait un geste sympa contrairement aux scooter en général.
    Je complète donc par mon accident à cause d’un scooter et oui. Je pensais vraiment que mon premier « problème » avec un autre usager de la route serait avec un automobiliste et bien non…

    http://youtu.be/ayPY-Wj50DQ

    Cela dit comme expliqué dans la vidéo je reconnais mes tords (dépassement par la droite dans une voie de bus en plus et relance trop précoce… en effet maintenant je sais c’est stupide il ne faut pas accélérer tant qu’on est pas sortie de l’intersection et surtout s’il n’y a pas de visibilité, même si ici je pensais vraiment être à l’abri grâce aux 2 sens uniques à droite et à gauche). Je suis jeune permis et ai peu d’expérience et cela va m’aider à progresser c’est certains étant donné que finalement il y a eu plus de peur que de mal pour moi et ma moto.

    La vidéo avec un peu plus de temps avant le carton http://youtu.be/igebgYDXxEs

    P.S. par rapport à la voie de bus je précise que c’est plutôt toléré tant qu’on le fait prudemment ce qu’a retenu la police sur le reste de la vidéo précédent l’accident… malheureusement pour moi, j’ai été imprudent au moment où il fallait l’être le plus ; que cela me serve de leçon

    Cdlt

    V

    • Merci pour ce commentaire détaillé et analysé. Loin de moi l’idée de jeter la pierre sur les motards parisiens. D’ailleurs je dois effectivement admettre que les rares incivilités que j’ai eues étaient de la part de scooters. Mais, à la vue de ma faible expérience en voiture à Paris, je préfère rester large. Les motards tendent souvent la jambe d’ailleurs, pratique que moi même faisait en France. Au Japon, il est plus de coutume de dire merci avec la main, ce qui est bien plus difficile à faire en conduisant et ce qui est donc bien moins courant.
      A Tokyo, les scooters aussi font un peu n’importe quoi certaines fois et mieux vaut se méfier lorsque l’on voit un. Dans ta vidéo, OK tu dépasses par la droite (ce qui est d’ailleurs admis au Japon, les scooter roulent entre la voie de gauche et le trottoir souvent, les motos le font aussi), tu es sur une voie de bus mais, à ma connaissance, les vélo y sont autorisés. Tu as déjà bien dégusté visiblement, pour un vélo sans aucune protection ni casque, ça aurait été encore pire j’imagine… Donc zéro excuse pour le scootériste.

      Bonne route ;)

  3. … Je suis outrée mon ami ….
    Malheureusement on nous pousse à agir soit-même contre ces incontients,
    Et c là où ça risque de déraper trop sévèrement…
    Attention à toi

    Bonne route « amis motards »

    • Exactement, mieux vaut garder notre calme meme si ca n’est franchement pas facile en toute circonstance. Mon doigt d’honneur gracieusement offert etait qu’une maigre compensation.
      Merci et bonne route a toi aussi ;)

  4. V à toi,
    Completement d’accord avec ton article. Bon, j’ai jamais mis de coup de botte dans une voiture encore mais ca passe à deux doigts.
    On est beaucoup a faire des videos du genre « observation quotidienne » en France quand on est en moto, et on montre le danger qui nous entoure (surtout les erreurs de la part de nos chers et tendres automobilistes…)
    Ca fait un an qu’on est une centaine à faire ce genre de videos, on en sort pas mal d’ailleurs mais rien n’a changé… l’evenement qui nous a revolté, c’est qu’une plainte a été envoyé à un « motovloggeur » (blog video en moto) pour atteinte à la vie privée (car plaque non flouté) alors que la « victime » était en tord… Je te donne des pseudos sur youtube si jamais ca te démangerai de voir ça de plus près:
    -QwertyJulien
    -Floflospeed24
    -MonsieurMarty

    • Merci pour ton commentaire.
      Je ne pense pas que ca changera de suite les choses mais, l’arrivee de ces cameras embarquees et la popularite de Youtube joue en la faveur de la diffusion de ce genre d’incivilites. Je crois donc que ca finira par avoir un echos. J’etais franchement heureux d’avoir la video, je tente de filmer de plus en plus car, c’est effectivement difficile a faire croire tant c
      est incroyable, sans cet outil objectif qu’est la video.
      Je suis passe voir ta chaine et les chaines que tu m’as recommendees. C’est cool de voir ce genre de videos et ces belles routes !

      La plainte a eu des suites ? Car je ne crois pas qu’il soit interdit de filmer sur la voie publique sous certaines circonstances sans autorisation. Je serais etonne qu’on puisse etre condamne pour ca… mais, ca ne serait pas la premiere fois que le droit francais m’etonnerait (affaire des gars sur Facebook condamne pour publier l’emplacement de radars par exemple).

      En tout cas, bonne continuation, et merci pour ces suggestions !
      Bonne route :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>