Endurance sur route en Harley : cinquième Défi des 999

Bonjour copain (et copine),

Tu te souviens peut-être que je suis un grand fan d’endurance sur route …

… et que depuis quatre années consécutives je participe avec bonheur au DEFI des 999 qui te propose de parcourir à chaque nouveau printemps 1000 kilomètres en vingt-quatre heures dans le sud de la France …

Pour cette cinquième édition de leur épreuve d’endurance de vingt-quatre heures sur routes ouvertes entre Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse (réservée aux propriétaires de motocyclette de marque Harley Davidson ou Buell) …

… les organisateurs (l’association LDD 999) ont une fois encore fait très fort avec ce rallye unique en France (dont on ne retrouve que deux ou trois équivalents en Europe – Belgique et Suisse) …

Après avoir revu leur organisation en cours d’année ils ont une nouvelle fois su attirer 210 bikers de toute l’Europe (plus d’une dizaine de nationalités – grosse participation italienne et pour la première fois un motard venant du Portugal) …

… proposer un parcours toujours aussi intéressant (qui combine difficultés de pilotage et beauté des sites traversés) ainsi qu’un accueil et une ambiance uniques (c’est l‘un des atouts de cet évènement) …

… où novices et anciens de l’épreuve se retrouvent sur la petite place du village de Cabannes / Bouches-du-Rhône pour relever cet exceptionnel défi …

Le Défi des 999 débute toujours le vendredi soir, dans un restaurant diner américain d’Avignon ou organisateurs, sympathisants et participants se retrouvent pour un verre de l’amitié et un diner concert …

Cette année c’est le groupe MISS AMERICA qui a mis le feu à la salle. Cette jeune formation pure blues rock’ a surpris tout le monde. Ce band de quatre jeunes perfomers avec leur chanteur à la voix éraillée exceptionnelle, sa bassiste et la jeune batteuse ont bluffé les plus récalcitrants …

Ce samedi 06 avril, débutait par un premier rendez-vous à Barbentane au bar / restaurant « Aux Pieds Tanqués »  …

La tenue du jour … avec un bel exemple de pieds tanqués, non ?? … lol !!! (l’ami Patrick, seconde participation, le sourire toujours aux lèvres et le cœur sur la main)

Les participants venaient procéder aux dernières formalités administratives : leur carte (à faire tamponner à chacun des points de contrôle) ainsi que le roadbook de la première étape leur étaient remis (pas de roadbook intégral de l’épreuve au départ. A chaque étape le concurrent se voit remettre le trajet suivant) …

Et ce sont finalement 173 motards (une majorité de hoggers, beaucoup d’indépendants et quelques membres de MC – notamment le Smoke and Iron / Firefighters fidèle de l’épreuve) qui se présentaient à Cabannes à 13h30, totalement détrempés, sur la ligne de départ avec pour objectif de parcourir 1000 kilomètres sur les routes de l’arrière-pays en 24h00 …

La météo était quant à elle la seule à « faire la tête »

Il fallait néanmoins une sacrée dose d’optimisme et d’envie pour se lancer dans cette épreuve tant il pleuvait ce jour-là …

Et surtout, être un motard confirmé connaissant bien ses capacités

A noter plusieurs équipages constitués de couples d’amoureux (de la route) …

C’est la troisième année consécutive que Cabannes accueille le Défi des 999. Toutes les associations locales sont présentes, instaurant une ambiance des plus sympathiques (elles avaient fort à faire en lutte contre une pluie incessante) …

Le départ est donné sous la bénédiction du prêtre du village, en présence du maire et du député de la circonscription …

Les concessionnaires Harley Sun Road / Salon de Provence et Prestige Motorcycles / Roquebrune sur Argens sont aussi présents, soit au départ / arrivée avec un stand …

… soit sur le parcours où ils reçoivent les participants pour un point de contrôle au cours duquel les membres de leur Chapter offrent accueil chaleureux et café (très chaud et avec 8 sucres svp !!) …

A noter le passage en pleine nuit à la concession de Roquebrune sur Argens, Prestige Motorcycles, qui n’en n’est pas à sa première participation et sort toujours les grands moyens …

… ses braseros, la restauration, le groupe rock et le Chapter aux petits soins avec les concurrents …

Cette halte est très importante : il est aux alentours de 23h, les participants vont réellement entrer dans la difficulté de l’épreuve à partir d’ici ; les premières fatigues et crampes se font sentir …

… c’est le cœur de la nuit qui les attend, qui va jauger leurs facultés de résistance et capacité de pilotage. Cet arrêt fût de bonne augure, à partir d’ici la pluie va quasiment disparaitre de l’épreuve (qui s’achèvera finalement le lendemain dimanche sous le soleil) …

Le 999 n’est pas une épreuve de vitesse et le respect des règles de la route y est impératif. Néanmoins aucun des participants (seul ou en groupe parfois spontanément constitué au fil des kilomètres) ne flâne et la moyenne horaire est soutenue …

Pour preuve, les « gagnants » de cette édition 2019 ont franchi la ligne d’arrivée le dimanche matin à 10h40 (soit l’intégralité du parcours en quasiment 21 heures) …

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de perdants. Ceux qui ont jeté l’éponge (c’est le cas de dire) en cours de route en repartent enthousiastes tant il ont apprécié le parcours, interpelés par ce qu’ils ont découvert sur eux-mêmes …

Avec aussi à l’esprit quelques lieux improbables que l’on se promet de venir revisiter bientôt …

Notamment le Bar du Soleil et son étonnante tenancière, à Jouques – un peu hors parcours mais il est fréquent de s’égarer sur les routes du 999, ce qui participe aussi au charme de cette épreuve qui de fait peut pour certain s’achever avec quelques 1200 kilomètres au compteur, voire plus …

Cabannes, Cavaillon, Salon de Provence, Aix en Provence, Saint-Tropez, les lacets de la montée sur la Garde Freinet, l’incroyable vue sur Marseille à l’horizon depuis le col de l’Espigoulier …

…Toulon, le bord de mer en falaise vers Cassis, l’Estaque, Istres et enfin Cabannes …

Des abandons bien sûr, quelques frayeurs dans les descentes de cols sur routes détrempées, une roue avant dans un fossé et un beau Street Glide orange tout rayé une fois couché dans la caillasse du bord de route …

Aucun incident grave, du bonheur intégral sur pneumatiques et des motards épuisés mais surtout fiers et heureux qui franchissent la ligne d’arrivée sous les applaudissements d’un public enfin présent avec le soleil revenu. La grande majorité des participants a réussi l’épreuve …

Rendez-vous au printemps 2020 les 04 et 05 avril

pour la sixième édition du

Défi des 999 !

Aller, la bise mon titou …

L’Hervé, your Berrichon friend

3 réflexions au sujet de « Endurance sur route en Harley : cinquième Défi des 999 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*