Les Side-cars PROMO à l’Anneau du Rhin… la bonne pioche…


odile

Photos Jean François Janvier que nous remercions

28 & 29 Septembre : 3éme course PROMO du Championnat RSCM 2019, la prochaine course PROMO sera la finale au Val de Vienne les 12 & 13 Octobre : la grande fête du side-car avec 81 équipages en course.

Merci à Dany,  Thierry et Cyril Selig pour leur accueil, leur organisation  et la gentillesse de toute leur équipe de Passion Vitesse.

Nous remercions également la Direction de course, l’arbitre et tous les commissaires de piste pour la sécurité qu’ils nous assurent.

Le week-end annoncé comme catastrophique en terme de météo a été idéal : quelques gouttes vendredi mais nous ne roulions pas, et reprise de cette petite pluie dimanche après la fin des courses, je ne sais pas comment font les Selig mais il y a un ”savoir” à prendre.

Paddock hyper compact… nos partenaires étaient là…

Certains, pour désengorger le paddock avaient pris des box.

Box de toute beauté et les sides alignés sur la Pit Lane ont fait le buzzzz

Du monde, oui il y en avait, il faut dire que le spectacle s’y prêtait.

Maintenant, les courses : belle pré-grille : 27 engagés, 25 en course (c’est le nombre maximum autorisé par l’homologation du circuit).

Enfin belle pré-grille, voici les Champions de France FSBK ( César Chanal et Olivier Lavorel) qui ”bricolent” juste avant le départ… Pas très pro mais l’intervention sera rapide.

Courses commentées par notre spekerine habituelle, Martine Vivien qui met sa passion, sa connaissance de tous les équipages et ses informations sur l’histoire du side-car pour animer nos courses avec brio.

L’Anneau du Rhin est un très beau circuit avec le long du paddock : la chicane, très bien placée elle attire beaucoup les spectateurs.

Suite à la course de Juin avec les sidecars Classic et Open, il avait été rappelé en briefing que la piste, c’est à la limite le vibreur mais pas à l’intérieur du vibreur… Ce ”Track Limit” a été parfaitement respecté… il faut dire qu’un Track Limit c’est 30 secondes de pénalité… de quoi faire attention.

Ce week-end a été un peu atypique, beaucoup de side-cars qui d’habitude ne font que des courses de côte (Championnat de la Montagne) étaient avec nous. Ici Jean Daniel Schneiter& Vincent Manicki  déjà venus en éclaireur l’an dernier côtoient les très habitués des circuits Françoise et Gérard Mercier.

Première course en RSCM : Wilfrid Grosperrin et Corinne Bourdenet avec derrière Alex Benigno et Jean Philippe Bouchard des habitués du FSBK.

Ce week-end : cool pour Alex et JP … Le side est vendu et partira avec ses nouveaux propriétaires samedi soir. Nous les attendons avec impatience.

Après Ledenon il y a un mois, Ludovic Paget et Ivan Vittoz, troisième au championnat de la Montagne. Side en réfection… la carène sera magnifique la prochaine fois.

Encore un grand habitué des courses de Côte : le 588, César Chanal et Olivier Lavorel, déjà couronnés comme champions de France FSBK F2. En premier plan Hugo Fretay avec Max Vasseur (78) et vous n’en apercevez rien : juste entre les deux :  Jean Perillat (le frère de Simon) avec Vincent Peugeot : première course et très belle course car ils finissent 5ème scratch en course 2.

Du FSBK toujours, Daniel Lamargue roulait avec Paola Lavarino : essai préparatoire à 2020?

Devant le 142 : Jacques Chalancon et Bruno Picquoin, Les Mercier, Jean Perillat se faufile pour être devant et en 1er plan Jean Charles et Estelle Regnard qui pour une fois sont très proches de chez eux.

Le side de Jean et Simon en maintenance inter course : vous voyez Ted, le fils de Vincent… on ne devrait pas attendre longtemps pour le voir parmi nous, il est mordu à mort.

Devant : Claude Vinet, vis champion de France FSBK, il roule ici avec sa femme Laetitia.Devant le 812 Michel Plateau et Frederick Poussier qui reprennent la compétition après plusieurs années  : 8eme en course 1, ils ne finiront malheureusement pas la course 2
De leur coté Claude et Laetitia feront : 1 boite en course 1 et un moteur en course 2.

Le 163 Jean Bernard Michon, un grand habitué des FSBK roule avec une nouvelle passagère : 1 ère course pour Caroline Mugniot… et cela va très bien.Derrière le 45 : Philippe Gaulard avec un très bon singe qui roule avec le fils de Philippe en FSBK : Leopold Rouby : sur cette photo, il n’est pas caché par le 1er side… regarder l’encart en bas  : il est plié de plié : pas de prise au vent et report du poids du corps vers l’extérieur, le tout en parfaite sécurité… Très bel exemple d’un beau ”style passager”.

Le 118 Michel Barret et Christophe Breton, des habitués des courses sur circuit mais ils font aussi des courses du championnat de la Montagne et des montées historiques. Derrière, le 666 nous vient du nord. David et Violaine Prud’homme. Violaine est ce week-end la plus jeune passagère : 19 ans.

Après toutes ces explications, vous les reconnaissez tous : Devant Jean et Vincent, Pierre et Julien, Jean Charles et Estelle puis Alex et Jean Philippe.

Petite photo isolée pour montrer le franchissement de la chicane bien au raz des vibreurs. Bravo à Christian Drault et Sophia Dupuis

Et enfin, Thierry Massacrier qui roule ici avec Jean Gaëtan Zilio. Jean Gaëtan est pilote de side.. Il a vraiment souffert sur la planche mais c’est une bonne expérience de savoir ce que subit le singe…

Départ de Course…

Après l’arrivée de la deuxième course, Pascal fait le spectacle… Les sides sont très appréciés des spectateurs nobreux ce week-end.

Le tour de chauffe de la première course avec en embuscade, en haut à gauche, Pierre Paqueriaud  et Julien Labarge, arrêtés suite à un engorgement au démarrage…  Ils partiront de la dernière ligne et remonteront jusqu’à prendre la 9éme place scratch : 2éme Promo 2.

Très fair-play Pierre et Julien ramènent la famille Descours à la poussette en fin de course.Ils peuvent être fair-play, cette panne coûte à David et Céline leur 1ere place au championnat. Ils ont beau afficher les dents sur le carénage… les voila second au championnat : 15 points de différence, la course du Val de Vienne va être décisive.

PODIUM : Les sourires sont là tout va bien…Et un grand merci aux équipages FSBK venus compléter la grille de cette catégorie… cette approche conviviale montre bien que les FSBK sont accessibles et sympas.

Podium PROMO 1 & 2

Au centre Simon Perillat que nous remercions par un trophée spécial de toute l’aide qu’il apporte à ce championnat et d’avoir assuré le contrôle technique des sides de cette épreuve.

Résumé des courses du week-end.

Essais chrono 1 : une surprise, Jean Perillat avec Vincent Peugeot, le seul 600cc en châssis long (le standard du mondial), fini la qualification  en 3éme position. Jean n’a fait que 3 roulages et il effectue ici sa première course en side-car.

Essais chrono 1 + 2 : Schneiter / Manicki (F1), Chanal /Lavorel (F2), Benigno/ Bouchard (F1), Vinet / Vinet (F1).

Course 1 : Benigno/Bouchard partent en tête et ne la lâchent pas. Ils tiendront le record du tour en 1:37.322. Derrière Chanal /Lavorel puis Schneiter / Manicki. Fretay/ Vasseur, après un très bon départ se font doubler par Schneiter, se bagarrent avec Berthet/Lafon mais finissent devant lui.

Viennent les F2, autant la tête de course était sans suspens, autant les F2 (avec Grosperrin en F1) se sont battus, doublés, redoublés. Pour terminer : Paqueriaud/Labarge, Chrochemore/Morin, Plateau/Poussier, Descours Monsieur & Madame, Grosperrin/Bourdenet, Michon/Mugniot.

Belle bagarre aussi avec Paget/Vittoz, Rigo/Moreau, Lamargue/Lavarino et tant d’autres… Spectacle à tous les niveaux.

Perillat après une excellente remontée 14éme, 11éme, 9éme, 8éme… a du s’arrêter suite a des crampes… combinaison trop étroite, le sang ne passait plus… il repartira en course 2 avec une combinaison plus adaptée au side. Abandon : Vinet/Vinet suite à problème de boite.

Couse 2 : les choses ne sont plus les mêmes.

