J’étais aux 110 ans d’Harley Davidson à Rome (deuxième partie)

Bonjour copain,

Toi je ne sais pas, mais pour ce qui me concerne, cela fait un moment qu’une question existentialiste me taraude : quelle peut bien être ce lien quasi mystique, en tous cas pour le moins mystérieux qui rattache ce dingue de STEVEN TYLER   au très saint Pape FRANÇOIS ?

 rome16.png
Oui bin écoute, on a les angoisses que l’on peut awouar hein !!
Chacun les siennes lapinou.Eh bien, une fois encore c’est à HARLEY DAVIDSON que je dois la délivrance (c’est affolant ce que je dois à cette marque au fil des années), figure toi que j’ai la réponse, je l’ai trouvée à Rome, au 110 ans de la MoCo.
Du coup, je dors mieux, je pleure moins la nuit … délivrance !

 I’m less crying now. CRYIN’ par AEROSMITH, été 1993 (troisième single de l’album Get a Grip), la superbe voix de STEVEN TYLER en version live

http://www.youtube.com/watch?v=LS1DncPcgjg

et la vidéo telle qu’elle est sortie à l’époque :

http://www.youtube.com/watch?v=qfNmyxV2Ncw

Chanson que l’on retrouvera en 2005 dans le déjanté BE COOL  (la suite de GET SHORTY en 1985 – à revoir,TRAVOLTA y est au top) :

 rome17.png

 rome33.png

Bon, c’est pas tout ça mais … tu l’attends toi aussi maintenant LA réponse à ma question … toi aussi tu veux mieux dormir mon nounours. Comme je te comprends.

Ainsi donc, la réponse à notre grand jeu concours (une tringle à rideaux, acier inoxydable, parfum vanille, à gagner) est … euh, non attends tu ne t’imagines tout de même pas que je vais te livrer, là, comme ça, la réponse ? Ta naïveté m’a toujours séduit, le sais-tu ?
Avant cela, il nous faut cheminer mon minet sinon tout ceci n’a aucun intérêt.
N’oublie pas que nous sommes de vrais riders toi et moi que peu nous importe la destination, seule compte la route … et autant qu’elle soit longue pour que dure le plaisir.

Ainsi donc, au tournant ce siècle dernier, le XXème, débute l’ère des Transports modernes. En 1903, Orvile et Wilbur WRIGHT  (ce tableau ci-dessous s’intitule Innovation, il est de  … la réponse bientôt) font décoller le premier aéronef à moteur à Kitty Hawk, N.C.

rome18.png
La même année les quatre fondateurs d’HARLEY-DAVIDSON développent leur premier monocylindre dans un cabanon en bois de 3m sur 4,5m (dimensions officielles), à Milwaukee dans le Wisconsin.
Personne n’imagine à l’époque que cette petite aventure mécanique va donner naissance à l’une des plus importantes et mythiques marque de motocyclettes de le mon dentier qui sera amenée, plus d’un siècle après, à fêter l’anniversaire de ses 110 ans à ROME en ITALIE et au VATICAN (pour ce qui est de l’étape européenne de cette commémoration qui a fait le tour du monde avant de s’achever à Milwaukee en septembre 2013)

rome19.png

Pour ce qui est de la célébration Vaticano-Romaine, la MoCo avait mis le paquet.
Entre autres choses (dont je te parlerai bientôt), elle avait commandé une œuvre picturale originale à un ami à moi … Si, si, te dis-je (n’oublie pas que je suis un Iron Butter, et qu’à ce titre, je ne peux pas mentir – sauf pour avoir du chocolat).

Aller, je t’aide, je l’avais croisé à Daytona, retrouvé à New-York en janvier dernier, à Rome pour ces 110 ans d’Harley-Davidson et dans la foulée à Paris le week-end suivant que nous avons passé avec nos familles respectives grâce à l’ami photographe d’art JACK 1340 qui avait tout organisé de main de maître.

rome20.png

rome21.png

rome22.png

Alors, c’est plus clair, tu vois de qui je veux parler maintenant ?
Non ???!!!
Ne me dis pas que tu n’as pas reconnu DAVID UHL … tu me fais marcher là … ???!!!!!!
Œil à jeter ici : http://www.uhlstudios.com/

rome23.png

DAVID UHL, le peintre américain Vintage par excellence, au succès incroyable. Petit-fils d’ingénieur (dont le grand-père travailla avec Ford et Edison), amis de Jeff Decker , de Willy G Davidson pour ne citer qu’eux.
Colosse aux mains en or, il a produits plus de 300 toiles, des milliers de dessins. A travaillé pour Georges LUCAS (j’ai vu ses croquis de vaisseaux spatiaux cet après-midi d’ailleurs), pour NATIONAL GEOGRAPHIC et bien sûr pour HARLEY-DAVIDSON de nombreuses fois :

rome24.png

rome25.png

Aux USA il est souvent appelé le Harley-Davidson Painter, et d’aucun n’hésitent pas à le comparer au grand NORMAN ROCKWELL himself

