L’édito du Moto Magazine n°336 d’avril 2017

Premier tour, de vis ?

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 avril. Et le monde motard se demande bien quel virage sera pris par le prochain occupant de l’Élysée concernant la moto, si son usage pourra perdurer dans des conditions acceptables.

Nos dirigeants oubliant systématiquement qu’elle est une solution pour la ville ; et notre passion… L’étau se resserre en effet, qu’il s’agisse de satisfaire à la transition écologique, qui favorise les transports collectifs, ou de mettre en œuvre une Sécurité routière répressive à but très lucratif, qui, celle-là, ne semble pas avoir de couleur politique !

En tant que citoyen, il va pourtant falloir se positionner pour un monde meilleur – chaque candidat exposant sa méthode – mais aussi pour conserver cet espace de liberté que nécessite et prône la vie sur 2-roues, nez au vent. Sauver la planète ?

Les amateurs de petites routes de montagne ne sauraient être contre. Et il faut faire confiance à l’intelligence humaine. Les motos seront de plus en plus propres (Euro5 est programmée) ; et certains opteront, en ville, pour des 2-roues électriques, achetés ou loués…

En revanche, il faut se méfier des tentations démagogiques du « c’était mieux avant », des mesurettes électoralistes décidées à la va-vite telle la vignette Crit’Air, et du «tout répressif» qu’on essaie de nous faire accepter peu à peu sous couvert de nous protéger.

Bientôt, au guidon comme au volant, nous aurons la sale impression d’être des délinquants surveillés par un bracelet électronique. Intolérable, déresponsabilisant, inhumain. Ce monde-là, c’est sûr, les motards et la FFMC n’en veulent pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>