Banigno/Bouchard sont absents. La grille course 2 étant l’ordre d’arrivée course 1, Vinet et Perillat partent en fond de grille. Chanal/Lavorel… petit souci (?) au tour de chauffe passent par la Pit Lane, ils sont 3éme  au 3éme tour et finissent premier… La classe.

Fretay/Vasseur en 3éme  position feront un hole shot et partent en tête, belle bagarre avec Berthet qu’il tiendra à distance puis Chanal déboule au 9éme tour

Perillat parti du fond arrivera à sa 5éme place au 9éme tour.

Paqueriaud/Labarge manquent leur départ pour le tour de chauffe et se retrouvent en fond de grille. Cela ne les perturbera pas trop, ils finissent 2éme PROMO 2.

Belle progression pour JB.Michon et C.Mugniot qui finiront 6éme et pour G.Crochemore et J.Morin qui prendront la 2éme place PROMO 2 du week-end.

Ne finiront pas : Vinet (moteur… ça fait 2 pour le week-end…), Descours, Plateau et Lamargue.

Rappelons que le podium du week-end est calculé avec la somme des deux courses, cela récompense la fiabilité et régularité.

Résultats du week-end

Résultat du Championnat

Il nous reste à remercier tous nos partenaires sans qui rien ne serait possible.

– La Mutuelle des Motards                     – Optimark                             – Motomag.com

– Shock Factory                                     – Mike Richards Equipe         – Auto Moto Pontivy

– Iniside                                                  – Carrosserie Vinet                – HP Parts

– PolyParts-SideCar                              – Sam Gache Racing

– Perillat Motosport & Classic                – Biscuiterie de Chambord     – Berry Bache

Les sides voulaient du changement… Ils ont été servi…


odile

Photos David Eagles et Bruno Da que nous remercions

7 & 8 Septembre : le RSCM a l’honneur de courir avec le PROMOSPORT sur le circuit de LEDENON, 5éme course CLASSIC et 4éme course OPEN du Championnat RSCM 2019.

Merci à Marie Bondurand pour l’accueil, l’organisation  et la gentillesse de toute son équipe.

Nous remercions également la Direction de course, le Jury et tous les commissaires de piste pour la sécurité qu’ils nous assurent.

Le week-end beau et pas trop chaud a permis à chacun de rouler avec plaisir sur ce circuit atypique : il tourne en sens inverse des aiguilles d’une montre et son vallonnement est assez exceptionnel sur une piste large présentant un très bon revêtement.

Bagage nécessaire pour les sidecaristes ne connaissant pas le circuit :

– de bons essais de reconnaissance pour différencier les 2 ”double gauche” en haut des montées aveugles…

– avant de partir en essais chrono, les explications sur les trajectoires et particularités du circuit.

La plupart des équipages n’avaient jamais roulé à Lédenon, cela leur a permis de rouler avec plaisir et sans danger.

Pour cette course, nous avions des participants de marque.

Tout d’abord Estelle… La surprise: Fanch devait rouler avec son side et Sarah sa passagère… et puis Estelle a voulu ”essayer”… et finalement tout allait bien, elle a fait essais et courses avec l’équipage (au sens large) du père.

Le père… et bien il a retrouvé en Kenny un compère du TT. Savez vous de quoi ils ont causé à l’apéro???

Ce sont Estelle et Fanch qui ont expliqué le  circuit, il faut dire que si près de chez eux, ils le connaissent par cœur…Au point même qu’Estelle s’est permis de battre son propre record F2 du circuit, une première fois vendredi et une nouvelle fois dimanche… Où l’arrêtera-t-on?

Nous avons eu le plaisir d’avoir avec nous Ophélie Palacoeur 19 ans. Ce jour là elle était la plus jeune du plateau : première course avec son père Laurent.

Un nouveau side pour Eric et Julie : la déco est claire, ils ne s’en laisseront pas compter.

Petite visite du circuit avec des photos magnifiques (merci les photographes).

Pour vous montrer comment on arrive en aveugle en haut des côtes : voici les champions en chasse.

et tout en bas du circuit, au fond de la cuvette, avant de remonter (remonter, remonter… vous verrez plus loin…), le tire bouchon.

Puis, on amorce la remontée après un virage en épingle pour récupérer la voie des stands.

Ici le Numéro 64 avec une passagère de remplacement : merci Lili.

Aux essais chrono,  Michel Dufaur a perdu son passager… trop d’optimisme, en sautant à l’arrière lors d’une accélération, poignée loupée… l’élan l’a emporté par-dessus bord et voila Noël sur le dos comme une crêpe. Rien de bien méchant.. Noël assurera la 2ème course.

S’il y a des montées… c’est qu’il y a des descentes… et en virage bien sûr. Belle figure…

Maintenant, appréciez à quel point cela monte..

Ce magnifique side Nourisch à fonctionné comme une horloge, voila qui rattrape bien les courses passées.

Très beau BRS (Bernard Ragonnet & Anaïs Rosset) mais la mouise ce week-end… Il faudra réparer pour venir au Val de Vienne.

Cette fois le BMW de Pascal Verhaeghe et Olivier Bouyjou marchera du feu de dieu… Eric Lenser viendra les aider à finir la course 2 et montera sur le podium avec Pascal.

Ptite forme pour cet équipage… encore de la mécanique en prévision.

et puis une fois en Haut… l’horizon partout : magnifique.

Revenons dans la montée avec les 16 pouces : les ”sides grandes roues”

Ces  sides ”grandes roues” ont assuré le spectacle : tout en glisse, en dérive… je passe, je te repasse… Ils nous ont offert un festival. De la nouvelle tribune, pleine à craquer, montaient les cris et les applaudissements. Pas de photos de ces instants bénis alors je vous ai fait un reconstitution (Merci PhotoShop) pour pouvoir en profiter vous aussi…

Samedi soir, l’inévitable apéro des sidecaristes…

Avec une nouvelle organisatrice pour cet instant de plaisir … Merci Carolyn

Résumé des courses :

Au départ, c’était mal parti… Après avoir eu grille pleine aussi bien en Classic qu’en Open, le taux de désistement est passé dans le rouge. Après un bon recollage, nous présentions deux grilles bien correctes pour cette course tant attendue.

CLASSIC  1 :  rien de nouveau, l’ordre du classement ne bougera pas.

La suprématie des Leboeuf est acquise. Seul l’Anneau du Rhin leur a été néfaste sinon ils ont remporté toutes les courses. La maitrise de la mécanique par Francis et du guidon par Benjamin porte ses fruits.

Derrière, Remi Glédel & Romain Lebeau conserveront leur deuxième place au championnat en prenant les 20 points aux deux courses, cela fait plaisir de voir cet équipage progresser très rapidement.

Fabrice Barbi & Loïc Fourdachon, après un début d’année catastrophique seront comme à l’Anneau du Rhin, sur le podium du week-end.

Un petit signe de Benjamin, avec son père Francis dans le panier, cette fois ils sont sûrs  d’être champion 2019.

NB : C’est dans cette catégorie CLASSIC 1 que roulent les grandes roues 1000 avec les sides 10″ et 13″ jusqu’à 750cc.

En CLASSIC  2 ça bagarre à mort et le week-end n’a été qu’une suite de rebondissements…

Au essais chrono Michel Dormal & Philippe Szendroï (side 73), heureux de leur temps se font prendre la première place en toute fin de qualif par Dominique & Benoit Lacour (tactique imparable).

Leur ennuis du 73 ne sont pas finis : revenant au contrôle technique pour le sonomètre celui-ci affiche 108dB !!!  Quand même…Ceci s’est fait en toute innocence, à chaque fois Michel bourrait le pot de laine de verre… le résultat une fois le pot ouvert n’était pas beau à voir… . Un petit tour chez le spécialiste et tout revenait dans l’ordre.

Le non respect des normes de Bruit? Voila une chose inconnue dans ce championnat. Discussion avec le jury pour voir comment traiter le problème… La décision est prise : ce sera un passage au stand comme dans les courses vitesse circuit (FSBK et PROMOSPORT) et cela sera ajouté au règlement 2020.

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle… d’autant que chacun sait que Lédenon, comme beaucoup d’autres  circuits, a de très grosses contraintes environnementales.

Départ course 1, le duo Lacour part devant, Michel le poursuit et fait son passage par la voie des stands, Patrick Thomas en profite pour passer devant…. et au dernier tour tombe en panne (problème électrique). Michel & Philippe terminent second.

En course 2 Patrick n’ayant pas terminé la course 1 part du fond de grille et terminera second… profitant du dernier malheur de Michel & Philippe : panne moteur au 7éme tour…

Dominique & Benoit Lacour : ils n’ont pas pu faire le début de saison et en deux week-end, les voila en 6eme place du championnat. Les déboires de Michel et Patrick les ont aidés mais ce n’est même pas sûr.

