Les jeunes ça osent tout … c’est même à ça qu’HONDA les reconnait

Bonjour copain (et copine),

Nous adorons tous les histoires de gars (ou filles) sans aucune formation initiale appropriée qui se mettent à « bricoler » une motocyclette et font exploser toutes les conventions dès leur première tentative (moi c’est le 103 SP Peugeot que j’avais fait exploser … bin wouaich j’avais pô la formation initiale appropriée).

C’est en général dans les films américains ou dans le monde des Bisounours que surviennent de telles histoires, dans la vraie vie, cela reste assez marginal. Néanmoins, le fait est qu’il n’existe aucune formule magique ou voie royale pour construire une moto originale et le seul moyen d’y parvenir finalement c’est de travailler dur jusqu’à l’aboutissement final du projet.

C’est exactement le chemin qu’a emprunté JOEY CHANEL quand il décida de construire son propre chopper radical sur base HONDA.

En fait, Joey devait présenter un projet de design pour obtenir son diplôme à l’université George Mason et il a réussi à convaincre son encadrement que la fabrication d’un chopper peut aussi relever d’une réelle démarche artistique.

Hey, nous on le savait déjà, mais bon, il semble que certaines informations mettent du temps à diffuser …

 Les jeunes ça osent tout, c’t’affreux !!!

It Smells Like Teen Spirit 

Première chanson de l’album Nevermind de NIRVANA sorti en 1991. 

A donf :

http://www.youtube.com/watch?v=hTWKbfoikeg

En s’attaquant à son projet à partir d’une vielle HONDA CM 400 de 1979 (pourave et pô chère – 300$), pas mal d’obstacles se sont présentés qu’il a fallu surmonter.

Si tu ne t’en souviens pas, à l’origine, la motocyclette en question ressemble à ceci :

(ici un modèle T – pour Twin – avec bags et sissy bar)

Il existait aussi la CM400A (Automatic), CM400C (Custom) et la CM400E (Economy)

Joey était assez expérimenté pour ce qui est de la soudure mais son école n’avait aucune ressource en ce qui concerne cintrage et pliage de tubes.

De plus, disposant d’un budget trop serré pour se permettre des dépenses inconsidérées en acier pré- plié ou en cadre construit sur mesure par un professionnel, Joey a abordé le problème par une autre voie … ou bien devrais-je dire, une autre dimension ?

Abandonnant la notion préconçue selon laquelle un cadre de motocyclette doit être fabriqué à partir de tubes ronds, il dessine et fabrique la partie arrière à partir de tôle acier à plat de 1/8. Il découpe ainsi et façonne à la main 26 pièces individuelles.

Cette section radicale que tu contemples de tes yeux ébahis a été « accouplée » à ce qu’il restait de la partie avant de la moto originelle. La fourche, raccourcie évidement, provient d’un CB 650 plus récent. Le maître-cylindre de frein est fabriqué à partir d’un filtre à essence en verre et le phare à Led est logé dans un écrou de pression de  … bouteille de plongée.

Et quitte à être radical, on ne va pas donner dans le Ape hanger mais dans les bons vieux bracelets des familles. Yes !

Joey a récupéré un seau chez un ami qui lui a servi de matériau de base ainsi que des raccords et joints de tuyauterie (le monde magique de la plomberie garçon !). Et hop, un kick, des repose-pieds, un shifter talon-pointe, un feu arrière. On retrouve même ces pièces (très travaillées) pour sécuriser le réservoir double. Quand son père lui fit remarquer qu’il ne connaissait pas la contenance des réservoirs et que ces derniers n’avaient pas de jauge, Joey lui a répondu en rigolant que ça n’était pas très important dans la mesure où en cas de besoin il pouvait les dévisser et les transporter jusqu’à la prochaine station-service.

Photo : 1st of two senior grad shows tonight. Anyone interested in coming and enjoying the address is  3305 8TH STREET NE WASHINGTON DC and it starts at 7 tonight. Here is a pic of my senior project

Doute de rien le môme j’te dis !!!!!!! Génial.

