Kits de conversion trike Paughco pour Sportsters


Hervé

Salut copain (et copine),

Suis pas un grand fan de tricycle motorisé en général …

Mais là je viens d’être « ému » par les nouveaux kits de conversion trike pour Sportster Harley Davisdon de PAUHGCO 

Proposés en version Do it yourself

C’est assez cool comme approche non ? Paughco te propose de transformer ton Sportster en le faisant évoluer de 2 à 3 roues. Une proposition simple, à faire soi-même qui va certainement venir coller à cette tendance furieuse qui court depuis quelques mois et qui consiste pour tout possesseur de Harley à se lancer dans la conception et le style chopper …

La compagnie offre ses kits trike pour la plupart des modèles de H-D et expédie actuellement bras oscillants et essieux arrière faits sur commande pour réaliser la conversion du modèle Sportster …

Ces deux composants se boulonnent directement à la place de l’ensemble bras oscillant de série et utilisent la courroie ou la chaîne d’origine, selon le modèle. Une fois terminé, il te suffit d’ajouter ton choix de roues et de pneumatiques GM 5 x 4,75 l’engin est prêt, i’a plus qu’à rouler …

L’ensemble de l’essieu arrière est équipé d’une poulie à courroie de 1 ½  pouces de largeur et d’un pignon de chaîne de 51T, de disques de frein, d’étriers chromés à 4 pistons et d’un différentiel à glissement limité …

Ce modèle à caisse en bois est tout simplement superbe, non ?!?!

L’essieu arrière assemblé est livré d’un revêtement black powder et les bras oscillants sont en acier brut. Les bras oscillants Paughco Trike sont disponibles pour les modèles XL de 1986 à 2010 et les ensembles d’essieux peuvent être commandés pour les applications à chaîne et à courroie …

Ce que Paughco à réussi finalement (dans la mesure où en ce domaine l’entreprise n’invente rien de nouveau) c’est la ligne et le design final du Sport’ transformé …

Avant de commander, n’hésite pas à appeler Paughco au + 1 775-246-5738 (gaffe, pas du tout certain qu’ils causent le gaulois les gars …).

Sinon, un œil tu peux jeter sur leur site : www.paughco.com.

Aller, la bise, à très vite mon titou …

L’hervé, your Berrichon friend …

41ème Paris-Bourges en motos anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1 (146) - Copie

Tu le sais, je suis un inconditionnel de cette marque américaine de motocyclettes souvent désignée par les lettres « H » et « D » …

1 (740)

Ma Dyna d’amour au retour du Paris-Bourges ce dimanche 1er avril (N7, entrée de Nemours, spot extra, tu ne peux pas le rater) …

34246_000c3

Bien qu’in love avec cette marque et étant totalement incapable depuis 30 années de cela de rouler avec autre chose que l’un de ses modèles, mes amis berrichons, les sérieux motards de l’ACETYLENE MOTO-CLUB de BOURGES (centre de la galaxie – si, si, tu permets, y étant né je le sais) m’ont refilé le virus de « l’ancienne » en m’accordant le plaisir et le privilège de les accompagner chaque week-end de Pâque lors de leur rallye annuel, le PARIS-BOURGES en motocyclettes anciennes 

1 (1) - Copie

Ainsi donc, ces 31 mars et 1er avril 2018 se tenait le 41ème rallye du genre

On y compte un peu plus d’une centaine d’engins de 1927 à 2005, plus quelques motos et autres véhicules d’encadrement et d’assistance, constituant au fil des étapes un convoi de presque 130 véhicules qui va s’étaler sur plusieurs kilomètres (notamment à cause des différences de vitesse et des pannes successives qui ne manquent jamais de se produire) …

1 (1) - Copie

 Le jour se lève sur le 41ème Paris-Bourges

1 (6) - Copie

NORTON COMANDO 750

Cette année, c’est à 7h30 qu’était donné rendez-vous aux participants en plein centre de Bourges, au Pré Doulet, pour un départ une fois encore soumis à une météo incertaine … combarde, gants d’hiver et autres cache-nez « chaudement » recommandés …

1 (9) - Copie

Et c’est parti, une centaine de motards (dont une quinzaine d’anglais) s’élance pour rejoindre à quelques cent kilomètres de là le patelin de SIGLOY …

1 (22) - Copie

… en jolie pagaille …

1 (25) - Copie

… dans la bonne humeur …

Et les villages se succèdent …

1 (52) - Copie

 Vasselay, Presly, …1 (63) - Copie

Sainte-Montaine, Villemurlin, Neuvy-en-Sullas …

1 (65) - Copie

… Méry-és-Bois, Ménétréol-sur-Sauldre, …

 1 (126) - Copie

Avec un premier arrêt à Clemont, où le patron du P’tit Bonheur nous reçoit pour l’indispensable pause-café …

1 (169) - Copie

YAMAHA, VESPA

Durant laquelle les participants qui eux sont partis de Paris le matin même viennent se joindre au convoi qui lui arrive donc de Bourges …

1 (148)  … pour de sympathiques retrouvailles et l’occasion de faire enfin de chouettes photographies des beautés environnantes …

1 (152) SCOTT

ROCVAL 1 (189)

1 (141) MOTOBECANE, MOTOCONFORT

1 (171)

BSA, NORTON, NSU, BMW

Exceptionnelle et rare restauration d’une MZ TROPHY de LUXE

1 (260)

Et une fois tout ce petit monde réchauffé, sustenté, le convoi qui compte maintenant presque 130 motards, reprend la route …

1 (304) PEUGEOT

Direction Viglain …

1 (297)

Pour finalement arriver pour le déjeuner à Sigloy, labélisé « Village gourmand », où la mairie a pris toutes les dispositions pour accueillir les participants dans les meilleurs conditions …

1 (361)

Après un excellent repas, le groupe repartira en ce début de samedi après-midi, direction Viglain, Oizon, Achères, Saint-Florent, Menetou-Salon …

1 (406)

Dans une alternance d’éclaircies et d’averses dignes d’un vrai week-end de Pâques …1 (428)

1 (458)

Chacun luttant contre les intempéries avec ses moyens propres …

Le convoi arrivant en fin d’après-midi au pied de la cathédrale de Bourges …

3701051

Pour terminer cette première journée au milieu de la foule et par un vin d’honneur offert par la mairie …

1 (465)

Ainsi s’achève cette sympathique journée qui aura vu les participants parcourir de l’ordre de 180 kilomètres à la grisante et humide moyenne de 40 / 50 kmh …

1 (690)

Le lendemain, dimanche, pour la trentaine de motards ayant choisi de rester, une virée de plus ou moins 80 kilomètres allait amener le groupe à déjeuner à Vierzon par de biens jolies petites routes détournées et enfin ensoleillées …

1 (110)

TRIUMPH

Bien évidement, on aura retrouvé une fois encore tous les moments propres à un rallye en motocyclettes anciennes … qui en font le charme et le plaisir …

La fumée … 1 (70)

Les pannes et réparations improvisées …

1 (475)

Les bougies calaminées au noir …

 1 (451) Et leur consommation excessive …

  1 (450)

Les joies du sport (en solo ou en équipe) à tout moment de la journée …

 1 (444) Beaucoup plus fun s’il pleut …

Des ceusses qui bossent, pendant que d’autres s’amusent bien sur leur brélon …

1 (167)

Des pilotes au gabarit parfaitement adapté à la machine avec laquelle ils font corps … 1 (72)

De vrais vintage bikers …

1 (173)

 1 (346)

Et de vraies belles motardes …

1 (30)

Ainsi que quelques beaux tarmo’ …

1 (476)

1 (575)

1 (728)

Accompagnés de certains équipages des plus sympathiques …

1 (419)

1 (352)

Avec quelques rencontres impromptues …

1 (430)

Sans oublier nos amis à quatre pattes …

1 (725)

Des moments de rigolade …

1 (232)

Des copains à retrouver …

1 (32)

Des machines rares …

1 (244)

1 (482)

Et un superbe prétexte à faire quelques belles photographies …

1 (584)

C’est pour tout cela que l’on vient (et revient) au Paris-Bourges !!!!