Patrick Thomas & Steeven Pince

Un autre équipage malchanceux : Patrick Le Dantec & Linda Bourges Rhaaaa… le carter sec… pas si simple. Ils ne finiront pas la 1ere course et, par sécurité, ne partiront pas pour la deuxième.Il perdent ainsi leur troisième place au championnat

Cette troisième place est récupérée par un équipage qui monte gentiment : Olivier & Grazzi Villette. La finale au Val de Vienne est un réel challenge pour cet équipage.

OPEN 1 : La famille Luneau (Benjamin et Gilles) trouvera ses marques d’entrée de jeu et finira les deux courses largement en tête leur offrant la première place au Championnat. Le Val de Vienne va donc être décisif.

Marc Reulet & Pascal Lafon (Pascal remplace Joris Seret pour cette course), finiront les deux courses en deuxième position.

Les équipages Kenny Holwes & Quim Fenoy d’une part, Gilles Mercier & David Champion de l’autre finiront une fois 3 et une fois 4.A la somme des temps des deux courses, Gilles et David l’emporteront de justesse et monterons sur le podium.

OPEN 2 :

Sur ce circuit Morgan Chustrac & Yvon Quesne finiront 1er pour les deux courses mais pas sans avoir farouchement bataillé avec l’équipage Franck Bajus & Christophe Darras qui gardent la 1ere place au championnat.Yvon c’est bien battu mais a du se faire quelques petites frayeurs…

En troisième place : un équipage qui a commencé en Mai à PAU ARNOS…  Hugo Plas et Jean Charles Dumond… La relève est bien là.

PODIUM : La Main Au Panier remercie et félicite tous ses champions

Et une grand merci aux équipages PROMO venu compléter la grille de cette catégorie qui bouge beaucoup…

Podium CLASSIC

Podium OPEN

Rappelons que le podium du week-end est calculé avec la somme des deux courses, cela récompense la fiabilité et régularité.

Résultats du week-end

Résultats du Championnat

Il nous reste à remercier tous nos partenaires sans qui rien ne serait possible.

– La Mutuelle des Motards

– Optimark

– Motomag.com

– Shock Factory

– Mike Richards Equipe

– Auto Moto Pontivy

– Iniside

– Carrosserie Vinet

– HP Parts

– PolyParts-SideCar

– Sam Gache Racing

– Perillat Motosport & Classic

– Biscuiterie de Chambord

– Berry Bache

Torride en Alsace, Trempé en Haute Saintonge : les sides finiront dimanche sur le sec…


odile

27 & 28 Juillet sur le circuit JP.Beltoise (Circuit de Haute Saintonge), 4éme course CLASSIC et 2éme course PROMO du Championnat RSCM. Courses dans le cadre du Championnat de ligue de la nouvelle Aquitaine organisées par le Moto Club Haute Saintonge (MCHS), Yannick, Sylvain, Sandra et toute leur équipe que nous remercions de leur efficacité et de leur gentillesse.Idem pour la Direction de course et le Jury que nous remercions pour la sécurité qu’ils nous assurent.Merci également à Julien Beltoise et à son équipe de nous accueillir sur ce beau circuit.

Le week-end n’a pas vraiment bien commencé. Après un jeudi étouffant, les essais du vendredi matin n’ont pas fait beaucoup d’adeptes… je dis cela mais en réalité certains sont partis en appréciant ce temps pourri : ‘’bon exercice, nous n’avons jamais roulé sous la pluie’’. C’est bien la preuve que les sidecaristes sont un peu ‘’spéciaux’’.

Essais des PROMO à peine commencés, drapeau rouge : Grosse perte d’huile pour Mel Delamarre & Florian Colombin… La réparation ne sera pas efficace, ils ne reprendront pas la piste. Reprise rapide des essais, huile hors trajectoire.

Nouveau drapeau rouge. Philippe Le Bail, le nez dans ses cadrans (il règle le side pour le mondial à Assen…) passe sur le vibreur et ‘’chiffonne’’ son châssis… envoie les quilles de la chicane sur la piste ce qui déconcentre Michel Plateau :  passage de la roue du side sur l’herbe mouillée ce qui ne pardonne pas : tout le monde au tapis… Excellente gestion par la direction de course, drapeau rouge, Michel et Frederick rentreront pas leur propres moyens, ils seront quitte pour faire un peu de poly…

Pour Philippe, aller Hop, du travail pour la quinzaine… Philippe et Quim finiront le week-end avec l’autre châssis… super sympa d’être resté avec nous.

Sinon, week-end comme on les aime, l’administratif dans la bonne humeur avec Tartine et Jacky. Elles sont ici avec Michel qui assure la lourde tache de distribuer et surtout récupérer les transpondeurs. Ceux qui tombent en panne bougonnent, râlent, plient tout et Michel arrive sur ces entrefaites et doit parfois faire réouvrir les remorques, je ne vous raconte pas l’ambiance…

Les essais s’enchainent nettement moins mouillés l’après-midi mais ce n’est pas encore tout à fait ça

Un petit coup de PROMO ici J. Bernard Michon avec Paola Lavarino qui nous viennent du FSBK suivant Jean Pierre Sanchez et Elodie Escoffres qui, compte tenu des casses sur les PROMO1 et de la période de vacances, se paieront le luxe de prendre la tête du championnat : la régularité paye…

Un petit coup de CLASSIC : Claude Delannoy et Daniel Giroud devant Christian Guichard et Catherine Bretillon…

Et revoila les PROMO, mais cela glisse encore beaucoup : Très beau travers de Pierre Pacqueriaud & Julien Labarge. Pour beaucoup, plusieurs’’ jardinages’’ sur les bas cotés mais sans conséquences.

Petit aperçu de la piste avec Thomas et Emily

Cette course, c’est une première pour Morgan et Yvon qui, après un an d’arrêt, retrouvent LEUR side (ils ont fait le début de saison OPEN avec le side du père de Morgan : Chouchou bien heureux ce week-end de reprendre la piste sur SON side avec Michel son passager).

Cette ‘’première’’ n’a pas été sans mal, couchés tard jeudi, couché tard vendredi, gros problème de frein… mais les efforts sont payants, second sur le mouillé juste derrière Philippe Le Bail, 6éme scratch et 2eme Promo 2 (600cc) les voilà classés 1er de la catégorie pour le week-end.

Cette victoire a beaucoup de mérite car la machine de Morgan qui roule habituellement en OPEN est équipée de carbus et non d’injection comme le sont les PROMO.

Départ de course des PROMO

Les mêmes, zoom vue de face avec le side très reconnaissable de Philippe Le Bail (serpent vert) qui roulait avec Quim Fenoy venu d’Espagne. Comme par hasard, Philippe est entouré de Bretons qui font le Championnat de Bretagne (courses de côte). : N° 556 Gilard père et fils qui ont fait le 3éme temps des essais chrono N°1 sous la pluie… pas dépaysé les bretons. N°546 Thomas Bolou et Emily… Première course sur circuit pour cet équipage, ravis de cette expérience.

La tête de course en PROMO 2, David & Céline Descours qui, suite à ce week-end garderont leur titre de Champion, Michel Plateau & Frederick Poussier, Pierre Paqueriaud & Julien Labarge.

Compétiteurs malheureux.

Le 45 Philippe Gaulard & Leo Rouby ne finiront pas la 1ere course.

Le 129, Erwan Garo et Alexandre Morel ne finiront aucune course… La fée Diana Rauch, passagère habituelle d’Erwan n’était pas là…. La mécanique se rebelle.

Le 46, Pascal Verhaeghe & Olivier Bouyjou viennent de retrouver leur BMW après avoir fait des piges (Pau & Anneau du Rhin) sur le Renwick / Koenig prêté par Hervé Truchet. Les revoila dans la course… il faut dire que lorsqu’on vous prête un bijou pareil, il est difficile de tirer dessus. Derrière : Bernard Ragonnet & Anaïs Rosset

Fabrice Barbi & Loïc Fourdachon se font doubler par Christian Guichard & Catherine Bretillon dans le dernier tour de la course 2

En orange, l’équipage Lacour derrière Patrick Thomas & Steeven Pince

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite visite du Paddock

On commence par les champions : Thomas / Lacour

Là ce sont des nouveaux : Raphaël Yanna & Patrice Lourdez. Ils ont fait leur side à l’ancienne et les voila ‘’à l’ancienne’’ avec la structure minimaliste comme lorsqu’ils roulaient dans les bonnes années seventies.

Le coin des normands… bien couvert, la pluie on connait.

