RN 6 : la STATION du ‘BEL AIR’

Bonjour copain (et copine),

bon, une sérieuse et entêtante panne d’ordinateur m’a tenu éloigné du blog de MOTOMAG presque deux mois (les nerfs) … mais certainement pas de la route (le pied) !!

DSC_0029 - Copie

Il y a quelques temps de cela, l’ami Louis m’avait adressé un article de presse évoquant la restauration d’une station service des années 50 quelque part en Bourgogne …

Oh le bel et beau prétexte à ré-enfiler le casque que voici et partir en Gaule user de la gomme  !!!

IMAG2219

En route pour la STATION du ‘BEL-AIR’ !

Des années 1950 à 1970, la station de Bel Air était un site mythique sur la route des vacances. Elle est située sur la RN6 (peu avant d’arriver à La ROCHEPOT – juste entre AUTUN et BEAUNE), aujourd’hui rebaptisée D906, et a été laissée à l’abandon dès l’apparition des autoroutes, dans les années 1970. Ce lieu incontournable, sur la route qui reliait Paris à l’Italie, en cours de restauration prévoit de faire peau neuve tout en gardant son esprit d’antan. Les passionnés de voitures et motocyclettes y assouvissent leur nostalgie un samedi matin par mois … les veinards !

IMG-20150920-WA0047

Nous voici donc partis avec Philippe, mon homie rider du jour, par une incertaine météo de mi-septembre via des départementales sur lesquelles Jean Yann n’a jamais roulé …

DSC_0008

Fontainebleau, Tonnerre, Avallon, Chastellux sur Cure, Autun, La Rochepot, Pommard, Beaune. Soit presque 900km aller- retour de routes à motards extatiques …

IMAG2250

Et quasiment à chaque virage ou coin de rue une Bourgogne toujours superbe et un incroyable Morvan … sans oublier les produits locaux … dont une bière surprenante, la Mandubienne, dénichée à Avallon  

IMAG2249

… dégustée en terrasse à l’abri des portes de la ville …

IMAG2217

CHASTELLUX sur CURE l’incroyable château aux dimensions impressionnantes, dans un état de restauration exceptionnel et, fait rarissime en France, toujours habité par la famille qui l‘a construit …

DSC_0026

Bien évidement quelques rencontres improbables et rigolotes …

IMAG2244

Deudeuche dans un splendide état conduite par deux anglaises revenant d’un rallye monégasque …

Et enfin, au bout de la route, la fameuse Station du Bel-Air où tu vas pouvoir te gaver le Kodak à ne plus savoir t’arrêter …

DSC_0029 - Copie (2)

Et là une autre surprise t’attend si tu sais ouvrir l’oeil …

IMG-20150920-WA0062

Dans la vitrine de l’ancienne station, un panneau mal disposé … que tu pourrais prendre pour une sempiternelle annonce administrative si tu n’y prenais garde …

DSC_0031

… il s’agit en fait d’un texte magnifique écrit à la gloire des lieux par … un anonyme que personne en notre ère de l’Internet n’a su identifier … ode à la nostalgie d’un temps passé que nous ne connaîtrons plus …

DSC_0057

Je ne résiste pas au plaisir de le reproduire ici …

DSC_0037

Voici donc, rien que pour toi ce beau texte : « BEL AIR, UN JOLI NOM »

DSC_0053

Un plateau battu par les vents, une légende sur la route.

Le voyageur qui passe encore par ici est d’une race à part. De celle qui ne fuit pas, qui prend le temps. Car celui qui s’y arrête n’y trouvera rien. Rien qu’un peu de ruines, d’herbes et de vent. Mais il trouvera tout aussi.

Il devinera la vie qui s’en est allée de Bel air, un jour, sans explication.

Comme si la terre avait stoppé sa course, n’avait plus voulu.

Ce jour où l’homme, rêvant de vitesse, construisit une autoroute, vers le Sud, vers l’ailleurs.

Alors, celui qui passera par cette route de jadis fera comme on faisait.

Comme le temps d’avant, il arrêtera sa voiture sur les dalles craquées, disparues, d’un garage endormi.

En ouvrant la portière, il lancera d’un air dégagé « les niveaux et le plein ! » à un mécano imaginaire.

Il n’aura que le bruit du vent dans une enseigne fanée pour réponse.

Il cherchera autours de lui garages, hôtel, restaurants. Ils seront toujours là, dans les draps usés de leur dignité, assoupis pour l’éternité.

Rouillés, fatigués d’avoir été oubliés mais debout encore. Il voudra s’étendre sur l’asphalte et s’imaginer.

Se laisser guider par ces milliers de camionneurs qui gueulaient tant avant de tout lâcher dans la descente de La Rochepot, la faiseuse de veuves.

Il fermera les yeux et verra ces vies et ces figures.

Quand il les ouvrira, seules autours de lui dans leurs linceuls d’herbes vivantes et folles les silhouettes d’antan seront des ombres dessinées par une tempête.

Disparus les camionneurs, les voyageurs, disparues les odeurs d’huile et d’essence, disparus les effluves de cuisine, les cris d’enfants ou les blagues grasses pareilles aux plats vite avalés.   

Apercevant derrière un mur une allure, il se souviendra d’un film.

Avec précaution, comme on entre dans un tombeau, il suivra Delon dans Le cercle rouge.

Dans la pénombre du relai-route, entre poussière et gravas, le bar sera toujours ouvert.

Autour retentiront les rires de fils de riches un instant sur le chemin de Cannes.

Alors encore, avant de repartir, il écoutera une dernière fois la musique entêtante du vent.

Dans le soleil couchant, les ombres s’allongeront et s’en iront mourir au loin.      

Bel air. La nostalgie est toujours ce qu’elle était. Elle porte un si joli nom.

Texte trouvé sur Internet sur le site « Pointscommuns.com », écrit par ?? Sous le pseudo GENESE en 2010.

DSC_0048

Tu peux aussi consulter l’article suivant qui t’expliquera qui est à l’initiative de cette sympathique idée de restauration :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/cote-d-or/cote-d-or-la-mythique-station-de-bel-air-sur-la-rn6-reouvrira-en-2017-719717.html

IMG-20150920-WA0048

Aller, un de ces quatre, fais toi cette descente à travers le Morvan, la station du Bel-air à La Rochepot vaut vraiment le déplacement et si tu as un petit creux en arrivant, tu devrais pouvoir trouver bonne table, pas très loin, entre Pommard et Beaune …

La bise

L’Hervé your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

4 réflexions au sujet de « RN 6 : la STATION du ‘BEL AIR’ »

  1. Que de nostalgie dans ces lignes…..mais c’est tellement vrai tout ça.
    Merci de nous faire partager ces coins oubliés et notre belle France .
    La bise

  2. Jolie surprise que de retrouver mon texte à Bel Air !
    Je l’ignorais et le découvre 2 ans après votre publication.
    Il me plairait de savoir qui l’y a mis là. Si vous avez d’autres photos, ce sera avec plaisir.
    Je suis aussi motard et la dernière fois que je suis passé à Bel Air, il n’y avait pas encore de projet de restauration.
    Long ride

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>