Nogaro: Un pilote side car en salle de Direction de course


odile

  Par Stéphane Decourtray

Odile avait besoin d’un représentant en salle vidéo.

But répondre aux éventuelles questions du directeur de course.

J’entre dans une mini salle digne de la NASA , une quinzaine d’écrans plats, une salle peinte en noir avec quelques bureaux en gradins , au premier rang le directeur de course et le responsable de la piste. Derrière le médecin responsable de l’épreuve.

Nous étions cinq ou six personnes présentes dans cette salle je ne devais donc rien dire sauf répondre à d’éventuelles questions : le silence est impressionnant, le sérieux des personnes présentes montre l’importance des responsabilités pour les très strictes procédures de départ et les instructions données aux commissaires de piste par radio :

 »5 4 3 2 1 ouverture de la grille..

2 sides sortent  sur la piste  et puis plus rien. Que se passe-t-il?

Ah, enfin les autres suivent mais pas régulièrement pourquoi?

Attention  car nous sommes en procédure réduite, il n’y a pas de tour de chauffe , tous les sides sont maintenant sur  la piste; le véhicule médical démarre, soudain un autre Side veut quitter la pré grille : ‘peut-on le laisser rentrer sur la piste ?

Ok : le directeur de course donne son feu vert… »

J’essaye de suivre la progression sur  les écrans, ce n’est vraiment pas facile. Enfin les voilà sur l’écran central : la ligne de départ avec la grille complète et dans le coin supérieur gauche  la lampe rouge qui donnera le signal de départ. Le dernier side a pris place : TOP départ.

Très vite je me rends compte de la difficulté que le directeur de course doit gérer : il reçoit des infos par les commissaires en bord de piste. Il a des sides en mouvement sur plus de la moitié de ses écrans.

Différents faits  de course l’oblige à prendre des décisions rapides, à donner des directives claires, avec la principal  préoccupation : notre sécurité à tous, concurrents et commissaires de piste

Un side au ralenti : une perte d’huile est signalée. Arrêts immédiat du concurrent, sortir le drapeau de changement d’adhérence. La camera, bien que très performante, ne permet pas de voir  l’étendue des dégâts sur la piste. Envoyer un commissaire pour vérifier avant de lancer des actions. Heureusement pas de dégâts sur la piste ce n’était qu’un carénage qui, touchant le pneu avant, produisait de la fumée bleue. Enlever le drapeau…

Au même moment, un autre side ralenti devant un autre poste : que se passe-t-il ?

Il s’arrête dans le bac à graviers en bords de piste et il ne reste que 2 tours : impossible d’évacuer l’obstacle. Il faut protéger les autres :  » allez poser un gros coussin amortisseur devant le side ».

Il faut prendre des décisions rapides; déterminer des actions dans la seconde, les transmettre de manière claire. Je suis content de ne pas être directeur de course, j’aurais beaucoup de mal à le faire aussi rapidement que lui.

Ce rythme continue jusqu’à la fin de la course et même pendant le tour d’honneur il y a encore eu des évènements qui ont demandé des interventions d’urgence.

Je quitte la salle lorsque la procédure de course est terminée, sans oublier de remercier et de féliciter le directeur de course. CHAPEAU Messieurs car  comme les arbitres de FOOTBALL : souvent critiqués mais personne ne veut faire leur boulot.

26 & 27 août 2017 à NOGARO, une 1ére pour les sidecars Classic et des nouveaux hyper doués.


odile

Rédaction Lesley & Odile

Photos de Jean François, Lesley et team Raffier/Ferreira

A l’occasion de la finale de la Coupe de France PROMOSPORT, nous avons été bien accueillis par l’équipe du circuit de Nogaro.

Pour le RSCM, c’est la 5éme course de la saison… la finale aura lieu au Val de Vienne le week-end du 14 & 15 Octobre : la fête se prépare déjà.

Temps extrêmement chaud, les pilotes et singes fondent à l’intérieur de leurs cuirs.

Les grilles sont belles : 25 en Classic et 22 en Open : le 22éme s’est inscrit sur place et a eu bien du courage : Laurent Palacoeur et Daniel Hurier ont en effet travaillé une bonne partie de la nuit et tout le samedi pour remonter un moteur à partir de leur culasse, dont les arbres à came étaient  »à changer », et celle d’un copain dont il a fallu changer les soupapes…

Bel effort de mécanique qui leur a permis d’être parmi nous.

Les festivités commencent le vendredi avec, comme d’habitude, les essais libres auxquels participeront la quasi totalité des équipages.

Pendant ce temps, les contrôles techniques, en l’absence de Laurent Lioret, se déroulent sous l’égide d’Hervé Truchet (le constructeur et préparateur du Renwich/Koenig) assisté de Paola Lavarino.Voila 2 nouvelles compétences qui renforcent avec bonheur notre équipe de sidecaristes.

Vous voyez ici le nouveau side de l’équipage N° 12 Raffier /Ferreira. Ce nouveau side pour l’équipage effectuait ici sa première sortie après une très grosse réfection : essai réussi pour David et Joachim, heureux de l’efficacité de leur side. Ils remporteront les deux courses dans la catégorie OPEN 1.

Nouvel équipage, le N° 46 Pascal Verhaeghe & Olivier Bouyjou. Le side est bien connu puisque l’équipage Dufaur/Lambert roulait encore avec lui début 2017… Le pilote? il a fait 10 ans de sidecar cross et du rallye routier.Le passager, fasciné par les sides, a commencé la pratique comme singe à la Sidecar Party 2016 (opération singe isolé), puis il s’est mis en chasse de l’âme sœur et du bon side.Voila une collaboration qui semble bien partie puisqu’ils feront une 8 ème place en course 1 et une 9ème place en course 2

Du nouveau aussi sur le side (N° 62) de Franck Bajus. Celui-ci, resté pour entourer Armelle à qui nous souhaitons un prompt rétablissement, a donné son side à piloter à son fils Bastien Herman (habituellement passager de ce side) avec Marion Huzé comme passagère… Hyper sportive, Marion suit le rythme pour cette 1ère course en side : l’équipage arrivera en 2éme place au scratch (1ere place Open 2 en course 2)… Voila qui renforce encore notre petit monde du side-car.

