Indonésie

J’avais bien remarqué l’immensité de ce pays mais, à vrai dire, sans vraiment y prêter grande attention.

Or, à y regarder de plus près, carte en main,  de la pointe nord-est de Sumatra (l’île la plus septentrionale) jusqu’au Timor, à l’opposé, le pays s’étire sur plus de 5000 km ! Surface à laquelle il faut encore ajouter la majeure partie de Bornéo, les Sulawesi, les Moluques et l’Irian Jaya (la Papouasie indonésienne).  Au total, plus de 17000 îles y sont recensées pour une surface de près de 2 millions de km2, où vivent 250 millions d’habitants ! Bref, l’Indonésie c’est grand et il faut un sérieux appétit pour imaginer en faire le tour. Généralement apprécié des voyageurs, nous étions curieux de découvrir ce nouveau pays pour nous.

le car ferry

le car ferry

marin solitaire

marin solitaire

Dès notre arrivée, les choses se sont pourtant mal présentées. Le policier en charge de tamponner les passeports nous a demandé de présenter un titre de transport avec une date de sortie… Bien sûr, nous n’en avions pas. Il nous a donc invité à le suivre dans son bureau, où une connexion internet était disponible, afin d’acheter un billet de sortie ! En rechignant, nous avons donc sorti un ordinateur et commencé à chercher un billet d’avion low-cost. Mais la mauvaise connexion, cumulée à notre mauvaise volonté, ainsi qu’à l’inefficacité du site d’achat en ligne ont fait que l’opération s’est étalée sur plusieurs heures. Au moment de quitter son service, l’agent nous a rappelé et tamponné nos visas en nous disant que la prochaine fois il faudrait prévoir une preuve de sortie. Bienvenu en Indonésie !

1er sourire indonésien

1er sourire indonésien

Beaucoup plus déglinguée que la Malaisie que nous venons de quitter, l’arrivée en ville marque un changement également dans les comportements. Comme souvent, ce sont les enfants qui nous abordent en premier. « Hello mister » ! Accompagné d’un signe de la main et d’un grand sourire. Puis, la guesthouse où nous prenons une chambre, dont la propriétaire ne cesse de nous apporter des goûters ou des fruits. Enfin, pour notre première sortie à la recherche d’une cuisine de rue, nous nous retrouvons entourés par des « lady boys » d’humeur joyeuse avec qui nous passons une très bonne soirée ponctuée de rires et de photos. Car, nous ne le savions pas encore, mais les indonésiens adorent nous photographier et poser avec nous.

Enfin, nous redevenons des stars. Ouf !

soirée folle!

soirée folle!

folle soirée!

folle soirée!

séance photo obligatoire

séance photo obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*