 Merci à l’ACETYLENE MOTO-CLUB de rendre tout ceci possible et bravo à tous ses membres pour cette toujours excellente organisation.

A l’année prochaine pour le 42ème !!!!

Aller, la bise.

L’Hervé, your Berrichon friend …

Ride around the clock en Avignon : le Défi 999


Hervé

Bonjour copain (et copine),

L’Avignon Bridge Chapter vient de livrer aux passionnés de long distance runs la quatrième édition du DEFI 999

1 (6)

C’est ainsi que ce samedi 08 avril, 240 bikers de toute l’Europe se pressaient dans une joyeuse pagaille sur la ligne de départ (enfin ensoleillé) dans ce charmant petit village des Alpilles, Cabannes, dont la mairie accueillait pour la seconde année consécutive cette épreuve d’endurance moto …

 1 (23)

Le Défi 999 ?

Il s’agit de réaliser 999 kilomètres non-stop en 24 heures dans le sud de la France à travers des plaines, des cols et le long de lacs offrant de jour comme de nuit de superbes paysages …

1 (21)

Ce n’est absolument pas une course. Le départ est donné le samedi à 14h00 et la ligne d’arrivée doit être franchie le lendemain, dimanche après-midi, avant 16h00…

Présenté comme la plus longue épreuve d’endurance sur route au road-book, le Défi 999 attire maintenant plusieurs centaines de motards venant d’une dizaine de pays européens (Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse, divers pays de l’Est et même l’an dernier un concurrent venu tout spécialement de …Shanghai)

1 (8)

Les seuls possesseurs de motocyclettes de marques Harley-Davidson et Buell y sont admis. Le carnet de route leur est remis après le briefing de départ puis, au fil des divers check points répartis sur l’ensemble du parcours proposé.

 DSC_1175

Ce défi peut être réalisé seul ou en groupe, il est vivement conseillé d’être doté des cartes routières des régions du sud de la France et d’un GPS. Mais il est tout à fait possible d’y participer « les mains dans les poches » en intégrant l’un des nombreux groupes qui se forment spontanément au départ ou au fil du parcours (ou qui sont arrivés déjà constitués). La convivialité y est telle que l’intégration d’un biker égaré au cœur de la nuit se fera toujours dans la bonne humeur et …force quolibets.

1 (22)

 Pourquoi un tel intitulé pour cette épreuve : le DEFI 999 ?

Et bien d’abord parce que c’est un réel défi. Mille kilomètres non-stop (avec quelques arrêts à la pompe tout de même et un certains nombres de points de contrôle et restauration), uniquement sur routes du réseau secondaire, par monts et par vaux, toutes conditions météorologiques possibles (la pluie est omniprésente, parfois la neige et cette année quelques tornades sur les hauteurs de Saint-Affrique – il est parfois même possible de rouler sous le soleil – si). C’est effectivement un défi, moral et physique. Il s’agit d’une épreuve plutôt réservée à des motards « aguerris », néanmoins il n’est pas rare d’y croiser des permis de conduire d’à peine quelques mois. Si l’épreuve peut amener certains à abandonner, tous (hommes, femmes, jeunes et moins jeunes) en ressortent avec l’impression d’avoir réalisé quelque-chose d’assez unique sur deux roues et surtout d’y avoir pris grand plaisir. Satisfaction et même fierté caractérisent les finishers

DSC_1405

999 : pour les premiers kilomètres qui amèneront finalement le concurrent à franchir la barre mythique du millième. A noter que l’organisation est tellement précise que le motard qui aura respecté le road book devrait franchir la ligne d’arrivée avec un compteur affichant quasiment 1000km. Il n’est pas rare non plus que certains terminent avec 1200 voire 1300km dans les gommes. Car oui, on peut aussi s’égarer sur les routes du 999 (rires assurés lorsque de jour comme de nuit arrivent à un carrefour quatre groupes de motards de quatre directions et repartent chacun dans une direction différente) …

DSC_1067

Quelques plaisantins du Sud (nous tairons les noms) affirment que la vérité du choix « 999 » est due à quelques soirées de réflexion lors de la génèse du projet il y a cinq années de cela. Groupes de travail où d’aucuns cherchant un nom à cette épreuve avaient fait remarquer que si les éléphants peuvent être roses, les petits cochons (HOG) avaient une tendance certaine à grogner « 9 », « 9 », « 9 », quand on leur pinçait les joues /fesses …va comprendre.

Pour la petite histoire, le DEFI 999 trouve ses origines dans une épreuve organisée depuis quelques années déjà par nos voisins belges du Antwerp Diamond Port Chapter : les 500 miles, The hell of a day in paradise(prochaine édition les 27 et 28 octobre 2018 : www.500miles.be ). Les organisateurs avignonnais y ayant participé expliquent que l’idée de créer une épreuve d’endurance dans le sud de la France leur est directement venue du 500 miles. Deux représentants du Antwerp étaient présents cette année sur le 999 …

 JJB_7864

2018 voyait donc se tenir la quatrième édition du genre. En 2015, une trentaine de bikers prenaient le départ. Ils étaient une centaine l’année suivante, 180 en 2017 et 240 ce week-end du 07 et 08 avril …

1 (2)

L’ Avignon Bridge Chapter (et son concessionnaire qui joue le jeu à fond) fait preuve à ce jour d’une maîtrise organisationnelle impressionnante (le travail de préparation est colossal, réalisé par les bénévoles du chapter). Tout est au cordeau, les concurrents sont pris en charge à tous les niveaux (ils n’ont plus qu’à se concentrer sur leur pilotage). Performance d’autant plus impressionnante que ces trois journées se déroulent dans la bonne humeur avec une équipe d’encadrement disponible et toujours souriante. Trois jours d’une belle intensité pour le chapter …

1 (1)

Tout commence le vendredi soir par l’accueil des concurrents au dîner. Les « anciens » se retrouvent (et oui, l’épreuve compte dorénavant ses « vieux fidèles ») et les « nouveaux » découvrent cette convivialité qui est aussi la marque du 999 …

1 (3)

Le samedi matin est consacré à la grass’ mat’ et à l’inscription finale des participants dans les locaux des la concession Harley-Davidson d’Avignon. Formalités administratives, café offert, perception du pack tee-shirt / casquette, pins et patchs commémoratifs et direction le déjeuner qui attend tout le monde sur la place du petit village de Cabannes (à une dizaine de kilomètres de la concession)

1 (12)

La mairie a mis la place du village à disposition : parking, restauration, exposition de véhicules américains, concerts, danseurs country, plusieurs MC tiennent stand, quelques boutiques, tout y est (même le soleil) …

1 (7)

Quand vient l’heure : tous sont détendus, restaurés et fin prêts. Le prêtre n’a plus qu’à bénir les motards sur la ligne de départ et … c’est parti !

