40 ans du circuit Carole : bon anniversaire, mais…

jeje
jeje

Sur le site internet du circuit Carole, nous pouvons lire que le temps passe vite, que le circuit Carole permet à tous les motards amateurs ou professionnels, inconnus ou célèbres, de “vivre leur passion du deux roues motorisé”.

Le samedi 7 décembre 2019 étaient donc organisés les 40 ans du circuit, et nous étions tous cordialement invités pour “célébrer cet événement”, sachant que ” de nombreuses surprises ” étaient à prévoir.

Reprenons l’histoire du circuit rapidement, car je pense que tout le monde ici connait l’histoire du circuit, et de sa naissance suite aux accidents survenus lors des runs “sauvages” de Rungis.

Imaginez vous une société dans laquelle des femmes et des hommes, passionnés de motos et de vitesse venus de tous horizons, se réunissent tous les vendredi soirs, pour parler moto et pour taper des pointes à Rungis, un des seuls endroits où on pouvait pousser son moteur en île-de-France ? ces rassemblements ont apporté leurs lots d’accidents, notamment le plus célèbre et le dernier, celui de Carole Le Fol, dont le prénom sera donné en hommage au circuit, et qui ouvrira ses portes en 1979 afin de sécuriser les pratiques 2RM. Le circuit Carole est le seul circuit où le cahier des charges impose un certains nombre de week-end gratuits,  du vendredi midi au dimanche soir, où l’on peut venir rouler gratuitement (avec sa licence FFM, ou en prenant un pass à la journée pour l’assurance). Ce circuit, sponsorisé par de grands noms comme Yves Mourousi, va connaître de nombreux championnats  et autres courses, le tout aux portes de Paris (Tremblay en France). On y verra Coluche, Valentino Rossi et bien d’autres.

Il fallait donc bien fêter les 40 ans de ce circuit devenu mythique ! pour l’occasion, une expo photo retraçait l’histoire du circuit en images, et un paddock de l’époque exposait motos et voitures que l’on trouvait sur le circuit dans les années  80.

Mon expérience de cet anniversaire : arrivé le samedi matin, je me suis dirigé en premier lieu vers les véhicules, où parmi des pilotes que je connaissais, j’ai pu croisé Christophe Guyot du GMT94. Au sortir de cette expo, je me suis dirigé vers l’expo photo, lorsque tout le monde est monté d’un coup à l’étage pour une conférence de presse. Au moment de monter, une personne a signalé que cette conférence n’était destinée “qu’aux invités” inscrit sur une liste, sur laquelle le personnel du circuit stabilotait les noms… je suis donc redescendu en bon élève sage et je me suis retrouvé bien seul dans les locaux. Pas grave, si les personnes sur place étaient des journalistes, il fallait bien qu’ils fassent leur travail. Les petits fours avaient l’air bon, mais ils n’étaient pas destinés à tout le monde !

Après avoir discuté assez longtemps avec mes connaissances sur place et après avoir fait assez de photos, je suis rentré et j’ai posté mes photos du jour sur les réseaux sociaux dans l’après midi. Je me suis confronté alors à la déception des gens. Non pas celle des journalistes évidemment, mais à celle de ceux qui voulaient voir les différentes expos, alors qu’ils n’ont rien trouvé sur place ! en effet, les motos et voitures avaient disparues à 14h, et l’expo photo a fermé ses portes à cause de la météo (il faudra demander aux personnes ayant été le dimanche si l’expo photo a été maintenue). 40 ans, ça se fête il parait, mais pas beaucoup de monde en aura profité ce samedi ! je pense que nous sommes tous passés à côté d’un événement qui aurait dû être bien meilleur, et il reste un gout amer de loupé. Lorsque je parcours internet, il y a énormément de sites internet dédié à la moto qui parlent des 40 ans du circuit, mais sur place l’histoire en est tout autre, car la “fête” annoncée n’a pas eu lieu. Si il s’agissait d’une fête privée (sur liste d’invités), il ne fallait pas autans en parler, ce n’est pas ça l’esprit Carole …  J’ai donc une pensée toute particulière aux personnes qui ont fait parfois des dizaines de kilomètres pour fêter cet anniversaire et qui au final n’ont rien trouvé.

Voilà donc mes photos du samedi matin, je ne peux donc pas vous présenter les photos de Jacques Bolle découpant le gâteau, c’était sur invitation… pour une fête d’anniversaire, ce samedi c’était un peu loupé, je n’ai rien d’autre à dire.