SAMEDI (en ordre des évènements)

Le bal s’ouvre avec les essais de qualification des Classic, en final le meilleur temps a été établi par l’équipage Lacour : Dominique et Benoit N°82.

A midi, la température est déjà bien montée pour les qualifications Open.

Gregory Cornu/Franck Dubrisay (N°7 non classé car en injection) se qualifient en pole position devant David Raffier/Joachim Ferreira(N°12) en OPEN 1 et Morgan Chustrac / Antony Vias (N°117) en Open 2

Dans l’après midi : Classic Course 1, la plupart des sides roulent sans carénage.

Le Renwick/Koenig (Dufaur/Lambert) et les équipage Piétu & Cloups/Plas ne feront pas un tour.

Drapeau rouge au troisième tour qui interrompt les festivités : Olivier en sortie de virage pensait faire un bout de jardinage mais l’efficacité des graviers a transformé la balade en labourage : freinage de la mort et Grazzi passe par-dessus mais rien : après une vérif. rapide à l’hosto d’Aire sur Adour pour s’assurer que tout est en place, la voila qui, dimanche matin, prendra le départ de la course 2.Vous voyez ici le side très proche de la piste et bien enfoncé dans les graviers.

Nouveau départ pour 5 tours mais par cette chaleur, deux départs sur une course est trop contraignant pour les moteurs et embrayages. Trois ne repartiront pas et 2 feront un tour…seulement 16 sides sur 25 finiront cette course 1.

Excellente performance de l’équipage de Thomas/Pince qui roulent ensemble pour la première fois.

Pour la fin d’après midi, grosse activité de mécanique sur l’ensemble du paddock…et oui c’est ça le side…

L’apéritif de rigueur s’est déroulé devant ‘’Chez Palace Marcus’’ et, comme d’habitude, il a été savouré copieusement et avec enthousiasme par tous. Les huitres de Xavier n’étaient pas de mise vu la température mais les spécialités de partout nous les ont vite fait oublier.

 DIMANCHE(en ordre des évènements)

 Le jour a commencé tôt avec Open Course 1. Les résultats au damier:

Première Position(7) Gregory Cornu/Franck Dubrisay.

Deuxième Position (12) David Raffier/Joachim Ferreira.

Troisième Position(117) Morgan Chustrac/Anthony Vias

mais derrière la bagarre a fait rage toute la course.

Course suivante Classic Course 2, les résultats au damier:

Première Position (82) Dominique et Benoit Lacour.

Deuxième Position (49) Jean Claude Martineau/Jean Marie Denis.

Troisième Position (11) Patrick Thomas/Steeven Pince

Encore une excellente performance de l’équipage de Thomas/Pince bien heureux de pouvoir offrir cette place à Rémi, le singe attitré du N° 11

Le seul incident à noter dans le premier tour : un 180 pour le Renwick qui n’a pas pu redémarrer.

En finale la Course Open 2, tard dans l’après-midi.

Après leur troisième place de la veille, Morgan Chustrac/ Anthony Vias mènent la danse jusqu’à une sortie de piste due à une défaillance mécanique (heureusement sans conséquences graves pour l’équipage). Drapeau rouge, la course est interrompue et non relancée car les 75% de la course étaient juste passés… merci pour les hommes et les moteurs.

Résultats au damier:

Première Position (7) Gregory Cornu/Franck Dubrisay.

Deuxième Position (62) Bastien Herman/Marion Huzé

Troisième position (12) David Raffier/Joachim Ferreira.

La chaleur torride a poussé les machines et équipages jusqu’à l’extrême… voir jusqu’à la rupture, heureusement que la prochaine course est dans un mois et demi.

Que dire de plus : Tartine? comme d’habitude, des commentaires superbes.

Un grand merci aux officiels de la FFM et en particulier à Anne Boully responsable du PROMOSPORT qui facilite toujours la participation des side-cars lors des épreuves PROMOSPORT.

Vu le temps du week-end, des remerciements très ciblés vers les commissaires de piste toujours vigilants et réactifs malgré la chaleur.

Un grand merci à Caroline Divies, responsable du circuit, et à toute son équipe pour toute la préparation amont et surtout pour le travail fait sur la sécurité.

Résultats du week-end (cumul des deux courses) :

Course Side-car Classic et Open à Alès les 1er et 2 juillet 2017


odile

Alès, les side-cars dans le virage dit  »La Mutuelle des Motards »…

Photos de  »Moumouss » pour ambiance et podium,  »Instants Sides » pour les Open, Quentin Jourde pour les Classics

Un grand merci au RACING MOTO SIDE CAR CLUB VILLEURBANNAIS en particulier à Fina, Michel et tous les bénévoles venus les aider. Nous avons regretté l’absence du Président : Simon qui se faisait une grande joie de recevoir les sides. Nous lui souhaitons une rapide convalescence. Un grand merci aussi à la FFM, aux officiels, aux commissaires de piste et à tous ceux qui font la réussite de ces courses

Alès, pour les sides, c’est une grande première, 90% des équipages n’y avaient jamais roulé. Circuit magnifique mais difficile d’abord car très technique et sans ligne droite de repos. Revêtement très abrasif (bonjour les pneus…) mais qui reste glissant à souhait.

Les singes Classic en essais ont quasiment tous  »tâté » de la bulle et les techniques de sortie se sont longuement discutées pendant que certains ajoutaient des  »cale pied »… et oui les sides sans barre de survie et cale pied, c’était quand les circuits étaient rapides et sans pif paf… il y a longtemps.

Qualif  »normale » avec une bonne surprise en Classic : les petits jeunes commencent à être affutés : Alexandre Benigno avec J.Philippe Bouchard.. voila un équipage qui après avoir enfin déverminé le side commence à montrer les performances de pilotage : ça promet.