1 (13)

Au-delà de l’aspect « endurance », de l’envie de réussir une épreuve exceptionnelle, le 999 offre la possibilité de rouler sur de magnifiques routes et de prendre le temps d’en profiter (même s’il faut reconnaitre que le rythme est soutenu et que la majorité des concurrents reste plus concentrée sur son impératif que sur l’aspect « touristique ». A savoir, terminer l’épreuve) …

 1 (15)

Les conditions météorologiques ont été optimales : ni trop chaud, ni trop froid, quelques pluies éparses. Au milieu de la nuit, à une quarantaine de kilomètres de Saint-Affrique d’incroyables bourrasques ont arraché plusieurs lignes téléphoniques qui n’ont pas manqué de tenter de fouetter les motards au passage. Il fallait « trajecter sérieux » lors de cet épisode, plusieurs motards se voyant violemment déportés de plusieurs mètres par des bourrasques d’une force rare. La participation à une telle épreuve exige un équipement digne de ce nom : l’indispensable « combarde », plusieurs paires de gants / chaussettes, des sous-vêtements sérieux (c’est-à-dire chauds) et tout ce qui peut servir à empêcher l’eau d’entrer …

1 (16)

Et tant pis si le look savage biker en prend un coup (ledit look n’a plus aucune importance à 3 trent’ du mat’ en haut d’un col enneigé, sous la pluie et dans le vent – l’édition 2017 avait été terrible de ce point de vue) …

1 (18)

Le road book a une fois de plus été exceptionnel cette année (après 4 éditions, le chapter d’Avignon est dépositaire d’une superbe collection de road books qui lui permet notamment de modifier le parcours de l’épreuve au cours d’une étape si les conditions météo l’exigent)

1 (4)

La Camargue (avec étape dégustation d’huitres), épreuve de maniabilité juste avant le dîner …

1 (17)

Sur la photo, là, c’est moa … ne le répète à personne mais, à l’issue de l’épreuve j’ai couché la moto, tout seul, comme un bleu … 300 témoins, l’égo renvoyé direct au 22 mètres…

… puis passage au pied des piliers du Viaduc de Millau magiquement éclairés au cœur de la nuit, les gorges du Tarn, les monts Cévenols, les gorges de l’Ardèche (excellente idée d’avoir permis aux concurrents d’y pénétrer au lever du jour ce dimanche matin-là : personne, aucun touriste, pas une voiture, le paysage magnifique offert aux seuls rouleurs du 999), l’ascension vers le mont Ventoux, enfin la descente vers Cabannes par le parc national du Luberon et ses incroyables petites routes sinueuses

1 (19)

Quant à l’arrivée ; les concurrents passent la ligne seuls, à deux, en petits groupes épars. Tous sont chaleureusement accueillis, félicités, applaudis par les spectateurs, les organisateurs, les villageois et, enfin, accèdent au Graal : le PIN’S du DEFI 2018 !!! Et oui, tout cela pour ça !!!

DSC_1158

Tous ont le sourire, tous sont satisfaits et ravis de s’installer à l’une des nombreuses tables ; une dernière collation les attend au milieu des conversations où l’on se narre les anecdotes et autres aventures de ces dernières 24 heures …

1 (20)

Une petite trentaine d’abandons mais tout le monde se retrouve bien à Cabannes ce dimanche pour célébrer l’exploit et se promettre d’être au départ du DEFI 999 l’année prochaine les 06 et 07 avril 2019 …

1 (25)

Le DEFI 999 : un must dans la vie d’un Harleyiste !

Voir : https://www.le-defi-des-999.com/

 Aller, la bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

 

 

 

 

 

Mescalero Indian Apache Chopper


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1rsd-4

Oui … je sais, tu vas me dire : – « Encore un chopper, de plus !!! On connaît ... »

Oui, mais non … tatoufo mon titou !!

Car, pour autant que je sache, ROLAND SANDS (le boss de RSD : Roland Sands Design) est le premier constructeur professionnel à utiliser le moteur INDIAN THUNDER STROKE 111 (111 pouces) pour construire un chop’ de style old school …

3a

Avec Roland à Sturgis en 2015, interview pour le New York rider Magazine

Perso’ j’adore les productions de RSD (pièces ou machines). Ancien compétiteur motocycliste de vitesse, Roland a rejoint l’entreprise industriel de papa il y a quelques années déjà, a créé RSD et depuis a toujours fait preuve d’une créativité et d’un goût des plus sûrs (pas pour rien que BMW l’a fait travailler sur son modèle Nineteen) …

Si tu ne connais pas encore, jette un œil ici : https://www.rolandsands.com/

7rsd-1

Pour en revenir à cet essai de choppérisation sur moteur Indian, et bien il faut reconnaître que le résultat est esthétiquement des plus intéressants …

4rsd

Avec un travail toujours poussé sur les détails …

Certains qui connaissent RSD peuvent être surpris que Roland Sands, dont le travail en tant que marque est principalement consacré aux Custom Trackers et autres Cafe Racers, se soit engagé dans le style chopper …

6rsd

Il y a une très bonne raison : l’engin a été conçu pour rendre hommage à une moto dénomée « PEYOTE PUFFER » construite dans les années 70 par Perry (le fondateur de PERFORMANCE MACHINE), le père de Roland …

 thor-indian-chopper_8

Perry SANDS et l’original PEYOTE PUFFER

– « J’ai toujours été intrigué par cette moto et c’était la première fois que je pouvais construire quelque chose qui s’en inspirait. Évidemment, la finition est complètement différente ainsi que le caractère de l’engin. Ce chop’ est un bombardier routier destiné à rouler avec votre femme derrière vous « , explique Roland.19374339_roland-sands-built-a-flat-track-indian_f29b7e2_m

Et effectivement, la bestiole a l’air de savoir bombarder …

thor-indian-chopper_65

Roland n’a jamais délaissé la vitesse pour le design … ces deux aspects se retrouvent toujours dans son travail …

thor-indian-chopper_1

thor-indian-chopper_23

La moto tient son nom, MESCALERO, d’une tribu Apache du centre du Nouveau-Mexique …

12rsd

Un réservoir d’essence Mustang a été soudé au cadre, puis moulé. L’immense et confortable siège biplace rembourré est fabriqué à partir d’acier inoxydable poli accouplé à un siège King & Queen. Sur le garde-boue arrière, un feu de position traditionnel à tête indienne avec une LED rouge maintien l’engin (presque) dans la légalité pour ce qui est des feux de position …

13rsd

Le moteur a été poli et pour une « authenticité » plus rétro, un embrayage à pied et un long levier de vitesse ont été fabriqués et installés …

00rsd-1

MESCALERO ne pouvait rouler qu’avec des roues de compétition de course testés par INDIAN et RSD

9rsd

Roue arrière et moyeu Heavy Hammer plat de 19/3 po, directement issues du programme de course INDIAN du championnat FTR (Flat Track Racing) …

11rsd

Bravo à RSD, suis pas certain que MESCALERO soit très roulable sous la pluie de nos petites routes auvergnates mais c’est pour le moins un superbe exercice de style et une très belle démonstration de savoir-faire …

thor-indian-chopper_48

Aller, la bise mon apache …

L’Hervé, your Berrichon friend

Indian Motorcycle a célèbré l’héritage de Burt Munro cet été sur le grand lac salé …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bonnveille_Munro50th_IndianMotorcycle-300x200

J’espère que tu as passé d’excellents congés d’été, éventuellement que tu as même gagné le gros lot à la loterie nationale qui t’évitera cette rentrée et te permettra de passer ton temps chez les concessionnaires distributeurs de motocyclettes diverses et variées …

IMG_20170823_194024_869

Pour ma part, retour à la mine, c’est la rentrée tout bronzé et poilu …

Tu te souviens qu’en juin dernier je t’avais annoncé que la compagnie INDIAN s’apprêtait à rendre hommage à BURT MUNRO et son record de vitesse sur le lac salé en ce mois d’août  … tu peux relire mon post d’alors ici : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2017/06/05/50eme-anniversaire-du-record-de-vitesse-de-burt-munro/

who-is-burt-munro

Ainsi donc, début août, Indian Motorcycle participait à la 69e Semaine annuelle de la vitesse de Bonneville (Utah / USA) pour rendre hommage à son héritage emblématique et au 50e anniversaire du record de vitesse historique de Burt Munro

Cet évènement hommage a été concrétisé par plusieurs runs réalisés sur une motocyclette Indian (une Scout 2017 dénomée Spirit of Munro ) spécialement préparée pour Lee Munro (petit neveu de Burt) …

