Paris brûle-t-il ?

Voies sur berges coupées à la circulation, réduction du nombre de files sur les grands axes et tout dernièrement dans la rue de Rivoli – à proximité de la mairie de Paris ! –, Madame Hidalgo n’a de cesse de créer des zones où il devient infernal de rouler pour refouler les engins à moteurs hors de la capitale. Une politique antisociale et faussement écologique qui s’ajoute à celle des ZCR* qui risque de faire tache d’huile dans 25 communautés de communes (lire page 8) ; et contre laquelle la FFMC appelle à manifester le samedi 21 octobre.

Parmi les millions de Franciliens qui se rendent au travail – et effectuent en moyenne un trajet de 2 heures –, beaucoup s’entassent dans des transports en commun totalement saturés quand les autres prennent leur véhicule personnel par obligation. La mairie de Paris n’a que faire des premiers, rejetant sur l’État et la région le manque de trains et de métros, et invite quasiment les autres à rester chez eux ! Quant à penser qu’elle puisse considérer la moto ou le scooter comme une solution pour la ville…
Une attitude qui commence à exaspérer les maires de plusieurs communes d’Ile-de-France de tout bord, qui savent bien que leurs administrés habitent loin de leur lieu de travail faute de pouvoir payer un loyer à Paris, ou à proximité. Les associations d’automobilistes montent aussi au créneau, telles 40 Millions d’automobilistes qui a lancé une pétition téléphonique « anti-Hidalgo ». Des élus et des conducteurs qui se mettent en colère quand on touche à la liberté de circuler… Voilà de quoi vous convaincre, s’il en était encore besoin, que la Fédération des motards en colère ne se bat pas pour de faux problèmes !

Jean-Pierre Théodore, rédacteur en chef

* ZCR : zones de circulation restreinte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>