Le coin des sudistes… à ciel ouvert le dimanche, la pluie on ne connait pas.

Résumé des courses :

PROMO :

Course 1 sur une piste WET de WET, des sorties de pistes légères mais qui bouleversent les classements en début de course.

Notons la 3eme place F2 pour l’équipage : Monkey team (Goulven Crochemore & Julie Morin). Malgré une intervention mécanique entre les deux courses, ils s’arrêteront au 10éme tour en course 2

Course 2 : Course le dimanche sur le sec. Les Luneau (Benjamin & Gilles) et Alexandre Benigno & J.Philippe Bouchard, n’ayant pas fini la 1ere course, sont partis du fond de grille, ils remonteront très rapidement pour finir en 4éme et 3 éme place… Sur le sec, les F1 donnent toute leur puissance (meilleur tour pour Alex et J.P en 1.02.766). Les F1 en 1000cc sont incontestablement devant les F2 (600cc)*… Sur le sec le F2 des Descours prend vite la suprématie pour ne pas la quitter.

* Hormis Le Bail qui roule selon le règlement du Superside (mondial sidecar) en châssis long 600cc mais avec le pilote et toute la gestion qui va bien…)

CLASSIC :

Course 1, aussi WET de WET que celle des PROMO, Michel Dormal & Philippe Szendroï partent devant et font un magnifique tête à queue… reparti en 12éme position, il leur faudra 6 tours pour reprendre la tête de la course.

Fin de course mouvementée dans l’avant dernier tour, pour la deuxième place, Patrick Thomas & Steeven Pince doublent les Lacour (Dominique et Benoit) qui ont fortement ralenti.

Bataille acharnée juste derrière, Olivier & Grazzi Villette doublent Patrick Le Dantec & Linda Bourges. Ils ont mené toute la course de conserve, avec des vitesses croissantes en phase l’un avec l’autre jusqu’au dépassement…

Notons que le BSA Nourish de Xavier n’a pas retrouvé sa santé… Grrr après la réparation du siège de soupape, voila que cela recommence… mais un siège c’est un siège, cela ne devrait pas recommencer…

Course 2 : sur le sec les pilotes tirent le maximum de leur machine. Nous assisterons au magnifique duel entre Michel Dormal & Philippe Szendroï, pole position et les Lacour qui, ce week-end, faisaient leur retour en course. Ceux-ci, partis en 3eme position passeront en tête au 11éme tour mais devront finalement laisser la place à Michel & Philippe : boite de vitesse bloquée en 5ème. Compte tenu de l’avance prise sur les suivants, Dominique & Benoit finiront quand même en 2eme position. Une course pleine de suspens comme on les aime…

On notera l’abandon de Patrick & Linda (vilo…) qui leur font perdre la tête du Championnat

Sur les deux courses, Les Leboeuf (Benjamin & Francis) termineront 1er… matériel en parfait état et très bon équipage.

Samedi soir, l’inévitable apéro des sidecaristes…

Podium CLASSIC

Podium PROMO


Résultat du Championnat

Anneau du Rhin : Courses side-cars ou vacanciers juillettistes?


odile

29 & 30 Juin 2019 courses du championnat RSCM Classic & Open avec le 14ème trophée de la Vitesse, parfaitement orchestré par Thierry, Dany Selig et leurs fils du Moto Club Passion Vitesse. Nous les remercions de leur accueil chaleureux. Coté piste se sont Caroline et Frédérique (affectée aux side-cars) qui officiaient pour le circuit :  dynamiques et efficaces, toujours avec le sourire, un grand merci.

Nous remercions la Direction de course et tous les commissaires qui pour notre sécurité ont gardé leurs postes sous la canicule du week-end.

Un mot sur cette canicule. Depuis la création du trophée il y a 14 ans, les organisateurs n’ont jamais rencontré de telles conditions climatiques. Regardez, l’Alsace est quand même un pays très vert… même début Juillet.

Résumé des courses :

Concentré sur deux jours, un essai libre, deux essais chronos, un warm up et deux courses… ceux qui se plaignent habituellement de ne pas rouler ont apprécié même si la chaleur en a rendu beaucoup raisonnables pour épargner équipage et mécanique.

Hormis en OPEN 2 ou Franck Bajus et Christophe Darras gardent la 1ère place, beaucoup de nouveaux sur les premières marches de ce week-end.

Pour le championnat, classement inchangé bien que Morgan Chustrac & Yvon Quesne n’aient pas fini la 1 ère course.

En CLASSIC 2, abandon du leader Michel Dormal & Philippe Szendroï) en course 1 : voir détails avec les photos.

Patrick Thomas (avec Steeven Pince), qui a enfin pu monter son ”bon moteur” a pris la 1ère place sur les deux courses. Patrick Le Dantec et Linda Bourges passent en tête du championnat avec 4 points d’avance… ça va être très chaud

.En CLASSIC 1, Remi Gledel & Romain Lebeau progressent et trouvent leurs marques.

Fabrice Barbi et Bruno Thoulouze ont enfin réussi à stabiliser leurs machines ce qui permettra à Fabrice et Loïc de monter sur le podium :  Sans doute que pour ces deux équipages du sud de la France, la température du week-end était un atout?

Deux ”mauvaises” courses pour les Leboeuf père et fils qui n’ont jamais pu régler la carburation adaptée à la température. Ce side parfaitement préparé est exceptionnellement en panne ce qui vaut à cet équipage de rester en tête du championnat.

Notons que le Nourisch de Xavier Aurin a refait des siennes. Après la saison catastrophique de l’an dernier, Xavier avait fini par trouver les ”bonnes raisons non livrées avec le side” qui lui avaient permis, en 2019, de finir toutes les courses.

En OPEN 1 Gilles Mercier et son tout nouveau passager David Champion (cela ne s’invente pas) seront classés 1er pour le week-end.

2ème marche pour Marc Reulet et Loris Seuret, très jeune passager qui nous vient de Belgique, un équipage qui lui aussi trouve ses marques.

Kenny Howles avec Mikel Vega finiront sur la 3ème marche mais en vieux renard de la course, Kenny n’a-t-il pas joué le classement à l’économie? Disparus de la piste pendant 3 tours, les voici réapparaitre en fin de course… à mon avis, pour ne fatiguer ni l’équipage ni le moteur, ils se sont mis à l’ombre le temps de trois tours pour assurer les 70% du 1er et marquer les points.

Jean Gaëthan Zilio et Kevin Rigo seront victimes d’une panne de déverminage : pot d’échappement éclaté (je devrais dire ”explosé”, qui a mis le feu au side. Malgré l’intervention rapide des commissaires, le faisceau endommagé ne leur à pas permis de repartir.

En Non Classé (moteur injection), notons la brillante 1ère  place scratch en course 1 de Goulven Chrochemore / Julie Morin qui malheureusement s’arrêteront au bout d’un tour en course 2.

A suivre lors de la prochaine manche PROMO (leur championnat) en Haute Saintonge fin juillet.

Les équipages ont bien souffert : la tenue vestimentaire et le dynamisme ressemble plus a un jeu de boule sur la Côte d’Azur qu’à une course de championnat…

On notera le retour de Marcus : une surprise bien appréciée.

En fin de course 2, la recherche de l’ombre était salutaire.

Par contre, pas besoin de conseils pour l’installation des équipages dans le paddock : nous n’avons jamais vu un tel engouement pour réduire la surface, l’objectif premier étant de rester à couvert dans les bois ou la fraicheur fut appréciée.

Vraiment champêtre..

Atelier commun : minimum de structure

Retour heureux de Pascal : même pas besoin de monter l’auvent…

Un petit coup d’œil sur le paddock de nos amis Anglais

et un autre sur celui de nos amis Suisse

Ça a l’air col comme cela mais cela ne l’a pas été pour tous…

Tiphaine désespéré par ses casses de moteurs à répétition a jeté l’éponge en course 2.

Quand au Koenig, après de bons essais libres et Chronos, Pascal et Olivier ont rencontré un problème mineur (clavette du disque de distri) en course 1. Course 2, tout va bien, mise en grille puis…  départ chaotique , arrêt 50m plus loin… Engorgé, il ne repartira qu’à la fin de la course : Le  deux temps est capricieux…

Sur ce beau tracé, apprécié de tous, de grandes courbes assez technique, une bonne ligne droite et : le clou de ce tracé : la chicane…

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous montrer le style de chacun.

La photo étant par principe une image fugace, il n’y a malheureusement pas tout le monde et pas toujours dans la meilleure position, prenez ces photos comme elles sont : un souvenir et des histoires à se raconter.

pas simple la chicane…

Heureusement qu’il n’y a pas eu de pénalité pour empiétement sur le bas coté… beaucoup auraient été alignés.

