Ace Café : ride with the Rockers (to Brighton) … et balade londonienne (1)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

De retours des USA j’ai eu le plaisir d’enchaîner directement par … l’Angleterre.

Yes sir !

Direction Londres pour rejoindre l’ACE CAFE qui organisait son 26ème BRIGHTON BURN-UP annuel …

Bon, un(e) motard(e) comme toi connait forcément l’ACE (comme on dit quand c’est’y qu’on est un(e) vrai(e), hein ?!?!?!)

A NEW FACE AT THE ACE (David UHL /2013)

On peut soutenir sans craindre de passer pour un gaulois ignare que c’est LE lieu qui, dans le monde de la motocyclette, a vu naître et surtout qui a su matérialiser sur cette planète, le fameux style et l’esprit dit CAFE RACER. Ni plus, ni moins !

A un point tel que lorsque les constructeurs veulent s’implanter sur ce marché du “vintage british” ou du “Café racer style”, la première chose qu’ils font s’est d’accourir à l’ACE. Comme en 2014 quand TRIUMPH honorait l’ACE CAFE avec son édition spéciale THRUXTON ACE.

Et comme le business arrive toujours après la gloire, de nos jours ACE CAFE est une marque exploitée dans le monde entier (Allemagne, Chine, Espagne, Finlande, Japon, Suisse et bien évidement USA) …

C’est un héritage que les propriétaires initiaux du café n’auraient sans doute pas pu imaginer lors de son ouverture en 1938 sur la toute nouvelle North Circular Road, qui entourait Londres. C’était un simple café en bordure de route destiné aux voyageurs, notamment aux camionneurs. A proximité du réseau d’artères rapides de Grande-Bretagne et ouvert 24h / 24, l’ACE CAFE a rapidement attiré les motards …

Une fois le café installé, son propriétaire s’est tourné vers le commerce automobile. En 1939, il ouvrit une station-service avec une batterie de 8 pompes sur un terrain attenant, avec une grande aire de lavage, une salle d’exposition et un atelier de réparation. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment a été gravement endommagé lors d’un raid aérien sur les gares de triage adjacentes …

L’ACE CAFE a célébré le couronnement de Sa Majesté la Reine, Elizabeth II en 1953. L’augmentation du trafic routier après la guerre et l’avènement du phénomène teenagers ont vu l’essor de l’ACE et, avec lui, l’avènement des TON-UP-BOYS

Pas simple de traduire ce que signifie cette expression et surtout l’esprit qui s’en dégage. Disons simplement que les TON-UP-BOYS ont été nommés ainsi parce qu’ils étaient motivés par l’objectif commun de faire «la tonne» – dépasser 100 milles à l’heure, ce qui était à l’époque un bel exploit …

Pour ce faire, il fallait apporter des modifications importantes à sa moto …

Les engins ont été modifiées pour maximiser la vitesse et la maniabilité, pas pour l’esthétique ni pour le confort – bien que les café racers (littéralement les coureurs de café – qui se tiraient des bourres d’un bistrot à l’autre) aient été tellement stylisés qu’ils ont donné naissance à un tout nouveau type de moto emblématique. Qui semble vouloir perdurer depuis de générations en générations …

Les TON-UP-BOYS dépouillaient leurs motos au maximum, supprimant tout élément inutile qui les alourdirait, augmenterait la résistance de l’air ou nuirait aux performances globales de l’engin …

C’est ainsi qu’est né ce style de motocyclettes …

L’industrie britannique de la moto était à son apogée, suivie par le Rock ’n’ Roll …

Pas joué sur les stations de radio, le seul endroit où on pouvait l’entendre était au début, dans les foires, sur les juke-box dans les cafés de bord de route …

Et l’ACE CAFE est devenu l’endroit idéal pour se rencontrer, prendre un repas ou une tasse de thé, organiser des descentes (souvent vers d’autres cafés ou sur la côte, Brighton, Eastbourne, … ) …

 …ou tout simplement pour réparer son engin…

Les gens venaient écouter le juke-box, beaucoup d’entre eux fondant par la suite des groupes ou des clubs, certains obtenant un succès et une réputation considérable…

De cette puissante fusion entre la motos et le Rock ’n’ Roll sont nées les légendaires RECORD RACING

… que l’on peut tenter de traduire par  : – “Mettez la pièce dans la fente” (du juke box) …

… et faites la course jusqu’à tel endroit puis revenez avant la fin du morceau …

Et ainsi, l’ACE CAFE, est devenu le berceau d’une nouvelle génération de motos – les fameux CAFE RACERS

Cette combinaison de motocyclettes, de vitesse et de Rock ’n’ Roll a été le tremplin de nombreux coureurs de renom et de nombreux groupes …

Le célèbre 59 CLUB est essentiellement né ici lorsque le père Bill Shergold, motocycliste, s’est rendu à l’ACE CAFE, puis a invité les jeunes à se rendre dans son église et son club. Le 59 est ensuite devenu l’un des plus grands club moto du monde …

La presse à sensation (les célèbres tabloïds anglais) a publié de nombreux articles décrivant les cafés comme des endroits où les honnêtes gens ne vont pas …

Le bâtiment a servi de café, de station-service, de bureau de bookmakers, de dépôt de pneus mais au fil du temps il est resté cependant en grande partie inchangé …

La légende de l’ACE CAFE est présente dans l’esprit des motards qui y sont allés, de ceux qui souhaitent y aller et de ceux qui sont trop jeunes pour y être allés …

Et pourtant, son histoire bien failli s’arrêter à la fin des sixties. L’évolution de l’ordre social, la croissance du marché automobile aux dépens de l’industrie de la moto et l’expansion du réseau autoroutier anglais ont amené l’ACE CAFE à servir ses derniers  œufs au plat en 1969 …

Et ça ne sera qu’en 1993 que l’ACE CAFE reprendra une forme de service …

Mark WILSMORE 

(cette photo n’est pas de moi mais du photographe américain Michael Lichter)

L’ACE CAFE REUNION est sorti du cerveau de Mark Wilsmore. En 1993, il a lancé l’idée d’un événement annuel marquant la fermeture du premier ACE CAFE ainsi qu’un livre et un film décrivant l’histoire du ACE. Il s’est efforcé de faire en sorte que le premier café ACE soit rouvert et que des produits dérivés oient disponibles …

À l’occasion du 25e anniversaire de la fermeture du café, Mark a formé avec des amis l’équipe qui a organisé la Réunion et la venue de nombreux motards sur l’ancien site de l’ACE CAFE le dimanche 4 septembre 1994. L’idée a été bien accueillie par les clubs motocyclistes …

Les médias ont été sollicités et l’événement s’est transformé en un grand rassemblement gratuit pour motos et rock ’n’ roll …

On estime que plus de 12 000 personnes se sont rassemblées sur le site du vieux café à cette occasion …

Par la suite, dès 1996, les réunions annuelles, connues sous le nom de ACE DAYS, se tirent à Brighton, le long de la plage sur le fameux Madeira Drive (je t’en reparle très bientôt, stay tuned!) …

Madeira Drive

Et de fil en aiguille, entre 1997 et 2001, avec beaucoup de travail l’ ACE CAFE a réouvert sur son site original …

L’ACE est bien un lieu à voir au moins une fois dans une vie de motard (encore plus si tu es francilien c’est l’occasion de réaliser un ride très sympatique depuis Paname) …

A noter que l’ACE accueille les vieux rockers, les anciens Teddy boys, les actuels Ton-up, les membres du club 59 du monde entier mais aussi et surtout tous les motards, peu importe la marque de leur motocyclette. Et ça c’est super coolos !!!!

