Lecture de vacances : un essai philosophique sur Sons of Anarchy

Voilà un éditeur, les Presses universitaires de France, que l’on ne s’attendait pas forcément à voir explorer un sujet lié à la moto. C’est pourtant le cas, avec « Sons of Anarchy, la guerre perpétuelle », un essai de Renaud du Peloux, directeur des programmes de la chaîne de télévision Eurochannel, traitant sur le plan de la philosophie de la série télé bien connue des motards…

Les Sons of Anarchy, les téléphages connaissent. Il s’agit d’un club de motards californien, héros d’une série atypique. Et ce qui est plus atypique encore, c’est qu’un philosophe de formation, Renaud du Peloux donc, tire de ce visionnage un essai de 108 pages très facile à lire sur l’anarchie et l’organisation de la société américaine, censée être basée sur la liberté et la démocratie. Le libéralisme, surtout !

A travers cette étude, RDP défend le principe de la série télévisée et de son utilité pour les neurones, ce qui peut se contester. Mais le penseur explique que cette fiction-là constitue, en plus d’un divertissement, une réflexion philosophique sur la morale, la justice et la liberté. A y regarder de plus près, il n’a pas forcément tort. Même si le concept d’anarchie à la sauce ketchup Heinz n’est qu’un lointain cousin de celui des révolutionnaires ayant défendu leurs idées en Europe, voilà de quoi se triturer le cervelet pendant la trêve estivale !

Essai philosophique : « Sons of Anarchy, la guerre perpétuelle », par Renaud du Peloux, éditions Presses Universitaires de France (PUF), 108 pages, 108 pages, 19 x 12,5 cm, 12 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*