Islande en vue


tarmokeuf31

Je réveille mon blog après plus d’un an d’un long sommeil tandis qu’un nouveau projet de voyage est venu mettre nos neurones et notre imagination en ébullition, instillant en nous cette turbulente agitation mentale qui nous tient éloignés des miasmes de la mare d’eau croupie dans laquelle, un jour ou l’autre, tout au bout de cette route qui est ma voie, à court d’idée et d’énergie, nous finirons par aller plonger. Mais l’heure n’est pas encore venue de nous immerger dans l’eau noire et immobile cachée derrière l’horizon, auparavant il nous faudra, entre autres destinations, nous rendre cap très au nord sans pour cela aller jusqu’au mythique Cap Nord, ce que nous ferons une autre fois, quand cela me semblera nécessaire, ce qui aujourd’hui n’est pas le cas, contrairement à cette terre de glace que je vise depuis l’adolescence, en attente du bon moment, ce moment où tout converge enfin pour faire d’un rêve une belle réalité :

Anticiper pour pas trop payer
En vue de ce voyage programmé pour juin 2017, l’itinéraire est quasi terminé et les réservations des logements et du ferry sont bouclées. Un an avant, cela peut paraître exagéré, pourtant je vous le jure, les hébergements en dur les moins chers (et en Islande, le moins cher l’est déjà trop…) sont déjà inaccessibles. C’est là l’un des effets pervers d’une facilité offerte par les sites de booking en ligne… En effet, comme on peut y réserver la plupart des hôtels sans lever le postérieur de son fauteuil ni verser d’arrhes puis annuler jusqu’au dernier moment sans la moindre pénalités, de nombreux internautes se jettent sur tout ce qui est intéressant, avant même d’être sûrs d’y aller, quitte à annuler la veille. Et comme l’Islande est un pays de la taille du Portugal avec la population d’une ville comme Toulouse, l’offre chez l’habitant ou en structures d’accueil est tout juste suffisante pour accueillir les 3 millions de touristes dont la plupart déboulent entre mi-juin et fin août. Et comme tout le monde le sait : ce qui est rare est cher… Bref, quand on est trop vieux ou trop abîmés pour le camping et pas assez aisés pour les chambres à 200€ (un tarif presque de base par là-bas…), pour limiter les dégâts financiers, soit il faut s’y prendre très voire très très tôt, soit attendre le dernier moment… avec le risque très probable de se retrouver le bec dans l’eau. Il y a aussi la possibilité de passer ses journées devant son écran à guetter ce qui se libère pour aussitôt le réserver « par précaution »… Mais ça, désolé, quelque chose m’en empêche… A plus de cinquante ans, on a conscience du temps qui passe, et le passer à veiller devant son ordi, assurément, ça pue le croupi, ça sent le sapin…

Quant au ferry, sachant qu’il n’y a qu’une seule ligne reliant la terre viking au continent, avec une seule liaison par semaine, que les cabines les moins chères sont les plus demandées, que l’Islande est une destination de plus en plus prisée, surtout depuis que les détonations de AK-47 effraient davantage que les éruptions volcaniques, vous avez intérêt à vous y prendre le plus tôt possible… et le plus tôt, c’est toujours maintenant.

Quoi qu’il en soit, y’a pas de miracle, l’Islande à moto, ça ne sera jamais donné, que cela soit en temps ou en euros… C’est pour ça que l’on s’y rend seulement maintenant, quand nos vies sont le mieux établies. Rendez-vous compte :  de Toulouse au port de Hirsthals tout au nord du Danemark, compter 3 jours et 2400kms à l’aller + autant pour le retour), s’y ajoute 2 x 2 jours de Ferry (en saison haute sinon vous devez patienter et vous loger… 3 jours de plus aux Îles Féroé) + 2 semaines complètes et 3 ou 4000 kms en Islande (n’oubliez pas que le ferry est hebdomadaire et que vous vous n’êtes pas cognés tout ça juste pour une semaine… ) Donc, au bas mot, une balade Islandaise pour deux sidecaristes toulousains plus très frais, c’est un mois, 9000 bornes et près de 6000 roros dont plus du tiers pour le ferry… Moralité, si vous êtes middle class et mal foutus, pour vous offrir un voyage en Islande, il faut accepter de se la jouer très très longtemps très très fourmis… Mais à présent il est plus que temps, les z’enfants sont grands, la maison est payée, et les années défilent aussi vite que les cachets de morphine de ma SylvieJolieAuxOsPourris… Bah, il paraît que les sous ne nous suivent pas dans le croupi. Ça tombe bien, quand on ira, des sous, on en aura pas, par contre des souvenirs, on en aura plein, et cela, ça n’a pas de prix.

Qu’est-ce que vous voulez, il en est ainsi depuis toujours, les baleines, les nuages, la glace et les volcans, ça nous a toujours fait plus rêver que les eaux turquoises, les plages de sable blanc et les cocotiers des pays ensoleillés. En même temps, d’un couple de sidecaristes, vous vous attendiez à quoi… ?

Et puis nous avions déjà les tenues adéquates :

Équipement grand froid…

A bientôt… peut-être, à l’année prochaine assurément…

https://www.facebook.com/Tarmokeuf31/