Je te raconte la suite de ces superbes quatre jours très bientôt …

La bise mon titou

L’Hervé, your Berrichon friend

JESSI COMBS : mort d’une championne / copine …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

L’été s’achève sur une triste nouvelle : JESSI COMBS, championne de vitesse, femme la plus rapide du monde sur 4 roues, présentatrice de nombreux shows auto / moto pour les télévisions américaines, mécanicienne, pilote de course (principalement auto mais très à l’aise avec une motocyclette aussi) n’est plus …

Je ne vais pas m’appesantir sur sa carrière …

… tu trouveras tous les éléments intéressant dans la presse ou sur le Net …

Tu n’oublieras pas notamment d’admirer la superbe oeuvre que David Uhl avait réalisée avec Jessi en 2014  … c’est l’un des tableau de sa série Women of Harley Davidson. Souviens toi du post que je t’avais proposé à l’époque sur ce superbe travail :

http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/01/27/motorcyle-painting/

Je veux juste ici lui rendre hommage et dire combien elle était une personne abordable, sympathique et gentille … à des années lumières de son statut de star (bien qu’en Europe nous ne la connaissions que peu, aux USA elle était connu de tous les amateurs de sports mécaniques) …

Il se trouve que cet été j’ai passé deux jours avec elle début août au fameux Buffalo Chip à Sturgis pendant cette bike Week 2019 …

Je connaissais Jessi depuis 2014, l’année ou notre ami commun David Uhl avait réalisé la peinture d’elle …

A Sturgis, Jessi était comme un poisson dans l’eau, figure incontournable de l’évènement auquel elle participait tous les ans, invitée, au milieu des master builders, champions moto, présentateurs média et autres rock stars  …

Amie de tous, chacun voulait se faire prendre en photo avec elle

et toujours elle jouait le jeu en souriant …

Avec mon ami Jack McIntyre, l’un des douze photographes accrédités du Buffalo Chip cet été …

Qu’est-ce qu’on a rigolé en ce début août … (avec David Big Tow Campbell)

Ce sont les deux dernières photos que j’ai prises d’elle ce 04 août 2019 …

Nous évoquions à cet instant précis l’invitation que je lui avait faite de venir passer quelques jours à Paname …

Salut JESSI, merci pour ta gentillesse, bonne route  …

Hervé, your Berrichon friend

Atelier Moto Vermandel … Je roule en Harley Française …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Comme dis l’ami Franck (Margerin) …

.Lucien_01_m

Et bien figures-toi que grâce à AMV, c’est (presque) possible …

 IMAG6048

Mais kesako ça AMV ? … Attends, je tespliiikeuuuu …

ATELIER MOTO VERMANDEL 

DSC_0038

Là où l’on peut voir de bien belles choses …

Oui, oui mon Titou, c’est bien un FXR 1984 à carbu’ cornet …

Bon, aller, cessons de te faire languir c’est sûr, laisse moi te narrer la sympathique histoire de cet atelier sis en notre belle (et profonde) Seine et Marne, propriété de l’ami JiPé

007

Crédit pour cette photo Fabrice BERRY (mon ami, un des meilleurs photographes de la presse moto actuellement en France)

A 57 ans, JiPé est un homme accompli. Dépositaire d’un bel héritage culturel et technique acquis tout au long de sa vie, il est aujourd’hui en train de le transmettre à son fils. De là à dire que JiPé a réussi sa vie, il n’y a qu’un tour de roue …

 DSC_0034

Jean-Pascal VERMANDEL (JiPé), le boss d’AMV (Atelier Moto Vermandel – au cœur de la Seine et Marne dans le petit village d’Ormeaux) n’a pas échappé à un atavisme familial puissant qui lui a laissé en héritage l’amour de la motocyclette (principalement de marque américaine) et la passion pour la mécanique.  21586677_1613762878662885_6213327328603319104_o

Chez les garçons Vermandel, l’amour du deux roues et de la mécanique semble se transmettre génétiquement d’une génération à l’autre. Au siècle dernier, dans l’entre-deux guerres, Léon (le grand-père de JiPé) roulait ses années folles au guidon d’un side-car Harley-Davidson qui avait préféré rester en France plutôt que rentrer à Milwaukee se faire démilitariser. Sacré lascar l’aïeul, dans toute l’Europe de l’époque il ne devait pas y avoir 100 motards comme lui et il fallait en vouloir pour défoncer du panier attelé sur d’improbables routes pavées seine et marnaises.

be288404 Scène quotidienne (par mon pote DAVID UHL) de la vie seine et marnaise dans les année 20 (on aperçoit l’express Meaux-Coulommiers de 14h38) …

ç’a beaucoup changé dans le coin depuis …Woui …

C ’est a insi que Jean-Claude (fils de Léon et papa de JiPé), grandit à la ferme où le virus motocycliste avait fait son nid. On travaille aux champs, on s’occupe des animaux, on sait tout faire pour faire vivre la propriété, tous les métiers et bien sûr, on mécanique sérieux. Pas le choix, en ces années cinquante il faut savoir tout faire à 70 kilomètres de la capitale : c’est la Seine et Marne, totalement rurale et isolée aux portes de Paris.

 5534e1a0d5e89ddbbe385460e64bddc8

Jean-Pascal raconte qu’il a toujours connu un atelier mécanique à la maison. Enfin, atelier, si l’on veut, il faut bien lui donner un nom à ce coin dans la ferme où on bricole toute sorte d’engins automobiles, motocyclistes, agricoles français, anglais, américains …

IMAG5087

Bah wouiche, à la ferme, il y a forcément des chevaux … de toutes sortes …

Les copains passent, les Terrot défilent, on se rend service, on dépanne, on n’en vit pas forcément mais ça amène un petit complément de revenu. Ainsi défilent ces années 50 / 60 pour JiPé et la passion pour la marque Harley Davidson fini de s’installer définitivement dans la famille Vermandel.

 file0010

Forcément, avec un tel patrimoine culturel en tête, quand tu discutes avec Jean-Pascal, ça cause blousons noirs, place de la Bastille, ça parle de nos grands ainés qui ont été parmi les premiers à rouler Harley en France (de vrais rebelles ceux-là qui pour certains à plus de 70 ans roulent encore HD et ont allègrement passé le million de kilomètres sur leurs américaines – on en croise certains chez AMV). Ça évoque les filières d’importation de pièces US, des noms comme « Borie », « La grotte aux fous » remontent bien évidement à la surface. Et comme il y a toujours du café chaud chez AMV, les conversations peuvent être très longues … Ambiance !! Pas de nostalgie, que de bons souvenirs comme on ne s’en fait presque plus de nos jours de réseaux dits sociaux.

 12356973_1038635182842327_5249797663315058917_o

C’est à la fin des années 2000 et après avoir exercé nombre de métiers, à la ferme, maréchal-ferrant, forestier, que, la passion pour la mécanique chevillée au bout des doigts Jean-Pascal décide de se lancer : il ouvre en 2008 l’ATELIER MOTO VERMANDEL / AMV, dans la cours de sa belle petite ferme, dans un local dédié. Spécialisé dans la marque Harley-Davidson il devient ce que nos cousins américains dénomment un non official (en français : un « gris ») …

21761372_1613754795330360_4477718594367438264_n

… Sur le bouche à oreilles, pas de démarchage, pas de publicité tapageuse, quelques rares participations discrètes à des évènements moto et presque 10 ans plus tard, AMV c’est un peu plus d’une centaine de clients qui font entretenir leur Harley, commandent des pièces (HD pour l’essentiel, S&S, Zodiac) et font préparer de chouettes custom bikes. AMV propose aussi une prestation d’hivernage pour les motos. Ici pas d’esbrouffe, l’atelier est simple, clair, on y fait de la qualité en prenant le temps qu’il faut (en refusant parfois de céder aux demandes de clients qui s’égarent sur les voies d’un certains mauvais goût custom). On ne trouvera pas chez AMV les dernier tee-shirt à tête de mort clignotante mais c’est certain qu’on y apercevra quelques belles mécaniques.

 11937047_993582700680909_6485776710586963017_o

Jean-Pascal n’a jamais cherché à faire mentir ce vieil et sage adage selon lequel pour un homme qui réussit il faut cherchez la femme qui l’accompagne. En l’occurrence Sophie. C’est avec elle qu’ils ont lancé AMV. Sophie est l’archétype de la femme moderne : elle a sa propre activité, son indépendance, et motarde, elle roule sur un magnifique Café-racer (base Sportster HD de 1984 – Ah, le charme d’un bon vieux carbu’) et ne demande à personne l’autorisation d’aller faire un ride avec les Ladies of Harley quand l’envie la prend. En juin 2018 on pourra la retrouver sur l’anneau de Montlhéry ou Sophie a prévu d’aller faire admirer sa machine à l’occasion du Café Racer Festival 2018. Succès garanti pour ce charmant équipage. Dans un proche avenir, le grand rêve motard de Sophie c’est d’aller en famille, avec Jean-Pascal et leur fils Vincent, rouler deux ou trois semaines aux USA.

 21761429_1613751355330704_8293769708820957107_n

Et l’histoire (la saga ?) n’est pas prête de s’arrêter là …

Un arrière-grand-père (Léon), un grand-père (Jean-Claude), un papa (Jean-Pascal / JiPé) et une maman (Sophie) : dans la famille Vermandel appelons maintenant l’arrière-petit-fils, Vincent !

 21557879_1613810368658136_558450321507678745_n

 Quand on vous dit que chez les Vermandel, on n’échappe pas à son héritage culturel … ça tombe bien, ça n’a jamais effleuré l’esprit du jeune homme. A 14 ans, Vincent démontait / remontait déjà ses premières boites de vitesse et à 17 ans aujourd’hui, lorsqu’il n’est pas en cours au Bourget à l’Institut National du Cycle et du Motocycle / INCM, il réalise sa seconde année d’apprentissage en concession Harley Davidson officielle à Paris (chez ATS). Comme il reste un peu de temps à ce jeune et prometteur passionné, il donne la main à papa Jipé chez AMV le week-end. Et, tout adolescent qu’il est, Vincent a déjà un gros passé dans la préparation de motocyclettes de marque Harley-Davidson à faire pâlir d’envie nombre d’entre nous qui nous contenterons toute notre vie de motard de faire la pression de nos pneumatiques et acheter des tee-shirts à tête de mort (celle qui clignote).

