1986 : 4ème Rallye du Vercors moto


papytoum

Bonjour à tous,

En 1986, Jean-Yves Rivollet et le Moto Club du Vercors organisent la quatrième édition du Rallye du Vercors.

Cette édition hors Championnat de France des Rallyes se déroule le dimanche 22 juin au départ du magasin Genty de Varces (38) un des partenaires du Rallye du Vercors.

 

Figure 1 : Publicité Genty pour le Rallye du Vercors 1986

Il n’y a pas que le Moto Club du Vercors qui sait mettre en valeur ses partenaires. Christophe Vidal qui mène une brillante saison dans le Championnat de France des Rallyes 1986 associent ses partenaires à l’évènement motocycliste varçois.

 

Figure 2 : Christophe Vidal du Moto Club du Vercors au Rallye du Vercors 1986

La quatrième édition du Rallye du Vercors nous fera passer par les points chauds habituels de Jean-Yves notamment les petites routes au voisinage des grottes de Choranche avec les fameux CH courts et difficilement faisables.

La spéciale Cossey-Le Peuil est un autre grand moment du Rallye du Vercors. A quelques kilomètres de l’agglomération, elle nous amène au lieu-dit le Peuil. De là on jouit d’une vue magnifique sur la cuvette grenobloise et les massifs qui l’entourent.

Quant à la route Cossey-le Peuil, elle est technique et représentative des routes de Rallyes Routiers en montagne. Je l’utilise encore aujourd’hui pour y tester mes nouvelles motos.

 

Figure 3 : Jean-Yves Rivollet vainqueur du Rallye du Vercors 1986 (Dauphiné libéré du 23 juin 1986)

Jean-Yves Rivollet reste l’exemple à suivre pour tous les pilotes de Rallyes Routiers au sein du Moto Club du Vercors. Il remporte le Rallye du Vercors 1986. Juste retour des choses après tous les efforts qu’il fait pour assurer la promotion de la discipline dans notre région. Cependant, Patrick Curtat n’était pas loin de lui voler la vedette.

 

Figure 4 : Jean-Louis Staelens, Guy Goujon, Gilles Demercières et Brice : Ambiance cool après le Rallye du Vercors en juin 1986

En juin 1986, c’est l’été près de Grenoble et l’ambiance est plutôt cool après l’arrivée du Rallye du Vercors à Varces (38). Brice en compagnie des pilotes Jean-Louis Staelens et Guy Goujon de l’Union Motocycliste de l’Ain, Gilles Demercières licencié au Moto Club du Vercors se reposent de leurs récents efforts.

Mais un Rallye Routier c’est aussi des aspects techniques non directement liés à la conduite des motos.

Afin de ne pas laisser partir des machines trop bruyantes sur les routes, les organisateurs mettent en place des contrôles sonométriques des motos.

 

Figure 5 : contrôle sonométrique de la Honda XL600R équipée du Devil piste au Rallye du Vercors 1985

La Honda XL600R équipée du Devil piste sera souvent passée au contrôle sonométrique au cours des saisons 1985 et 1986. Elle a toujours passé les contrôles avec succès.

Pauvres riverains !!!!!!!

Une autre particularité des Rallyes Routiers est constituée par le pointage avec une horodatrice. Cela nécessite de se familiariser avec la machine lors des rallyes.

Un carton de pointage est remis aux concurrents au départ d’une étape. Il indique les temps en minutes à respecter pour aller de contrôle horaire en contrôle horaire placés à une certaine distance en kilomètres.

Figure 6 : Pointage avec horodatrice au Rallye du Vercors 1986

Le concurrent se rend au prochain contrôle horaire en suivant les indications du road book fourni par l’organisateur.

Tous les rallyes auxquels j’ai participé au cours des années Honda RFVC étaient fléchés. Avec un minimum de reconnaissances du routier, il était assez facile de se rendre d’un contrôle horaire à un autre sans se servir d’un dérouleur de road book pendant l’épreuve sauf au Rallye de la Sarthe réputé pour la complexité de son parcours routier.

