Trofeo Rosso 2017


Bernard Devau

Depuis 2002, le Trofeo Rosso, c’est toujours un succès.

315 participants (toutes les séries complètes) et plus de 125 bénévoles se sont réunis les 22 et 23 juillet 2017 sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86) pour la 16e édition du Trofeo Rosso afin d’y faire rouler des motos italiennes anciennes et modernes, quelques anglaises (toujours les bienvenues) et les incontournables side-cars.

Préparation de la potion du soir.

Tout est dans le coup de pagaie.

2 cousines.

Froid le mono ? Très belle réplica de Ducati Poitiers.

MHE et scramblers d’époque.

48 Cucciolo

Tout-terrain 125 Regolarita

500SD

Ces réplicas étaient à vendre.

Temps pluvieux le samedi.

Pas beaucoup de courageux en pré-grille, avec ce temps.

Quelques side-cars dans le stand de la Scuderia Guzzi.

QUELQUES PHOTOS DES DIFFERENTES SERIES;

Ducati 848 de 2010.

Ducati 1000 Sport Classic de 2007.

Ducati 848

Ducati 900SSie de 2000.

Ducati 1199 de 2012.

Laverda 750 Formula de 1999.

Les filles aussi.

Les petites cylindrées étaient aussi de la fête.

Gitane TestiSuper Corsa de 1975 et Rocvale Meteor de 1972.

PME Minarelli 80 de 1986.

Minarelli roar 80 de 1982.

Kreidler Van Veen 50cc de 1974.

Drôle de guidon sur cette Yamaha 125 RDX de 1982.

Gauthier 125 cc de 1976.

Retour aux gros cubes.

Laverda 1000 Endurance de 1982.

Ducati ST3 992 de 2004.

Bitza Aermacchi-Honda

Ducati 749R de 2004 et 750 SSie de 2001.

Aprilia RS 250 de 2001.

Bimota YB4 de 1988.

Morini 500 Sport de 1979.

Ducati 848 de 2011.

Ducati proto, cadre 748, moteur 900 IE

Ducati 900 SS, série spéciale, crée en 1995 par Marcel Seurat, importateur de l’époque.

Benelli 250 2C de 1974.

Parfois, retour avec le ramasse miettes.

Diagnostic : les italiennes n’aiment pas la pluie. Résolution du problème avec étanchéité de fortune.

Tel père, telle fille.

Ducati 750 TT de 1986.

Ducati 750 Sport de 1990.

Aermacchi Ala Doro 344 de 1968.

Habituée des circuits classics, cette belle Vincent Grey Flash 500 de 1968.

Laverda 500 Formula de 1980.

Ducati SS 750 de 1991.

Ducati 900 SSie de 2002.

Triumph Rickman 750 de 1969.

Laverda 1000.

Bimota YB4 et Ducati TT 750.

Aermacchi Ala Doro 350 de 1968 et Ducati M3 350 de 1971.

Ducati Pantah 600 de 1982 et TT2 650 de 1986.

Récréation du samedi soir avec les départs arrêtés pilotés par Emilie.

Allez c’est parti !

Les commissaires aussi.

Vu sur le paddock.

Moteur Guzzi monté dans un tricycle.

Bernard Madourier, figure des paddocks, présentait ses livres sur les années 70. Une multitude d’anecdotes croustillantes sur les coulisses de la moto. Edition BCF/ALKET à 16400 PUYMOYEN-http://www.martron.fr/

Partage des bagages sur ces 2 Norge

Que se passe-t-il ?

150 litres de sangria.

Et N’oublions pas les sides.

Derbyshire 600 de 1990.

BMW 1000 cc de 1975.

Ireson Yamaha 600 de 1986.

Moto Guzzi

Windle Honda 929 de 2001.

MCR 28 Suzuki 1 000 de 1991.

Les side-cars, c’est aussi des baptêmes offerts, pour 3 tours de piste.

La position du singe n’est pas mauvaise, mais pas dans le bon sens.

Quelques conseils pour la position des mains et des pieds, avant le départ.

Rendez vous en 2018, le troisième week-end de juillet, pour une nouvelle édition.