 21557593_1613754761997030_4007497434462364269_n

Devine un peu qui a fabriqué le Café Racer de Sophie ?

Notre jeune prodige est parti d’un cadre, d’un moteur et d’un ensemble de pièces de Sport’ 84 achetés à un particulier et à produit la bestiole entre mai et septembre 2017. Tu comprends pourquoi Sophie est si fière de son engin !?! Il est beau, original et c’est son fils qui lui a fabriqué. Qui fait mieux ??

 DSC_0045

Vincent n’en n’était pas à son coup d’essai. Un peu plus tôt dans l’année, il venait d’achever la restauration complète d’un FXR accidenté de 1984 (que JiPé et lui avaient trouvé en 2014 à l’abandon dans une haie chez un autre particulier). Achat du brélon (c’est Vincent qui finance, l’apprentissage familial passe aussi par cette voie) et le travail débute en 2015. Nettoyage, remise en route, diagnostic ; c’est parti pour la réfection complète du moteur, de l’embrayage, de la boite, des faisceaux et du châssis. Suspensions rabaissées, arbre à cames, allumage et carburateur remis à niveau avec recherche de performance, l’engin, après 250 heures de travail n’a plus grand chose à voir avec le modèle d’origine (tout en conservant les lignes qui ont fait son succès) . Vincent voudrait encore changer la pompe à huile mais considère qu’à ce jour son FXR est terminé et fiable.

 DSC_0044

L’engin est superbe, les puristes s’évanouissent à son passage (le FXR a généré toute une génération d’aficionados complètement accros à ce modèle). Le mieux étant encore d’aller se faire sa propre opinion en passant chez AMV un de ces quatre.

 DSC_0043

Vincent quant à lui est loin d’en avoir fini avec les belles mécaniques américaines (il n’est pas insensible aux automobiles non plus) et les projets ne lui font pas défaut. Il souhaite produire un dirt-track (toujours sur base FXR), pour le plaisir et afin de montrer le savoir-faire d’AMV à ses clients (il a déjà fait l’acquisition d’un cadre et d’une fourche).

 DSC_0030

Dans la cours (de ferme) toujours quelqu’un de passage …

En parallèle, poursuite des études. Dans l’immédiat, c’est objectif bac’ pro’ puis le BTS (que le jeune homme devrait obtenir en 2020) avec approfondissement de l’aspect gestion d’atelier et vente de motocycles.

015

Accessoirement, Vincent qui roule actuellement sur Suzuki 125 DR (ce qui ne l’empêchera jamais de faire un Paris-Deauville aller-retour par départementale) envisage de passer son permis de conduire grosse cylindrée dès la majorité atteinte (c’est pour bientôt).  DSC_0031

Par la suite, juste avant de se lancer dans la vie, aller faire un passage de plusieurs mois en Amérique du Nord (certainement au Canada) pour acquérir une petite expérience internationale le tente bien.

001

Jean-Pascal, Sophie et Vincent forme une bien belle (et très sympathique) famille et AMV propose un travail soigné et original. Si vous habitez Paris, Reims, Troyes ou Orléans, passez les saluer (les gros rouleurs peuvent aussi venir de plus loin bien sûr), vous tenez là un très bon prétexte pour un petit ride aller-retour d’une journée des plus sympathiques par les routes de Seine et Marne (il est fortement recommandé de bien faire le point sur la carte ou régler le GPS avant d’enfourcher son engin car on n’arrive pas à Ormeaux par hasard).

 AMV / ATELIER MOTO VERMANDEL HD

07 rue de l’hospice, 77540 Ormeaux

0607618439

Lumigny-fusion-2-854x641

Allez, la bise, on se retrouve samedi prochain pour le café chez AMV

L’Hervé, your Berrichon friend

 

Culture biker : les américains assurent … (1)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Ah, le monde merveilleux de l’assurance moto … !!!

Motorcycle-Insurance-Get-a-Quote-Today

Woui, je sais, il y a plus sexy comme thème pour un post à motards … mais … je ne plaisante pas … ah, oui, j’ai omis de préciser que je te parle ici de ce qu’il se passe dans ce domaine aux USA … où les assureurs font beaucoup pour ce rapprocher des motards en adaptant au maximum leurs produits mais aussi une communication spécifique et assez poussée …

motorcycle-insurance-florida3

Ici, les assureurs considèrent réellement que le marché de la moto est à prendre avec le plus grand sérieux et que les motards sont de vrais clients à qui il faut proposer des produits adaptés à leur brélon (stock ou bricolé) bien sûr mais aussi à ce qu’ils sont, à leur mode de vie …

Si un beau matin il te prend l’envie de construire ta motocyclette avec un moteur de tondeuse suspendu dans un cadre en tuyaux de douches que tu auras toi-même cintrés sur ta table de cuisine, non seulement tu seras considéré comme le héro du quartier mais tu vas aussi  … pouvoir assurer l’engin sans trop de problèmes et rouler avec  … (je caricature à peine) …

Daytona 2010 542

Vas tenter un truc pareil entre Paname et Vierzon tiens (j’ai pris cette photo il y a quelques années pendant la Daytona bike week … ces deux “trucs” m’avaient littéralement scotchés … d’autant qu’ils étaient à vendre … )

Et pour prouver leur dévotion au monde de la moto, lesdits assureurs déploient des trésors d’imagination pour draguer le chaland …

Campagnes de pub spécifique, objets marketing, produits adaptés et grosse présence sur les évènements moto …

Les trois principaux acteurs sont : PROGRESSIVE, GEICO et ALL STATE

Et ils n’hésitent pas à faire dans le lourd …

Notamment en se payant les services des meilleurs master builders de la planète à qui ils commandent (depuis des années de cela) des motos toutes plus incroyables les unes que les autres …

Les plus grands noms du monde custom bike y sont passés : Perewitz, Ness, Fairless, Claton, Cochran et j’en oublie sûrement …

Aller, commençons par PROGRESSIVE 

flo-motorcycle-hed-2016

La compagnie d’assurance PROGRESSIVE (since 1937) à su imposer un style de communication publicitaire décalé et drôle par le biais de son égérie devenue fameuse aux USA : FLO !

flo

Stephanie COURTNEY

FLO fait donc la promotion de tous les produits d’assurance de l’entreprise … et les deux roues n’ont pas été oublié :  https://www.youtube.com/watch?v=nHX5BBCP_Oo

flo_motorcycle_051711

Tous les deux roues …

ProFlo1

32d0d87b1cfe9bbc85e2b0f4a76568c2

PROGRESSIVE a même fait évoluer récemment en 2016 l’image toute proprette de FLO la motarde en la radicalisant  …

flo-motorcycle-1

flo-motorcycle-2

Hé, franchement, i’ déménagent les assureurs américains non !!!??

flo-motorcycle-3

Tu imagines un peu les assureurs français s’adressant ainsi aux tarmo gaulois ???

Et si ça ne suffit pas, FLO s’offrira toujours les services d’un motard américain célèbre …

 20160604_095906

Ici mon pote BEAN’RE le biker amuseur showman avec son improbable chop’ (construit par lui même … assuré par qui ?)

Mais ça n’est pas tout !!!

PROGRESSIVE et FLO, sont aussi les promoteurs des INTERNATIONAL MOTORCYCLE SHOWS (qui font le tour des principales grandes villes US tout au long de l’année) …

imagesK6375VQZ

Toujours très bien ces salons … belle fréquentation, on y retrouve la moto sous toutes ses formes, tous ses genres / styles … j’ai eu la chance de faire celui de New-York en tant qu’exposant il y a quelques années … superbe souvenir …

IMS18_W_heroImages_sked

Jette un œil ici et regarde ce que cet assureur organise :

 http://www.motorcycleshows.com/

Et pour en rajouter une troisième couche, sur chacun de ces salons, PROGRESSIVE expose une ou plusieurs motos commandées par ses soins à l’un de ces messieurs les master builders américains …

sucker-punch-sallys-flo-s-flyer-full-6432

FLO’S FLYER par SUCKER PUNCH SALLY’S

Au fil des années PROGRESSIVE s’est associé à SUCKER PUNCH SALLY’S qui lui a livré tout un ensemble de PROGRESSIVE BIKES

sans-titre

J’avais d’ailleurs eu le plaisir, toujours à Daytona (en 2010 cette fois-ci), d’admirer le travail de SPS exposé sur le stand PROGRESSIVE sur une base TRIUMPH

