Penang, le goût retrouvé

Penang

Je l’ai déjà dit : dans les vieux quartiers de Georgetown à Penang, on se sent bien.

L’ancienne colonie britannique porte les stigmates de son passé, notamment avec ses bâtisses qui évoquent un certain côté victorien, mais en version tropicale. Ainsi, par exemple, les bâtiments sont collés les uns aux autres, mais leurs façades sont en retrait car les rez-de-chaussée, séparés par des arcades, font office de trottoirs couverts. Enfin, en contrebas, les caniveaux ont la taille de cours d’eau car les pluies tropicales sont plutôt généreuses en eau…

Penang la coloniale

Penang la coloniale

L’ensemble de ce quartier historique est en plein Chinatown, mais celui-ci comporte aussi un « little India ». Alors les devantures des commerces contiennent souvent des écritures chinoises, anglaises, tamoul, ou Malaisiennes… Ce multiculturalisme se retrouve dans la nourriture qui change de goût simplement en changeant de quartier. Pour les curieux, gourmands (que nous sommes), c’est vraiment chouette. Dans un autre registre, entre deux bâtiments d’époque, peut émerger subitement un temple hindouiste, ou une peinture murale très « street art »… Une ville surprenante et agréable à la fois.

chinatown, Penang

chinatown, Penang

Car enfin, l’ambiance est paisible. Même si l’endroit est aussi touristique, nous avons l’impression, très subjective, de reprendre notre voyage, et ça fait du bien !

Penang peinard

Penang peinard

Penang la douce

Penang la douce

Penang la belle

Penang la belle

Penang la belle encore

Penang la belle encore

Penang la cool

Penang la cool

Penang la cool

Penang la cool

Penang encore

Penang encore

Penang toujours

Penang toujours

Penang c'est chouette!

Penang c’est chouette!

euh bah Penang...

euh bah Penang…

vous savez quoi?

vous savez quoi?

on a aimé Penang!

on a aimé Penang!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*