Les courses:

1ere course Classic le samedi après midi, 12 tours de prévus mais arrêt de jeu au bout de 9 tours… Une petite pluie a inquiété la direction de course après une  »virgule » de celui que nous ne nommerons pas. Dommage nous commencions à prendre nos marques.

Notre travail de communication est encore insuffisant : la FFM habituée aux FSBK a pensé que nous avions des  »slick » d’où un petit débriefing sur les pneus  »tous temps » des Classics.

Courses encore une fois cassante pour la mécanique :

Xavier Aurin & Julie Grosset Bourbange ne feront pas un tour : leur problème thermique semble résolu mais la culasse juste refaite… est à refaire (grrrrr)

Pierre Wozny et Yann Mathieu : même problème qu’à Croix… Pas de départ en course 2. Voila des heures d’atelier en perspective.

Et puis la vie normale des sides : beaucoup ne finiront pas…

2eme course Classic plus que 22 sides en piste, et seul 18 finiront la course… Le petit Laverda qu’une très forte solidarité à travers toute la France avait sauvé encore une fois in extrémiste, le petit Laverda donc a cassé la chaine de distri… La guigne cette année.

Méchante baston entre les deux challengers : ils gagneront chacun leur course.

Vu la température, les champions partiront sans carénage… Moins beau mais beaucoup plus sûr.Une exception : le side de Christian Durand et Jérôme Satragno : side toujours très fiable.

Courses open : deux courses le dimanche : difficile par temps chaud sur ce circuit particulièrement fatigant… il faut avoir pitié des singes…

La deuxième course fixée à 14 tours sera réduite à 12 suite à un arrêt de course sur une course solo.. certains sont déçus mais beaucoup rassurés car le chemin de retour est long et pour la pluspart par des routes sinueuses. Lors de cette course, la bagarre des deux premier est  »à perdre le souffle ». Les spectateurs placés sur les bâtiments voient en effet quasiment toute la course et les rares portions invisibles ne font que rajouter du piquant dans cette poursuite infernale. Les jeunes Morgan Chustrac & Anthony Vias remporteront les deux courses… devant les quasi aussi jeunes Clément Carré et Yvan Quesne. Premier Open 1 Marc Reulet & J.Philippe Bouchard.

Belle série d’Open avec en haut à droite les 3 Open en enfilade. En bas, départ en pit lane : Yvan donnant les dernières directives à Clément puis Morgan et Anthony

Course avec beaucoup de remplaçants des passagers habituels : N°5 Pascal Lafon qui repose pied à terre après le dernier tour, tête en bas en  »poirier ». N°79 J.Philippe Bouchard, N° 13 Jonathan Bonnard qui avec Charly Gaillard remporteront les deux courses, bien déçus d’être en « Non Classé » : ils ont un moteur plus récent que ceux de la série. N° 15 en Classic : Eric ayant encore fait des excentricités en solo, Benjamin le fils de Bernard Ragonnet retrouve sa plateforme… vu le sourire je pense qu’Eric a du soucis à se faire : la place va être chère. N° 259, Fabienne a du déclarer forfait et qui vient sauver Thierry? : Paola bien sûre, comme elle l’a déjà fait à Pau… il va falloir lui remettre la médaille des sauveteurs de side en détresse. N° 63 : Bruno Picquoin le pass habituel de Fanch Leblond en FSBK et au TT a profité de son déplacement à Alès pour tenir la planche de JB.

Et puis des nouveaux : N° 575 Stéphane Morel et Valentin Pirat qui viennent des courses de côte et ont du s’arréter sur problème de refroidissement. N°166 Pas si nouveaux que ça : Sam Gache et Mary : Ils testent leur nouveau châssis pour l’an prochain. N° 131 sur la ligne de départ J.Charles et Estelle Regnard nous arrivent des Vosges pour faire leur première course. A coté le N°77 est un revenant qui nous fait bien plaisir : Stéphane Hubert reprennait pour la 1ere fois le guidon depuis le TT 2016. Il est accompagné par Julie Morin qui trépignait depuis un moment : 1ere course pour elle aussi. et puis le très beau BSA N° 141 des frères Loison… c’est bien que le circuit soit large vu la difference de vitesse… ceci dit, les malheureux ont été en panne et n’ont fait que 3 tours en course 1 et 2 tours en course 2. Pas grave ils ont profité du spectacle au premières loges.

Et puis la détente, en haut l’apéritif des sidecaristes, Jean Charles fait gouter le fromage de sa production et un paté de viande mariné qui laisse des souvenirs. A droite, c’est plus tout à fait la détente : pendant l’apéro… séance de mécanique tard dans la nuit… et oui c’est ça le side. En bas, les Open ne roulaient pas samedi après midi, il a bien fallut les occuper.

Et le paddock me direz vous… D’habitude, nous racontons des courses et pas le guide touristique des paddocks mais là, pas possible de passer cela sous silence : paddock deux fois plus petit que celui demandé… ils pensaient qu’on exagérait…

Après analyse des alentours et négociation, un paddock de délestage nous a été attribué et les occupants (en bas à droite) ont trouvé un espace plat, convivial, avec électricité et  »commodités » sans compter que la zone était beaucoup moins bruyante que le paddock principal… des coqs en pâte et un bel espace d’exposition.

Les podiums : Classic à gauche, Open à droite… juste dommage que Marc et J.Philippe ne rentrent pas dans l’épure. Le photographe a une excuse, c’est la 1ere fois que l’équipage du 79 monte sur la 1ere marche cette année et puis J.Philippe est vraiment trop grand.

Résultats du week-end :

 Résultats du championnat:

Carole les 17 et 18 juin 2017 : initiation aux courses de side-car


odile

Photos de Julie Morin et Olivier Dumoutier

Grand merci à Motors Events (Marc & Julie Mothré) qui nous a permis,avec le support de la Mutuelle des Motards, de faire une  »initiation course » avec de grands airs de fête.