Progressive

 Christian Clayton et Jeff Cochran ont bien joué le jeu pour PROGRESSIVE, les bécanes livrées ont toujours été superbes …

sucker-punch-sallys-flo-s-flyer-thumbnail-large-29558

A noter que le regretté Clayton lui ne joue plus, il est mystérieusement décédé il y a quatre années de cela dans son sommeil …  RIP Christian …

Bon, aller, je n’assure plus là ce soir, la bise, à très vite pour la suite …

L’Hervé, your Berrichon friend

 

Culture biker : les MC américains et leurs couleurs (1) …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

A les USA, dès que tu appartiens d’une façon ou d’une autre à une corporation, quelle qu’elle soit, tout le monde doit le savoir …

23ink_lg

C’est ainsi que tee-shirts, patchs, casquettes, pin’s, uniformes divers et variés pullulent de tous côtés pour affirmer à la face du monde que toi, tu en fait partie de ladite corpo’, du club, du chapitre, de l’église, de l’administration, des pompiers, des alcooliques anonymes ou pas, de l’université, etc …

C’est une des raisons pour laquelle le moindre garde forestier américain ressemble à un général de brigade tellement son uniforme en jette …

sans-titre

Ceux-ci sont de Emmitsburg dans le Maryland

Donc tu imagines bien que les clubs motos (les fameux MC pour Motorcycle Club Moto Club en french, ce qui en jette moins n’est-il pas ?) s’en donnent à coeur joie et ne sont pas les derniers à ce petit jeu. C’est un excellent moyen de montrer combien le club auquel on appartient est fort, présent, actif … Un vrai jeu de pouvoir … on ne plaisante pas avec ça … et cela, quelle que soit la marque de la motocyclette que tu chevauches …

Molly_HatchetA

Bien, on va se le jouer ce soir avec Molly Hatchet et Power play 

Ecoute ça !

https://www.youtube.com/watch?v=IUCYGOPBJjY&list=RDIUCYGOPBJjY#t=0

Ainsi donc, la dernière fois que j’ai assisté à un salon de la moto à New-York et bien que je connaisse assez bien le milieu biker américain, je reconnais que je ne m’attendais pas à voir autant de clubs et leurs représentants (dans la mesure où, aux USA, le port des couleurs est interdit en de nombreux endroits) … DSC_3921 Ils étaient des dizaines et des dizaines (ça doit faire des centaines non ?) de MC représentés par leur membres et tous arboraient fièrement leurs fameuses COULEURS. Impressionnant !!! Et très rigolo ce petit jeu qui consistait à les prendre en chasse pour les photographier. Les gars se prêtent d’ailleurs au jeu et ça donne même lieu à de franches rigolades … notamment quand une superbe blonde à décolleté te sort son sourire du dimanche toute persuadée que tu es venu spécialement de Paris pour la prendre en photo et que tu lui expliques que ben non mademoiselle c’est le gros balaise à côté de vous que je voudrais shooter … vous pourriez sortir du cadre s’il vous plait ? Merki !! (ça veut dire “merci” en américain) …

DSC_3785

Et toujours des intitulés créatifs : BRING DA NOIZE RIDERZ

On y remarque les noms les plus fous : Arresting Souls, Assassins Speed, Evil Runners, Widows Sons, God’s Outcast, Frontline Riderz, Crazy Pistons, Ruff Ryders, … et des back side patchs déments. On n’est pas obligé d’apprécier bien sûr. Personnellement la référence claire aux flingues me gêne et la violence sous-jacente me dérange. Mais apparemment c’est le but recherché …

a12

DSC_3809

Contrairement aux apparences, les ARRESTING SOULS ne sont pas un gang de motards mais bien un club de représentants des forces de l’ordre (vas voir leur site : http://arrestingsoulsmc.com). C’est même ce que l’on appelle ici un LAW ENFORCEMENT MOTORCYCLE CLUB (que l’on peut donc littéralement opposer aux clubs de la mouvance 1%) 

a9

Pour tous les membres de ces clubs, c’est une vraie fierté de porter leurs couleurs, mais aux USA, c’est bien plus que cela, c’est un lifestyle (qu’à quelques exceptions près on retrouve peu en France et un peu plus en UK et au nord de l’Europe) et ça peut devenir aussi une sacrée source d’emmerdes … C’est pourquoi un patch wearer américain ne fera que très rarerement le kéké (contrairement à ce que tu peux voir parfois sous nos latitudes à nous) … 

DSC_3699

Au fil des années les différends entre les clubs ont régulièrement dégénérés en bagarres violentes lors de salons ou de manifestations moto et ont parfois conduit à ce que la presse américaine a souvent qualifié de massacres. Nous n’en sommes pas à ce niveau en Europe / France. Rien de comparable par exemple à ce qui a pu se passer à Waco en 2015 (9 morts en deux heures), où à Denver l’an dernier : des morts dans des fusillades dignes d’Hollywood … Ces incidents sont fréquents aux USA …

Bario

Aussi, sur beaucoup de ces rassemblement de bikers ou dans certains bars on peut lire un peu partout : “NO WEAPONS. NO COLORS. NO ATTITUDES” …

no colors 166

Pas besoin de parler anglais, c’est clair (regarde la photo ci-dessous que j’avais prise à l’entrée du célèbre IRON HORSE SALOON dans la banlieue de DAYTONA en 2010) …

Daytona 2010 084

Si tu sais ce que veut dire NO BYOB, tu me payes une mousse. Si tu ne sais pas, tu me payes deux mousses : envoies-moi ta réponse que je saches si j’ai à faire à un vrai initié (le vainqueur gagne une tringle à rideaux parfum viande hachée) …
DSC_3896
Mais ici, à Manhattan, ils sont des milliers à porter leurs couleurs. Et le porte-parole du Motorcycle Show, confirme que les clubs sont encouragés à participer : – « Ici ce n’est pas ce vieux stéréotype des gangs qui domine, c’est une chose du passé» ajoutant que le salon accueillant de nombreuses familles ceci permet de lutter contre les stéréotypes qui collent à la culture biker. Mouais, j’y était et disons que … ça se discute …
DSC_3712

Il existe de nombreux types de club : en fonction de la moto pilotée, du métier du motard, de la région d’origine, du mode de vie qu’il revendique … il y a même un club des services sanitaires de la ville de NYC.

Tu vois absolument de tout …

ANCIENS COMBATTANTS (VETS)

a6
MARINES
DSC_3819
POMPIERS
 a1
LATINOS
a5
CHRETIENS
a4
On croise de nombreuses obédiences
FRANCS MACON
a15
COLORED (Black)
 a10
Tout ceci est souvent strictement “réglementé” par les MC eux-mêmes (pas tous, certains n’y prêtent pas attention et d’autres ne plaisantent absolument pas avec cela) : emplacement des patchs, dimension, positionnement, nombre, coloris. Si tu veux évoluer sereinement dans ce milieu, tu doit absolument savoir “lire” les bikers que tu croises. Cette simple “lecture” t’évitera au mieux de faire des gaffes, au pire de connaître des ennuis plus ou moins graves … Aware ! Comme i’ disait Jean-Claude Van Damme.
HYPER SPORT
DSC_3793
Etc …
Alors bien sûr, parmi tous ces « porteurs de couleurs », tu vois bien que certains d’entre eux sont des motards du dimanche (et pourquoi pas après-tout ?!), que leur gilet en cuir tout brillant avec des patchs tout neufs n’ont pas beaucoup vu la route (voire même qu’il y a une année de cela, le rebel qui porte fièrement ses couleurs, là juste deux mètres devant toi, avec son air “pas tibulaire” mais presque … n’avait même pas sa driving licence moto) et la vielle polémique qui fait rage partout dans le petit monde de la moto, de NYC à Vierzon, re-pointe le bout de son nez : i’a les vrais et les z’otres, les faux, les ceusse qu’en sont pas vraiment des vrais … c’est reparti pour un tour …
DSC_3749
Quand tu abordes le sujet avec Chris Montesione, surnommé Psycho, membre du club LEGION OF DOOM (fondé il y a une vingtaine d’années à Brooklyn et à la réputation assez … comment dire ??? … enfin, tu vois quoi …) c’est simple, il te dit que : – They’re imposters !!!
sans-titr
La photo en bas à gauche te montre un des membres du Legion of Dom 
C’est un MC pas un HDMC 
Ainsi, durant ce show à NYC, tout se passe très bien. Et tu peux même voir les clubs ONE PERCENTER (1%) et LAW ENFORCEMENT se croiser paisiblement. Les BLUE KNIGHTS sont donc présents aussi, membres (ou anciens) des forces de l’ordre avec leur superbe gilet bleu …
Blue Knights
Le choix du bleu et du blanc n’est pas seulement là pour rappeler la notion de défense de la loi et ses couleurs traditionnelles mais aussi pour marquer clairement la différence avec les couleurs plus classiques (beaucoup de noir, rouge, jaune) des outlaw clubs. Comme disent les policiers présents sur le salon au sujet de cette différenciation dans le choix des couleurs : – “C’est comme la ligne Mason-Dixon ; nous ne franchissons pas leur frontière, ils ne franchissent pas la notre” …
Pour ton nympho mon loupiot, depuis la fin de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, la Mason-Dixon était la ligne de démarcation entre les États abolitionnistes du Nord et les États esclavagistes du Sud …
Chose que nous français ne pouvons que difficilement comprendre (et pour cause, le phénomène n’existe pas ici en Gaule – pas de manière aussi forte et flagrante en tous cas)
 Patch-onepercenter
C’est la guerre ici (je pèse mes mots en utilisant celui-ci) entre les forces de l’ordre et les clubs moto one percenter en particulier et même tout autre patch wearer comme i’ disent ici (un porteur de patchs, par extension un motard qui porte des couleurs) …
Allez, la suite très bientôt …
La bise
L’Hervé, your Berrichon friend
.

