Departure time

C’est marrant un départ en voyage. Un jour on ferme la porte de la maison comme si on allait chercher du pain, mais avec un peu plus d’affaires, et peu plus d’argent dans le porte-monnaie que le prix d’une baguette.

On a confié les chats et les enfants, mais on a oublié le poisson rouge (qui est bleu). On a fait la vaisselle du petit déj mais pas passé l’aspirateur. Le frigo est vide, mais ça c’est normal, on a des fringues neuves sur le dos (et ça c’est pas normal !), on a fait le plein et on commence à rouler en faisant défiler les listes dans la mémoire pour s’assurer que ce qu’on a nécessairement oublié n’est pas fondamental.

Bref, on part, l’air de rien, sans trop se rendre compte…

quelques copains sont venus nous dire au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*