Notre champion : l’Anneau du Rhin ne lui a pas été bénéfique. Arrêt en course 1 juste avant la casse  (c’est ça les vrais pilotes, ça sent tout et évite le pire) mais course non finie.  Jean Claude, ne pensant qu’à rendre service lui prête son side… mais l’enfer est pavé de bonnes intentions.

–  1: Jean Claude n’a pas pensé que les N° 2 et 3 pâtiraient de cette offre généreuse

– 2 : Michel a monté son pont sur le side… et l’accouplement n’a pas tenu… à 150m de l’arrivée, arrêt et le jeune équipage a poussé jusqu’à l’arrivée (unité compétiteur : il faut que le side, le pilote et le singe passent la ligne d’arrivée ensemble). Leur avance était telle qu’ils n’ont pas perdu de place… mais par contre, le pilote nous a fait bien peur… Pas raisonnable de pousser si longtemps sous cette température.

Un peu ”track limit” le 204. Is n’t it?

Et puis comme toutes les courses, le week-end s’est terminé par les podiums.

Nous en profitons pour remercier La Mutuelle des Motards… et dire un grand merci à Chantal qui assure le bon déroulement de ces podiums. Je peux vous dire qu’entre la déco, l’orientation pour que le soleil ne pourrisse pas les photos, les classements qu’il faut vérifier  et qui arrivent au dernier moment, les coureurs qui ne pensent qu’à se mettre torse nu et qu’il faut habiller et désaltérer… ce n’est pas une simple affaire…

Remerciement aussi à Optimark à qui nous devons les trophées de la saison.

Remerciement à tous nos partenaires : MOTOMAG qui nous permet de relayer l’info, HP Parts qui avait fait le déplacement de Hollande pour monter nos pneus et supporter notre championnat, Shock Factory qui par ses conseils et ses très bons amortisseurs a fortement amélioré et sécurisé de nombreux sides, PolyParts-Sidecar : poly pour Classic et F2 service rapide et de qualité et les support ”métier” : AUTO MOTO Pontivy, Carrosserie Vinet, puis Sam Gache Racing, Perillat Motorsport & Classic, MREquipe et encore : Iniside (initiation à la conduite sur side-car), Berry Bache, Biscuiterie de Chambord.

Et maintenant les podiums :

Podium CLASSIC

Podium OPEN

Résultat du Championnat RSCM CLASSIC

Résultat du Championnat RSCM OPEN

Courses side-cars au SUNDAY RIDE CLASSIC


odile

Circuit Paul Ricard  : 1ère course 2019 des sides RSCM / PROMO

Photos de JF Janvier

Tous les éléments pour une grande réussite : Circuit mythique,  manifestation de grand renom, managée de main de maître par Jean Pierre Bonato et son équipe que nous remercions.

Une date bien choisie : les 11&12 Mai 2019 pour conjurer les éléments. Rappelons la neige sur la Castellet la veille de l’édition 2018. En final, un week-end très ensoleillé avec toutefois un vent qui a forcé tous les équipages à réduire la voilure (barnum surbaissés voir démontés pour la nuit de samedi à dimanche). Dimanche matin, les solos roulaient, mais les équipages étaient  inquiets pour la course de l’après midi . Midi, le vent est tombé…la course de sides était à 14h 30. :

Départ des sides

Circuit mythique avec la grande ligne droite du MISTRAL, coupée par la chicane Montréal qui permet aux machines Classic de réduire le temps en charge.

Beau plateau, voila les sides à la parade pendant le tour de chauffe.

Les amateurs de belles mécaniques ont apprécié ces supers engins : le paddock a été très visité et, comme toujours, les courses ont généré une forte affluence dans les tribunes pour voir les sides en action sur la piste.

LES COURSES

On va commencer par la fin car elle est prestigieuse : Le podium avec les couleurs nationales, la Marseillaise, voila qui devait déjà en satisfaire plus d’un …

Et puis tout d’un coup, c’est Jacky Huteau qui prend le micro en bas dans la foule, pour annoncer que c’est le seul champion du monde français de side-car qui remet les coupes : ALAIN MICHEL, un grand honneur pour tous.

Alain Michel avec Mike Capon(Shock Factory).

Synthèse des courses.

Les essais chrono se déroulent sans incident, l’ordre d’arrivée présage bien de la suite. Sarah Cescutti étant absente le vendredi, François Leblond a roulé avec Sébastien Arifon, un grand habitué des places de tête en FSBK. En contrepartie, l’équipage Leblond/Cescutti partira en du fond de grille pour la course 1.

Course 1 : Quelques pannes mais rien de notable si ce n’est que Rémy Guignard & Frédérique Poux, multi champions de France F2 et plusieurs TT à leur actif, touchés par un malheureux virus électrique partiront en fond de grille pour la course 2.

J’allais oublier : les seules gouttes d’eau tombées pendant le week-end sont arrivées pendant cette course. Piste mouillée à droite du circuit, sèche à gauche.. le tout en slick…Pas simple.

Course 2 : Beau départ mais très rapidement, belle touchette, passage sur les vibreurs et vous savez ce que cela peut vouloir dire… Puis indépendamment de cela, un beau toit… La course est arrêtée au bout de 4 tours… Dommage le temps était superbe…la piste claire…

Revenons au début :

Comme toujours, cela commence par un sérieux contrôle technique, nos partenaires sont avec nous et nous remercions, en particulier  La Mutuelle des Motards et Optimark puis tous les partenaires métier.Notons que Mike Capon (Shock Factory), Sam Gache (SGR), Simon Perillat, Claude Vinet (Carrosseries Vinet) étaient sur place pour donner leurs conseils.

Allez, c’était  bien parti.

Comme prévu, les sides du FSBK font les meilleurs temps : leur présence est très enrichissante et permet de stimuler les PROMO sur la piste. Leurs conseils ”paddock” permettent de passer les ”ficelles” pour faire évoluer et pour fiabiliser les machines.

Notons le jeune équipage Alexandre Benigno & Jean Philippe Bouchard qui, champion RSCM/OPEN en 2018, commence cette année en FSBK.

Au scratch, ils finiront 1er pour la première course, second à la deuxième. Il est vrai que l’équipage Guignard & Poux a rencontré des problèmes techniques… mais c’est la course.

Derrière les FSBK, en F1 (châssis long, 1000cc), on trouve d’anciens champions de France revenus cette année à la piste :

Claude Bay et Dominique Gourichon side bleu, 4 fois champion de France  qui reviennent aux affaires après 25 ans d’arrêt. Ils finiront 2eme en course 1 et devront s’arrêter en course 2.

Eric Berthet a été champion de France de la Montagne. Après plusieurs année d’absence, belle progression pour Eric qui roule ici avec Pascal Lafon  : 2:40.181 en essai chrono, 2:34.152 en course. Course très propre, ils finiront second au combiné des deux courses

Et puis…

Stéphane Morel et Valentin Pirat (Championnat de la Montagne) roulent ici avec une nouvelle machine et finiront 3eme au combiné.

Les 1er de cette catégorie : Stéphane Gadet & Clotilde Salmon courent déjà en FSBK et ont montré par cette course magnifique qu’ils ont largement fait leur preuves en PROMO. Bravo et bonne saison FSBK.

En  F2 (châssis court , 600cc)

Les Descours (David et Céline) feront un sans faute : premiers aux 2 courses.

En deuxième position pour les 2 courses, Pierre Pacqueriaud et Julien Labarge.

Pour la petite histoire, aux essais ils ont cassé le roulement de la roue arrière. Dépannage chez le ”mec du coin” qui a faussé le bras oscillant… ils partent en vitesse chez Sam Gache (400km A/R) réparation par LE fabriquant français du side-car F2 : tout est donc parfait.

Retour sur le circuit…ils constatent avoir oublié le disque de frein sur l’établi…

Qui, sur le paddock, a un disque de frein Windle? : personne  bien sûr .

Samedi matin 5h : aller-retour chez Sam pour courir avec brio à 12h40.

Ayant loupé les essais chrono ils partiront du fond de grille. La difficulté pour gagner cette  deuxième place la rend encore plus appréciée.

Derrière Erwan Garo et Diana Rauch  le N° 129 (très belle déco), vous voyez Gérard et Françoise Mercier qui finiront 3eme au combiné des deux courses.

Notons le retour après 4 ans d’absence de Michel Plateau & Frederick Poussier

On ne peux pas parler de tout le monde mais de belles bagarres à tous les niveaux, avec des nouveaux bien accrochés pour la suite du championnat.