20786086_1379678445480774_4784191712482796496_o

Au cours de ce week-end Indian a même offert quelque-chose de très sympathique aux nombreux chanceux qui ont assisté à cette semaine de la vitesse, quelque-chose qui n’avait jamais été fait auparavant : une projection nocturne du film The World’s Fastest Indian (avec Anthony Hopkins dans le rôle de Burt Munro comme tu le sais) sous les étoiles, en plein désert de sel …

Bonneville_Munro50th_AlfonsePalaima1-768x512

Indian Motorcycle s’est associée au pilote Kiwi (c’est ainsi que les anglo-saxon nomment les néo-zélandais), Lee Munro, pour célébrer ce 50e anniversaire et recréer le parcours historique de grand tonton Burt lors de la 69e édition annuelle de la Semaine de la vitesse …

20861872_1379678452147440_4562088903911110011_o

Une équipe d’ingénieurs bénévoles a travaillé des nuits entières et des week-end complets pour créer et mettre au point la moto de Lee. Le but de l’équipe était d’égaler le record de vitesse terrestre de Burt (184 mph / 295 kmh) pour rendre hommage à sa course …

fastest indians

Pour se qualifier pour Bonneville, Lee a obtenu ses autorisations en participant à des courses de vitesse à El Mirage Dry Lakebed en Californie où il a réalisé un record de vitesse terrestre de 186.681 mph (300 kmh) dans la classe 1350cc MPS-G / Modified Partial Streamliner (dépassant ainsi l’objectif initial de l’équipe) …

20818996_1379678472147438_7947322340816445797_o

Et une fois à Bonneville 

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T6797-582x388

… dès le premier jour, la Scout 2017 sous carénage dépassait de 5 mph (8 kmh) son propre record, soit 191.98 mph (307,83 km/h) sur le fameux lac salé …

indian-munro-tribute-15-635x423

 Effectivement, en arrivant à Bonneville, le nouvel objectif de l’équipe était de dépasser la barre des 200 mph (322kmh). Cependant, les runs de Lee se sont révélées être une véritable bataille contre les éléments. Lee a tenté ses deux premières courses sur le parcours court de cinq milles (8 km), réalisant sa meilleure performance du week-end avec 191,28 mph ( 307,8 kmh) et un run non officialisé suite à une erreur technique de chronométrage …

20819097_1379678518814100_2089652683223888188_o

Le lendemain, Lee et l’équipe ont fait des changements de boite de vitesse et lancé  l’Indian scout sur le parcours de neuf milles (14,5 km). Malheureusement, des vents forts et des conditions générales dégradées se sont liguées contre la moto et ses performances. A l’arrivée, sur un seul et unique run, les 186,415 mph (300 kmh) « seulement » sont atteints ce dimanche …

indian-munro-tribute-10-635x423

Le lundi, l’équipe a tenté un nouvel essai sur un parcours long nouvellement viabilisé, mais des conditions de surface difficiles ont forcé Munro à sortir de son parcours avant de terminer la section chronométrée …

indianscoutstreamliner-14

Et Lee Munro de conclure : –  » Ce fût pour moi un très grand honneur de représenter Indian Motorcycle dans cet incroyable hommage à mon grand oncle sur ce 50e anniversaire historique  » …

Indian-Land-Speed-Record-SCTA-official

– « Nous n’avons peut-être pas eu les résultats escomptés, mais le pilotage de cette Indian Scout modifié sur ce même sel que mon grand oncle Burt restera pour toujours une de mes expériences les plus chères » …

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T5972-582x388

A les belles vacances que ce fût !!!!

L’Hervé your Berrichon friend

L’histoire de la Harley du mémorial du 11 septembre à New-York


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon… New-York, je suppose que tu connais ? Alors permets-moi te raconter une histoire de motocyclette, de biker et de MC (Harley-Davidson bien évidement) que la triste actualité du terrorisme international m’a remémoré ces derniers jours…

11949444_426408674228159_8937328285711338057_n

Il y a quelques années de cela, en janvier 2013, je participais avec le NEW-YORK RIDER MAGAZINE (pour lequel j’écris tous les mois)…

la_sortie_jour1_6

… à l’édition new-yorkaise du Motorcycle International Shows (salon itinérant américain de la moto qui fait le tour des USA tous les ans)…

la_sortie_jour1_5

http://www.motorcycleshows.com/

Bien évidement, entre les journées sur le salon et quelques nuits au bar de Barry sur la 32e rue avec les potes américains l’occasion était belle de trainer dans la Grosse pomme… d’autant qu’il y faisait un temps exceptionnellement beau alors que Paname était sous la neige…

la_sortie_jour1_3

En une fin d’après-midi, déambulant dans Lower Manhattan, je me trouve à passer, par hasard (le crois-tu ?), à hauteur du 20 Vesey Street à l’angle de Church Street et mon regard est immédiatement attiré par ceci :

image021

Dans une vitrine, un custom sur base de ce qui semble être une Harley… chouette alors ! Un bouclard custom en plein Manhattan ! Lucky me !!! Je vais me gaver le Kodak et me faire de nouveaux potes !

Euh… ah non, non, pas sûr… pas sûr du tout, du tout, c’est même beaucoup moins fun et bien plus sérieux : nous sommes face au 9/11 Memorial Preview Site. Pas très loin de Ground Zero. Me voici donc juste devant l’entrée du musée dédié aux victimes des attentats du 26 février 1993 et du 11 septembre 2001 contre les deux tours du World trade Center (WTC)

998692_150611131807916_1918245828_n

Et la toute première chose que l’on voit depuis la rue est une moto de marque Harley-Davidson… et ça ne ressemble pas du tout à un don de la Moco… là, je suis carrément intrigué…

PreviewSiteFacade-e1271095229569

Le site du mémorial : https://www.911memorial.org/

Bon, tu me connais, avant d’aller plus loin, il me faut l’accompagnement musical approprié. Quelque chose de grave et sérieux mais toujours rock. Allons chercher du côté d’Apocalyptica… Ou lorsque les instruments de la musique classique s’emparent des grands standards de la rock music : au violoncelle, Nothing else matter de Metallica  : https://www.youtube.com/watch?v=kmn1LvbqsaM (ferme les yeux et écoute)…

image005

Il y a quelques années de cela, j’avais déjà été très impressionné par la photo du pompier TIM DUFFY au guidon de sa Dyna HD au cœur des attentats du 11 septembre 2001… Un Roy Rogers / Dunkin’ Donuts / Pizza-Hut,  le pompier sur sa Harley, la poussière… vision de fin du monde… incongru, poignant, incompréhensible …

Janvier 2013… où sommes-nous, devant quoi me trouve-je ?

Le mémorial recueille tous les jours les dons qui sont laissés devant ses portes par de nombreuses personnes (il existe même un protocole de sécurisation : détection d’explosifs, de poisons, passage au scanner et si l’objet respecte un certain critère de taille, il est conservé avec les nombreux autres tributes que le musée du mémorial a collecté au fil des années).

