Rock : Steven Tyler d’Aerosmith est un biker

Les nouveautés moto, c’est bien beau, mais au salon de Milan le 5 novembre prochain, la vraie star du salon sera Steven Tyler ! Oui, le chanteur du groupe de rock Aerosmith, biker dans le civil, est le parrain de l’exposition de customs installée au cœur de la Fiera Milano. Hélas, sa fille, Liv Tyler, n’est pas invitée…

Le rocker arrivera sans doute au guidon d’une prépa Dirico Motorcycles, dont c’est la première présentation en Europe. Dirico, du nom de Mark D., son fondateur, ce sont des customs et autres bobbers sur base… Harley Davidson bien sûr ! Mark présente la particularité d’être le « brother in law » (le beauf’, quoi) de Tyler, ce qui est un atout pour réaliser de belles affaires dans le monde de la moto. Aux States comme ailleurs, rock et bécane ont toujours fait bon ménage.

« Quand j’étais enfant, la moto c’est tout ce dont je rêvais », a déclaré un jour Steven Tyler à Hotbikeweb.com. « La moto est synomyme de liberté absolue ». Certains regards avisés verront d’ailleurs dans les ailes qui forment le logo d’Aerosmith des similitudes avec celles de Harley…

Le bad boy à la tignasse d’Indien et aux lèvres de feu a commencé la bécane très jeune, « sur un de ces engins à moteur Briggs and Stratton de tondeuse à gazon ». Et puis, la gloire est venue, et elle a du bon : un jour, Aerosmith rencontre Willie G. Davidson. Le boss de Harley est tellement fan qu’il offre une Fat Boy à chacun des membres du groupe !

Mais alors, Aerosmith a-t-il rendu à la bécane ce que la bécane a donné à Aerosmith ? L’album « Pump », ancré dans la mémoire des années 80 (il est sorti en 1989), présente deux pick-up grimpant l’un sur l’autre. Bonne ambiance mécanique… Mais le combo n’a jamais posé un V-twin sur une pochette. Décevant !

Dans les clips c’est le même accord, la bécane ne prend pas beaucoup de place. On trouve bien l’image fugace d’un couple s’égayant au guidon d’une BMW série K, le soleil couchant en toile de fond, sur « Amazing » (1994, issue de l’album « Get a Grip »). Une sportive allemande dans le désert US, c’est une image assez étonnante en soi, mais elle n’est pas suffisamment exploitée dans la vidéo…

Désormais, Tyler a d’autres soucis : il cruise pépère à Maui, l’île hawaïenne sur laquelle il habite. Sens de la famille oblige, il prête son image et son nom à Dirico, collaboration bien utile pour assurer l’avenir de la petite entreprise de préparation. Qui en usera (de l’image du beauf’), pour tenter de conquérir le marché européen, à partir du 5 novembre 2013…

Allez, pour finir sur une bonne note, on s’écoute le chef d’œuvre absolu d’Aerosmith, « Walk this Way » (1975).

Et maintenant, la version avec Run DMC (1986) et cette battle rock-rap légendaire qui en fait l’un des clips les plus mémorables des années 80.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*