Indian Motorcycle a célèbré l’héritage de Burt Munro cet été sur le grand lac salé …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bonnveille_Munro50th_IndianMotorcycle-300x200

J’espère que tu as passé d’excellents congés d’été, éventuellement que tu as même gagné le gros lot à la loterie nationale qui t’évitera cette rentrée et te permettra de passer ton temps chez les concessionnaires distributeurs de motocyclettes diverses et variées …

IMG_20170823_194024_869

Pour ma part, retour à la mine, c’est la rentrée tout bronzé et poilu …

Tu te souviens qu’en juin dernier je t’avais annoncé que la compagnie INDIAN s’apprêtait à rendre hommage à BURT MUNRO et son record de vitesse sur le lac salé en ce mois d’août  … tu peux relire mon post d’alors ici : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2017/06/05/50eme-anniversaire-du-record-de-vitesse-de-burt-munro/

who-is-burt-munro

Ainsi donc, début août, Indian Motorcycle participait à la 69e Semaine annuelle de la vitesse de Bonneville (Utah / USA) pour rendre hommage à son héritage emblématique et au 50e anniversaire du record de vitesse historique de Burt Munro

Cet évènement hommage a été concrétisé par plusieurs runs réalisés sur une motocyclette Indian (une Scout 2017 dénomée Spirit of Munro ) spécialement préparée pour Lee Munro (petit neveu de Burt) …

20786086_1379678445480774_4784191712482796496_o

Au cours de ce week-end Indian a même offert quelque-chose de très sympathique aux nombreux chanceux qui ont assisté à cette semaine de la vitesse, quelque-chose qui n’avait jamais été fait auparavant : une projection nocturne du film The World’s Fastest Indian (avec Anthony Hopkins dans le rôle de Burt Munro comme tu le sais) sous les étoiles, en plein désert de sel …

Bonneville_Munro50th_AlfonsePalaima1-768x512

Indian Motorcycle s’est associée au pilote Kiwi (c’est ainsi que les anglo-saxon nomment les néo-zélandais), Lee Munro, pour célébrer ce 50e anniversaire et recréer le parcours historique de grand tonton Burt lors de la 69e édition annuelle de la Semaine de la vitesse …

20861872_1379678452147440_4562088903911110011_o

Une équipe d’ingénieurs bénévoles a travaillé des nuits entières et des week-end complets pour créer et mettre au point la moto de Lee. Le but de l’équipe était d’égaler le record de vitesse terrestre de Burt (184 mph / 295 kmh) pour rendre hommage à sa course …

fastest indians

Pour se qualifier pour Bonneville, Lee a obtenu ses autorisations en participant à des courses de vitesse à El Mirage Dry Lakebed en Californie où il a réalisé un record de vitesse terrestre de 186.681 mph (300 kmh) dans la classe 1350cc MPS-G / Modified Partial Streamliner (dépassant ainsi l’objectif initial de l’équipe) …

20818996_1379678472147438_7947322340816445797_o

Et une fois à Bonneville 

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T6797-582x388

… dès le premier jour, la Scout 2017 sous carénage dépassait de 5 mph (8 kmh) son propre record, soit 191.98 mph (307,83 km/h) sur le fameux lac salé …

indian-munro-tribute-15-635x423

 Effectivement, en arrivant à Bonneville, le nouvel objectif de l’équipe était de dépasser la barre des 200 mph (322kmh). Cependant, les runs de Lee se sont révélées être une véritable bataille contre les éléments. Lee a tenté ses deux premières courses sur le parcours court de cinq milles (8 km), réalisant sa meilleure performance du week-end avec 191,28 mph ( 307,8 kmh) et un run non officialisé suite à une erreur technique de chronométrage …

20819097_1379678518814100_2089652683223888188_o

Le lendemain, Lee et l’équipe ont fait des changements de boite de vitesse et lancé  l’Indian scout sur le parcours de neuf milles (14,5 km). Malheureusement, des vents forts et des conditions générales dégradées se sont liguées contre la moto et ses performances. A l’arrivée, sur un seul et unique run, les 186,415 mph (300 kmh) “seulement” sont atteints ce dimanche …

indian-munro-tribute-10-635x423

Le lundi, l’équipe a tenté un nouvel essai sur un parcours long nouvellement viabilisé, mais des conditions de surface difficiles ont forcé Munro à sortir de son parcours avant de terminer la section chronométrée …

indianscoutstreamliner-14

Et Lee Munro de conclure : – ” Ce fût pour moi un très grand honneur de représenter Indian Motorcycle dans cet incroyable hommage à mon grand oncle sur ce 50e anniversaire historique ” …

Indian-Land-Speed-Record-SCTA-official

– “Nous n’avons peut-être pas eu les résultats escomptés, mais le pilotage de cette Indian Scout modifié sur ce même sel que mon grand oncle Burt restera pour toujours une de mes expériences les plus chères” …

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T5972-582x388

A les belles vacances que ce fût !!!!

Allez, la bise mon titou

L’Hervé your Berrichon friend

50e anniversaire du record de vitesse de Burt Munro


Hervé

Bonjour copain (et copine),

AB9T1901

Savais-tu que l’INDIAN MOTORCYCLE COMPANY avait décidé de rendre hommage au 50e anniversaire du record de vitesse de BURT MUNRO sur le lac salé de BONNEVILLE ?

burt-munro

Mais si voyons, tu connais, forcément … HERBERT JAMES « BURT » MUNRO, amateur néo-zélandais de motocyclettes et détenteur d’un record du monde de vitesse sur terre avec une moto de marque INDIAN (catégorie moins de 1 000 cm³).

close-up-of-burt-munro-mosaic-tile-on-burts-gravestone

Né en 1899 à Edendale (Nouvelle-Zélande), mort en 1978, légende motarde immortalisée par le cinéma … ne me dis pas que tu n’as pas vu ce film et encore moins que ton petit cœur de midinette motarde n’a pas été tout serré d’émotion hollywodienne à sa vue…

18479526

Tiens, tu peux même te procurer le film dans la boutique de MOTOMAG’ : http://boutique.motomag.com/dvd-moto-fiction/283-burt-munro-1355.html

En 1920, à l’âge de 21 ans, il achète sa fameuse INDIAN SCOUT rouge de 600 cm3, avec un moteur bicylindre, chez un concessionnaire de motos d’Invercargill. Il a passé plusieurs années à la modifier en vue de battre le record du monde de vitesse sur terre. Il a réalisé lui-même certaines pièces de son engin (pistons, culasses, embrayage, guidon)… la suite, on la connaît…

worlds-fastest-indian-em

Il y a quelques années de cela, INDIAN lui avait déjà rendu hommage en produisant ce magnifique cigare …

WG_DAVIDSON_TSHIRT_19

Souviens-toi, nous étions tous les deux à New-York en janvier 2013 à l’occasion de l’International Motorcycle Shows au Javit Center quand les ingénieurs de l’usine avaient fait craquer le moteur de la bête originale à côté de son hertzat new-age … tiens relis ce que j’avais écrit à l’époque à ce sujet : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/02/03/willy-g-davidson-porte-mon-tee-shirt/

Van_halen_2

Bien évidement, tu me connais, j’en avais profité pour faire mon arrogant frenchie car je portais ce jour-là le tee-shirt special tribute to BURT édité en série limitée par l’ami JACK 1340 … collector mon copain !!

