1982 : épisode 1 le moteur Honda RFVC 92*75


papytoum

Bonjour à tous,

Cinq cent centimètres cube de folie FURIEUSE, c’est comme ça que Pierre-Marie Poli, le regretté pilote-essayeur de Moto-Journal, résume ses sensations fortes lors de l’essai de la Honda XR500R dans le numéro de la revue paru le 17 mars 1983.

Hélas, ces modèles seront encore vendus sans homologation donc sans carte grise à compter de juin 1983.

Alors que le modèle Honda XR500 de 1982 restait finalement proche du trail amélioré, les japonais ont monté le gromono dans une véritable partie cycle de course réalisée en chrome molybdène avec une évidente chasse aux grammes superflus, dixit Pierre-Marie Poli.

Figure 1 : Honda XR500RE type PE03 modèle US 1984

Le résultat de la chasse intensive aux kilos, avec utilisation du chrome molybdène (cadre, tube de fourche, guidon, béquille, bras oscillant), aluminium (biellettes de Pro-Link, sabot moteur, jantes, carters moteurs) et magnésium (couvercle d’embrayage, d’allumage, les moyeux de roues et les flasques de freins) est un poids à sec de 121 kg pour la Honda XR500R type PE03 de 1983 écrit encore le journaliste.

Figure 2 : le moteur Honda RFVC (https://motorsport-and-pc.net/2018/10/21/rfvc/)

Bien sur la pièce maitresse demeure le moteur qui reprend la technique RFVC et l’architecture de la Honda XL600R, soupapes radiales et double carburateur notamment, dont Pierre-Marie Poli fait également l’essai dans le même numéro 596 de Moto Journal.

Figure 3 : fiche technique de Honda XR500R (XR350R) (Moto Journal n°596 du 17 mars 1983)

Quelle santé cette Honda XR500 !

Pierre-Marie Poli lui voit trois qualités essentielles : le punch, la patate et la pêche…

Ça pousse férocement tout en bas, pour dépoter franchement à mi régime avant d’exploser carrément tout en haut. Jamais un quatre temps ne lui avait fait une si forte impression.

Au vu de l’essai de la Honda XR500R de 1983, on comprend mieux le résultat obtenu à la Baja 1000 en novembre 1982 lors de la première sortie officielle de cette machine.

Figure 2 : Al Baker et Jack Johnson Honda XR500R à moteur RFVC premiers lors de la Pernod SCORE Baja 1000 en novembre 1982 (Jim Ober tracksidephoto)

En 1983 et 1984, avant le passage au XR600R en 1985, deux modèles de Honda XR500R seront commercialisés par le constructeur japonais avec quelques rares différences (protèges mains en 1984 et autocollant de bras oscillant à la couleur modifiée).

Au cours des années suivantes, la saga RFVC s’écrira en 600 cm3.

Figure 3 : classements de la TECATE SCORE Baja 1000 en novembre 1998 (extrait de 1000 Miles to Glory by Marty Fiolka 2005)

La dernière victoire dans le désert californien du moteur Honda RFVC, dans une version 628 cm3, sera celle des pilotes américains Johnny Campbell et Jimmy Lewis lors de la Tecate Score Baja 1000 en novembre 1998.

Quelle santé, ces motos Honda XR à moteur RFVC…

A bientôt pour l’épisode 2 de la saga.

Papytoum

1971-1983 : les circuits de régularité du Poitou passent aussi par la Vienne


papytoum

Bonjour à tous,

C’est à l’occasion de la première édition du Circuit de régularité de la ligue du Poitou en octobre 1971 que la Vienne est elle aussi touchée par la régularité motocycliste.

Si Poitiers est préfecture de la Vienne, c’est également la capitale de l’ancien Haut-Poitou. Nous ne quittons donc pas le Poitou. Pas encore.

Pour les résultats des éditions successives du Circuit de régularité de la ligue du Poitou dans les années 1970, je vous renvoie aux précédents articles consacrés à ces épreuves que nous avons publiés dans le blog motomag RFVC-1984-2014.

