Balade au nord de Kyushu – partie 1

Il y a de ces mots, de ces destinations magiques et qui font l’unanimité. De la bouche des passionnés de moto au Japon, il y a Hokkaido et il y a Kyushu. Non pas que le reste est à oublier, loin de là et j’espère l’avoir en partie démontré au cours de mes précédents articles. Mais, il s’agit de valeurs sures, le genre qui font consensus.

Pour resituer les choses, le Japon est décomposé grossièrement en quatre grosse îles, Honshu, qui abrite les plus grosses villes du pays, Tokyo, Osaka, Kyoto, Kobe, Hokkaido, au nord de Honshu, Shikoku au sud ouest de Honshu, et Kyushu, au sud de Honshu. La magie dans cette géographie, c’est que Honshu, Shikoku et Kyushu sont toutes les trois reliées par la route. Pour Hokkaido, il faut prendre le ferry.

Rien qu’à regarder la carte de Kyushu, on se rend vite compte tant il y a matière à explorer, tant la concentration de belles routes sinueuses, dont le Japon n’est déjà pas en reste, est au delà des rêves les plus fous. C’est bientôt le retour en France pour une longue durée pour moi… Et, après tout ce temps, comment aurais-je pu accepter de passer à côté de deux de ces perles… Hokkaido ne sera pas possible, encore trop tôt, routes fermées, neige… Mais, pas de soucis pour Kyushu. Le choix est donc fait.

Mais, ayant prévu d’y arriver sans prendre l’autoroute et d’y repartir de la même façon, tout en explorant au maximum la zone, j’ai finalement du revoir mes plans, devant revenir sur Tokyo quelques jours… Alors, on se limitera à la partie nord de l’île, tout en arrivant par l’autoroute, et il y a déjà largement de quoi faire !  Et en lot de compensation, il y a quelques autoroutes sympathiques sur le trajet. Le seul problème, c’est le prix astronomiques qu’elles coutent (grossièrement, 1 yen par kilomètre avec les réductions de nuit, en utilisant le télépéage, sans parler du tarif prohibitif de l’essence sur celles-ci).

J’avais rendez-vous avec un ami, habitant Kitakyushu pour faire les deux premiers jours à Kyushu ensemble. J’avais fixé l’heure à 8h30… Et je suis parti de Tokyo la veille à 15H30… En effet, ayant cassé un de mes rétroviseurs, j’ai attendu en vain la venu de ceux-ci par la poste, mais, fait rare au Japon, il y a eu du retard. Ca sera donc sans rétro gauche que je ferai la route. On charge donc tout sur la moto, tente, sac de couchage, appareil photo, boite à outils, kit pour les pneus (la je crains franchement la crevaison vu l’état de ceux ci) puis, on est parti !

Ainsi, on taille la route sous une petite pluie pas bien méchante mais, un froid plutôt singulier en cette saison… Au fil de la route, le froid se fait de plus en plus présent, j’augmente la température de la doublure chauffante au fil des kilomètres, pour finalement réussir à me bruler, oui me bruler, le tout en étant toujours aussi frigorifié. C’est pas une blague ce froid venu d’on ne sait où !

Puis, j’arrive enfin à mi chemin, à 22heures… Déjà assez fatigué, et assez inquiet sur la durée de sommeil que je pourrai avoir avant de repartir le lendemain.

Finalement, je décide de me laisser 100km avant le rendez-vous et faire étape avec le duvet sur un banc d’une aire d’autoroute. La pluie s’est arrêtée, je suis fatigué et 4 heures de sommeil ne seront pas du luxe avant la longue route qui m’attend dans les paysages de Kyushu. Je reprend donc la route pour passer à Kyushu, au moyen d’un pont impressionnant. Puis, arrivée au point de rendez vous pile à l’heure où j’aperçois la MT09 Tracer déjà là de Dale. Après un café un brin de causette il est enfin temps pour moi de découvrir les paysages et les routes de Kyushu. Je le préviens que je ne pourrai jouir à font des routes sinueuses essayant de sauvegarder mon pneu avant, déjà plutôt mal en point, jusqu’à mon retour sur Tokyo. Jugez en par vous même…

Ça commence fort, quelques kilomètres après Kitakyushu, déjà une belle route sinueuse.

La journée continue, sous un beau soleil et une bonne température. J’en ai presque oublié que les motards se saluaient, on en croise pas mal sur la route qui font signe, et on se prend au jeu, ayant presque toujours une réponse. Eh oui, ça ne m’arrive quasiment jamais de voir ça à Honshu, et j’ai complétement perdu cette habitude…

Nous continuons la route pour la Yamanami Highway, route connue à Kyushu menant au sommet du mont Aso.

La route défile nous offrant des panoramas plus somptueux les uns que les autres. Puis, arrivé au sommet on admire la vue sur la ville… bâtie dans le cratère ! Oui, le mont Aso est un volcan et son cratère est l’un des plus larges du monde. Une véritable ville y siège.
La route continue…

Puis, terminant sur une boucle qui semblait intéressante mais, bloqué par la route en construction, le tout dans une brume se levant à la tombée de la nuit, nous sommes obligés de rebrousser chemin. Mais, le GPS nous guide vers une route que j’avais méchamment placé à la fin, avec la pluie, sous la nuit, avec les biche guettant le moment propice pour commettre une traversée risquée, sur une route d’un revêtement spartiate, le tout avec un pneu avant tirant franchement la gueule… Dale à pris une vidéo avec sa GoPro que je me ferai un plaisir de mettre en lien s’il la poste.

Arrivés à l’hôtel, pas fâchés de trinquer avec une bière, des snacks, le tout en regardant la vidéo fraichement tournée, on y reconnait la passion qui nous aurait fait prier pour obtenir des jours plus long (et un pneu avant neuf).

A suivre… Partie 2

PS : Ce voyage inaugure une série d’articles sur le Sayonara Ride dernière grande balade avant d’avoir quitté le Japon dernièrement. Ainsi, les photos ont été prise en Avril dernier n’ayant pas eu beaucoup de temps pour écrire cette série avant.

Une réflexion au sujet de « Balade au nord de Kyushu – partie 1 »

  1. Ping : Balade au nord de Kyushu - La moto au Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>