Mais alors, que fait cette moto ici ?

image019

Cette motocyclette est bien un modèle 883 Sportster de marque Harley Davidson (j’ignore l’année modèle). Elle a appartenu à un certain JAMES MARCEL CARTIER

image027

James Cartier (né le 22 juin 1975) avait 26 ans et était le sixième enfant d’une fratrie de sept frères et sœurs. Il avait acheté sa première moto moins d’un an avant le 11 septembre 2001 et était devenu un motard passionné. Il roulait souvent avec son frère John…

image007

Ce 11 septembre, James faisait partie d’une équipe d’électriciens qui travaillaient au 105e étage de la tour sud…

image026

Il a utilisé plusieurs fois son téléphone portable pour appeler sa famille et notamment son frère John…

image033… pour l’avertir que leur sœur, Michèle, se trouvait dans la tour nord qui venait juste d’être percutée par le premier avion. Il demandait à John de venir de toute urgence pour tenter de la sauver. John est arrivé sur sa moto et, incroyablement, dans cet apocalypse, Michèle et lui se retrouvèrent sur Church Street, côté Est du WTC… et jamais ils ne devaient revoir leur jeune frère James…

image024

Des années plus tard, Michèle et John sont persuadés que c’est grâce à James que John a pu retrouver leur sœur et la sauver du chaos. D’après Michèle, la probabilité d’être trouvée par John ce jour-là relève de l’intervention divine et c’est James qui l’a permise…

1000433_150611128474583_972648092_n

Plus tard, beaucoup plus tard, lorsque les autorités systématisèrent les analyses ADN sur les restes trouvés dans les décombres, la famille pu procéder aux obsèques du jeune homme. Même si la peine était toujours là et pour toujours, ce fut aussi un soulagement.

De retour en France j’ai fait quelques recherches et, magie d’Internet, j’ai pu entrer en contact avec JOHN CARTIER, le frère ainé de James. John a accepté de me fournir quelques informations sur cette moto, son frère, sur ce qu’il est lui-même devenu…

image006

John Cartier a aujourd’hui 45 ans, il était le frère de James et l’ami de Lester Merino. James et Lester étaient membres du syndicat des électriciens d’Astoria (International Brotherhood of electrical Workers, Local 3)…

image030-copie-1

Tous deux travaillaient au World Trade Center (WTC) ce 11 septembre 2001 quand les tours s’effondrèrent. Comme beaucoup d’autres victimes aucun d’eux ne seront retrouvés…

la_sortie_jour9_1

Hasard étonnant, alors que je participais comme je te l’ai dis précédemment en ce mois de janvier 2013 au Progressive International Motorcycle Shows j’avais croisé sans le savoir un membre de ce syndicat et l’avais d’ailleurs pris pour un biker. Je m’étais trompé (je suppose malgré tout que sa présence sur le salon s’expliquait par le fait qu’il était motard lui aussi) …

image029

 J’avais pris ce cliché croyant photographier les couleurs d’un MC que je ne connaissais pas encore… tout faux, ce sont celles d’un syndicat professionnel d’électriciens…

Pour en revenir à John, des semaines après les attentats du 11 septembre, attendant toujours la confirmation officielle de la disparition de son frère, il se lançait dans la transformation du Sportster 883 de James, pour lui rendre hommage ainsi qu’à tous ceux qui furent tués ce jour-là. Cette promesse se reflète dans la décoration de la moto qui incorpore des références à diverses passions de James comme par exemple son affection pour le personnage de livre pour enfant Curious Georges

image017

image011

Sur le réservoir on peut y voir James en tee-shirt des New-York Yankees

039a0b16-af35-4a4e-97c9-360804a76b53_l (2)

James étant alors candidat pour devenir membre à part entière de lInternational Brotherhood of Electrical Workers (le syndicat), le logo du Local 3 a été incorporé, sur le garde-boue avant, avec le nom de 17 de ses membres qui disparurent dans l’effondrement des tours…

image012

Plusieurs symboles patriotiques sont aussi visibles sur le garde-boue arrière, dédiés à ceux qui s’engagèrent dans l’armée américaine à l’issue des attaques du 11/9…

image009

John s’est présenté au bureau de recrutement des armées par la suite. L’Army apprenant qu’il était de la famille d’une victime des attentats a refusé son incorporation au motif qu’il était émotionnellement trop impliqué et qu’il présentait un risque de perte de contrôle au regard de la colère immense qu’il portait en lui …

 image014

Et ainsi, John fit don de la moto au mémorial qui l’expose depuis dans la vitrine de son gift shop

039a0b16-af35-4a4e-97c9-360804a76b53_l

John se souvient que sa sœur était au téléphone avec James seulement 20 mn avant que la tour sud ne s’effondre. Et des années plus tard, il se rappelle de James comme d’un jeune homme respectueux, le genre que tout parent voudrait avoir pour gendre.

Juste après l’effondrement, John s’est rendu au WTC pour aider… et depuis, il n’a jamais cessé d’aider ses concitoyens…

image008

Profondément marqué par la disparition de son frère, par l’horreur de ces attentats, par son impuissance ce jour-là, par la rage qui ne la jamais quitté depuis, John a radicalement engagé sa vie sur la voie du souvenir à la mémoire des victimes et de l’aide à ceux qui sont dans le besoin …

image025

Cela a commencé par la création de l’AMERICAN BROTHERHOOD NEW-YORK MC

Le club a été fondé par John le 13 septembre 2002 en mémoire de James (on peut voir ses initiales, JC, sur le backpacth) et de tous ceux qui ont disparu dans la catastrophe). C’est un groupe de bikers qui rassemble des amis de Lester et James…

image013

Il participe à des commémorations, à l’envoi de colis aux GI’s, à des collectes de fonds pour les enfants autistes et à d’autres actions caritatives au bénéfice d’indigents. Comme savent si bien le faire les citoyens américains lorsqu’ils se dévouent à la communauté…

image016

Leur engagement est en mémoire de ceux qui ne sont plus, ceux qui sont tombés, the fallen

999606_167525600116469_1131048393_n

C’est l’un des paradoxes qui marquent énormément les Américains, les New-yorkais : de l’enfer des tours est sorti quelque-chose de bien. De nombreuses personnes, qui peut-être ne l’auraient jamais fait, ont engagé leur vie sur la voie de l’entraide, du don, en souvenir des disparus. Et comme ils aiment le dire : – « And so out of the ashes, rises the Phoenix …  » (Et des cendres renait le Phœnix).

Le site du MC : http://americanbrotherhoodmc.com/

Au fil des années, John est devenu une figure incontournable des cérémonies commémoratives des attentats du WTC

image034

Interviewé régulièrement, on le voit sur CNN, NBC et dans les colonnes de la presse écrite new-yorkaise. Il a même fait partie des personnes qui ont rencontré Barack Obama à l’occasion de ces commémorations. On l’a beaucoup vu aussi dans les médias après que les Special Forces en opération search n’ destroy eurent débusqué et éliminé O. Ben Laden…

image020-copie-1

Les New-yorkais n’oublient pas et tous les ans, ils commémorent la mémoire des disparus.

C’est à cette occasion qu’en octobre 2011 le maire de NYC, Michael R. Bloomberg, conviait Paul Teutul Jr. à venir présenter la moto que celui-ci avait réalisée en hommage à la reconstruction du WTC autour de Ground Zero

MayorChopper2_1

911memorial-04

D’aucuns parlent à Dieu, font de la politique, du sport, se réfugient dans l’alimentation, parfois s’adonnent à diverses substances, ou vont au cinéma… pour ma part, je fais de la moto… le nez au vent, la tête dans les nuages, la pluie, le soleil ou les étoiles ; 320 kilogrammes de métal et de plastique à qui je voue une éternelle reconnaissance pour tout ce qu’ils m’ont apporté, ces personnes qu’ils m’ont fait rencontrer, toutes ces histoires qu’ils m’ont permis de croiser et raconter…

image028

R.I.P. James Cartier.

image020-copie-1

La bise

L’Hervé, your Berrichon friend …

50e anniversaire du record de vitesse de Burt Munro


Hervé

Bonjour copain (et copine),

AB9T1901

Savais-tu que l’INDIAN MOTORCYCLE COMPANY avait décidé de rendre hommage au 50e anniversaire du record de vitesse de BURT MUNRO sur le lac salé de BONNEVILLE ?

burt-munro

Mais si voyons, tu connais, forcément … HERBERT JAMES « BURT » MUNRO, amateur néo-zélandais de motocyclettes et détenteur d’un record du monde de vitesse sur terre avec une moto de marque INDIAN (catégorie moins de 1 000 cm³).