Figure 1 : annonce du premier circuit de régularité du Poitou (Centre Presse vendredi 15 octobre 1971)

Après passage à Civray (86) et Usson du Poitou (86), les concurrents du premier circuit de régularité du Poitou venant de Lavoux (86) par la D1 et la D20 rejoignent la Porte de Paris à Poitiers (86) où se tient le contrôle horaire.

Le Motor Club du Poitou s’est vu confié le contrôle mis en place sur le terre-plein de la Porte de Paris le dimanche 17 octobre 1971. Une assistance aux concurrents y est également prévue. Le quotidien Centre presse relaie l’incitation du MC Poitou pour que tous les sportifs et leurs amis viennent y encourager les motards.

Du courage, il en faudra sans doute aux spectateurs du premier circuit de régularité du Poitou, compte tenu du passage des concurrents programmé entre 6 h 41 et 9 h 43 le dimanche matin.

Figure 2 : résultats du premier circuit de régularité du Poitou (LNR lundi 18 octobre 1971)

Après cette première expérience de régularité dans la Vienne, en mars 1972, France Moto annonce un circuit de la Vienne pour les 30 avril et premier mai 1972 (fmmag 04726).

Nos recherches dans les deux journaux de Poitiers, Centre Presse et la Nouvelle République du centre ouest, sont malheureusement restées vaines.

L’épreuve a-t-elle bien eu lieu ? Si oui à quelle date ?

Figure 3 : annonce du passage à Poitiers du 4ème circuit de régularité du Poitou (CP samedi 12 dimanche 13 octobre 1974)

Poitiers sera à nouveau ville étape pour le 4ème circuit de régularité du Poitou en octobre 1974. A l’aller, le circuit de la Rochelle (17) vers Poitiers (86) passe notamment par Chaunay (86), Saint-Romain (86), Usson du Poitou (86), Chilloc (86), le Coudret (86), Verrières (86), Morthemer (86), Saint Julien l’Ars (86) et Lavoux (86).

La cinquantaine de concurrents est attendue par le Moto Club du Poitou à partir de 21 h 50 le samedi 12 octobre sur le parking de la SACOA Renault, route de Saumur à Migné-Auxances (86).

Du même point, le départ pour la boucle retour vers la Rochelle (17) est programmé le dimanche 13 octobre à 7 h 30 en passant par Cissé (86) puis Vouzailles (86).

Lors du 8ème circuit de régularité du Poitou en octobre 1978, les concurrents, contrairement aux précédentes éditions, effectue la boucle Thouars-Thouars (79) d’une seule traite soit 650 km au lieu de 850 km en 2 étapes (LNR jeudi 05 octobre 1978).

Figure 4 : annonce du passage dans la Vienne du 8ème circuit de régularité du Poitou (CP samedi 07 dimanche 08 octobre 1978)

Le parcours dans la Vienne passe par Villiers (86), Liviers (86), Poitiers (86), Lavoux (86), Lhommaizé (86) et Champagné-Saint-Hilaire (86) avant de poursuivre vers Sauzé-Vaussais (79) et Surgères (17).

Figure 5 : annonce du premier Tour de la Vienne (LNR vendredi 19 septembre 1980)

Finalement, c’est en septembre 1980 qu’est annoncé le premier Tour de la Vienne. Le Moto Sporting Club de Loudun est associé aux clubs motocyclistes de la Vienne pour l’organisation du premier circuit national de régularité Tour de la Vienne.

Plus de 450 km sont au programme des concurrents.

Après le départ de Loudun (86), le circuit traverse les communes de Messais (86), Mirebeau (86), Neuville de Poitou (86), Montreuil-Bonnin (86), Ligugé (86), Champagné-Saint-Hilaire (86), Champniers (86), L’Isle Jourdain (86), Civeaux (86), Paizay le sec (86), Pleumartin (86), Ingrandes (86), Scorbé-Clairvaux (86), où se déroule la course de côte, Berthegon (86), Estrepieds (86) avant l’arrivée à Loudun (86).