Bon, pour en revenir à nos boulons et notre célébration spéciale Burt Munro 2017 par INDIAN, un communiqué de presse du 24 mai annonçait qu “‘il y avait 50 ans de cela Burt Munro et son Indian Scout Streamliner se rendaient sur le lac salé de BONNEVILLE pour entrer dans l’Histoire …

Munro5

C’est pourquoi, depuis, l’héritage de Munro transcende le monde de la moto et symbolise un vaste mouvement de dépassement des limites conventionnelles et de la réalisation de ce qui est apparemment impossible. Burt Munro est maintenant un nom familier parmi les gear heads (têtes d’engrenage si je puis dire / traduire ainsi) à travers le monde et l’exemple ultime du passe-temps qui carbure à l’adrénaline repoussant les limites de vitesse sur le lac salé de Bonneville…

AB9T2493

Afin de célébrer le cinquantième anniversaire du record établi par MUNRO, Indian Motorcycle s’associe au pilote Kiwi, LEE MUNRO, le petit neveu de Burt Munro pour reproduire la fameuse course historique à Bonneville ce 13 août prochain …

AB9T1439

…regarde comme il est bô le petit neveu en question sur son joli brélon d’usine…

AB9T2061

 Le communiqué poursuit : ” La moto consiste à repousser les limites et limitations pour aller au-delà de la norme, et il n’y a pas un meilleur exemple que Burt Munro”, a déclaré Reid Wilson, directeur du marketing d’INDIAN motorcycle”…

AB9T2377

… la Dainese du pilote est tout légitimement brodée MUNRO

 “Porté une détermination inégalée et une passion légendaire pour la course, Burt Munro incarne l’esprit d’INDIAN Motorcycle, et nous ne pourrions pas être plus fiers que d’honorer son héritage avec une version contemporaine de son record historique sur les Salins de Bonneville en août prochain” …

AB9T2335

Pour cette nouvelle tentative de record, Lee Munro pilotera une Scout indian moderne avec un groupe motopropulseur modifié par l’équipe d’ingénierie de l’usine dans l’objectif de devenir la moto Indian contemporaine la plus rapide au monde. La tentative ne battra pas le record de Burt, mais elle honorera son héritage historique dans le monde de la moto. Motivée par son ambition de repousser les limites, l’équipe d’ingénieurs Indian s’est engagée dans cette  tentative historique, en travaillant sur le projet «après ses heures de travail». L’équipe effectuera plusieurs essais à El Mirage, en Californie, avant que Lee Munro ne se rende au lac salé de Bonneville …

AB9T2897

Mon oncle Burt a été une source d’inspiration pour ma carrière de pilote, et son appétit pour la vitesse fait clairement parti de mon ADN ” a déclaré Lee Munro. “Ce que fait Indian Motorcycle est fantastique, et je ne pourrais pas être plus fier de me joindre à eux et de piloter mon propre Scout à Bonneville en l’honneur de mon oncle et le cinquantième anniversaire de son record historique”.

AB9T2812

LEE MUNRO est né et a grandi à Invercargill, en Nouvelle-Zélande, dans la même ville que son grand oncle Burt. Lee a entamé sa vie de sportif sur deux roues par la descente en VTT. Après avoir remporté de nombreuses courses locales et même avoir terminé cinquième au Championnat néo-zélandais en 2002, Lee s’est lancé dans les courses de moto. Il a remporté de nombreux titres sur circuit et sur route en Nouvelle-Zélande. Avec l’idée de courir sur l’Ile de Man, Lee a participé au GP Manx en 2016 pour acquérir une connaissance de la piste et parfaire sa préparation. Plus récemment, Lee a remporté la classe vintage aux courses Methven Street plus tôt cette année sur une Indian de 1941 …

AB9T2054

Bon, allez, souhaitons-lui toute la réussite possible au kiwi Lee !

On attend avec impatience ce mois d’août pour aller visionner sa perf’… sur internet pour les Berrichons comme moa et en live sur les salins de Bonneville pour les plus chanceux d’entre nous …

sans-titre

Ride save, fast n’ take care Lee!!!

Merci à Jeff ALLEN à qui l’on doit les superbes photos du proto’ Indian et de son pilote.

La bise.

L’Hervé, your Berrichon friend.

Le trike Stallion du King (3)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Le second trike acquis par le King chez SUPER CYCLE (qui était donc son troisième après son premier RUPP) …

63850

…fût le superbe modèle STALLION au design soooo seventies !

Quelques jours (ou semaines, les versions diffèrent) après avoir fait l’acquisition de son STINGER VW, Elvis est retourné chez SUPER CYCLE et leur a acheté un second trike. Celui-ci était un nouveau modèle, le STALLION, une version à deux passagers également construite à partir d’un kit produit par TRIKES BY STIRES

RockandRollHOF_Trike

Tu contemples ici de tes z’oeils ébahis le SUPER CYCLE STALLIONS VW TRIKE du King exposé au Rock and Roll of Fame de Cleveland dans l’Ohio …

elvistrike

C’est le trike sur lequel on a pu voir le King se balader le plus souvent … parfois avec sa petite amie Linda Thompson, son cousin Billy Smith, son pote Stanley, et même Lisa-Marie et Ginger Alden. Le STALLION dispose d’un bloc moteur 1600cc Volkswagen refroidi par air …

VW_StallionTrike

Ce modèle semble être basé sur des dessins et certains trikes construits par Ed “Big Daddy” Roth (une légende dans le monde du Hot Rodding – je t’en reparle bientôt – et l’un des fondateurs de ce que l’on appellera la Kustom Kulture) et plus particulièrement son PANZER TRIKES de 1969 …

MotorcyclepediaMuseumRide6-1-13113_zps463af209

V’là la bête au goût et couleurs des seventies

 La légende dit que Ron voulait personnaliser le STALLION d’Elvis en y ajoutant une couronne ou son nom. Elvis n’était pas particulièrement intéressé, mais Ron a tout de même peint TCB à l’avant, portant un soin tout particulier au design du célèbre acronyme …

Elvis-and-TCB-Band-All-in-White

Tu te souviens naturellement que le TCB Band était le groupe de musicos qui accompagnait le King (d’août 1969 jusqu’à sa mort en 1977). TCB signifie Taking Care of Business, le mantra qu’avait adopté Presley …

elvis-tcb-case_FPO

Il existe tout un business autours des ces trois lettres : bagouses, cravates, tee-shirt, stickers, lunettes, calbutes et autres trucs zarbi …

3wheeler090875

La fois où Ron revît le trike il fût déçu de constater qu’Elvis avait mis une antenne radio juste au milieu de “l’œuvre d’art”. Philosophe Ron a alors dit :  – “Je suppose qu’il n’avait pas besoin de s’afficher” …

ad

Avec le temps, le STALLION a évolué et fût proposé avec nombre d’accessoires (porte-bagages, pare-brise, tour pack). Au début des années quatre-vingt, Clyde Stires proposait cinq modèles juste avant de vendre l’entreprise à Arizona Trikes Inc. à Phoenix …

AMMotorCyclistJan86

D’Elvis, Ron a toujours dit : – “Il était un parfait gentleman. Il m’appelait, ainsi que mon frère, Monsieur Elliott. Il n’a jamais été présomptueux du tout. Il était toujours très reconnaissant de tout ce que nous faisions “.

stallion

Le STALLION 1975 d’Elvis a été exposé au Musée de l’Auto à Memphis pendant des années ; depuis 2013 il est prêté au Rock and Roll Hall of Fame à Cleveland

RockandRollHOF_Trike - Copie

En cherchant bien, tu peux encore trouver des STALLION en Amérique du nord (USA et Canada). Quelques passionnés en ont conservé / restauré …

965420

Look incomparable non ??!!! …

 $_1

Pour mémoire, la petite liste complète des motocyclettes du King :

§ 1956 Harley-Davidson KH

§ 1957 Harley-Davidson FLH Hyrda-Glide

§ 1958 Harley-Davidson FLH Duo-Glide

§ 1965 Harley-Davidson FLH Electra-Glide

§ 1965 Honda Dream CA77 images

§ 1966 Harley-Davidson FLH Electra-Glide

§ 1966 Harley-Davidson Chopper

§ 1971 Harley-Davidson FLH Electra-Glide

§ 1975 Harley-Davidson FLH 1200

§ 1975 Rupp Centaur Trike

§ 1975 Super Cycle Stinger VW Trike

§ 1975 Super Cycle Stallion VW Trike

§ 1976 Harley-Davidson FLH 1200 Electra-Glide Vetter Liberator

§ 1976 Harley-Davidson FLH 1200 Electra-Glide in Murdo

§ 1976 Harley-Davidson FLH 1200 Electra-Glide (w/ custom paint)

ebay

Aller, la suite bientôt  pour te parler d’Ed ROTH

La bise

L’Hervé, your Berrichon friend

Le trike Rupp du King (1)


Hervé

Bonjour copain (et copine), le KING, tu connais bien sûr … 

Elvis_7

En 1956 il pose pour le magazine de la MoCo, The Enthusiast, 

sur sa K75S HARLEY DAVIDSON 

(c’est certainement la photo de lui la plus célèbre sur une motocyclette)

.Elvis1_m

J’ai fait l’acquisition de cette superbe figurine en 2007 aux USA

Comme toi et moi, ELVIS PRESLEY adorait les motocyclettes (surtout de marque HARLEY DAVIDSON) … Ce que l’on sait moins, c’est que durant les seventies, lui aussi a succombé à la mode du trois-roues / TRIKE et s’y est adonné avec joie …

