Bol Classic 2017


Bernard Devau

Depuis le retour au Castellet, le Bol Classic se déroule le même week-end que le Bol d’Or.

Deux catégories de machines s’affrontent:

1- Les Classics, machines produites de 1960 à 1983.

2- Les Post-Classic pour mes modèles entre 1984 et 1991.

Contrôle technique Obligatoire.

La course se déroule en 2 manches.

Une manche nocturne (de 20h30 à 22h30) le vendredi soir et une seconde le lendemain matin de 10h35 à 12h35, en prélude au Bol d’Or. Le classement se fait sur le cumul des temps.

Départ première manche à 20h30 pour 2 heures de courses.

La machine N°10, gagnante de l’édition 2016 en Classic, ne put défendre son titre à cause de nombreux soucis mécaniques.

Préparation du départ.

La machine N°11, réalisa la pole position des essais qualificatifs, malheureusement, abandonna dès le 1° tour.

Stephane Lacaze participa également au Bol d’Argent.

Karine SLIZ sur la Kawasaki du Team 83 RPM

Sa coéquipière, Patricia AUDEBERT.

Nicolas SENECHAL emmena la Suzuki GSXR n° 18 sur la deuxième marche du podium.

Un décors magnifique.

La suzuki GSXR avec Van Duffelen du Holland Motor Sport.

L’autre machine du 83 RPM, avec les garçons, ici Fabrice LHERITIER.

Ducati 851 SP3 du team Red Cheshire avec frédéric PARETTI.

Kawasaki 1100 Martin du Team3K avec JP KapKowsKi

La N°14 du team Hampe Racing/Club 14 termina 5° avec ici Bruno LANGLOIS.

Ici l’autre piolte de la 14, ChristopheCHARLES ARTIGUES.

Le tigre de Pascal PONEL (Bimota SB4 de la Scuderia Moto) est laché sur la ligne droite du Mistral.

Vincent EISENsur Kawasaki 750 ZXRR

Première marche du podium pour la Suzuki HarrisF1 du Belgium Team Force avec ici Bruno LE BIHAN

Ici Mathieu LAGRIVE

Amaury LEROUX sur la Ducati 916 du RADICAL TEAM

Podium avec de gauche à droite, Nicolas SENECHAL et Lionel FRERARD (N°18)- Mathieu LAGRIVE et Bruno LE BIHAN (N°(N°56)- Baptiste GIGON et Vincent EISEN (N°90).

Champagne.

Voir aussi ma page sur le Bol d’Argent (et bientôt Bol d’Or)

Bol d’Argent 2017


Bernard Devau

Ce vendredi 15 septembre, sur le Circuit Paul Ricard du Castellet, en prélude du Bol d’Or les Roadsters se sont affrontés pour une course de 3 heures. 70 équipages avec des  Triumph Steet Triple, MV Brutale 800, Yamaha MT-09, Kawasaki Z ou Suzuki GSR 750 se sont arsouillés comme des malades.

Contrôle technique obligatoire.

JF Baldé venu en voisin, toujours aussi sympathique.

La concentration du pilote avant d’enfourcher sa machine.

La moto N°76, du team Cottard Motorsport, auteur du second temps des essais ne parcourra finalement que 12 tours avant d’abandonner.

la Triumph N° 6 du team Maxxess63 et la MV Brutale de la Scudéria Moto, finiront respectivement classés 1 et 3.

Départ du sprint .

Le regard porté sur le top départ.

départ sous un ciel couvert, mais pas de pluie pendant la course.

Sur la ligne droite du Mistral.

La MV N°81 de la Scuderia Moto, ne quitta pas la troisième position, ici avec Christian DUPUY à son guidon.

Les filles aussi sont de la fête. Ici, Marthe CLAVEL Team MARTELILI

Stephane LACAZE (ici) et Mickel POILPRE, finirons 3° de la catégorie 600 sur la N°72 du DONUTEAM.

les pilotes de la 72.

Sébastien LAGER amènera la N° 121 sur la deuxième marche du podium.

Ordre inverse à l’arrivée. 2 et 3.

Julien TONIUTTI sur la Triumph 600 du Central TEAM

Simon POTILLON et Sébastien LAGER , seconds sur la MV Brutale N° 121 du team Ul’Team Bike – Maxime CAILLE et Frederic BESNARD, sur la plus haut marche avec la Triumph 800 N° 6 du team Maxxess - » – Julien VEZUTTI et Christian DUPUY, troisièmes sur la MV Brutale 81 de Scuderai Moto.

Voir également mon résumé du Bol Classic et bientôt celui du Bol d’Or.