Si le nombre des concurrents est réduit, 23 concurrents sont au départ de Loudun (86) le samedi 20 septembre 1980, leur qualité est grande. Sont en effet annoncé, Manuel Segarra, Marc Lavedrine et Bernard Decout en catégorie 125 cc. Patrick Berte du TC Ligugé, récent vainqueur du tour de la ligue du Limousin, est présent en catégorie moins de 350 cc. Pour les plus de 350 cc, plusieurs habitués des circuits de régularité régionaux et nationaux figurent parmi les engagés, Jean-Luc et Patrick Giroire, Alain Villeneau et Patrick Kempf, en tête du championnat de régularité national 1980 chez les civils.

Figure 6 : Marianne Lechevalier du MSC Loudun au premier Tour de la Vienne (LNR lundi 22 septembre 1980)

Parmi les locaux, Patrick Duquerroux de l’Amicale Motocycliste de la Vienne, Christian Vignaud du Trial Club de Ligugé ou Marianne Lechevalier du Moto Sporting Club de Loudun sont aussi présents.

Figure 7 : classements du premier Tour de la Vienne (CP mardi 23 septembre 1980)

Au classement du premier Tour de la Vienne, Bernard Decout du MC de France, vainqueur de la catégorie 125 cc, emporte également le général. Il y précède les pilotes de la catégorie plus de 350 cc, Patrick Kempf de Bordeaux (33), Alain Villeneau de Surgères (17) et Alain Deneuvy d’Angoulême (16).

Le Trial Club de Ligugé (86) est en charge de l’organisation du second circuit de régularité Tour de la Vienne en septembre 1981. Une étape de nuit de 210 km au départ de Gencay (86) le samedi 19 septembre 1981 à 19 h 30 est suivie d’une seconde étape de jour le lendemain matin dès 6 h 30 pour 360 km.

Alain Villeneau (Surgères) emporte le second Tour de la Vienne devant Pierre Lacour (Lyon) et Patrick Berte (TC Ligugé). Cela ne sera pas suffisant cependant pour que le pilote charentais empêche le jeune pilote turripinois Jean-Yves Rivollet (MC Vercors) de gagner le classement final du championnat de France de régularité 1981 chez les civils. La récente victoire de Jean-Yves Rivollet au Rallye de Surgères lui assure le titre pour 1981.

Dernière épreuve de la saison de régularité 1981, l’épreuve de la Vienne n’a réuni que 16 participants au départ le dimanche 20 septembre.

Le nouveau circuit de la Vienne organisé par le MSC Loudun (86) qui aurait dû être la douzième édition du circuit de régularité de la ligue du Poitou, est annoncé dans les calendriers de la ligue et de la FFM pour les 25 et 26 septembre 1982.

Absent des résultats de la saison de régularité 1982 comme des pages des journaux locaux où nous l’avons recherché, Centre Presse comme Nouvelle République du Centre Ouest, le troisième Tour de la Vienne n’a pas eu lieu amorçant la fin des épreuves de régularité dans l’ouest de la France.

Figure 8 : annonce du 3ème Tour de la Vienne à Gençay (86) (France Moto n°168 du 15 avril 1983)

Bien qu’à nouveau annoncé dans France Moto n°168 du 15 avril 1983, un troisième Tour de la Vienne programmé le 24 avril 1983 et confié au TC Ligugé à Gençay (86) sera finalement tout simplement annulé.

En ce début des années 1980, le championnat de régularité motocycliste est vraiment mal en point.

Prochainement, nous vous emmènerons dans le Limousin où quelques épreuves de régularité eurent également lieu dans les années 1980.

A bientôt

Papytoum

PS : les extraits des France Moto que nous utilisons proviennent en majorité de la collection de Jean-Pol : http://www.legrenierdejeanpol.com/