Il s’est même lancé dans le travail du bois. Comme il en avait assez de caler l’engin avec un manche à balai il s’est dit qu’après tout une béquille en bois de chêne noir serait du plus bel effet. Une fois repliée elle est maintenue en place sous le cadre par un aimant.

Pour la selle par contre on notera un travail … minimaliste

Quant aux échappements …

Euh ??? … Devine ! (mais surtout n’oublie pas tes bouchons d’oreilles)

Superbe mélange de travail acharné et d’artisanat.

Qui a donc donné naissance à cet engin dénommé RACE RESPONSE

Après avoir terminé sa machine au début de cette année, Joey a rencontré COPPER MIKE de GRAVESEND CYCLES 

coppe-mike

Voir : http://coppermike.com/

coppa-engine

… qui accepta de l’aider à transporter l’engin jusqu’à DAYTONA à l’occasion de la dernière bike week où il fit sensation à plusieurs shows. Il a même été consacré Best Creative Custom au légendaire Willies Tropical Tattoo show (quand tu connais le lieu cette récompense ici est tout à fait logique)

Et non seulement cet improbable engin roule mais il a un killer look d’enfer sur la route …

Toute la scène custom US a remarqué Joey et nombreux sont les masterbuilders à dire que lorsqu’il se mettra à travailler sur base HARLEY DAVIDSON, il devrait faire des étincelles.

Preuve de cette reconnaissance du milieu qui lui a décerné nombre de récompenses :

2014 International Motorcycle Show, Washington D.C. 2nd in Freestyle
2014 Timonium Motorcycle Show, Timonium Maryland. 2nd in Nostalgic Custom Best Handcrafted Parts of show
2014 Willies Tropical Tattoo, Daytona Florida. Best Creative Custom
2014 Boardwalk Bike Show, Daytona Florida. 3rd in Radical Metric
2014 Rats Hole Custom Bike Show, Daytona Florida. 3rd in 251-1000cc Class

Et surtout un classement (3ème place dans sa catégorie)

au prestigieux

RATS HOLE HAWARD

(ça c’est le Graal aux USA vieux gars)

Un oeil à jeter sur son FB :

https://www.facebook.com/joey.chanel

A suivre donc ce charmant jeune homme pour les années Kustom Bike à venir …

La bise.

L’Hervé your Berrichon friend.

Les spécif’ de la chignole

Proprio / constructeur : Joey Chanel

Modèle : HONDA CM400T 1979

Fourche : HONDA CB650 1985

Type : téléscopique, raccourcie

Moteur : d’origine (Joey a prévu de le refaire très bientôt)

Echappement : maison (pour ne pas dire « tuyaux vides »)

Transmission : origine

Pignon de chaine : 47

Chaine de 150

Cadre : dessiné et très « légèrement modifié » par Joey

Amortisseurs : où ça ?

Guidon : bracelets

Garde-boue : aucun

Réservoir : fait maison / main à partir d’exctincteurs, détachables en cas de panne d’essence

Phare avant : fait maison / main, lumière blanche à LED coque bulbe sur valve de pression scuba tank (si, si, c’est possible, la preuve)

Feu arrière : LED, logés dans une coque d’acier

Tachymètre : Naaah… pourquoi faire ?

Electricité : tout à la main, pas de boitier de connection

Selle : acier découpé / plié 3/8” maison / à la main …super confortable !

Roue avant : ’82 Honda FT 500 mag
Pneu avant : Off road
Yaille : 20”
Roue arrière : Honda Ascot mag
Pneu : Off Road
Taille : 19”

Freins : Nissin CBR600RR caliper

Peinture : par NOVA Powder Coat, www.Novapowdercoat.com
Couleur : Sand blasted bare metal par technique de powdercoating

3 réflexions au sujet de « Les jeunes ça osent tout … c’est même à ça qu’HONDA les reconnait »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*