Parvenu au contrôle horaire, le concurrent doit pointer son carton de pointage au moyen de l’horodatrice manuelle. A défaut d’un pointage à l’horaire idéal, en avance ou en retard, le concurrent subira des pénalités. Sur certains rallyes au parcours très technique, le pointage à l’heure idéale peut s’avérer difficile même avec de bonnes reconnaissances du parcours routier.

L’addition des temps des épreuves chronométrées sur routes fermées (les spéciales) et des pénalités éventuelles du routier permet d’établir le classement du rallye.

En juin 1986, il reste une épreuve à disputer au Championnat de France des Rallyes 1986. Le Rallye du Pays d’Aix en Provence devrait clore la saison de fort belle manière pour les pilotes du Moto Club du Vercors.

A demain

Papytoum

1984 : excellent bilan pour le Moto Club du Vercors


papytoum

Bonjour à tous,

la saison 1984 des Rallyes Routiers s’est terminée avec le Rallye Lou Mounta Cala à Nice. Ce fut une excellente saison pour les pilotes du Moto Club du Vercors. Jean-Yves Rivollet remporte le scratch du Championnat du Sud-Est. Christophe Vidal est vainqueur en catégorie 125. Christian Garnier l’emporte en catégorie initiation et je gagne la catégorie plus de 500.

Figure 1 : Nombreux titres régionaux pour le Moto Club du Vercors en 1984

Le président René « néné » Pérignon peut être fier des pilotes du Moto Club du Vercors.

En 1984, avec les collègues du Moto Club du Vercors, nous avons fait le choix de privilégier les épreuves du Sud-Est : Rallye de l’Ain, Rallye du Beaujolais, Rallye de l’Ardèche, Rallye du Vercors, Rallye du Pays d’Aix en Provence et Rallye Lou Mounta Cala à Nice. 

Les épreuves du Sud-Est ne sont pas trop éloignées de Grenoble et il est assez facile de se rendre sur place à moto le week-end précédant le rallye afin de repérer le routier. Participer à ces épreuves régionales est excellent pour l’apprentissage du roulage sur des routes typiques des Rallyes Routiers.

Quatre des épreuves régionales sont également inscrites au Championnat de France des Rallyes ce qui permet de rouler avec les ténors de la discipline.

Les 6 rallyes auxquels j’ai participé en 1984 m’ont bien fait progresser. Je conduis avec plus de sureté sur les petites routes. Je parviens à mieux coordonner accélération et freinage sur le routier comme en “spéciales”. J’ai aussi mieux compris comment faisaient les concurrents du Rallye de l’Ain en début de saison pour rouler si vite sur les petites routes notamment en adoptant des trajectoires adaptées à la nature des routes empruntées. J’ai aussi compris qu’il faut redoubler de vigilance si on veut rester sur ses roues et éviter les obstacles toujours imprévisibles sur les petites routes de campagne.

Figure 2 : Résultats du championnat du Sud-Est des Rallyes 1984 (Moto Revue du 13 décembre 1984)

Grace à l’action de Daniel Martin et Jean-Yves Rivollet, un Championnat du Sud-Est des Rallyes a été créé en 1983 afin d’encourager la pratique du Rallye Routier chez les motards de notre région. Leur objectif semble rempli au vu des résultats du Championnat du Sud-Est des Rallyes 1984.

Le Championnat du Sud Est des rallyes est une excellente chose pour le développement de la discipline sportive des Rallyes Routiers. Comme l’indique très justement Daniel Martin dans son commentaire de Moto Revue de décembre 1984, la victoire que j’ai obtenue en catégorie +de 500 au Championnat du Sud Est des Rallyes 1984 est très inattendue. Elle renforce ma motivation pour poursuivre l’aventure avec les autres pilotes du Moto Club du Vercors et tenter de faire mieux au cours de la saison 1985…

C’est décidé, la saison prochaine, je prends ma première licence nationale auprès du Moto Club du Vercors.

A la semaine prochaine.

Bon week-end

Papytoum