Ciné : “Rush”, la Formule 1 dans la peau

Certes, il n’est pas question de moto dans ce long-métrage hollywoodien. Mais le teaser promet du grand spectacle mécanique. Et Ron Howard, le réalisateur, compte parmi les promoteurs des USA version volant, guidon, carrosseries lustrées et grosses cylindrées. En tant qu’acteur, il était Ritchie dans la série télé “Happy Days” retraçant avec humour et légèreté la gentille famille idéale des fifties. Le rouquin naïf a également joué dans “Americain Graffiti”, film culte sur la culture bagnole de la jeunesse en flammes, tourné par l’immense George Lucas (“Star Wars”) en 73.

Depuis, Ron Howard a vu son crâne se dégarnir mais sans doute pas son compte en banque. Producteur, il s’est aussi installé derrière la caméra pour tourner 35 films, dont l’oublié “Lâchez les bolides” (“Grand Theft Auto”) en 77, une série B jonchée de carcasses. Il est aussi le producteur et réalisateur de “Da Vinci Code” en 2006.

“Rush” se situe dans l’univers sans pitié de la Formule 1 et devrait profiter de sa capacité à produire du grand spectacle. Ce long-métrage retrace le duel entre deux rivaux légendaires, James Hunt et Niki Lauda, concourant pour les écuries McLaren et Ferrari durant la saison 76. Tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. Au paroxysme de la compétition, celui-ci subira un terrible accident au Nürburgring (Allemagne) qui le laissera défiguré.

“Rush” suit la vie instable des deux pilotes, sur les circuits et en dehors, et retrace leur rivalité depuis leurs tout débuts. Le film sortira le 25 septembre dans les salles françaises. Pour patienter, voici le teaser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*