L’édito du Moto Magazine 314 de février 2015

Dessin et destin

Épingler, aiguillonner, moquer, faire réfléchir, et bien sûr faire rire et sourire, le rôle du dessin de presse est multiple et salvateur. C’est pourquoi les Éditions de la FFMC l’utilisent systématiquement depuis leurs toutes premières publications.
Les heures tragiques que nous venons de vivre ont plongé notre équipe, comme l’ensemble des Français, dans l’effroi et la consternation. Avec une acuité d’autant plus vive que nos dessinateurs habituels émaillent souvent nos pages avec impertinence. Aussi leur avons-nous laissé ce mois-ci un espace particulier pour qu’ils s’expriment en hommage à leurs frères de plume. En leur mémoire d’empêcheurs de tourner en rond, de pourfendeurs du terrorisme et du racisme sous toutes ses formes.
Après l’émotion et le grand rassemblement national pour la liberté d’expression, chacun doit pourtant se demander ce qu’il fait au quotidien pour défendre une presse libre. Charlie Hebdo était proche du dépôt de bilan et nombre de titres sont menacés. Sans le financement apporté par ses lecteurs, la liberté d’expression peut tourner à l’illusion…
Aussi modeste soit sa mission, Moto Magazine aussi a besoin de ce soutien pour continuer à vous défendre via des enquêtes approfondies et des tests menés en toute indépendance par rapport aux fabricants. Et pour faire appel à des caricaturistes qui ne manquent pas de pointer chaque mois la bêtise ordinaire par leurs dessins.

Jean-Pierre Théodore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*