La yourte est dans le pré

Le Pamir et les Tian Shan, on en a déjà parlé (deux chaines de montagnes frontalières avec la Chine), mais jusque là, on ne faisait que les voir loin, là-bas, tout au fond. Or, depuis notre entrée au Kirghizistan, la montagne est devenue présente dans notre quotidien.

Cela dit, après les grandes lignes droites dans les steppes désertiques, c’est sympa de retrouver des routes sinueuses et inclinées. Aussi, petit à petit, la végétation s’est raréfiée et un univers minéral, aux teintes marron a pris le dessus, entaillé par des rivières et des lacs d’altitude aux couleurs bleu émeraude assez irréelles. Avec ce changement de décor, la sensation de rouler dans un four s’est estompée également et nous avons même eu des frissons avec le vent « frais » (entre 28 et 30 º…).

Bref, l’ambiance a changé avec l’entrée dans ce nouveau pays, mais nous ne savions pas encore que les frissons allaient se changer en froid authentique ! Car les jours suivants, des congères de neige sont apparues sur les bords de route. Disséminées ça et là dans d’immenses vallées bien vertes où courent des troupeaux de chevaux. Les premières yourtes ont fait leur apparition, accompagnées de visages basanés des enfants, ou burinés des adultes, qui adoptent des traits asiatiques. En poursuivant vers les sommets, quelques villages de yourtes et roulottes s’enchainent et se ressemblent. De la fumée s’échappe des cheminées de ces habitations, de très jeunes enfants prennent leur gouter sur un cheval qu’ils manient de main de maitre… Enfin, nous passons un col à 3400 m, puis nous pénétrons dans un nuage ! La visibilité ne doit pas dépasser 5 m et la pluie est de la partie, avec cette fois, le vrai froid ! Quelques km plus loin, après un long tunnel obscur qui abrite une route défoncée, le nuage a disparu et la vue sur la vallée qui apparaît est simplement magnifique.

Des virages en épingles nous ramènent vers des altitudes plus compatibles avec une météo clémente. On ne la voit pas encore, mais tout au fond là-bas, c’est cette fois Bishkek, la capitale, qui nous attend et une première échéance dans ce voyage…

changement de décors

un lac

un lac…encore!

rencontre

rencontre

rencontre

leur maison

vallées kirghizes

les jeunes cavaliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*