Rupp-Centaur-6

 … ça fait un choc esthétique hein en 2016 ce design … ??!!! …

Elvis Aron Presley est né au cœur de l’Amérique dans le Mississippi. Il avait un jumeau qui lui n’a pas survécu à sa naissance. C’est à l’âge de 19 ans, à Memphis, qu’il fait son premier enregistrement rock and roll chez Sun Records. En 1958, Elvis rejoint l’armée pour effectuer son service militaire. La suite, c’est de l’histoire connue, il va devenir une star mondiale collectionnant les succès et records les plus variés … Le premier concert mondialement diffusé par satellite était un concert Elvis à Hawaï. Aucun artiste solo dans l’histoire n’a vendu plus de disques que The King Elvis Presley

OnDuty1958

On duty, 1958

Au cours de l’été 1975, Elvis a acheté plusieurs Trikes, dont le premier fût un RUPP CENTAUR à moteur deux temps de 340cc …

hqdefault

Dans les semaines qui suivirent, deux autres modèles différents suivront (nous y reviendrons) …

10423873_548401188638495_444310402698239686_n

Publicité pour le RUPP CENTAUR TRIKE deux places 1975

CentaurTrike1975

Le look inimitable d’Elvis dans les seventies …

(la pièce que tu vois à hauteur du genoux droit du King est en fait le repose pied pour le passager arrière)

Avant l’émergence du quad ATV et l’interdiction des ventes de trike tout-terrain, les trois-roues étaient roi. Au milieu des années soixante-dix, leur popularité en off-road a donné naissance à toute une industrie pour les adapter à la route / rue. On comptait aux USA environ une douzaine de marques en 1974 …

Dunecycle_-_1

Comme DUNECYCLE, BGW, HEALD et SNOWCO qui proposaient des versions routières ou, plus souvent, des Kits de conversion …

Les plus orientés route / rue étaient le BGW RL-20

Afficher l'image d'origine

… ou encore le fameux Tri-Sport RTS SL

s-l1600

Publicité pour la version off-road

Cette industrie avait deux hot spots : le sud de la Californie et Mansfield dans l’Ohio. La société de Herb “Mickey” Rupp était prospère, produisant des minibikes, des motoneiges et des dirt bikes …

56720786-770-0@2X

 Rupp Roadster 2 Scooter de 1970

Un trois-roues pour rejoindre le marché n’était pas un développement logique pour cette entreprise, mais contrairement à la plupart de ses concurrents, ses ingénieurs conçurent néanmoins un produit de zéro et n’essayèrent pas d’en adapter l’un des leurs déjà existant …

10514516_548401251971822_548979944504653418_n

Une version police était au catalogue

L’engin, fût conçu pour accepter un moteur à quatre cylindres VW et une boîte de vitesses, mais n’ayant pas pu s’entendre sur le prix avec les allemands, ils ont opté pour un Kohler SK-340-2AS à deux temps de 339 cc.

75SnoPro-BillStull

On ne sait pas pourquoi ils n’ont pas utilisé leur propre moteur de motoneige 440cc Vee-twin. Un embrayage centrifuge et un entraînement par courroie étaient pourtant disponibles directement dans leur stock de pièces de motoneige …

CentaurPanel - Copie (2)

Le siège à une ou deux places étaient moulés en fibre de verre en quatre couleurs (bleu, rouge, jaune et blanc) au prix de 1 700 $. Une roue avant de motocyclette de 16 pouces avec un pneu 3.25-16 et des pneus arrières B60-13 (60-series 6.70-13) larges permettait d’atteindre une vitesse de pointe de 55 MPH. Trois freins à disques hydrauliques, ainsi qu’un frein de transmission et un frein de stationnement, puisque lorsque l’embrayage centrifuge était désengagé le véhicule pouvait rouler…

12440347_807401442738467_4412380478980308484_o

 Le design des seventies …

Moulé lui aussi dans le corps principal de l’engin, un tableau de bord de plastique en deux “morceaux” où logent le compteur de vitesse, le compte-tours ainsi que les clignotants, les feux de route, l’indicateur de point mort et l’emplacement de la clef de contact. Intérieur tout cuir.

12487034_807399629405315_582198453408261617_o

Les commandes au guidon étaient assez simples. Comme les motocyclettes conventionnelles, à droite le levier de frein avant, le commutateur marche / arrêt du moteur et l’accélérateur. A gauche le levier d ’embrayage, les commandes de phares, l’avertisseur …

CentaurPanel - Copie (3)

En principe, à cette époque, aux USA, le Centaure était le bon véhicule au bon moment, au bon endroit … Mais il fût littéralement torpillé par la mauvaise qualité de sa production … Les contraintes sur la coque en fibres de verre ont conduit à l’apparition de nombreuses fissures prématurées ; mais pire, il y eut de graves problèmes de fiabilité avec la transmission. En outre, le moteur Kohler injecté n’était pas vraiment conçu pour tenir de longues séquences continues à haut régime …

Another-Elvis-Three-Wheeler

Le RUPP d’Elvis à Graceland

Parmi les premiers propriétaires du Rupp Centaur Trike le plus fameux de ses clients fût Elvis Presley … Mais même lui connut des problèmes avec le sien (qui l’amenèrent à acheter un trike à moteur VW sur la base d’un kit assemblé par Ron Elliott de SUPER CYCLE à Memphis). Finalement, après moins de 18 mois de commercialisation (débutée au début de l’été 1974), Rupp mis fin à la production, avec environ 1 200 engins vendus …

Elvis_trikes

Tu peux admirer les trikes d’Elvis au musée de l’automobile en face de Graceland à Memphis (le RUPP, à droite sur la photo)

Les engins de Mickey Rupp sont devenu depuis des objets exceptionnels de collection. Beaucoup de ce qui ont survécus ont été convertis à une motorisation 1,3 litres VW (transformation relativement aisée à réaliser étant donné qu’ils avaient été conçu à l’origine pour cela) …10516851_510923672386247_1309168787364213760_n

Et bien évidement, on trouve aux USA un certain nombre de clubs et d’aficionados qui ont restauré des RUPP au look inimitable …

dp_rupp

Aller, la suite pour te parler des autres trikes d’Elvis très bientôt …

La bise

L’Hervé, your Berrichon friend.

HARLEY DAVIDSON WR, la 45 inches, hommage à JOE LEONARD


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1Fortune

Connais-tu JOE LEONARD ? (si tu me réponds oui, chapeau, t’es un expert mon titou)

1961laconia-nh450x410

Joe, en 1961, aux 100 miles de Laconia (New Hampshire) qu’il va gagner …

…  ce sera sa dernière année en compétition moto avant de passer à l’automobile au plus haut niveau en 1962 …

1950baymeadows-hdwr450x555

Joe en 1950 à Bay Meadow … il court pour une marque américaine bien connue … Déjà avec le numéro 98 qu’il gardera tant qu’il sera pilote de course moto …

Après une brillante carrière nationale sur deux roues, il quitte l’AMERICAN MOTORCYCLE ASSOCIATION (AMA) fin 61 …

Avec l’anglais JOHN SURTEES, il est l’un des très rares pilotes à avoir remporté des Championnats de niveau national / international tant sur deux que sur quatre roues …

 Un sacré palmares !!sans-titre

Portland en 1951

Il est triple Champion des Etats-Unis AMA Grand National, en 1954, 1956 et 1957 (sur HARLEY-DAVIDSON), vice-champion AMA Grand National, en 1958, 1960 et 1961, 3e du championnat AMA Grand National en 1955 (4e en 1959). Il compte 27 victoires au plus haut niveau. Et gagne même la Daytona 200, en 1957 et 1958 (sur Harley-Davidson) … Excusez du peu …

Une fois un volant dans les mains il va aussi briller au plus haut niveau …1280px-JoeLeonardEagle 

En Championnat Américain Automobile (AAA) avec de 1964 à 1974, 98 départs : 6 victoires pour 19 podiums – 37 “Top 5” et 60 “Top 10”- ainsi que 2 pôles. Et surtout, en INDY 500 avec des pôles positions, et des 3ème places de 1967 à 1972 (10 participations consécutives, entre 1965 et 1973) …

Leonard_04_l

Il est donc titré en AMA GRAND NATIONAL et USAC INDIANAPOLIS CHAMP CAR

Ce qui fait de lui une légende vivante dans l’histoire du sport mécanique américain

Respect champion !!

Bon, ok, mais alors pourquoi reparler de cet ancien champion aujourd’hui ?

