Circuits de régularité moto en Charente maritime dans les années 1970 1980

Bonjour,

Après des débuts timides, la régularité s’est développée dans la ligue du Poitou sous l’impulsion de Monsieur Michel Degrange (président de la ligue de 1977 à 2000). L’AM Surgères (17) possède une équipe de 10 pilotes qui participent aux différents circuits de régularité organisés dans la ligue (France Moto n°121 du 15 février 1979).

Les concurrents des circuits de régularité avaient la santé à l’époque. Selon Gilles Campestrini, pilote policier de cette époque, pour les « grands rallyes » comme le Poitou les concurrents pouvaient s’enquiller jusqu’à 1200 km au cours du week-end. Pour les « petits » rallyes comme ceux du Beaujolais ou de l’Ain, la dose prescrite était plus raisonnable, 150 km à faire trois fois par exemple.

Cette différence entre les épreuves explique en partie la persistance des classements distincts entre civils et militaire à cette époque.

En effet, les pilotes de ces 2 groupes ne concourraient pas vraiment dans la même catégorie tant leurs moyens étaient différents. Abondantes reconnaissances, heures effectuées sur ordre de mission avec des machines de l’administration, équipe dédiée à la reconnaissance pour établir les road books, machines de course appartenant au club d’un côté, amateurisme pur de l’autre.

La première édition du Tour de Charente maritime date des 06 et 07 mai 1978. Elle ne fait pas l’objet d’annonce ou de compte rendu dans le journal Sud-Ouest de cette période. C’est dommage.

En 1979, le calendrier national des épreuves de régularité compte 12 épreuves. Le MC Airvault (79) prévoit d’organiser la 2ème édition du Tour motocycliste des Deux Sèvres le 21 février. Un parcours de 400 km en une seule étape avec départ et arrivée à Airvault (79) (France Moto n°121 du 15 février 1979).

Le circuit de régularité organisé au départ de Saintes (17) par le MC Saintonge le 10 juin 1979 et le Rallye du Poitou les 13 et 14 octobre 1979 par l’AM Surgères (17) sont également au programme en 1979.

Le compte rendu de l’assemblée générale du MC de Rochefort (17) est présenté dans le journal Sud-Ouest du lundi 25 juin 1979.

Figure 1 : Assemblée générale du MC de Rochefort (Sud-Ouest 25 juin 1979)

Le président Henri s’y félicite de la tenue le 10 juin du circuit de régularité de la Charente maritime qualificatif pour le championnat de France de la discipline. Le président du MC Rochefort annonce la tenue d’une troisième édition du circuit de régularité de la Charente maritime pour 1980.

Figure 2: classements des championnats de France de régularité 1980 (France Moto n°141 du 15 décembre 1980)

En 1980, les pilotes de la ligue du Poitou sont bien représentés dans le classement de régularité chez les civils avec notamment Jean-Luc Deneuvy de l’AM Angoumoisine (16), Patrick Berte du TC Ligugé (86), Alain Villeneau de l’AM Surgères (17) et Jean-Luc Giroire du MC Airvaudais (79).

A l’époque, les classements des Championnats de France des rallyes et de régularité ne prennent pas en compte les mêmes épreuves.

Bizarre… Nous en reparlerons prochainement.

La troisième édition du circuit de régularité de la Charente maritime qui était programmée le dimanche 08 juin 1980 devra être reportée au 24 août en raison de difficultés administratives (Sud-Ouest samedi 07 juin 1980).

Si le classement de l’épreuve figure bien dans France moto n°141 du 15 décembre 1980, nous ne retrouvons aucune trace de cette épreuve dans les archives de Sud-Ouest au cours du mois d’août 1980.

Selon la vie des ligues du n°142 de France Moto du 15 janvier 1981, plusieurs épreuves de régularité sont au programme de la ligue du Poitou en 1981 : le Tour des Deux Sèvres à Thouars (79) les 21 et 22 mars, le Tour de la Charente maritime au départ de l’Ile d’Oléron (17) les 13 et 14 juin et le circuit de la ligue du Poitou au départ d’Angoulême (16) le 22 novembre 1981.

Le calendrier du Championnat 1981 prévoit également le Circuit de la Vienne organisé par le TC Ligugé au départ de Gençay (86) le 20 septembre.

Figure 3 : calendrier du Championnat de France de rallyes de régularité 1981 (France Moto n°142 du 15 janvier 1981)

Les élections législatives du 14 juin 1981 priveront l’Ile d’Oléron de son épreuve de régularité. Quant au précédent circuit de régularité organisé par le MC Oléron, prévu les 01 et 02 mars 1975, nous n’en avons trouvé aucune trace dans les archives du journal Sud-Ouest à cette période.

C’est une épreuve au départ de Surgères (17) dont Sud-Ouest fait le compte rendu le 11 septembre 1981. Selon le journal, le pilote local Alain Villeneau de l’AM Surgères (17), au guidon d’une Yamaha 500 XT, est encore placé. Mais c’est le pilote turripinois, Jean-Yves Rivollet, au guidon de la Honda 500 XLS qui ne possède pas encore le moteur Honda RFVC, qui remporte le rallye de régularité de l’Aunis (ou 4ème tour de Charente maritime).