Les courses de Classic Racing Side-Car Mania étaient trop rapprochées et les sides demandent trop de maintenance pour participer à Carole entre deux courses (11 juin PAU et 1er juillet Alès). La course de Carole a donc été utilisée pour les jeunes et nouveaux arrivants… bien accompagnés par quelques anciens mais avec un passager à former ou un side à prendre en main…

Je n’ai rien à dire : toute la joie est dans les photos.

Si quand même… Grands merci aux 4 équipages belges venus supporter cette opération, même si le 4ème a déclaré forfait juste avant les essais chrono.

Et puis un grand merci a tous les participants à cette courses, les officiels FFM : direction de course et jury, les responsables et l’équipe du circuit Carole, les commissaires de piste, notre commissaire technique (Laurent Lioret), Thierry Rose qui, on ne peut pas le louper, sait toujours dire les bonnes choses au bon moment… mais aussi un grand merci pour tous ceux que vous ne voyez pas et qui permettent ces grandes journées (Véronique, Pascal etc…).

PODIUM il fait tellement chaud que la pellicule a fondu

Samedi petit training pour les plus jeunes: François roule avec Stéphane

Nouvel équipage pour le MRE et singe en apprentissage pour le 71

Nos amis belges Jean Luc et Vincent bien connus pour leurs escargots

Les nouveaux singes au boulot

Les champions passent entre les 2 derniers qui jouent à je passe tu passes

Le deuxième Ducati Le proprio est dans le panier 1ere course

Jean Claude heureux de ressortir sa petite vieille

Equipage en Ducati Marco et Stéphane

C’est juste Francky qui met la roue du panier dans la terre

Allez roulez jeunesse: Maxime avec Michside

3eme course pour Emilie et Serge son papa

Initiation: on démarre très jeune!!!

Francky et Olivier Villette devant la banderolle de notre partenaire!!!

10 et 11 Juin 2017 Side-car à Pau Arnos : une histoire d’amour


odile

Photos de Dédé et Fanfan

PAU ARNOS est le premier contrat  »course » signé par La Main Au Panier en 2011. Depuis que de chemin parcouru… et le lien étroit entre les deux partenaires perdure.

En 2017 en un mois de temps, PAU ARNOS a accueilli trois fois les sides : RSCP* (PROMO) mi-mai, RSCM* (CLASSIC et OPEN) mi juin et une semaine après le FSBK*.

*Voir définition des championnats ici : http://lesblogs.motomag.com/racingsidecarmania/2017/03/27/les-championnats-side-cars-en-france-ou-en-est-on/

Et oui, PAU ARNOS aime les sides!!!

Un grand merci à Nadia et toute son équipe pour l’organisation de ce PROMOSPORT et à la FFM pour avoir permis ces courses du championnat RSCM en courses annexes.

Nous en profitons pour un grand coup de chapeau à Bernard Teulé créateur du circuit et très actif sur le virage pris par le circuit vers le  »zéro émission » (ni bruit, ni particule) concrétisé par un contrat avec Tesla. Bernard, vous l’avez tous vu sur notre paddock, le voila sortant de la super BMW électrique.

 Et maintenant les courses RSCM :

les participants sont arrivés jeudi après midi pour attaquer les essais libres du vendredi. Dès l’installation faite, nous avons été pris dans un gros coup de vent, bien annoncé par Météo France mais subit et violent.

Vendredi belle météo : Les essais libres ont permis aux 3 nouveaux équipages de découvrir ce magnifique tracé, exigeant pour les passagers comme pour les pilotes… Importants essais de  »mise en harmonie pilote-passager » pour les singes de remplacement.

Samedi matin : essais chrono.

Pas de grosses surprises en Classic.

En Open, Franck Bajus & Bastien Herman n’ont fait qu’un tour en 13:47.481! et hop voila de quoi s’occuper sur le paddock.

Franck, habitué à la pôle partira en dernière ligne mais il adore ce type de challenge.

Et le fait notable, JB perd sa Caroline dans le Laguna Seca. Il repartira en course avec Paola Lavarino qui a sacrément assuré pour les deux courses même si le coupe circuit  »coup de poing » s’est malicieusement placé où? : sous son poing…

Nous souhaitons à Caroline de vite se remettre.

Première course des Classic vers 16h30, la chaleur est montée d’un gros cran, la température dépasse les 30°C.

Cette chaleur étant bien prévue, la procédure de  »départ réduite » avait donc été décidée en jury (un tour de formation et directement départ sans le tour de chauffe… pouf pouf oui il n’y avait pas besoin de faire chauffer).

Vous vous inquiétez pour la grosse fumée en fond de grille? Mais rassurez vous c’est juste un 2 temps et quel deux temps?

Très bel attelage pour l’équipage Michel Dufaur & Noël Lambert : le Renwick Konig fabriqué et préparé par Hervé Truchet bien testé en démo depuis deux ans (Moto Légende à Dijon par exemple). Ce side a terminé les deux courses, prouvant sa bonne fiabilité même par ce temps de canicule. La confiance aidant Michel et Noël vont commencer à passer les watts et les autres concurrents vont rapidement se sentir chatouillés.

Petit  »coup de la panne » pour Jean Claude Martineau et Jean Marie Denis qui en course 2 partiront donc en dernière ligne mais, eux aussi, cela leur convient bien d’avoir à remonter l’ensemble de la course.

Pour cette course 1 La victoire est pour Michel Dormal et Eric Lenser, Eric, singe de remplacement a super assuré.

Pour le reste, notons la progression visible d’Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard, ça fait plaisir que les jeunes arrivent devant.

Et les Opens me direz vous… pas de courses samedi… les voila engagés dans un tournois de palets avant de s’acheminer doucement vers l’apéro des sidecaristes.

 Dimanche la course 1 des Open, prévue à 8h 45 est retardée par un épais brouillard encore légèrement présent lorsque les feux de départ s’éteignent.