Maintenant, les petites histoires du week-end :

voila comment les Leblond éduquent les jeunes pour devenir champion

Très belle carène décorée par OPTIMARK le partenaire des 2 sides Leblond au  Tourist Trophy  (Estelle et François) et de la Main Au Panier pour les courses RSCM.

Norbert Artman & Antony Jaudoin ont trouvé la reprise difficile.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Heureusement , ils sont merveilleusement accompagnés par P’tit Louis qui bien formé par Simon Perillat, a assuré la maintenance tout le week-end : il y avait du boulot…

P’tit Louis… on en reparlera…

Pour finir, voici un superbe side OURAL venu s’exposer avec les sides…

Week-end très apprécié par tous. Plus qu’un souhait, revenir l’an prochain…

Un grand merci aux organisateurs et à tous nos partenaires.

Circuit de Pau Arnos: deuxième étape RSCM Classic et Open


odile

Texte par Christian Durand & Olivier Villette, Photos par Chris Video

Open 1 : Belle course de l’équipage LUNEAU/LUNEAU,parti en tête, qui a parfaitement géré les 2 courses. L’anglais Kenny HOWLES / FENOY toujours aussi motivé et incisif finit sur la deuxième marche du podiumdevant  l’équipage REULET/SERET. Les heureux compétiteurs ont reçu leur trophée du président de la ligue Nouvelle Aquitaine M.Patrick Lamoureux.

Open 2 : Les open 2 ont offert un superbe spectacle avec de nombreux  dépassements lors des 2 courses.C’est l’équipage Causse/Bergerot qui remporte le classement général en nous gratifiant d’un « extérieur » d’anthologie dans le 1er double droit, lors de la 2e course ! Le duo CHUSTRAC/QUESNE a été très régulier tout au long du WE ce qui leur permet d’accrocher la 2e place. L’équipage BAJUS/DARRAS complète le podium malgré un fonctionnement sur 3 cylindres pendant une partie de la course.

Classic 1: La famille LEBOEUF(Honda 10’) a su gérer sa première place devant l’équipageChristian GUICHARD et CathyBRETILLON (BMW 16’). Notre nouvel émule en tant que pilote : Rémi GLEDEL avec une nouvelle passagèreMarie PITRE complétent le podium de fort belle manière avec son Guzzi. Un équipage à suivre…

Classic 2 :L’équipage DORMAL/SZENDROI a mis de nouveau tout le monde d’accord avec une confortable avance intelligemment gérée. Il termine premier, suivi par la famille LE DANTEC qui a subi la pression pendant tout le WE du très offensif Patrick THOMAS et de son passager Steven PINCE. La course 2, a été arrêtée prématurément au 8ème tour sur les 12 prévus initialement suivi à la casse d’un concurrent.
Quelques mésaventures sont venues animer le paddock, l’équipage VERHARGHE/BOUYJC ayant du abandonner son side BMW sur avarie moteur, Hervé TRUCHET leur a très sportivement proposé son sideRenwick motorisé par un König. Malheureusement il est compliqué de passer d’un flat 4T à un 2T de course pur et dur et ils ne parviendront pas à voir le drapeau à damier. Un WE à oublier pour cet équipage.

Il est presque banal de le dire, mais quel accueil de la part de ce magnifique circuit, avec des horaires aménagés pour les équipages venant de loin et une météo très agréable mixant une piste mouillée pour les essais et des courses se déroulant sur le sec.

A la fin de la traditionnelle cérémonie des podiums, une chorale de sidecaristes a souhaité un bon anniversaire à Nadia, la directrice du circuit qui était émue et ravie de cette attention. Tout le monde est reparti content et attend avec impatience l’année prochaine pour en découdre sur ce magnifique tracé.

Podium Open

Podium Classic

Des vainqueurs contents de ce très beau week-end

Les machines sont lâchées, plateau complet de belles empoignades en perspective quel que soit les performances des équipages.

Traditionnel moment de convivialité le samedi soir et unanimement apprécié de tous, les tensions de la journée s’apaisent .

La tension monte en pré grille pour les Opens

Briefing de la direction de course, tout le monde est là très attentif

L’organisation sans faille de l’équipe

Une rareté, un Renwick, motorisation Konig, malheureusement il n’a pu voir le drapeau à damiers

Une bonne illustration de l’esprit Classic

Même les compétiteurs procèdent au ‘cosidage’

Championnat Historique du Pas de Calais : 1ère course 2019 du RSCM


odile

Courses side-cars : 19 nouveaux… Le virus s’attaque aux jeunes…

Photos de Pierre Herzog et Bruno DA

Croix en Ternois c’est là que commence la saison.

Parfaitement reçus sur ce beau circuit (accueil souriant et bonne organisation) avec le MC Accélération : Dany et Fernand Dieudonné toujours aussi passionnés.

Nous remercions spécialement la direction de course (Christian Pinochet avec ses adjoints) et les commissaires de piste, merci d’avoir assuré notre sécurité par grand vent et souvent sous la pluie. Ils ont tous été bien occupés ce week-end.

Rappelons tout d’abord les caractéristiques du circuit de CROIX en Ternois :

– Circuit très sympa, juste un peu moins marrant pour les singes depuis que le bout droit en bas a été allongé mais : ”Circuit plaisir”

– Circuit homologué pour 18 sides : difficile de commencer l’année en ne prenant pas tous les sides qui font le championnat complet… La conséquence :

– pour les CLASSIC, deux grilles un peu réduites et une belle bagarre en essais chrono pour être dans la manche la plus rapide et avoir comme lièvre ”ceux qui courent vite”.

– pour les podiums Classic, un petit coup de mathématique pour refaire un classement ”mixte” entre les deux grilles…

Courses de Motos Anciennes :  moteur dont ”l’année modèle” (année de 1ere sortie commerciale) est inférieure à 1999… Cela veut dire : des sides OPEN seuls, sans possibilité de compléter par les injections.

Cette année, le pari est gagné, nous vous avions bien dit que cette catégorie était à ‘’supporter’’ car plusieurs étaient en préparation. Résultat la grille Open de Croix était pleine et il en arrive encore.

SAISON 2019

Ouverture à Croix avec 4 retours Franck Bajus, Morgan Chustrac,

Pour Morgan, course ou pas course, pas de répit…

Pascal Thébault repart avec un nouveau passager Guillaume Bouland, cela ne l’a pas empêché de rouler à fond…

Le troisième pneu passera-t-il la ligne interdite?

Christophe Darras, lui est repris par le virus et retrouve son ancien pilote de FSBK, Frank Bajus.

Antoine Crosnier revient et roulera cette année avec Jean Claude Bigot.

Présentation des 19 nouveaux à l’issu du briefing

Au premier rang, en Classic Nicolas & Caroline Morel, Christophe & Lisa Quesnel , tous les quatre venus de Normandie.

En Open, Jean Cornet & Sébastien Seret venus de Belgique et un très beau Pascut pour Jean Gaëtan Zilio & Kevin Rigot venus de Savoie.

Beaucoup de jeunes passagers nous arrivent, majoritairement issus de l’initiation ‘’singes isolés’’ de la Side-car Party :

En OPEN, Nadine Guillemin, Mathieu Barrin, Alvio Cimenti, David Champion, Loris Seret

En CLASSIC, Anaïs Rosset, Guillaume Bouland, Baptiste Gomes, Romain Lebeau.

Nous retrouvons avec joie nos deux anglais : Kenny Howles et Jeff Buckley

Pas mal de mécanique pour le week-end mais de belles courses.

Pour le reste, des bons habitués, certains deviennent professionnels, on se croirait au SUPERBIKE (teams Cloups/Plas, Bigot/Crosnier et Davoust/Lecou)

Les courses en images :

Le 1er Classic : Michel Dormal & Philippe Szendroï, toujours le même sauf qu’après un hiver bien occupé, cet équipage au top a encore accru l’avance sur les suivants…

MREquipe, les châssis qui gagnent

Derrière Patrick Le Dantec et Linda Bourges…eux aussi, un peu isolés devant la bande qui s’est bien bagarrée tout le week-end.

Patrick a bien malmené Eric pas trop habitué à cette conduite d’enfer

Les Leboeuf, père & fils, sous la pluie ont chiadé de nouvelles positions

et derrière, bagarre à tous les niveaux.