close-up-of-burt-munro-mosaic-tile-on-burts-gravestone

Né en 1899 à Edendale (Nouvelle-Zélande), mort en 1978, légende motarde immortalisée par le cinéma … ne me dis pas que tu n’as pas vu ce film et encore moins que ton petit cœur de midinette motarde n’a pas été tout serré d’émotion hollywodienne à sa vue…

18479526

Tiens, tu peux même te procurer le film dans la boutique de MOTOMAG’ : http://boutique.motomag.com/dvd-moto-fiction/283-burt-munro-1355.html

En 1920, à l’âge de 21 ans, il achète sa fameuse INDIAN SCOUT rouge de 600 cm3, avec un moteur bicylindre, chez un concessionnaire de motos d’Invercargill. Il a passé plusieurs années à la modifier en vue de battre le record du monde de vitesse sur terre. Il a réalisé lui-même certaines pièces de son engin (pistons, culasses, embrayage, guidon)… la suite, on la connaît…

worlds-fastest-indian-em

Il y a quelques années de cela, INDIAN lui avait déjà rendu hommage en produisant ce magnifique cigare …

WG_DAVIDSON_TSHIRT_19

Souviens-toi, nous étions tous les deux à New-York en janvier 2013 à l’occasion de l’International Motorcycle Shows au Javit Center quand les ingénieurs de l’usine avaient fait craquer le moteur de la bête originale à côté de son hertzat new-age … tiens relis ce que j’avais écrit à l’époque à ce sujet : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/02/03/willy-g-davidson-porte-mon-tee-shirt/

Van_halen_2

Bien évidement, tu me connais, j’en avais profité pour faire mon arrogant frenchie car je portais ce jour-là le tee-shirt special tribute to BURT édité en série limitée par l’ami JACK 1340 … collector mon copain !!

Bon, pour en revenir à nos boulons et notre célébration spéciale Burt Munro 2017 par INDIAN, un communiqué de presse du 24 mai annonçait qu « ‘il y avait 50 ans de cela Burt Munro et son Indian Scout Streamliner se rendaient sur le lac salé de BONNEVILLE pour entrer dans l’Histoire …

Munro5

C’est pourquoi, depuis, l’héritage de Munro transcende le monde de la moto et symbolise un vaste mouvement de dépassement des limites conventionnelles et de la réalisation de ce qui est apparemment impossible. Burt Munro est maintenant un nom familier parmi les gear heads (têtes d’engrenage si je puis dire / traduire ainsi) à travers le monde et l’exemple ultime du passe-temps qui carbure à l’adrénaline repoussant les limites de vitesse sur le lac salé de Bonneville…

AB9T2493

Afin de célébrer le cinquantième anniversaire du record établi par MUNRO, Indian Motorcycle s’associe au pilote Kiwi, LEE MUNRO, le petit neveu de Burt Munro pour reproduire la fameuse course historique à Bonneville ce 13 août prochain …

AB9T1439

…regarde comme il est bô le petit neveu en question sur son joli brélon d’usine…

AB9T2061

 Le communiqué poursuit :  » La moto consiste à repousser les limites et limitations pour aller au-delà de la norme, et il n’y a pas un meilleur exemple que Burt Munro », a déclaré Reid Wilson, directeur du marketing d’INDIAN motorcycle »…

AB9T2377

… la Dainese du pilote est tout légitimement brodée MUNRO

 « Porté une détermination inégalée et une passion légendaire pour la course, Burt Munro incarne l’esprit d’INDIAN Motorcycle, et nous ne pourrions pas être plus fiers que d’honorer son héritage avec une version contemporaine de son record historique sur les Salins de Bonneville en août prochain » …

AB9T2335

Pour cette nouvelle tentative de record, Lee Munro pilotera une Scout indian moderne avec un groupe motopropulseur modifié par l’équipe d’ingénierie de l’usine dans l’objectif de devenir la moto Indian contemporaine la plus rapide au monde. La tentative ne battra pas le record de Burt, mais elle honorera son héritage historique dans le monde de la moto. Motivée par son ambition de repousser les limites, l’équipe d’ingénieurs Indian s’est engagée dans cette  tentative historique, en travaillant sur le projet «après ses heures de travail». L’équipe effectuera plusieurs essais à El Mirage, en Californie, avant que Lee Munro ne se rende au lac salé de Bonneville …

AB9T2897

« Mon oncle Burt a été une source d’inspiration pour ma carrière de pilote, et son appétit pour la vitesse fait clairement parti de mon ADN  » a déclaré Lee Munro. « Ce que fait Indian Motorcycle est fantastique, et je ne pourrais pas être plus fier de me joindre à eux et de piloter mon propre Scout à Bonneville en l’honneur de mon oncle et le cinquantième anniversaire de son record historique ».

AB9T2812

LEE MUNRO est né et a grandi à Invercargill, en Nouvelle-Zélande, dans la même ville que son grand oncle Burt. Lee a entamé sa vie de sportif sur deux roues par la descente en VTT. Après avoir remporté de nombreuses courses locales et même avoir terminé cinquième au Championnat néo-zélandais en 2002, Lee s’est lancé dans les courses de moto. Il a remporté de nombreux titres sur circuit et sur route en Nouvelle-Zélande. Avec l’idée de courir sur l’Ile de Man, Lee a participé au GP Manx en 2016 pour acquérir une connaissance de la piste et parfaire sa préparation. Plus récemment, Lee a remporté la classe vintage aux courses Methven Street plus tôt cette année sur une Indian de 1941 …

AB9T2054

Bon, allez, souhaitons-lui toute la réussite possible au kiwi Lee !

On attend avec impatience ce mois d’août pour aller visionner sa perf’… sur internet pour les Berrichons comme moa et en live sur les salins de Bonneville pour les plus chanceux d’entre nous …

sans-titre

Ride save, fast n’ take care Lee!!!

Merci à Jeff ALLEN à qui l’on doit les superbes photos du proto’ Indian et de son pilote.

La bise.

L’Hervé, your Berrichon friend.

4ème Vintage Revival Montlhéry 2017


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, nous sortons tout juste du dernier IRON BIKER à CAROLE il y a quelques jours, il nous fallait donc absolument préserver toutes les bonnes z’ondes recueillies alors …

   Affiche-WEB-TEST

Hé bien le 4ème VINTAGE REVIVAL ce week-end du 06 et 07 mai sur le légendaire circuit de LINAS MONTLHERY nous a offert l’occasion de retrouver ce bon feeling …

IMAG5478

Ah mais, euhh … peut-être ne connais-tu pas ce superbe évènement ?

Hé bien il s’agit d’un week-end avec plus de 300 véhicules avant-guerre : automobiles, motocyclettes, vélocipèdes, tricycles … Voyage dans le temps garanti !