Comme prévu, Franck Bajus assurera une belle remontée et finira 1er des Open.

4 sides ne finiront pas la course, le Yam 500cc ne repartira pas… les deux temps restent des machines difficiles a mettre au point et réparer…

On notera le 6eme temps pour l’équipage Pierre Paqueriaud et Julien Lafarge pour qui c’est la deuxième course après la course RSCP de Ledenon en début d’année. Leur commentaire :  »en Promo on avait trouvé le niveau très bon, on vient ici et le niveau est aussi très fort…  ». Ils reviendront.

Course 2 Classic en fin de matinée, le brouillard a cette fois disparu et la chaleur est supportable car le fond de l’air est frais. En tête Michel Dormal & Eric Lenser clôturent un week-end parfait.

Les sides accusent la chaleur de la veille

Les sides en grille de départ ce jour là n’auraient pas eu le label  »concours d’élégance »… beaucoup de carénages étaient absents pour refroidir les moteurs au maximum. Malgré cela 6 sides ne passeront pas la ligne d’arrivée et les 2 Guzzi ont rendu l’âme de concert.

Le fidèle Guzzi des Gledel père et fils  »fera » un joint de culasse.

Course 2 en Open…la grande surprise : Gérard et Françoise Mercier ont explosé le moteur… Gérard, un fin préparateur attentionné à sa machine, raconte :  »ce ne m’est jamais arrivé, pas un bruit, pas un signe et tout d’un coup comme un coup de fusil… » Oui il faisait chaud à Pau.

Résultat du week-end (cumul des deux courses) :

 Les résultats du championnat après les courses de PAU ARNOS:

Un grand merci à toute l’équipe des officiels et à tous les commissaires de piste bien au chaud pendant tout le week-end, nous avons bien pensé à eux.

Et toujours un grand merci à nos partenaires sans qui rien n’existerait

Rendez vous pour la prochaine étape : 4eme course RSCM 2017 les 1er et 2 juillet sur le pôle mécanique d’Alès.

13 & 14 Mai 2017 PAU ARNOS : Cela ne s’appelle pas PROMO pour rien…


odile

Photos de Dédé et photo podium de Pascale Teule

Conditions idéales pour cette seconde course du RSCP, le mauvais temps annoncé a fait un grand détour, Nous avons comme d’habitude été reçu comme des rois par Nadia et toute son équipe

Tous sur place dès le vendredi matin, les essais ont mis en bouche ceux qui ne connaissaient pas le circuit… Et oui c’est le plus beau circuit de France, un petit Spa vallonné et technique qui ne nous lassera jamais… (voir conclusion et encadré en bas d’article)

Pour les spectateurs… la vision depuis les gradins permet de suivre la course… avec juste un peu de suspens entre les parties visibles…

Comment cela c’est fini… Parfaitement bien, par un podium où après avoir félicité et récompensé les PROMO 1, puis les PROMO 2, Nadia à remis aux 5 espagnols participants à la course un T-Shirt… Challenge France – Espagne… et puis récompense aussi pour Neve, la plus jeune du plateau (16 ans) venu remplacer un passager absent…

Et entre le début et la fin? Hum et bien… il faut tout avouer… le vendredi soir… un vent de folie est passé sur la paddock, Carole et sa tondeuse se sont mises en action et ne se sont arrêtées que très tard… trop tard, beaucoup trop tard pour certains.

Remarque… il y en a qui avaient pris les devants contre les attaques à la tondeuse…

Mais tout a été remis en ordre pour affronter le dur monde du travail mardi matin…

Allez un peu de sérieux on est quand même venu pour des courses…

Le fait est qu’il faut constater que les tondus se sont très bien débrouillés…

Aux essais chrono:

Gregory Cornu & Franck Dubrissay prennent la pôle … leur 2ème course en side même si ce sont de vieux briscards de la piste.

Puis Philippe Loreille & Pascal Lafon : deuxième sortie du side F1 de Philippe… après des essais libres difficiles, le réglage du side a entièrement été repris et les voila en 2ème place : heureux.. et un peu surpris

3ème place pour Marc et Cédric Laplace… no comment comme d’hab en tête..

4ème place pour Charly Gaillard et Paola Lavarino qui ont commencé les courses cette année à Ledenon.

C’est ça PROMO… les jeunes devant.Très belles course avec des bagarres à tous les niveaux sur un plateau assez homogène.

Gregory et Charly se bagarreront et finiront en tête juste une petite perturbation en course 2 : Leandro & Rosa ayant chaussés des pneus neufs finiront en tête avec 9 secondes d’avance.

Eric Beneteau & Erika Veniant venus faire un entrainement de reprise après trois ans d’arrêt du FSBK, bouchonneront à 3 dans le laguna secca lors de la course 1, un petit peu de poly et c’est reparti mais la tringlerie de sélecteur avait un peu pâti de la rencontre : ils devront s’arrêter au bout de 4 tours de la course 2. Bien dépités pour une reprise ils pensaient faire mieux.

Autre fait marquant des courses : Jean Patrick en panne au 1er tour de la course 2… visiblement pas apprécié de Coraline… c’est pas faute de s’être mis sous la protection de notre partenaire : La Mutuelle des Motards.

Les résultats du trophée après les courses de PAU ARNOS

Résultat du week end (cumul des deux courses): Loreille & Lafon, Laplace & Laplace, Rigo & Moreau

Résultat du week end (cumul des deux courses): Cornu & Dubrissay, Gaillard & Lavarino, Michon & Legros.

Un grand merci à toute l’équipe des officiels et à tous les commissaires de piste qui ont du souffrir un petit coup de la chaleur…

Et puis en conclusion, un dernier coup de chapeau à Bernard Teule, fondateur du circuit… et hyper actif sur son devenir… voir l’encart ci-dessous et les liens permettant d’avoir des informations sur cette avancé technologique formidable…

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/740672802773157

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/737200409787063

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/741356849371419

29 & 30 Avril 2017 Croix en Ternois : Temps idéal mais les mécaniques souffrent…


odile

Photos de Fanfan et tagadavodka

La réputation de Croix en Ternois (pluie et froid) est une nouvelle fois contestée : soleil plus léger que l’an dernier mais temps sec à en faire pleurer les vendeurs de pneus pluie.