Coté OPEN :

Après un an d’absence, Franck Bajus reprend le lead de Open 2

ici en bagarre avec un side bien connu… mais qui a changé de propriétaire : Les Luneau père & fils feront une très belle performance.

malgré la pluie du dimanche matin, ça roule, ça roule…

Non ce n’est pas la pluie… l’axe de maintien de l’amortisseur a cassé…dommage. Le châssis est revenu suspendu à un tracto-pelle sans la carène…

Beaucoup  beaucoup de mécanique chez les OPEN et la piste très grasse a eu raison de l’équipage 22, Pierre Wozny & Geoffray Guiard. La carène toute neuve est à reprendre.

Gilles Mercier n’en revient pas, le voila enfin sur le podium… et pas même une petite panne de tout le week-end, il faut dire qu’il avait pris le taureau par les cornes: il a acheté le châssis qui l’an dernier à gagné le championnat OPEN et son passager a été choisi avec soin, il s’appelle David Champion, cela ne s’invente pas.

Voila un bon week-end avec toutes les composantes de chaleur et d’amitié

Et pour terminer, sous la bannière de notre partenaire, La Mutuelle Des Motards, les podiums, cumul des trois courses.

Podium classic

Podium open

Résultats du Championnat :

12ème Side-Car Party 9 & 10 Mars à Lurcy-Lévis Noir c’est Noir mais il a beaucoup d’espoir…


odile

Photos de Pierre Herzog, Bruno Daney, Gilles Mercier.

Week-end commencé avec le noir (pluie et vent),

Une fois les nuages passés, super week-end et puis…

Très noir à nouveau dimanche en fin d’après midi car un équipage a fait une violente chute et a du être évacué. La qualité des équipements et l’efficacité de notre équipe médicale nous permet aujourd’hui de leur souhaiter un prompt rétablissement et une très bonne convalescence.

Pour revenir sur ce week-end, la première photo donne la couleur de temps…

Heureusement que notre partenaire mettait un peu de bleu dans tout cela.

Noir chez les classic et noir chez les modernes aussi

Un peu de pluie pour donner de la glisse

Parfois un peu trop de glisse

et pour finir une belle lumière avant que tout s’arrange

Une fois la noirceur terminée, de beaux échanges sur la piste

Avec des nouveaux… enfin difficile à dire, à cette période, les sides ont changé de couleur, sont souvent encore en peinture d’apprêt, pas encore de numéro… comment voulez vous les reconnaitre.

Et puis, des nouveaux. Des nouveaux pass bien sur :  des très jeunes.

Ici le pass du Ducati rouge, Remi, a juste 15 ans; Il y a des années qu’il en rêvait, voila c’est le grand jour et il roule avec son père

Deux autres très jeunes éléments Steevens juste 16 ans à pris le guidon dimanche matin avec sa sœur Ophélie (19 ans)… Samedi, ils ont sagement envoyé leur père sur le mouillé et attendu que la piste soit bien sèche…

Florian (17 ans) avec la saison course 2018 dans les bras faisait figure d’ancien…

Et des nouveaux pass… moins jeunes mais quand même.

Mais les singes isolés, c’est quoi? : 23 singes potentiels ayant pas ou peu essayé le side et désireux de s’investir réellement dans ce sport .

Ils sont initiés par des singes expérimentés qui leur apprennent les rudiments pour se tenir en sécurité.

malgré tout un peu tendues avant de partir..

Ici regardez : les vieux singes ça les fait bien rire..

Bruno lui est arrivé sans son passager  qui doit arrêter. Bien sur plus dur pour le passager que pour le pilote et la suite me donnera raison.

Je peux dire que le Guzzi 102 a tourné et tourné mais en fin de compte le miracle a eu lieu, la conjonction Pilote / Pass s’est faite entre Bruno et Baptiste qui  deux jours après avait déjà pris sa licence course ! L’équipage est formé et part vers de nouvelles aventures.

Et puis la Side-car Party, c’est des beaux sides

Des très beaux sides une ambiance d’enfer, cette année la tartiflette a fait un tabac et le groupe rock a enlevé la soirée comme de rien : ”D’habitude on joue 1h30, 2 heures d’affilée” dit le manager du groupe… et bien ils sont restés 3h sans coup férir pour le bonheur de tous.

Cet événement , unique en France et essentiel pour la pérennité du side-car. Les anciens, conscients du besoin d’accompagner le mouvement se donnent à fond dans les parrainages et pour faire rouler les singes isolés. Cet engagement montre la force et la cohésion des sidecaristes.

Allez :

Tous des fous, mort de rire, même sous la pluie qui heureusement n’a été que passagère,  ils trouvent le moyen d’apprécier et d’en redemander.   Donc l’an prochain on remet cela… de toutes les façons, il n’y a pas le choix, il faut aider les nouveaux équipages à partir plus vite et plus sur et comme les équipages cela commencent par les singes… et bien on refera une ”promo” singes isolés

Un grand merci aux photographes Pierre, Bruno et Gilles et bien sur aux bénévoles qui fluidifient la complexité de cet événement : gestions des singes isolés et affectation de leurs pilotes (bénévoles eu aussi) pour les 4 sessions avec bien sur remplacement en cas de panne (le casse tête), affectation des parrains pour les roulages, repas du staff, apéro et tartiflette et plus traditionnellement pour ce genre d’événement : administratifs (Tartine, Kat) , technique (Lolo Fanch…), gestion de la piste ( Crevette, Christian, Moustic…)  + tout ce que je n’ai pas vu. Un grand merci à tous

SIDE-CAR: FIN D’ANNÉE FESTIVE ET SAISON 2019 ÉBOURIFFANTE


odile

Le Championnat Racing Side Car Mania est reparti, les inscriptions à fin janvier sont aussi précipitées que celles de l’an dernier… Même participation malgré les départs ”en retraite” et passage  en FSBK avec des participants plus assidus… Il est vrai que ceux qui font des ”piges” s’inscrivent généralement plus tard… ils seront les bienvenus.

Encore des retardataires? : leurs machines ne sont pas prêtes et, très impliqués dans la bonne marche du championnat,  ces participants préfèrent ne pas s’inscrire avant d’être certains que tout fonctionne parfaitement : grand merci et respect…

Encore des sides qui traversent la Manche malgré la date tardive… ça bouge, ça bouge…

Grande nouveauté, le FSBK se met à la mode RSCM : au 31 janvier, 40 inscrits avec un remplissage voisin de 90% si on limite les inscriptions au Mans aux 30 places accessibles.

Pour mémoire, fin janvier 2018 seulement 18 pilotes étaient impliqués (remplissage voisin de 50% ).

LE SIDE-CAR DE COMPÉTITION SE PORTE A MERVEILLE…

2019 : UN CALENDRIER DE CHOIX.

Pour les CLASSIC et les OPEN deux nouveaux circuits : l’Anneau du Rhin qui a tant plu aux PROMO en 2018 et LEDENON où les CLASSIC avaient roulé en 2011… avant que les OPEN ne soient créés..

Cette année, seulement 4 courses pour les PROMO, sur des circuits où les FSBK ne roulent pas. Cette politique permet aux PROMO de profiter de l’accompagnement bien formateur de leurs ainés et favoriser le remplissage du FSBK, le CHAMPIONNAT DE FRANCE side-car : la PERLE à protéger.

Petite ombre au tableau : Pau Arnos le jour de la Sunday Ride Classic au Castellet, ce n’est pas cool mais les calendriers de course, c’est un vrai casse-tête…

En attendant de voir ce que va nous donner cette année, 2019, faisons une rapide rétrospective 2018.

2018 : Des sides

Encore des sides

Toujours des sides

Démarrage de la saison au Paul Ricard pour la Sunday Ride Classic : malgré le temps frisquet, les Classics, pourtant à deux par camion,  ont trouvé le moyen de mobiliser deux camions de dépannage

La Sunday Ride Classic, la grande fête… les sides pavoisent

Signature d’autographes pour l’opération ”coup de cœur”

Et le village TT avec Estelle et Mélanie ouvre ses portes au public.

Les machines sont belles

Un peu plus tard dans la saison… PAU ARNOS : du jamais vu : l’apéro des sidecaristes sous la pluie… mais rien ne les arrête.

Une découverte l’Anneau du Rhin  : jamais aucun side-car n’y avait roulé en course.

Paddock dans la forêt, effet camping des flots bleus assuré…

Anneau du Rhin toujours : il y a du monde au balcon… Nos sidecaristes sont revenus tout émoustillés

Puis la finale au val de Vienne : 82 side-car et  nos umbrella girl… pour tous les goûts…

Le podium du Val de Vienne… David respectueux de l’image du championnat est venu avec sa très belle combinaison… L’équipe d’organisation a juste oublié de dire que la MUTUELLE DES MOTARDS offrait les T-Shirt… Désolée David et merci d’avoir pensé à l’image du RSCM.