DSC_0157

Tu peux venir y voir des mécaniques venues de toute l’Europe (ça cause toutes les langues dans les paddocks) … les voir, les toucher, les entendre, les respirer … Parce qu’en plus d’être exposées (dans une assez joyeuse pagaille au centre du circuit), elles tournent sur le circuit pendant les deux jours …

DSC_0103 (3)

Ce moteur JAP dans ce cadre est à tomber !! Le pot d’échappement est extraordinaire, tout comme ce qui s’en échappe de fumée contrairement à ce que pourrait laisser croire la photo …

IMAG5481

Total look pour ce pilote de TRIUMPH

L’évènement n’ayant lieu que tous les deux ans, vaut mieux pas le rater vieux gars … Parce que de beaux engins comme ceux qui se trouvent ici, tu n’en croises pas tous les jours de ta vie de motard (ou caisseux … j’ai du mal avec ce mot) …

Tiens, vas voir l’édition 2015 ici : http://www.vintage-revival.fr/

DSC_0125

Les pilotes et participants sont eux aussi assez uniques en leur genre … il leur est effectivement demandé d’adopter le style vestimentaire qui va avec leur engin …

Si comme moi tu es assez insensible au monde de l’automobile (en ce qui me concerne j’y suis même totalement hermétique, version étanche à moins 100 mètres), tu n’en seras pas moins enchanté par toutes ces veilles wouatures que tu vas te surprendre à admirer …

IMAG5472

Et si le style STEAMPUNK te branche, alors là, tu vas être comblé …

DSC_0050

Sur cet engin, de marque (française) BEDELIA, le pilote est à l’arrière et un passager peut monter à l’avant … (tu peux en admirer un très bel exemplaire, de couleur bleue, au musée de l’automobile de Valencay dans l’Indre – très belle sortie à faire en moto depuis Paris … ou d’ailleurs)

Et que dire de ce splendide cyclope à quatre roues ? DSC_0114

Moteur JAP V 8

Les tricycles, nombreux, ne sont pas en reste non plus …

DSC_0093

       DSC_0126

DSC_0097

L’ambiance est exceptionnelle …

DSC_0133

… entre foire …

DSC_0131

 (ça mécanique de tous côtés, ça pétarade de partout et ça fume comme jamais)

 DSC_0142

 … brocante … DSC_0135

    DSC_0136

… et courses d’anciennes …

DSC_0035

Tu peux aisément accéder à la grille de départ …

… et te mêler aux pilotes … DSC_0046

… qui se préparent …

IMAG5476

… attendent sur la pré-grille …

IMAG5480

… ou reviennent de leurs tours de circuit …

DSC_0130

Si tu en a assez de déambuler entre les stands …

DSC_0042

DSC_0129

  … tu peux aller dans les tribunes car le spectacle sur la piste est non stop …

DSC_0063

DSC_0077

Très bonne gestion des tours de piste par les organisateurs qui veillent à alterner les cessions automobiles  …

DSC_0036

… nombreuses …

DSC_0039

DSC_0070

…avec les cessions réservées aux motocyclettes …IMAG5489

IMAG5495

Tout ce petit monde se croisant à tour de rôle sur la piste, à un rythme soutenu, sans aucune perte de temps. Très belle gestion de l’organisation par le staff qui encadre tout ceci …DSC_0076

A noter que pour ce qui est du dégagement de fumée, ce sont les motocyclettes qui l’emportent haut la main …

DSC_0082

On aura vu de bien belles choses sur la piste …DSC_0090

… notamment un joli singe à l’attaque …

DSC_0111 (3)

… et bien sûr, un certain nombre de pannes …

DSC_0160

Quoi qu’il en soit, ce VINTAGE REVIVAL 2017 a été un très beau succès qui nous aura permis de revoir les copains …

 IMG-20170506-WA0011

Avec mon ami Jean-Luc GAIGNARD

… de causer (un peu) mécanique …

IMG-20170506-WA0014

 … de voir de magnifiques …

DSC_0137

… et rares engins …

DSC_0148

… ainsi que de biens beaux motards …

DSC_0138 (2)

DSC_0149

On reviendra c’est certain !

DSC_0151

Vivement l’édition 2019 !

DSC_0154

Aller, la bise !

DSC_0108

L’Hervé, your Berrichon friend

40ème Paris-Bourges en motocyclettes anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1 (160)

Bienvenue sur le 40ème PARIS – BOURGES en motocyclettes anciennes …

visuel_affiche_pb_2017_rvb (002)

Pour l’édition 2017, l’organisateur, l’ACETYLENE MOTO-CLUB, voulait marquer le coup de ses 40 années d’existence. Je te confirme que l’objectif a été atteint …

1 (88)

Bien évidement, les ingrédients qui font depuis longtemps le succès de ce rallye étaient réunis comme à l’accoutumée …

D’abord, le nombre de participants …1 (18)

Du monde sur la ligne de départ ce samedi 15 avril matin à 08h00 … avec des habitués (qui remarquaient avec plaisir que pour une fois, sur un PARIS-BOURGES, la météo était clémente) et de nouveaux participants … une fois encore une belle délégation anglaise avec une quinzaine de personnes …

1 (37)

… oui, du beau monde …1 (43)

… et sur la route une immense colonne de motos qui s’étale sur plusieurs kilomètres (cette année, entre les participants sur route et ceux qui exposaient à l’arrivée au pied de la cathédrale de Bourges, ce sont plusieurs centaines d’engins qui participaient finalement à l’évènement …)

De la bonne humeur …

1 (360)

… et de la convivialité …

1 (211b)

… de bonnes agapes …

1 (448)

… et de superbes routes …

1 (400)

 …tout le long d’un parcours toujours interressant …

1 (413)

…qui alterne les passages en forêt …

 1 (395)

… en campagne …

1 (398)

… nous fait découvrir les beaux villages de la région …

1 (199)

 … et des endroits que nous n’aurions peut-être jamais connus …

 1 (380)

… si nous n’étions pas viendus …

1 (95)

 Des sites légendaires que le mon dentier nous envie … (photo floue de Plou) …

1 (80)

Et toujours de bien beaux motards …

1 (350)

TERROT HST 1930

 1 (181)

YAMAHA XT500

1 (437)

PEUGEOT 125cc de 52

Même des motards en herbe … qui participeront certainement au 100ème Paris-Bourges en motocyclettes anciennes … électriques …1 (147)

1 (38)        1 (185)

Panier BMW, RATHIER et MATCHLESS

Et bien évidement, si on veut des enfants …

1 (68)

…mieux vaut être en couple …

Ne manquera alors plus qu’un bon chien, et la famille sera au complet …1 (304)

Sens du détail, classe innée, clébard et brélon sont du même coloris …

 Les femmes sont aussi omniprésentes au Paris-Bourges … Motardes bien sûr, elles sont là nombreuses  …

 1 (442)

PEUGEOT 250 à panier et TERROT 125

1 (191)

Jeune anglaise sur vieille italienne

 MOTO GUZZI 850S

1 (71)

TERROT 125 1955

1 (429)

YAMAHA 125 VIRAGO

… mais aussi, une présidente pour l’ACETYLENE MC

1 (227)

 A droite sur la photo, en pleine interview par France 3 Centre ce samedi après-midi …

1 (14)               1 (358)

Au Paris-Bourges on retrouve ces dames absolument à tous les niveaux de ce bel évènement … au guidon, à la logistique / organisation et …

1 (202)

… au volant de l’assistance technique …

 Cette année encore nous avons retrouvé les grands classiques de l’épreuve …

Les coups de kick …

1 (28)

La mécanique …

1 (279a)

Très souvent causée par de récalcitrantes bougies qui calaminent à mort …

1 (279c)

… ou divers bouchons qui refusent désespérément de s’ouvrir …alors qu’il faut faire le plein en bord de route …

1 (443)

Naturellement, pour certains, ça fume toujours autant … 1 (170)

J’ai tenu deux minutes derrière ces deux là … irrespirable …

D’autres coups de kick …

1 (32)

( et nombre d’autres que je n’ai pas pu tous photographier …)

Et enfin, l’indispensable assistance technique toujours dans la modération mais au top à la fin de la journée …

1 (370)

Et puis, toujours des détails qui nous étonnent …

1 (23)

La lampe à acétylène montée sur la fourche du Suzuki Bandit S600

1 (195)

Le (re)gonflage de roue avant à la pompe à vélo …

1 (220)

L’incroyable présence d’un panier MOTOBECANE qui était là … lors de la première édition du Paris-Bourges il y a 40 ans …

 1 (460)

L’accessoire de sécurité qui fût certainement homologué … à une époque …

1 (456)

La rencontre des générations …

HARLEY DAVIDSON WLA 1942 / HARLEY DAVIDSON Softail Slim 2015 …

1 (138a)