Organisation très conviviale (remerciement à Dany et Fernand Dieudonné et toute l’équipe de course) et ambiance bien particulière : Pour chaque catégorie, trois courses avec une répartition en deux manches pour les Classic dont le nombre dépasse largement la capacité autorisée en course. C’est donc 9 départs de course que les spectateurs venus nombreux ont pu apprécier..

42 sides en piste, suite à la course au Paul Ricard, 5 sides immobilisés pour  »avarie grave » étaient absents. Il est clair que pour un side ancien, 15 jours est insuffisant entre les courses… C’est encore un coup des élections qui ont fixées la course entre les deux tours… vivement 2018.En Classic, Cool le tour de chauffe…En Open 2, après la magnifique victoire de Morgan Chustrac et Anthony Vias au Paul Ricard, tout le monde les attendait sur ce tracé plus court et plus technique… Très bonne qualif derrière Franck Bajus & son fils Bastien Herman et puis au fil des courses le moteur donne des signes de faiblesse jusqu’à casser (mais pas une goutte d’huile sur la piste) à 5 tours de la fin en course 3…En OPEN 1 Marc & Cédric Laplace bagarreront avec Gilles Berry & Mikel Vega pour prendre à tour de rôle la 1ère place au fil des trois courses.Coté Classic 2, ici Michel Dormal & Philippe Szendroï en lutte avec Patrick Geffrey & Max Vasseur.Arrêt de ce dernier sur ennui mécanique laissant Michel & Philippe inatteignables… (Dominique et Benoît Lacour absents).Classic 1 : Ici en pleine démonstration de suprématie : Jean Claude Martineau & Jean Marie Denis ne termineront pas la 1ere course et galèreront avec leur freins..

 Les rois de la mécanique : Pour ce week-end, il est difficile d’attribuer le prix tant cela a  »mécaniqué » dans tous les coins du paddock.Nous pensons toute fois que la palme revient soit à Stéphane Decourtray et Steeven Pince (Voir encadré en bas d’article) soit à Xavier Aurin. De retour du Paul Ricard en panne (amorce de serrage) : démontage, réparations et remontage. Trois jours après confirmation de la participation à la course de Croix en Ternois. Essais qualif  »normaux » puis course 1 : arrêt au bout de 2 tours pour fuite au joint d’embase. Démontage en début de soirée (mince! mince! on loupe l’apéro des sidecaristes mais la course c’est la course). La pochette du dossier de Jury de Jean Claude finira en joint d’embase, jusqu’à là tout est normal, mais à bien y regarder… et il y avait des yeux experts… Qu’est ce que c’est les marques de matage sur le piston? Et bien c’est simple, la chemise est fixée par des BTR et une de ces BTR est trop longue et a déformé la chemise qui frotte maintenant sur le piston… CQFD, voila le pourquoi de la panne du Paul Ricard… Après avoir remis une BTR adaptée, avoir cassé (par inadvertance) le segment de feu, remis tout cela dans les cylindres et avoir tout refermé, le Triumph a fini le week-end en beauté. Julie, la nouvelle passagère de Xavier ne sera pas montée jusqu’à Croix pour rien.

Les podiums du week-end :Une joie qui fait plaisir à voir : Sur la 3ème marche, une grande première pour : Pierre Wozny & Yann Mathieu les cadors de la glissss et Patrick Thomas (après des décennies d’absence sur les courses de side-car), accompagné de Remi Bachimont qui débute avec brio, 2eme course et les voila déjà sur le podium… il faut dire que Remi est un grand habitué : Champion VMA vintage 2016.Pour JB.Michon qui roulait avec Julien Bajus (ancien pass du FSBK) c’est le 1er trophée reçu depuis 17 ans…On notera Mikel Vega assis en bleu et blanc sur la deuxième marche… Il fait bien de reprendre ses forces : 1500 km l’attendent pour rentrer en Espagne.

Franck Bajus & Bastien Herman finiront la course 3 grâce à la pente et avec 3 tours de retard. Morgan et Anthony ne finiront pas (voir photo) : Clément Carré & Yvon Quesne en profitent pour monter sur la 1ere marche… bizarrement cela les motive, ils ne parlent plus que de la prochaine bagarre.

Résultat : Le championnat et les résultats du week-end (cumul des trois courses) donnent le même classement.

Les rois de la mécanique (bis)

Super Alex

14 et 15 avril 2017 sur le Paul Ricard : Comme l’an dernier, en Open les jeunes arrivent et raflent les places…


odile

Photos de Fanfan (sauf mentions spécifiques)

La saison 2017 du Racing Side-Car Mania est lancée au Paul Ricard (Var) sous un soleil qui fait oublier l’hiver ! Très belle organisation du Sunday Ride Classic que nous remercions vivement, ainsi que tous nos partenaires.

Un week-end qui commence avec un beau lot de difficultés et en définitif la passion reprend ses droits…

Deux singes de dépannage trouvés 8 jours avant, singe de rattrapage dégotté le mercredi matin, dernière licence le jeudi… nous pensions les tracas terminés lorsque Gérard et Fanfan Mercier cassent la boite de vitesse du fourgon à Nîmes… petit moment de déception et puis, à la surprise générale, les voila qui arrivent triomphants, la remorque plus grosse que le taxi avec le carénage du F2 fixé sur le toit… Ils seront quittes en dormant dans la remorque et en profitant des copains en particulier pour l’outillage (Gégé aime bien « son » matos…) mais la solidarité en side-car, on connait.

Deuxième étape de galère, 3 side-cars Classic ne passeront pas l’étape des essais libres laissant leurs places aux surnuméraires ravis de l’occasion et 6 ne finiront pas une course…. Coté Open, c’est mieux : un non partant et un seul ne finira pas les courses même si plusieurs ont du changer de moteur entre les deux courses (Clément pour boite de vitesse et Marcus* pour étanchéité).

