En route pour la Pologne : une histoire de vignette…


tarmokeuf31

Swan est un frimeur… il veut qu’on sache qu’il a été lui-aussi en Pologne !

Aujourd’hui, Swan, notre singe mascotte, est des plus fiers, il a vu 4 pays en 400kms… En effet, pour se rendre à Oświęcim (Auschwitz en nazi…) depuis Budapest, il a pris le petit déjeuner en Hongrie, le déjeuner en Slovaquie, le goûter en République Tchèque et ce soir, il dîne en Pologne… Vraiment toute petite, l’Europe… Et puisqu’on parle alimentation, voici notre repas de midi, donc Slovaque, à 18€ par bouche, boissons comprises, dans un resto plutôt luxueux selon les critères locaux :

Après nous être éclatés comme il se doit sur des route comme on les z’aime dans les Carpates Slovaques (on a bien révisé pour la Transpyrénéenne que nous faisons dans un mois), on avait faim, et la spécialité slovaque du coin, c’est le poisson… alors on a pris du poisson… farci de lard fûmé, d’oignons et d’herbes diverses… hum ! La main de SylvieJolie, c’est juste pour l’échelle de la truite grande comme un saumon…

En dessert, la spécialité locale : des glaces panées dans je ne sais quoi de chaud et très parfumé, sur un lit de fruits rouges chauds aussi, hum aussi…

là, c’est pour que vous voyiez comment c’est dedans…

Puisque aujourd’hui, c’était une étape de transit, et même si c’était très sympa parce que la montagne qui tournicote, pour les motards, c’est toujours bien, je vais vous parler de ça :

Vignette Suisse, Autrichienne et Tchèque, la Hongroise on la voit pas parce qu’elle est dématérialisée dans les ordis de contrôle… La Slovaque, les motos sont exemptées, sympa le Slovaque, et pourtant c’est le plus pauvre…

Je vous connais, à tous les coups, vous vous dites pourquoi Tarmokeuf achète-t-il des vignettes d’autoroute puisqu’il la prend pas ? Ben parce que je suis un p’tit gars prévoyant, qu’il y a deux j’avais failli me faire gauler en Rép Tchèque parce qu’il n’y a pas que les autoroutes qui entrent dans la catégorie “à vignette”. A genève, par exemple, vous prenez un bout de rocade, et hop, vignette, en Hongrie, vous prenez la direction de Cracovie, et vous z’avez beau configurer le GPS pour éviter les autoroutes et les péages, en vlan, vous vous retrouvez sur une route avec des avertissements tous les kilomètres, des portiques de contrôle vidéo de plaque d’immatriculation. J’espère que je ne vais rien recevoir à la maison parce que la vignette Hongroise, contrairement aux trois autres, je n’avais pas pu la prendre sur le net, ça avait planté… alors je l’ai pris ici…après un passage sous portique… on verra bien… En tout état de cause, si je peux me permettre, si vous projetez un périple de ce genre, achetez les vignettes. Ca évite bien des engueulades avec son GPS, et c’est tellement peu cher, (mise à part la Suisse -ça vous étonne ?- parce qu’elle est obligatoirement annuelle, alors que dans les autres pays, vous pouvez la prendre pour une période plus ou moins courte) que le jeu n’en vaut pas la chandelle…

Ce soir nous dormons à Oświęcim. Dans l’hôtel, il y a plein de photos du bon vieux temps mais aucune du Camp d’extermination. On sent que les polonais ne veulent pas être associer aux actions nazies. D’ailleurs, le musée (moi, j’aurais préféré le terme Mémorial, mais bon, c’est celui qui est utilisé ici…), est indiqué sur les panneaux, non sous le nom polonais, mais sous celui d’Auschwitz :

Le “musée” d’Auschwitz à Oświęcim…

Demain, grosse journée ;

9h : visite du camp (un autre conseil, les visites solos sans accompagnateurs ni obligation de groupe et qui plus est gratuites sont à 8 et 9h00, sur réservation évidemment, ça tombe bien, j’ai reservé… merci internet !)

15h15 visite de la mine de sel de Wieliczka à Cracovie (l’autre grand site du tourisme locale, à 70kms d’ici)

Ensuite, soirée étape à Cracovie. Bref, le blog, j’suis pas sûr de pouvoir le caser ans emploi du temps overbooké… on se rattrapera lundi à Prague où l’on va se poser un peu…

Chodź, dobranoc i do widzenia !

De Toulouse à Helsinki etc… On ferme !


tarmokeuf31

Le chat et son tarmo de popa au départ d’Helsinki

Toute histoire doit trouver sa conclusion et celle de ces cinq mois passés en votre compagnie à préparer puis à accomplir ce projet de transport scolaire quelque peu pervers ( traverser l’Europe pour récupérer sa fille à la sortie de l’école, vous conviendrez avec moi que le qualificatif n’est pas usurpé…) n’échappera pas à la règle.

