De Vatnsnes à Myvatn, l’Islande de toutes les couleurs

Un jour sans blog en Islande, c’est terrible. En effet, chaque jour qui passe est  si riche de nouveautés et si différent, aussi bien de celui qui précède que de celui qui suivra, que cela devient quasi impossible de choisir un thème unique. Mais, plagiant Mylène Farmer, puisqu’il faut choisir, à mots doux je peux le dire, sans contrefaçon,… eh bien je ne vais pas choisir, je vais faire en vrac, à l’arrache, comme ça vient… L’important, ce sont les photos et pour rendre tout ça bien vivant, des anecdotes, la petite histoire dans la grande, les p’tits détails qui font la différence et qui font, je l’espère que ce blog soit pas trop ch… à suivre même si ceux qui le suivent  font ce qu’ils peuvent pour arriver à me suivre quand moi-même je ne sais plus très bien où j’en suis.

Donc, hier, en quittant Laugarbakki, en direction d’Akureyri, notre prochaine étape, donc celle d’hier soir, parce que j’ai un jour de retard de blog et que ce soir, nous sommes à Husavik, après avoir passé la journée sur le célèbre site de Myvatn et ses environs des plus riches en points de vue divers et variés, vous me suivez toujours ? Donc hier, malgré un vent glacial que je qualifierais de sibérien même si je ne suis jamais allé en Sibérie, nous avons décidé de faire un détour en faisant le tour de la péninsule Vatsnes, réputée pour ses falaises et surtout pour la présence de nombreux phoques et la possibilité d’apercevoir des baleines depuis la côte. Je vous le dit tout net, les baleines ça a été Niet, mais on s’en fout parce que demain, on prend un bateau sur l’eau pour aller les voir car c’est justement pour ça que nous sommes à Husavik, la capitale des voyeurs de cétacés en tout genre… Là, je sens que je vous perds… c’est mon côté taquin. Mais si on n’a pas eu les baleines, on a eu les phoques, même si, vu la météo du jour, on ne les a pas eus en train de jouer les lézards. Non, quand ça caille, visiblement, les phoques restent à la flotte préférant jouer avec leurs petits canards… La preuve en image :

Mais Vatsnes, ça n’est pas que ça, mais comme il est 1h20 du matin, je vous mets le lien vers l’album Facebook en libre consultation:

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10207729787397679.1073741839.1682996755&type=3&pnref=story

La rencontre du jour d’hier :

à Dalvik, nous nous sommes arrêter faire le plein et là 3 minots à vélo arrivent, casque sur le bonnet (je ne sais pas ce qui est le plus important des deux là-bas, mais tous les gosses portent leur bonnet, parce que comme tout le monde le sait : si t’as chaud à la tête, t’as chaud partout… Bref, les 3 mômes rappliquent à fond (c’est l’effet aspirateur à minots du side-car qui agit…), balancent le vélo, et hop, le plus déluré des 3, avant même qu’on lui explique, hop, dans le panier en faisant un V avec les doigts mais en ayant tout d’abord réfréné un doigt d’honneur : Un vrai gosse de viking quoi !

Je vous présente : Mickaël fils de viking!

La soirée, nous l’avons passée à papoter dans un café avec un jeune expat français qui bosse dans l’énergie. Un moment très agréable, d’autant qu’il était accompagné d’une belle assiette de saumon et de quelques pintes de bière locale. Sur le sujet de la bouffe, un petit conseil s’il vous venait la bonne idée de venir en Islande : Evitez les restaurants ! 50€ le plat, et une simple grillade est un plat… Mangez dans les cafés, la belle assiette qui suit, c’est une quinzaine de roros. Bref y’a pas photo. Sinon, faites comme nous le faisons le plus souvent : soupes chinoises ou pâtes déshydratées… Le budget apprécie…

Bon appétit ! Merci !

Aujourd’hui, il a fait globalement très beau et ça tombe bien car c’était le jour du site de Myvatn, le plus réputé après le Cercle d’Or de Reykjavik. Entre les deux, à mon sens, y’a pas photos : Myvatn gagne haut la main. Le Cercle d’Or, c’est un condensé d’Islande pour les touristes pressés qui arrivent pour deux trois jours par avions ou par paquebots à Reykjavik. Un peu de fumée, un peu de vapeur, un peu de volcan et des failles. Rajoutez une trempette à 50€ au Blue Lagon, et les groupes sont contents, ils ont « fait » l’Islande… Myvatn, c’est la même chose en plus impressionnants, en plus étendus. D’ailleurs, y’a même l’équivalent du blue lagon, mais le cadre est autrement plus somptueux puisque complètement volcanique et au milieu de rien, et pour 10€ de moins, ce qui reste cher mais bon, c’est toujours ça de pris….

Mais là, comme maintenant il est près de 2h du mat, que même si il fait grand jour dehors, je commence à être très crevé, je vous mets là-aussi le lien direct vers les photos de la journée qui commença par la superbe cascade du Godafoss où notre side a fait sensation…

Miss Xjr et Mister se la jouent grâââve star…

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10207729787397679.1073741839.1682996755&type=3&pnref=story

ça vaut bien le Blue Lagon, un tel décor..

Trop crevant l’Islande… Allez, à bientôt… Peut-être…

Toutes les photos du voyage sont là:

https://www.facebook.com/Tarmokeuf31/

2 réflexions au sujet de « De Vatnsnes à Myvatn, l’Islande de toutes les couleurs »

Répondre à Jérémy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>