On pensait le grand « carénage d’hiver » terminé… et bien non… et cela compromet pour certains la prochaine course à Croix en Ternois… C’est ça le réchauffement de la planète, en début d’hiver « coolos », on ne pense plus que le temps passe.

* Marcus s’est juré de ne plus se laisser « phagocyter » et de conserver du temps pour « préparer » son side comme il aime le faire… non mais quoi, il y a des priorités…

Mais les bonnes nouvelles c’est que les jeunes sont là et ça va bien…

L’an dernier, c’est Paul Léglise et Sébastien Arifon qui menaient la danse.. les problèmes mécaniques les avaient obligés à partir de la dernière place mais à la fin du 1er tour, ils bagarraient déjà pour la 1ere place.

Cette année, Paul et Sébastien ont démarré au Mans le Championnat De France SuperBike.

Le Paul Ricard, c’était la 1ere course pour :

Et la course :

En Open 2 donc, Chustrac/Vias ont bagarré pour la 1ere place avec Franck Bajus qui repart pour une année avec son fils Bastien.

Course 1 : la 3e place a été pour Gérard et Françoise Mercier, pas plus stressés que cela de vivre dans leur remorque…

En Open 1 je te repasse devant tu me repasses devant… Marcus 1 & Gilles 2 puis Gilles1 & Marcus 2

Pour Mikel Vega venu d’Espagne, cette première place avec Gilles Berry est une belle satisfaction (on notera la touche très paternelle de Gilles)

Les Classic, avec 32 sides au départ, finiront 29 en course … et là on a l’impression de se retrouver deux ans en arrière… Michel Dormal avec Philippe Szendroï caracolent en tête sans être importunés.

Michel est un peu déçu car lors des essais à Lurcy, le Honda de Jean Claude Martineau & Jean Marie Denis semblait largement tenir la cadence dans la ligne droite… Dominique & Benoit Lacour, eux, n’ont pas pu être de la fête : un week-end : deux moteurs… ils n’ont pas fini une course et la prochaine à Croix est compromise… et oui ça arrive même aux meilleurs.

Résultat du championnat

Résultat du week-end (cumul des deux courses (total Nbr de tour / Temps)

Racing side-car promo (RSCP) : douche écossaise à Lédenon


odile

Petit frère du RSCM, le RSCP (P comme PROMO) vient de repartir pour sa deuxième saison. 1ere étape Lédenon (Gard) les 1er et 2 Avril.

Cette  première course de la saison est très représentative de ce que nous attendons d’une course Promotion :

- 2 jeunes équipages pour qui c’est la 1ère course (Pierre Paqueriaud & Julien Labarge et Charly Gaillard & Paola Lavarino, voir encadré)

- 2 équipages Promo avec des passagers dont c’est la 1ère course (Joaquim Fenoy avec Gille Berry, et Diana Rauch la célèbre photographe avec Erwan Garo)

- 2 équipages en tête du FSBK avec des passagères novices (Emmanuelle Clément avec Sébastien Delannoy et Laetitia Bœuf avec Claude Vinet, voir encadré)

- 2 pilotes ont changé de side et passent en injection (Philippe Loreille apprivoise son nouveau F1, Christophe Lancelle apprécie son F2 venu d’Angleterre)

- 2 équipages + 1 passager espagnols (les maintenant célèbres Leandro Rey & Rosa Orta, Josep Pla & Mikel Vega + Joaquim Fenoy avec Gille Berry)… et il en arrive encore

- 2 équipages font leur retour cette année (Robert & Vincent Poret et J.Patrick Soulet & Coraline Galerne).

La Promotion c’est aussi le support, le partage de connaissance. Pour cela Mike Capon (Shock Factory – fabricants d’amortisseurs) et Sam Gache (SGR, fabriquant de side) étaient présents et appréciés par les débutants… et moins débutants.

Tous nos partenaires, ceux qui nous permettent de faire ces courses étaient bien sûr du voyage. Gérard Delio de Photopress, depuis toujours sur toutes les courses de FSBK, nous a fourni les photos sur piste.

Au total, 21 side-cars qui seront à tous les départs. Une belle famille qui était heureuse de se retrouver.

Dans un autre domaine, Promotion encore : plus d’un side sur deux avec une femme à bord (à bord, j’entends d’ici le marin…).

Niveau d’initiation renforcé par les variations de climat tout au long du week-end. Essais libres sous un soleil quasi estival, essais chrono du samedi sous un déluge, course 1 dimanche matin sur le mouillé, et sec dimanche après-midi.

En synthèse : objectif tenu pour cette première du Promo !

Les résultats du trophée RSCP

Beau départ sur le sec, Charly & Paola et Pierre & Julien (166) au milieu des FSBK !

Lédenon n’aime pas Marcus, ici en bout de pit lane : départ retardé… La suite ne sera pas plus « intéressante ».

Le side du Marin… vous voyez bien la jauge de la ligne de flottaison.

Bertrand et Denis… Oui c’était bien ce qu’ils ont vécu samedi matin…

Très bonne course pour Pierre et Julien… va falloir suivre cet équipage.

Cette année, Gilles Berry roulera avec Mikel (à gauche) en RSCM et avec Joachim en RSCP.

On démonte et on nettoie et on règle… dans la famille du Dave.

Les championnats side-cars en France… Où en est-on en 2017 ?


odile

Evolution très positive des championnats side-cars…

Pour compléter le Championnat de France Side-car Superbike (FSBK) :

- 2 championnats de side-cars anciens : CLASSIC qui a atteint un très bon niveau de maturité en 2016 et OPEN créé en 2012

- Le Trophée PROMO, créé en 2016 correspond bien à l’attente des coureurs.