D’abord quelques chiffres :

7700 kms en 14 jours au travers de 16 pays (dans l’ordre : France, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Autriche, Italie, Monaco) en ayant brûlé près de 500 litres de super95 (sur l’ensemble du voyage et malgré son embonpoint, Miss The XJR aura consommé un modeste 6,45l/100 à 1.55 euros le litre en moyenne). Malgré le dépassement du kilométrage en raison de quelques improvisations, le budget a été mieux que tenu : + ou – 2000€ (carburant : 780€, logements 530€, ferry 200€, nourriture 330€, péages des 2 ponts et de la Grossglocknerstrasse (75€) et le reste en babioles souvenirs, glaces et autres boissons…

Voici le détail des itinéraires effectivement parcourus dont avaient été bannies autoroutes à péages et autres vignettes :

le 1er juin 890km : http://goo.gl/maps/LvSGZ

Miss The XJR et sa copine… Mémée Béhème… si si.. à Nancy

le 2 juin 773km : http://goo.gl/maps/UHigy

Miss The XJR, une vrai européenne…

le 3 juin 892km : http://goo.gl/maps/FGkOT

à Nyborg au Danemark, ça fleurait bon l’été…

le 4 juin 852km : http://goo.gl/maps/su4CA

Mon petit déj’ suédois…

le 5 juin : Ferry Stockholm Turku

Soleil de presque minuit…

le 6 juin 261km : http://goo.gl/maps/pIi2c

Pas perdus…

le 7 juin 324km : http://goo.gl/maps/fB1y8

Quand deux chats se rencontrent sur le marché de Riga…

le 8 juin 721km : http://goo.gl/maps/6bcEf

à Varsovie, le menu, on l’a pas tout compris…

le 9 juin 663km : http://goo.gl/maps/ZKyPH

à Prague, de drôles de deux-roues pour de drôles de touristes…

le 10 juin : Repos Prague

le 11 juin 563km : http://goo.gl/maps/d1YZQ

Mauthausen… pour ne jamais oublier.

le 12 juin 552km : http://goo.gl/maps/febGP

Quand les Alpes Autrichiennes nous mènent en bateau…

le 13 juin 614km : http://goo.gl/maps/AN44u

Le renne Finnois du Chat, entre Helsinki à Monaco, il en aura vu quelques-uns des jolis paysages…

le 14 juin 592km: http://goo.gl/maps/lptvj

L’amour et la passion… sur fond de briques rose…

Si vous souhaitez d’autres renseignements, n’hésitez pas à demander

Ce que je retiendrai de cette balade très européenne ?

Le sentiment de liberté quand on franchit autant de frontières sans jamais avoir à montrer ses papiers… La frustration de n’avoir pu revenir d’Helsinki à Tallinn par voie terrestre via Saint-Petersbourg (distant d’à peine 300kms de la capitale finlandaise) parce que la liberté de circuler est vilain gros mot pour certains si elle ne s’accompagne pas de visa, de passeport et de tant d’autres murs à faire tomber si l’on veut un jour que le nom “Humanité” cesse d’être celui d’un journal pour devenir celui d’un seul et vrai peuple. Le plaisir d’avoir pu utiliser les quelques mots de russe appris il y a bien longtemps, en prêtant assistance à une touriste moscovite et non angliciste en crise de panique à Helsinki, en commerçant avec une épicière dans un trou de Lettonie ou en plaisantant avec une babouchka sur le marché de Riga, donnant ainsi un peu de sens à cette bizarrerie de ma brève scolarité… Le bonheur de faire découvrir les joies du road-trip à ma fifille le Chat avant de la voir s’éloigner pour cette non moins grande aventure qu’est celle de la vie de couple. La fierté d’avoir démontré que Miss The XJR n’avait pas besoin d’être une béhème pour être une aventurière. La tristesse de visiter le camp de Mauthausen en me disant que petit à petit le souvenir des horreurs nazies s’efface tandis que les scores de l’extrême-droite européenne progressent. L’agacement de me retrouver embouteillé dans Salzburg par l’étroitesse d’esprit de certains conducteurs autrichiens… sans doute les mêmes qui votèrent pour Kurt Waldheim ou Jörg Haider malgré l’ombre spectrale de Mauthausen… Oui, je sais, ils ne sont bien sûr pas tous comme ça nos amis Autrichiens… mais puisque ça m’agace, ça m’agace…La trouille que le GPS tombe en panne de batterie en pleine nuit dans Milan alors que l’on avait enfin retrouvé notre chemin vers l’hôtel. La petite et très mesquine jouissance ressentie en papotant dans un bouchon monégasque avec un tarmo très aisé qu’aurait bien aimé faire le même voyage que nous mais qui pouvait pô parce que du temps il en avait pô démontrant que même avec une très grosse moto et de très bô z’habits, il était sur un certain plan bien plus pôv’ que nous… Le vertige face à la sidérante beauté des eaux turquoises du Verdon creusant toujours plus profond son tombeau de pierre grise  La lassitude face au longues lignes droites bordées de pins en terre scandinave et, au contraire, la douce griserie due aux enchaînements des jolis virolos des routes alpines.

