Les trophées Jumeaux 2020 – encore une bonne cuvée

jeje
jeje

C’est dans un contexte particulier que se déroulent cette année les Trophées Jumeaux. Ce rassemblement des amoureux de side-car et de motos de légende, qui attirent plusieurs nationalités tous les ans, se voit réduit à cause des restrictions imposées aux amis anglais et belges par exemple. La préfecture ayant donné son accord, c’est tout de même 315 participants dans 9 séries qui se sont partagés la piste du circuit Carole les 11/12/13 septembre.

Les trophées Jumeaux, qu’est ce que c’est ?

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, il est temps de faire un petit rattrapage. Vous avez certainement déjà vu des photos en noir et blanc de side-car de course des années 60-70. En fouillant bien, vous arriverez certainement à trouver Gérard Jumeaux ! En 1966 par exemple , il bat plusieurs records de France à Villacoublay qui ne seront battus que 9 ans plus tard. Au fil des ans, sa passion lui a permis de réaliser un certain un nombre de belles places et de podiums. Dans la mécanique, tout n’est pas simple, et malgré parfois des problèmes de moteur, d’alimentation ou de partie cycle, il repart toujours  sur de nouveaux projets, ceci, même quand il pense arrêter la compétition en 1969.

Le side-car a rythmé la vie de Gérard Jumeaux : c’est par exemple en side-car que son père a emmené sa mère à l’hopital pour qu’il voit le jour en 1947; c’est par exemple en side-car qu’il rencontrera sa femme Anne-Marie alors qu’il recherchait un passager.

En 1994, Anne-Marie fonde l’association « les amis de Gérard Jumeaux » pour rendre hommage au pilote emporté par la maladie. Chaque année, ce sont donc des centaines de personnes qui se donnent rendez-vous pour perdurer, ensemble, la mémoire de Gérard, afin de continuer, ensemble, ces folles passions que sont la moto et le side.

Le week-end du 11/12/13 septembre, nous avions le choix : la fête de l’humanité (pour ceux qui voulaient), le motoGp (victoire de Morbidelli Yamaha #21 sur le circuit de Misano), une manche du championnat de France  FSBK à Ledenon, rien (oui, certains ne veulent rien faire), ou le fabuleux week-end des Trophées Jumeaux.

J’adore cet événement, comme tous les événements où se réunissent des passionnés de véhicules anciens. Il n’y a que sur ces journées piste que l’on peut encore sentir l’odeur du 2 temps, dans un département qui revendique ne faire rouler que les véhicules Crit’air  autorisés sur les routes. Cette fameuse odeur du 2 temps, sentie sur la piste et dans les paddocks, et qui reste le soir encore sur les vêtements. Seuls ceux qui connaissent savent ce que c’est, une odeur d’une époque révolue, mais une époque que j’aurais bien voulu vivre.

Covid oblige, le public était peu nombreux, Covid oblige, le port du masque était obligatoire, mais Covid ou pas, les Trophées Jumeaux restent les trophées Jumeaux, avec sa bonne ambiance et ses habitués, toujours contents de se retrouver autour d’un apéro.

Tout de suite quelques photos (notez notre correspondant local Motomag sur le side N°50 – Claude Frico).

Article MotoMag de Claude Frico

Blog de Claude Frico

N’hésitez-pas à cliquer sur les photos pour les voir en grand !

http://jlaumaillerphotos.free.fr/

   

Photos / circuit Carole le samedi 06 Juin 2015 – week-end du 4H CMC

jeje
jeje

Photos / circuit Carole le samedi 06 Juin 2015 – week-end du 4H CMC

Le week-end du 4 au 7 Juin 2015 a été marqué par les 4H du CMC (Carole Moto Club) au circuit Carole.

Je n’étais présent que sur la journée du samedi pour les essais qualificatifs et les courses prévues ce jour-là (la course de quinqua, des 2/3 cylindres…). Les 4H étaient prévues le dimanche… j’essaierai de les refaire l’année prochaine ! (Guy…si tu me lis…)

Muni de mon bracelet orange fluo et de mon chasuble jaune fluo, j’ai terminé la journée rouge fluo – le soleil a encore une fois eu raison de moi. La casquette vissée sur la tête n’a pas empêchée les coups de soleil… je pensais avoir compris la leçon depuis le moto GP… en fait non, il faut que j’ajoute un tube de crème solaire dans mon sac photo…

Les photos… de manière générale on dit qu’il faut éviter de les prendre vers midi, car le soleil est au plus haut. Les contrastes sont alors trop forts, et les photos s’en ressentent : lumière trop dure, noirs bouchés, autofocus qui peut patiner… oui, sauf que là c’était un peu midi toute la journée, donc question photo, on a fait ce qu’on a pu.

Les  essais s’enchaînent toute la journée, quelques chutes sans gravité et ça repart.  Ça fait plaisir de voir les amis rouler, ou les voir pour la premières fois pour certains. Mettre un visage sur un pseudo d’internet c’est toujours mieux ! Et ça fait encore plus plaisir quand ces personnes font un podium ! Alors bravo à Paul (2eme pour la course des 2/3 cylindres, c’était sa première course), James et les autres…  

L’après-midi a été marqué par un accident assez important dans le virage Golf, un pilote ne s’est pas relevé et le SMUR est intervenu. J’espère qu’il va bien. Dans la série « impressionnant pour les brêles » nous avons eu aussi droit à un feu de moto en sortie du virage parabolique. Il y a de la mécanique dans l’air pour certains…

Tout de suite, quelques photos, et le reste bientôt sur

http://jlaumaillerphotos.free.fr   –   https://www.facebook.com/jerome.laumailler.9 ou https://www.flickr.com/photos/97552472@N06/