Les OPEN et PROMO sont en pleine évolution avec des machines de plus en plus performantes, tirant les équipages de OPEN vers PROMO puis vers FSBK… alors qu’une nouvelle génération de pilote arrive avec des machines plus anciennes mais restaurées avec soin.

Très belle réussite de ces championnats en 2016 !

Un calendrier bien équilibré qui offrait aux side-cars anciens de pouvoir courir au Mans : grande première très appréciée.

- CLASSIC : 114 % de participation (les 6 courses étaient pleines au 15 janvier). Pour satisfaire le maximum d’équipages, les courses sur les petits circuits (Croix, Carole et Haute Saintonge) ont été doublées…

- OPEN : 96 % de participation

- PROMO : 93 % de participation

- FSBK : 90 % de participation, avec 2 points délicats récurrents : Lédenon (pendant le Tourist Trophy) et Albi (dernière course de la saison).

- Clôture de l’année dans le Poitou pour la remise des Prix RSCM & RSCP. Pour cette belle fête, 125 sidecaristes, « en tenue de soirée » s’il vous plaît.

Et comment se présente 2017 ?

D’abord un calendrier incluant deux nouveaux circuits : Alès et Nogaro et surtout le retour des sides au Val de Vienne pour la finale en Octobre : 3 séries (CLASSIC, OPEN & PROMO) soit 81 side-cars si les séries sont bien pleines et elles promettent de l’être. Du jamais vu en France depuis bien longtemps…

2017 c’est un début de saison avec la 10e Side-car party : manifestation unique en France avec 120 side-cars.

Maintenant traditionnelle, la Side-car party est le démarrage des festivités avec rodage et essais pour clore les longues heures de révisions hivernales. La Side-car party, c’est surtout le lieu où nos champions de tous championnats, y compris Rallye routier, ont à cœur de transmettre leurs connaissances à ceux qui démarrent ou ont besoin de se perfectionner. Cette année, ont été reconduits les parrainages d’équipages, les transferts de connaissances à des singes dit « isolés » car venus « sans équipage » pour tester leurs aptitudes. Pour cette transmission, que des champions : tout d’abord en F2, deux championnes de France qui ont participé au Tourist Trophy : Frédérique Poux et Mélanie Farnier, en Classic, deux champions aussi : Philippe Szendroï depuis l’origine sur cette activité lancée en 2014 et Julien Fauchez : dans notre sport exigeant, il est impératif de laisser la parole aux meilleurs. Estelle Leblond, pilote de Mélanie, était bien présente parmi ceux qui ont roulé pour les parrainages de débutants et les 4 sessions de roulage des singes isolés.

Pas de chance… la série rouge (les débutants) n’ont pas impressionné la pellicule…

En terme d’organisation, le PROMOSIDE est constitué d’une dizaine de sidecaristes de tous championnats qui se concertent pour les décisions importantes (dernière réunion lors de la Side-car party le 11 Mars 2017).

Sur le terrain, l’équipe de sidecaristes RSCM/RSCP fait vivre ces courses (administration, collège et contrôle technique, participation au jury, commentaires sportifs, contacts avec les partenaires et la presse, organisation des festivités etc…).

Les prévisions pour 2017 :

Pour les CLASSICS ce n’est plus une prévision : les grilles étaient toutes pleines au 15 janvier… et il en arrive encore… Voilà un beau casse-tête pour PROMOSIDE : comment assurer 2018 ?

OPEN : petit retard de remplissage par rapport à la même date en 2016. Cette catégorie voit d’un côté des « bouillants » évoluer vers les PROMO et de belles machines anciennes se préparer avec une mise au point longue et soignée… mais avec un timing pas toujours maitrisé…

PROMO : taux de remplissage identique à celui de 2016 à la même date

FSBK : démarrage de la saison au MANS : c’était ce week-end 25 & 26 mars…

Le FSBK continue sa vie : plusieurs équipages momentanément arrêtés (incendie, accident, contraintes familiales…) sont compensés par le retour ou l’arrivée de nouveaux équipages. Les sides RSCP devraient jouer leur rôle de « complément de grille » sur quelques courses en attendant d’avoir acquis la maitrise pour devenir FSBK à part entière… c’est que, se qualifier dans ce championnat de France qui est de très bon niveau, ce n’est pas facile…

En conclusion, le sidecar français progresse rapidement. Les très gros progrès fait sur la propreté et la fiabilité des attelages ont fini de convaincre les circuits que les sidecaristes étaient « fréquentables », de plus la qualité du spectacle et la rigueur de l’organisation affermissent les liens avec les organisateurs.

- La clôture de l’année 2017 : le 9 décembre, remise des prix pour les 4 championnats : le FSBK rejoindra cette belle fête du side-car français.

Rappel des caractéristiques des 4 championnats :

 Mieux connaitre les courses :

Pour ceux qui ne savent pas : une course est initialisée et gérée par un organisateur (associé à un moto-club) et non par les circuits (même si pour certains, moto-club et circuit sont confondus comme à Pau, Lédenon…).

Le circuit fournit une prestation (piste, paddock, médical…) pour un prix donné.

L’organisateur fait les démarches administratives vis-à-vis de la FFM et en préfecture. Il prend les assurance (RCO : RC organisateurs).

Il fait toute la communication et rempli les grilles en prenant les inscriptions lui-même. Il peut décider (ou avoir besoin) de sous-traiter des créneaux horaires (c’est comme cela que La Main Au Panier obtient des créneaux pour les courses RSCM & RSCP).

Si le circuit ne le prévoit pas dans sa prestation, il assure la mise en place des commissaires techniques et des commissaires de piste puis en assure la logistique.

Enfin il apporte son support aux officiels FFM : la direction de course et le jury en assurant en particulier les réunions de jury à laquelle assiste un représentant du circuit, du moto club, du contrôle technique et d’un représentant de chaque participant (ceux qui louent les créneaux horaires).

Un grand merci aux organisateurs qui prennent tous les risques financiers et assurent le très gros travail d’organisation de ces courses pour permettre le partage de notre et de votre passion