Le plus bô chemin d’un point à un autre, c’est la courbe…

Et encore tout plein d’autres choses et de belles émotions, que je ne détaillerai pas davantage sinon mon blog s’appellerait un roman, mais qui sont les vraies bonnes raisons de continuer à tailler la route, cette route qui de Toulouse à Helsinki, du dodo au boulot, ou du berceau à la tombe, s’éclaire au rythme de nos émois faisant de chaque rencontre et de chaque paysage un morceau du miroir où disparaît celui que l’on croyait être et où se révèle celui que l’on croyait perdu.

Quant à la suite des événements, Miss The XJR va changer de propriétaire, l’un de mes fistons l’emmenant faire un p’tit tour en Corse ; et après l’été, SylvieJolie et moi allons nous mettre en quête d’un attelage “nice and cheap” pour nous projeter dans un nouveau périple genre le Cap Nord ou un Toulouse-Moscou à accomplir d’ici 4 ou 5 ans… le temps de se familiariser avec notre nouvel équipage et de reconstituer le pécule nécessaire… Bref de nouvelles aventures et peut-être un nouveau blog à venir…

Comme dans tout générique de fin, mes remerciements iront à MotoMag pour m’avoir “hébergé”, à Fred Jeorge pour sa virtuelle compagnie et ses très bons conseils, à Maxxess Toulouse et Joël pour leur soutien matériel, à Joanna pour son assistance technique vidéo, à mémée Geek pour plein de choses, à SylvieJolie pour plus encore, au Chat pour cette bonne idée d’un Erasmus à Helsinki, aux muses qui m’ont bien amusé, aux très bêtas testeurs de chez béhème pour le scoop mooonnnnndiaaaallll et à tous ceux (enfants, parents, amis et autres…) qui m’ont suivi et soutenu au travers du Blog et de ses commentaires.

Amitiés motocyclistes et bonne route à tous…

Chap 26 : Etat des lieux


tarmokeuf31

Hello les z’amis blogueurs et blogueuses

J’écris ce court billet sans le renfort de mes Muses, juste pour vous tenir au courant de l’avancée de ma petite z’organisation qui si elle me donne l’impression que je suis déjà parti, me tient devant l’écran de mon ordinateur bien trop de temps pour que je puisse en consacrer autant qu’auparavant à l’écriture de mes chapitres. Comme je vous le disais au tout début de cette aventure, vivre ou écrire, il faut parfois choisir. Vous ne m’en voudrez donc pas d’espacer quelque peu, voire de remettre à plus tard, la parution de mes délires digressifs et drolatiques.

A moins d’un mois et demi du départ, faisons ensemble le point de la situation et vous comprendrez que ne pas rimer n’est pas forcément chômer :

Les itinéraires des deux premiers jours sont dans le Tripy et les autres sont finalisés et en attente d’être insérés dans le machin jaune.

Tripy le machin jaune…

– Les ferrys Stockholm-Turku (traversée de nuit d’une durée de 11h30, 99€ une personne en cabine + 1 moto)  et Helsinki-Tallin (2heures de trajet 100€ 2 pers en placement libre + 1 moto) sont réservés (directement sur le site de Tallink Silja qui ne prend pas de frais de CB)

Enfin le morceau le plus dévoreur de temps : Le logement, car il faut étudier un minimum la topo de chaque ville étape pour faire son choix, tenir compte des possibilités de parking etc…

le 3 chez l’habitant (par airbnb.com) à Copenhague (47€ pour 1 personne)

le 4 chez l’habitant (par airbnb.com) à Stockholm (40€ pour 1 personne)

le 5 sur le Ferry Stockholm Turku

à partir du 6 nous sommes 2 (et je ne compte pas Miss the XJR)

le 6 hôtel à Tallin  (39€ pour une chambre twin)

le 7 Auberge de jeunesse… à Riga (38€ pour une chambre twin)

le 8 à Varsovie, hôtel Oki Doki (51€ pour une chambre twin)
qui m’a été conseillé par un journaliste du site motogen.pl en échange de mes photos

le 9 j’hésite encore… c’est l’étape d’Auschwitz…

le 10 hôtel à Prague (45€ pour une chambre twin)

le 11 je cherche du côté de la Grossglockner Hochalpenstrass.

le 12 idem du côté de Milan

le 13 idem vers les gorges du Verdon

le 14 Arrivée Toulouse (là, je sais où dormir…)

Voilà, je progresse, je progresse…

En tout cas, je remercie internet, airbnb, CB Visa, Venere, translate.google, etc.. pour toutes les facilités qu’ils procurent et le temps qu’ils font gagner… et aussi Frederic Jeorge (celui du fredeblog, de zarkass.com et des chouettes articles de voyage de motomag) pour ses bons conseils et pour la Grossglockner Hochalpenstrass dont il m’a appris l’existence.

Fin mai, il sera alors temps de se consacrer à Miss The XJR (révision + train de pneus + kit chaîne + plaquettes…) mais en attendant, nous aurons plusieurs occasions de déverrouiller nos vertèbres, de sortir les coucous du Devil dans les Pyrénées et peut-être, entre deux virées, ou entre deux corvées, de vous offrir à nouveau un peu de rêves  et de poésie, toujours les bienvenus en cette période de déclaration de nos revenus…