Inscriptions dès mars 2018 sur : http://www.trofeorosso.org/

Soyez réactifs, car cette année plus de 200 pilotes n’ont pu s’inscrire, faute de place.

Trofeo Rosso 2016 : la piste à la sauce italienne


Bernard Devau

Une petite partie des bénévoles.

Ces 23 et 24 Juillet s’est tenu le 15° Troféo Rosso sur le circuit du Val de vienne au Vigeant dans la Vienne.

Magnifique Entrée d’un site superbe.

Beau temps et bonne ambiance tout le week-end. Près de 150 bénévoles et plus de 370 pilotes ont été de la fête.

Il y avait quand même plus de place de camping.

Les grillages ce n’est pas l’idéal pour trouver de l’ombre.

Soili Karme-Saarinen était venu au soleil de la Vienne.

Le Pace Car

Le Pace Car

Ces journées de roulages sont réservées aux machines Italiennes (7 sessions de 20mn pendant les 2 jours pour une participation de 150€), mais pas que, car sont aussi invités les Anglaises, les Françaises et les Cyclos de toutes origines.

Nos amis les side-caristes sont aussi les bienvenus.

Quand les Aigles Attaquent.

Quand c’est Madame qui pilote.

Parfois il faut pousser un peu.

Cà c’est de la fourche.

En attendant de prendre la piste.

Innovation cette année, un passage obligé par l’alcootest avant de prendre la piste.

Une garderie était organisé pour les petits.

Des stands marchands présents pour trouver la pièce indispensable.

Bien sur les Clubs sont bien présents et sont à l’origine de ce rassemblement. Ici le Club DUCATI.

Le stand du Club Moto Guzzi est délaissé, mais la machines sont sur la piste.

Le club BIMOTA

Eclatante sous le soleil de la Vienne.

Une fausse Italienne à moteur Honda CB 500 Four

Hélas, une des dernières Laverda produite.

Superbe Benelli TNT

Bimota DB6 Delirio

50 Kreidler, d’un homme heureux d’être venu pour la première fois au Troféo Rosso.

Superbe restauration de ce 50 Yamaha.

Les anciens se souviendront de leurs jeunes années. Mono Ducati et 50 Gitane Testi.

Préparation de la piste pour une autre innovation: le 200 m départ arrêté. Bon d’accord le Président ne bosse pas beaucoup (mains sur les hanches)

Départ au tomber de foulard.

Pas facile de trouver de l’ombre dans la zone d’attente.

On vous avez prévenu, dépistage systématique, mais là ce n’est pas désagréable.

Quelques trésors de Moto Guzzi de compétition.

Le moteur V8 Moto Guzzi.

Les invités Italiens ont amené cette magnifique V8 Moto Guzzi d’origine.(avec quelques autres machines)

Moto Guzzi mono 350 cc carénage intégral.

Je vous surveille, attention !

Une belle Anglaise

Une autre Anglaise

Il fait chaud, très chaud !

Emilie a troqué la robe à poix rouges (voir départ du DA) pour le cuir de piste.

Ici tour de contrôle….

Un moteur trouvé dans une casse, un cadre fait maison et voilà sur la piste.

C’est qui ce mec qui me fait l’intérieur ?

Cette Moto du club Benelli à participer au Bol Classic de 2013 à Magny-Cours

Et cette Laverda 1000 a participé au Bol Classic 2015 et au Bikers Classics en endurance 4 heures de Spa en 2016.

très smart cette Guzzi V50

Allez les filles !

Hors piste.

Oh la belle bleue !

Les bénévoles avaient leur propre séries de roulage avec leur machine (même si pas italienne) pour les remercier de leur aide.

Style Spécial TMax

Avant la soirée dansante animée par un orchestre, la traditionnelle sangria en self service. Une des meilleures jamais réalisée, parait-il.

Quand je vous dit qu’elle est bonne .

Moment de stress pendant le tirage de la tombola.

Il a gagné.

A droite, le Président Patrick JEANTAUD, heureux de la réussite de cette 15° édition .

Rendez-vous en Juillet 2017 pour « vivre La Piste A La sauce Italienne »-
http://www.trofeorosso.org/