Et bien parce qu’il a encore des fans qui lui rendent hommage en restaurant de la plus belle des manières des modèles de motocyclettes de marque HARLEY DAVIDSON réplica de modèles qu’il a pilotés en son temps …

 1Fortune

C’est donc à un certain Frederick FORTUNE, graphiste de son état, vivant dans la  baie de San Francisco, amateur de motos anciennes que l’on doit cette magnifique restauration …

Il va d’abord rencontrer dans le cadre de son activité professionnelle le coureur Larry Headricks, puis son fils et faire une seconde rencontre fortuite avec une autre légende de la course, Joe Leonard. Il va alors entendre leurs histoires de courses, et littéralement tomber amoureux de ces racers sur WR, motocyclettes simples, brutales et sans fioriture … ll attrape le virus du dirt track racing et va passer pas mal de temps à restaurer un american classic racer …

2bisFortune

Introduit en 1929 sous l’appellation modèle D pour concurrencer le succès de l’INDIAN 750cc à soupapes latérales SCOUT V-twin, la popularité de l’HARLEY-DAVIDSON WL (plus connu sous le nom de 45′, qui correspond à sa cylindrée en pouces cubes – ou cubic inches si tu préfères) est montée en flèche lorsque les Etats-Unis entrèrent dans la seconde guerre mondiale, créant ainsi une demande sans précédent pour une version militaire qui va être connue sous l’intitulé WLA. Le modèle WLC était quant à lui la version canadienne de la moto.

Le modèle WL de 750cc flathead à soupapes latérales va se révéler être l’un des moteurs Harley qui va connaître la plus longue carrière, terminant ses jours en motorisant le fameux Servicar 1973 à 3 roues …

DSC02161-vi

 … évoluant vers le Sportster Flathead, Ironhead et les moteurs dits Evolution de Harley Davidson.

Avant et après la guerre, une version dérivée du 45 connait un succès considérable dans la course sur piste ovale américaine (après l’introduction par l’AMA en 1937 de la Classe C pour les motos sur la base de la production 750cc qui avait pour but de rendre la course plus abordable pour les amateurs ordinaires).

L’Indian Sport Scout avait déterminé la norme initiale, mais Harley n’a pas tardé à suivre, en introduisant des versions toujours plus puissantes du ’45’, culminant en 1941 avec l’arrivée du premier 45 construit spécifiquement pour la course : le WR, qui était disponible pour le dirt-track et le modèle WRTT pour la course sur route. Les WRTT avait des repose-pieds type floorboards (plateforme) et un frein avant, à la différence des Flats Track WR.

2Fortune

Avec les réglages réalisés sur la WR par le légendaire Tom Sifton, dit “The Patron” (préparateur / constructeur de motocyclettes de course – décédé en 1990 – il a mené de nombreux pilotes américains à la victoire avec ses engins – Sifton est lui aussi une autre légende du sport motocycliste, entré dans le Hall of fames de l’AMA en tant qu’acteur majeur de la compétition moto aux USA) …

sifton1

… Harley se met à imposer sa loi sur les pistes. En 1948, le WR remporte 19 des 23 événements motocyclistes nationaux. Cette année là, la Motor Company HD (la MoCo comme on dit là-bas) réalise l’incroyable performance de placer à Daytona sept de ses machines dans les dix premières places. En 1949, les WR remportent 19 des 24 courses nationales …

3Fortune

En 1950, Larry Headrick, sur un WR préparé par Tom Sifton, remporte les trois courses AMA national mile et obtient le Graal : la plaque si convoitée No.1. Avant qu’un accident de la rue lui brisant la jambe gauche l’amène à stopper sa carrière à l’âge de 30 ans. Il se souviendra toujours de cette brillante saison 1950, quand il était le meilleur coureur des USA …

4Fortune

Pour couronner les efforts effectués par Harley Davidson dans le domaine de la course, un petit peu plus tôt, en 1949, sur l’insistance de Tom Sifton, un nouveau venu de talent s’est vu donné sa chance sur une Sifton Harley WR. Le nouveau membre de l’écurie Sifton se nomme : JOE LEONARD.

JoeLeonardPeoriaIll

(as-tu remarqué que, sur quasiment toutes les anciennes photographies de courses de motocyclettes, les pilotes … ne portent presque jamais de gants ?!!!??!!!)

Joe a débuté sa carrière sur TRIUMPH. Voyant que ce jeune pilote était fort, rapide et intrépide, Tom Sifton pensa que Joe avait un vrai potentiel. L’avènement de Joe Leonard dans l’équipe Sifton se fit à la suite de deux incidents tragiques :

une blessure de Al Rudy (décédé en 2010) …

al_rudy

… et

l’accident qui mit fin à la carrière de Larry Headrick

950

Sifton identifie donc le talent brut de Leonard et l’engage comme pilote dans son équipe. Leonard dira plus tard que le jour Sifton l’a embauché a été l’un des plus excitants de sa carrière …

5Fortune

Il était plus qu’un simple constructeur de moteur“, dira de lui Leonard, “Il était un entraîneur, un découvreur de talent et une figure paternelle. Il pouvait lire une piste et vous dire la meilleure façon d’y courir et il avait presque toujours raison

.6Fortune

Au début des années 1950, le tandem Joe Leonard  / Tom Sifton a dominé le championnat national de dirt racing. Les Harley Davidson WR / WRTT construites et réglées par Tom Sifton et Charlie Ouest ont fait de Joe Leonard “le Fléau national” du demi-mile, du mile, de la course sur route et sur piste (inimaginable de nos jours). A ce jour, le WR Harley Davidson était et reste toujours considéré comme l’une des meilleures motos de course jamais construite. Les WR de Sifton WRs, de Rudy à Headrick en passant par Joe Leonard, étaient les motos à battre.

10Fortune

Revenons à nos jours avec notre restaurateur de mécaniques anciennes, Frederick Fortune …

Il explique : – ” Je travaillais pour Larry Headricks avant sa mort en 2007 et faisait du motocross avec son fils Jerry, tout en ignorant l’histoire des années de course de son père et les motos qu’il pilotait. Des années plus tard, j’ai rencontré le coéquipier de Larry, Joe Leonard actuellement Chief Grill Tender à l’Atelier d’usinage de Barnaby locale aux sessions barbecue du mercredi soir où j’ai aussi rencontré le fils d’Al Rudy, Chris, qui de temps en temps venait avec le vieux WR de course en cours de restauration de son père”.

11Fortune

– “Mon attirance pour le WR a commencé ainsi et a été amplifié par la possibilité d’acquérir le WL quasi à l’abandon d’un ami. N’étant pas étranger à la construction de motos à partir de zéro, j’ai pris la décision de l’acquérir et de construire un WR de course par moi-même (qui soit bien “roulable” et réglementairement conforme) en hommage à ces légendes locales … spécifiquement Joe Leonard et son célèbre Numéro 98 dans l’écurie Sifton …

size_3_tom-sifton-et-joe-leonard-presente-par-machines-et-moteurs-les-specialiste-des-motos-anglaises-classiques

– “J’ai débuté par une période de “chasse intense” aux images des WRS produites par Sifton et notamment celles des motos originales de Joe. Puis, après plusieurs entrevues avec Joe Leonard lui-même, ayant reçu son approbation pour le projet, la moto a été entièrement démontée”.

Et le long et lent processus de recherche, de réparation et de finition de toutes les pièces manquantes a commencé … Le cadre a été réparé et redressé, tout comme la fourche, les moyeux avant et arrière y sont passé aussi et tout le “reste” qui se trouve au-dessus et au-dessous a finalement été trouvé. Dans certains cas, les bonnes pièces ne sont tout simplement plus disponibles ou pas du tout fiables … De sorte que des pièces de reproduction de qualité ont dues être achetées.

14Fortune

Des plaques avec le numéro de Joe, 98x, ont été recréés à l’identique et signées par lui. Finalement, la moto a été terminée à temps pour effectuer ses débuts au Quail Motorcycle Gathering 2016 où elle a reçu un bel accueil, rassemblant autours d’elle un flux incessant de photographes et vidéastes en tous genres, y compris une équipe de Discovery Channel qui était en train de réaliser un documentaire.

15Fortune

Propriétaire et “constructeur” principal Frederick FORTUNE

Fourches Poutrelle OEM 1949
Cadre OEM 1949
Réservoir OEM 1957
Moteur 1953G 750cc
Magneto Fairbanks Morse
Carburateur OEM Linkert
Freins OEM stock
Roues OEM moyeux, jantes acier
Pneus Buchanon / Dunlop K70s
Bars, leviers, contrôle OEM et aftermarket
Phare Belray-ish
Selle WRTT
Feu arrière et support repro’ fabriqués en acier
Garde-boue arrière OEM, avant inconnu
Peinture / Pinstriping, TRAILER Steve

OEM signifie Original Equipment Manufacturer

Alors mon titou, c’est pas beau ça dis donc ?

Bravo à Frederick FORTUNE, quelle restauration !!!

Vivement la prochaine.

Aller, la bise

L’Hervé, your Berrichon friend