Débarquement de Normandie : récit de la guerre au guidon


Motoculture

En lisant cet ouvrage historique sur le Débarquement allié en Normandie, le 6 juin 1944, vous découvrirez un récit de la 2e Guerre Mondiale au guidon, grâce au témoignage exceptionnel d’un soldat canadien rescapé…

Lorsque Germain Nault reçoit, en 1941, un courrier lui imposant de passer des tests pour le service militaire canadien, il y voit une fierté et une opportunité. « M’enrôler dans l’armée représentait un moyen facile de faire de l’argent et de vivre une expérience hors du commun ».

Pour l’argent, notre homme n’atteindra jamais les 2 dollars canadiens/jour. Par contre pour l’expérience hors du commun, il sera copieusement servi au guidon de sa Norton 16H. Affecté au transport militaire il participera, en qualité d’estafette (dispach rider), au Débarquement de Normandie et à la libération de la France, de la Belgique et des Pays-Bas.

C’est le parcours atypique de cet homme, aujourd’hui nonagénaire, que les sœurs Doyon – ses petites-nièces – ont couché sur le papier pour préserver l’héritage familial à la veille du 70e anniversaire du Débarquement.

Si nous avons parfois regretté une certaine naïveté du récit, ce témoignage a le mérite de nous faire vivre le D-Day et ses longs préparatifs à travers le quotidien d’une de ses « petites mains ». Germain Nault aura en tout passé presque 1400 jours loin de chez lui, sautant, selon les exigences du conflit, des commandes d’un char Bren Carrier à celles d’un monocylindre britannique. Haletant.

Récit historique : “J’ai Survécu au Débarquement”, Marilou et Martine Doyon, France Loisirs, 304 pages, 12,5 x 20 cm, 16,95 €.

Lire le reportage : “Sur les traces des motards du D-Day” dans Moto Magazine n°307 (mai 2014) 

“J’ai Survécu au Débarquement” sur Facebook

Commander le livre sur le site de l’éditeur québécois

Commander le livre en ebook sur le site de France Loisirs

Récit de voyage : le monde en Harley Davidson Road King


Motoculture

L’enfer et ses anges, pourrait-on titrer le récit de ce voyage autour du monde en Harley Davidson Road King, une machine peu ordinaire pour un baroudeur de l’extrême comme Eric Lobo.

200 jours, 36 000 km… L’auteur de ce texte a effectué une sacrée balade ! Avec un tel plomb, le facile eut été de consulter les cartes et se concocter un itinéraire de grandes routes.

Mais l’idée d’Eric n’est pas là. Lui part vers Vladivostok, traversant l’Ukraine et la Sibérie, après une préparation sommaire, sans carte ni autorisations, avec (relativement) peu d’argent, se fiant aux indications des bikers(euses) rencontré(e)s au hasard des routes improbables.

La Road King servant de sésame, il en raconte des verts, des bien murs et des sauvages à faire fuir. Cependant, la plupart l’aident à réparer sa moto, l’hébergent, l’accompagnent, l’invitent à des rassemblements et des festivals déjantés. Cette traversée épique de l’Eurasie est vraiment la partie la plus fascinante de cet hymne à l’aventure, qui se termine… à Miami en Floride !

Récit de voyage : « Road Angels » par Eric Lobo, éditions Transboréal ; 291 pages, 14 x 22,5 cm, 22,90 €.

A découvrir, la page livres et BD de la boutique Motomag.com