Juste pour mémoire, sous la houlette de Martine, les filles  participants à cette belle finale. Manque juste nos deux bretonnes : souvenir souvenir…

Une fois n’est pas coutume, nous allons juste remercier toute l’équipe des bénévoles sans qui ce championnat n’existerait pas…

Et pour faire la transition avec 2019 : Deux de nos équipages champion partent en FSBK en 2019. Nous leur souhaitons une très très belle saison.

Difficile de faire des grandes premières à tous les coups mais répéter les Grannnnnds succès : Nous savons faire


odile

Photos de JF.Janvier, Bruno DA

Circuit du Val de Vienne le week-end du 13 & 14 Octobre  2018.

La GRANDE FINALE pour les trois catégories… Quelques FSBK sont venus nous épauler  sur ces trois grilles magnifiques.

Sur ce circuit rapide et technique, avec le Val de Vienne Moto,  c’est quasiment une réunion de famille, très belle organisation et tout est facile : échange et compréhension à demi mot, fluide, sympa malgré la taille de l’événement… et les demandes ”tordues” des sidecaristes.

Très bon accueil du circuit et grâce  à eux (Jean Hubert et Loïc) et à la direction de course, nous avons eu une gestion de la piste particulièrement efficace : timing parfait…

Voici le compte rendu de cette finale mémorable :

Arrivée sur site le jeudi 11 Octobre, tout se met en place pour accueillir nos 81 side-cars.Ça à l’air cool mais la photo à été prise vendredi après midi, je peux vous assurer que jeudi soir et vendredi matin le niveau sonore n’était pas banal.

Les contrôleurs sont à la tâche, ici Laurent Lioret sur le side de Jean Noël Minguet et Nicolas Bidault  (multi Champion de France) qui reviennent au side après 15 ans d’absence.

Ouuuui, toujours le même side, cette fois avec Freddy Lelubez. Le side est magnifique mais nos contrôleurs sont exigeants avec les nouveaux.

Un briefing efficace, procédures bien expliquées par Bernard Aupy,  directeur de course.. Ça y est tout est en place pour commencer…

Trois catégories, trois grilles pleines, du soleil que demander de plus. Les spectateurs étaient aux anges… nos pilotes et pass n’en parlons pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et ça ramone, les sides dans les tuyaux de ceux de devant… on tire sur la mécanique…

Quelque fois un peu trop… Gaston et Yvon feront deux moteurs dans le week-end. Les nuits ont été courtes et très orientées mécanique. ils se battaient pour la première place en Open 2

Pour le plaisir : des jeunes qui ont très vite pris la tête de leur catégorie en début d’année et finiraient bien par s’ennuyer chez nous .

N° 34 Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard , après une belle année 2017 en  Classic 2, les voila 1er en PROMO 1 : belle prise en main d’un châssis long…

N° 588 (side orange) César Chanal & Olivier Lavorel  : 1er roulage en side il y a un an et abonné à la première place dès la première course… Ils ont eu les 25 points partout sauf à PAU ou un local (talentueux) leur a pris la victoire sur une manche.

Ces deux équipages partent en 2019 en FSBK.

Bravo pour votre performance et bonne chance pour le CHAMPIONNAT DE FRANCE

Des champions en voila : Ce week-end, Claude Vinet du FSBK roulait avec Vincent Peugeot  plus connu sur les circuit du mondial que sur les nôtres. Très beau à voir.

Toujours pour le plaisir, deux très beaux ”singes” : Pascal Lafon avec Philippe Loreille (side vert)  et  Max Vasseur qui cherche des points pour le TT 2019. Ici avec Franck Lelias… petit soucis en essais chrono, ils ne feront que la deuxième course.

Pour le plaisir des yeux, restons  sur les passagers..

Ici Loriane, juste 16 ans et un très beau style.

Une grande expérimentée… Nancy Detournay… Mais, qui ne connait pas Nancy, championne de Belgique et d’Angleterre, elle est sur tous les paddocks où il se passe quelque chose..  Nous sommes heureux de pouvoir partager ces courses avec Barry et Nancy.

Pas besoin de vous parler du Triumph de Pierre et Clément : Ils sont connus comme le loup blanc… Toujours en glisse et toujours aussi beaux…

Voici complet le side que nous avons vu démonté au contrôle technique.  Châssis  PASCUT au lignes très sobres… Bienvenue et prenez du plaisir

Deuxième course pour Maëlle et Vanessa. Elles  nous ont fait peur : un ”toit” ce qui arrive à pas mal de sidecaristes (et oui la glisse ça s’apprend) mais Vanessa est restée dessous… tout va bien et bon courage pour tout remettre en ordre.

Vous allez me dire que celui-là n’est pas nouveau… Oui mais nous avons eu trop peur de le perdre. Sur le retour de l’Anneau du Rhin, en traversant la France profonde, JR et Brigitte ont vu un véhicule arrivant d’en face leur foncer dessus : arrière du camion détruit, caravane détruite… Ouf le side à l’intérieur du camion n’a rien eu… mais JR et Brigitte n’ont pu le constater que 3 jours avant la course, le temps que le camion (garni) soit rapatrié jusqu’à chez eux. Voila pourquoi vous avez cette photo : c’est un re-nouveau!

Cette fois un vrai nouveau : Hugo Plas, le fils de Pierre qui court en Classic. Petite prise de connaissance en cette finale 2018. Nous leur souhaitons un grand championnat en 2019.

Des anciens mais nouveaux par la fonction : pour Marlène, première course RSCM comme pilote… avec Freddy en passager. Ils courent tous les deux en promo comme passager. C’est beau la jeunesse.

Nouveau ou pas nouveau : Le Père au guidon est François Dureau, c’est donc un ancien mais dans le panier : Pierre Dureau… c’est un nouveau :  bienvenue.

Nous pouvons dire NOUVEAU : Rémi Gledel prend le guidon d’Yves  avec Romain Lebau  pour la première fois en course… Beau challenge et bien tenu.

Même challenge et  aussi bien tenu par Anaïs Rosset qui rencontrait Bernard à Alès il y a un mois : Chapeau Anaïs : exceptionnel car j’étais juste derrière vous en course,  je peux dire que Bernard ne t’a pas ménagé… vous étiez très difficiles à dépasser, tout en glisse..

Un beau retour de Thierry Pichon et Christophe Pouillot. 1ere au RSCM même si le retour s’est bien fait en FSBK.

Retour très très attendu de Michel Dufaur et Noël Lambert qui espéraient faire la saison et n’ont fait que la finale… et encore de justesse. La machine a donné satisfaction : c’est le principal. Maintenant va falloir l’habiller…

Dernière photo de side : Thierry Laforest et Franck Fouet pour qui c’était la dernière… Bon vent mais rassurez vous… ils disent tous cela et y reviennent tous!!

Les podiums du week-end

Un grand merci à La Mutuelle Des Motards, notre partenaire a offert à chaque participant un T Shirt ”collector” du partenariat avec La Main Au Panier.

Les CLASSIC portent la casquette DUNLOP, trop heureux  que Dunlop ait relancé après 4 ans d’absence, les 16 pouces qui nous ont permis d’assurer cette saison 2018.

Les OPEN et PROMO portent la casquette AVON pour  remercier Harald (HP Side-car Part’s ) pour sa présence et son efficacité sur les circuits français.

Petite particularité de ce championnat : un très bel équipage Anglo Espagnol. Kenny Howles et Quim Fenoy : un mélange de culture comme on les aime.

Voila les courses sont finies pour 2018… alors nous allons vous faire un petit aperçu de ce que sont capables de faire les sidecaristes à coté des courses….

D’abord, LA photo des filles, sympa*?

On dit toujours que les sidecaristes sont des vieux et des ronchons… Vous voyez bien que : pas vraiment.

*Oui mais c’est quand même des sidecaristes, méfiez vous….

Une autre belle rencontre sur ce paddock, Florence Taudon et Stéphane Gadet sont des habitués des Jumbo. Une vingtaine de side-cars emmènent régulièrement des jeunes de l’association ”perce-neige” en balade. Cette fois, c’est un week-end autour  du side de compétition de Stéphane…Si les jeunes ont été hébergés dans une structure adaptée, les sidecaristes qui ont assuré le déplacement ont campé au centre du circuit…

Mais ça c’est bien… Nous savons faire beaucoup plus fort…

On ne vous a pas parlé des Umbrella girls?… trop belles pour une fin d’article, on va finir sur une note potache à souhait mais de grâce écartez les enfants…

Les résultats du week-end (somme tours/temps des deux course)

Résultats du Championnat : Les résultats finaux sont bien sur à valider au congrès FFM début Novembre…