(souviens toi d’EDDY :

http://www.youtube.com/watch?v=6KYTLDtvgJk ) :

 rome26.png
Là, tu comprends que nous jouons dans la cour des – très – grands mon ami.
Cette Amérique qui nous a tant fait rêver étant enfant … cette nostalgie vintage chevillée au corps …De là à envisager Edward Hopper … Aller, GAS STATION, juste pour le plaisir  et mon préféré, PORTRAIT OF ORLEANS (qui vient de servir d’illustration à la première de couverture de l’excellent roman La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker. Lis-le, c’est un polar qui va te coûter deux nuits de sommeil tellement tu vas être scotché à l’intrigue)
rome27.png
rome28.png
David considère qu’un travail de création exigeant doit amener à un artwork en une quinzaine de traits. Au quinzième coup de pinceau / crayon, l’œuvre et sa compréhension surgissent. Installé dans le Colorado, il travaille avec une équipe de six collaborateurs. Bien évidemment, c’est un biker, il possède deux HD (tiens, j’ai oublié de lui demander lesquelles mais je crois qu’il a notamment un Knuckle). D’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours dessiné. Et affirme humblement que si aujourd’hui il connait un succès international, il n’en connait pas très bien le cheminement. C’est en 1983 qu’on le voit pour la première fois à STURGIS. Il est alors déjà un illustrateur commercial de renom et travaille pour de grandes compagnies. Il a, à cette époque, dessiné de nombreux tee-shirts pour HD. C’est ainsi qu’il va entrer dans le « monde Harley ». Il rencontre un tel succès auprès des clients que c’est la MoCo elle-même qui va décider d’élargir son travail à d’autres produits Harley.
C’est à partir de 1996, après 20 ans de dessins commerciaux, qu’il prend conscience qu’il manque quelque-chose dans la narration picturale de la culture biker US.
Et à partir de là … une carrière incroyable s’ouvre à lui (si tu lis l’anglais, va voir l’excellente interview de lui par Cyril Huze sur son blog : http://cyrilhuzeblog.com/2011/05/25/the-secret-life-of-david-uhl/ )
rome29.png
C’est donc tout naturellement que les dirigeants de la compagnie lui ont passé commande d’une œuvre pour la commémoration des 110 ans au Vatican.
Sujet libre et  … un mois avant l’évènement nous racontait-il tout à l’heure.
Il a travaillé deux semaines nuits et jours pour livrer sa vision de la chose intitulée CHANCE ENCOUNTER / RENCONTRE FORFUITE :
rome30.png
La scène présente un ecclésiastique, fonctionnaire du Vatican, qui ne pouvant résister à sa curiosité se penche sur un Panhead de 1948 garé sur la place Saint-Pierre. 50000 tirages de cette peinture ont été réalisés au format carte postale (un second tirage est prévu après la cérémonie à Milwaukee en septembre prochain) :
rome31.png

David nous a expliqué que lors de la présentation de son œuvre au Pape François il a été très impressionné et que ce fût un grand moment pour lui.

 rome32.png

Pour te parler un peu de l’homme derrière l’artiste, et bien je dirai simplement qu’il est des plus sympathiques, très accessible, posé, très à l’écoute, ayant le rire facile, amateur de vins de Bordeaux, il n’est pas le dernier à table.
Son épouse, Elisabeth est d’une énergie, d’une gentillesse et d’un charme incroyable, elle pose régulièrement pour lui.  Eclats de rires garantis avec ces deux-là !

 rome34.png
Tu la retrouves sur nombre de ses toiles    :
rome35.png
rome37.png

Quant à ses enfants … il sont comme les miens : adorables.
Leur fille ainée fait des études de chant et elle a déjà des admirateurs, regarde ici http://www.youtube.com/watch?v=A6AP18zs6yA

Oh bin tiens, le revoici donc le STEVEN TYLER … un grand ami de David UHL (d’ailleurs quand tu jettes un œil dans son smartphone, c’est simple, tout le show-biz’ américain s’y trouve).

rome36.png

Concernant TYLER, biker à ses heures, on les a vu ensemble à STURGIS  et en août dernier David, qui lui a déjà tiré le portrait sur une Harley,  est allé le surprendre dans sa loge après un concert au Pepsi Center de DENVER pour lui remettre un dessin (qui fait beaucoup rire David) de lui en  … indien

 rome38.png
rome39.png
rome40.png

Et moi je lui ai remis mon bouquin, ce qui l’a bien fait rire aussi  :

 rome41.png
Ainsi donc mon biquet, entre le PAPE, le lead singer d’AEROSMITH et ma pomme, i’a David. L’est po cool la vida loca, hein ??!!!!!!!Quand je te dis que la moto ça mène à tout et surtout à tous …(ENORME merci à le copain JACK 1340 qui depuis plus de 10 ans est un grand ami de David UHL et nous a organisé cette superbe rencontre).
(Grand merci à CYRIL HUZ qui m’a permis de compléter mes lacunes sur le parcours de David).La Bise

L’Hervé, your Berrichon friend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*