Figure 4 : compte rendu du 4ème tour de Charente maritime (Sud-Ouest 11 septembre 1981)

Le circuit est constitué de 3 boucles d’environ 200 km sur les petites routes entre Surgères (17), Rochefort (17) et la Rochelle (17). Les concurrents y disputent la course de côte de la Triballe (17) bien connue des pilotes automobiles encore de nos jours et la spéciale de Hiers (17) tracée dans le marais proche de la citadelle de Brouage (17).

La course de côte plutôt plate et la spéciale dans les marais étonnent les meilleurs pilotes rhônalpins venus disputer la rallye de l’Aunis : Jacky Gambin (UM Ain) (01), Bruno Fardèle (CM Beaujolais) (69), Pierre Lacour (MC Lyon) (69) et bien sûr le futur vainqueur du rallye de l’Aunis et bientôt Champion de France des rallyes de régularité 1981, Jean-Yves Rivollet (MC Vercors) (38).

Figure 5 : classements du championnat de France des rallyes de régularité 1981 (France Moto n°153 du 15 janvier 1982)

Au plan réglementaire, en 1979, la FFM mettait en compétition le Championnat de France individuel des épreuves de régularité. Le circuit routier comportait 300 km minimum et au moins une base chronométrée.

En 1980, le championnat devient Championnat de France individuel des Rallyes. Le circuit doit toujours avoir 300 km mais également comporter 3 épreuves chronométrées disputées sur au moins 10 km.

Les calculs de temps pour les classements se feront en temps réel pour les avances ou retard dans les CH, les écarts au temps idéal en secondes dans les bases chronos et les temps réels en minutes et secondes des courses de côte ou des circuits.

En 1981, le championnat en compétition devient un championnat de Rallyes de Régularité. Des pilotes civils plaident pour l’abandon des bases chronométrées et la fin de la dénomination de régularité.

Les moyennes imposées sur le circuit routier sont différentes selon les cylindrées des machines ce qui mécontente certains pilotes dont France Moto présentent les arguments. Des classements dans le cadre de trophées par cylindrées seront proposés par la sous-commission de régularité de la FFM (France Moto n°150 du 15 octobre 1981).

Comme l’année précédente, en 1982, les 4 départements poitevins organisent chacun leur circuit de régularité. A noter qu’en 1982, ce ne sont pas moins de 21 dates qui sont présentées à l’appétit des compétiteurs au plan naional.

Pour mémoire, onze circuits de régularité s’étaient disputé en 1964 dans le cadre du championnat national et seulement sept en 1975 (France Moto n°130 avril 1966 et n°91 du 15 décembre 1975).

Figure 6 : calendrier des épreuves de régularité 1982 (Moto Revue 1982)

Le 5ème rallye de régularité de l’Aunis au départ d’Aytré dans la banlieue de la Rochelle (17) est abondamment présenté par le journal Sud-Ouest partenaire de l’épreuve. De brèves annonces paraissent dans les pages du journal dès le 05 mai 1982.

Figure 7 : présentation du 5ème rallye de régularité de l’Aunis (Sud-Ouest 14 mai 1982)

C’est le pilote de l’AM Surgères (17), Alain Villeneau, qui réalise le sans faute et remporte le classement du 5ème rallye de régularité de l’Aunis à Aytré (17).

Figure 8 : résultats du 5ème rallye de régularité de l’Aunis (Sud-Ouest 24 mai 1982)

Malheureusement, cette victoire ne sera pas suffisante pour que le pilote charentais remporte enfin le titre dans le championnat de France de régularité.

En effet, après avoir été dominé pour le titre chez les civils par le jeune pilote Jean-Yves Rivollet du MC Vercors (38) en 1981, c’est un autre pilote rhônalpin, Pierre Lacour du MC de Lyon (69), qui soufflera la victoire au charentais Alain Villeneau en 1982.

Figure 9 : classements du championnat de France de régularité 1982 (France Moto n°164 du 15 décembre 1982

Prochainement, nous remontrons le cours de la Charente pour nous intéresser aux circuits de régularité qui ont eu lieu en Charente dans les années 1970-1980.

C’est aussi là-bas que se disputera le nouveau Rallye de Charente au départ de Rouillac (16) les 19, 20 et 21 octobre 2018 organisé par l’équipe du CORCC.

https://www.rallyeroutiermotocharente.fr/le-c-o-r-r-c/

A bientôt

Papytoum

PS : les extraits des France Moto que nous utilisons proviennent en majorité de la collection de Jean-Pol : http://www.legrenierdejeanpol.com/

2 réflexions au sujet de « Circuits de régularité moto en Charente maritime dans les années 1970 1980 »

    • Pas complètement disparues Pierre, elles sont encore dans les journaux de l’époque que l’on peut lire tout à loisir. Et aussi dans les souvenirs des anciens. Et ne parle-t-on pas d’un nouveau un rallye de Charente ? A suivre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*