KTM REINVENTE LE DEUX-TEMPS

Eh non, le deux-temps n’est pas mort!

Les ingénieurs de KTM ont séparé l’injection de l’essence, de l’air et de l’huile en vue de limiter la consommation, la pollution et améliorer la souplesse des moteurs. Pour ce faire, l’injection d’essence se fait par le biais de deux lumières opposées, placées de part et d’autre du cylindre alors que l’huile et l’air sont amenés par la voie traditionnelle d’un carburateur. Ainsi, plus de gaspillage lors du remplissage du moteur et un réglage bien plus précis de la quantité d’air et d’huile. Le moteur gagne en rendement, les écolos sont contents et votre porte-monnaie aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>