Sous les pavés, toujours la plage …

1 (371)

La foule en délire au passage du peloton …

1 (294r)

Et le parvis de la cathédrale de Bourges fréquenté par de nouveaux pèlerins …

 Ce 40ème PARIS-BOURGES 2017 a connu une bonne couverture médiatique …

1 (228)

France 3

IMAG5455

Le BERRY REPUBLICAIN

Et la mairie de BOURGES, qui avait ouvert le parvis de la cathédrale ainsi que les jardins alentours pour permettre l’exposition de nombreuses motocyclettes toute la journée du samedi (pendant que le reste de la troupe parcourait ses 200 et quelques km dans la campagne berrichonne), accueillait même les participants en ses salons …

Discours de l’adjoint aux sports et loisirs …

1 (281)1 (282)

Devant une foule ébahie …

Avec, s’il te plait, fermeture du ban par la présidente de l’Acétylène MC elle-même …

 1 (283)

Une solennité toute en détente et un moment bien sympathique qui donne à ce 40ème Paris-Bourges une idée de sa belle dimension …

Et pendant ce temps là, à l’extérieur, devant la magnifique cathédrale …

1 (287)

 De la belle machine …

 1 (291)

… en un cadre exceptionnel …

 1 (292)

Te rends-tu compte de la somme de travail que tout ceci représente pour un MC constitué de seuls bénévoles ? Sans grands moyens financiers qui plus est …

1 (294b)

Les potes de la FFMC Cher / 18 avaient planté aussi la guitoune …

1 (294a)

…tout comme l’ ACETYLENE MC en maître de cérémonie …

1 (294d)

Pour résumer simplement, journée totalement réussie, tout plein de motards partout avec la banane …

1 (294j)

Admirons une dernière fois ces magnifiques motocyclettes d’antan et leur superbes motards …

1 (93)

ARIEL rouge (la noire à droite je ne la reconnais pas … ça te parle ?)

Je me suis gavé grave le Kodak (presque 800 photographies en deux jours ) …

1 (122)

Me suis même pris pendant une minute pour David Hamilton …

 1 (144)

DUCAT’ des familles

1 (180a)

ROYAL ENFIELD, SOYER, PEUGEOT

C’est ti pô bô ça mon cousin ???!!!!!!

1 (182)

Cet YAM’ et son pilote sont au top du look. Le détail qui tue, le casque et sa visière années 70 …

1 (187)

Même le gars derrière ne peut pas s’empêcher d’admirer cette MATCHLESS

 1 (233)

RATHIER, TRIUMPH

1 (201a)

Franchement, le design des cette GNOME RHONE est à tomber … Remarquable !

1 (235)

Et que dire de cette splendide MOTOSACOCHE avec son superbe pilote à rouflaquettes (si, si, on les voit quand il enlève le casque le gars) ?

1 (300)

Quand à cette exceptionnelle beauté tchécoslovaque, OGAR, tu n’as pas du en voir beaucoup … et certainement pas en cet état …

1 (279)

Pas à dire, une bonne vielle BM‘ c’est toujours aussi sympa’ à voir …

1 (476)

Et vive le mélange des genres !!          BSA, YAM’, ROYAL ENFIELD

1 (441)

JAWA l’dire à tout le monde qu’il est bien beau cet équipage …

1 (306)

Et la plus belle pour la fin !

Petit panier, petit doudou, petite fille, petite PEUGEOT

Aller copain (et copine) à l’année prochaine pour un 41ème PARIS-BOURGES en motocyclette ancienne !!!!

1 (313)

La bise

 L’Hervé, your Berrichon friend

Le Défi des 999 : 3e édition en Avignon (très réussie)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, tu te souviens que je suis amateur de long distance runs …

DSC_0446 (2)

Partout je fais le motard kéké en rapppelant bien à tous que je suis membre de l’Iron Butt Association (IBA) …

Iron butt(pour mémoire je t’engage à relire ceci : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2013/11/20/iron-butt-association-les-biker-au-cul-de-fer/ )

IMAG4991 - Copie

… et que mon brélon est toujours sale bicoz’ c’est une moto qui roule beaucoup …(d’après moi, les vrais motards ont des motos sales) … Voilà, c’était ma minute arrogante cradoc (ça fait un bien fou) …

Ceci dit, l’édition 2017 du DEFI 999 proposé ce week-end du 1er avril, pour la troisième année consécutive, par l’AVIGNON BRIDGE CHAPTER, m’a comblé à tous les niveaux …

abc2-2

… la distance parcourue, la boue accumulée et mon arrogance qui en a pris un vieux coup dans la cheutron vu que j’ai pô été foutu de le finir ce DEFI 2017 (contrairement à l’an passé je tiens à le préciser) …

1 (30)

Ainsi donc, à bien des égards, nos amis harleyistes avignonnais ont fait vraiment très très fort cette année … vais t’expliquer ça, ne t’impatiente pas … (à noter que le chapter et la concession Harley Davidson de Roquebrune sur Argens étaient aussi partie prenante dans l’affaire) …

TOUT A ETE EXCEPTIONNEL !!!!!

1 (120)

Alors, le DEFI 999 qu’est-ce donc ?!

Et bien cet évènement réservé aux motards pilotant une motocyclette de marque HARLEY DAVIDSON ou BUELL annonce d’entrée la couleur en s’affichant comme étant la plus grande épreuve d’endurance au road book d’Europe. Pas moins !!!

1 (24)

1000 km à parcourir en 24h00 « aux alentours » d’Avignon et sa région

Remet-toi en tête l’édition 2016 ici : http://www.motomag.com/Evenement-Le-Defi-des-999-vu-de-l-interieur.html#.WPzc24VOKUk

Quelques chiffres pour commencer. Il y a trois ans de cela, le 999 débutait avec une trentaine de participants. L’année dernière nous étions 130. En 2017 ce sont 247 motards qui se sont inscrits … Le bouche à oreille a fonctionné … Beau succès !

1 (17)

A ma première participation en 2016 j’avais été impressionné par les ingrédients réunis par les organisateurs : originalité de l’épreuve, convivialité, positionnement international (11 nationalités représentées), beauté du parcours, vrai épreuve d’endurance, organisation au cordeau …

1 (9)

… tout était déjà réuni pour en faire un évènement destiné à grandir … visiblement je ne m’étais pas trompé, l’édition 2017 a pris une sacrée dimension …

1 (2)

Tout débute le vendredi soir à l’occasion d’une soirée (au Planet Rock aux environs d’Avignon) qui accueille traditionnellement, autour d’un buffet, les concurrents et nombreux sympathisants de l’épreuve du lendemain … un bon moyen de retrouver, un verre à la main, les copains d’un peu partout et notamment ceux qui étaient là l’an dernier pour le DEFI 2016 …

1 (22)

Beaucoup de monde attendu donc ce samedi matin 1er avril pour l’enregistrement des concurrents à la concession Harley Davidson d’Avignon …

1 (19)

De la bonne humeur et déjà pas mal de combardes de pluie en vue …

C’est à une trentaine de kilomètres d’ici que sera donné le départ, à 14h00, du village de CABANNES dont la municipalité a joué le jeu a fond pour proposer les meilleures conditions d’accueil qui soit …

1 (42)

Sur la place du village nous attendaient stands et restauration …

1 (44)

 … Exposition de véhicules américains, démonstration de danse américaine …

1 (5)  1 (6)

1 (47)

Même l’antenne FFMC 13 Bouches du Rhône avait planté la guitoune …

1 (48)

ET LA PLUIE …

1 (41)

On remarquait aussi cette fois encore plus d’une dizaine de nationalités représentées …

1 (52)

Un motard chinois de Shanghai avait même fait spécialement le déplacement pour participer à l’évènement …

Tout se présentait donc parfaitement bien, tout était sous contrôle …

Tout sauf : LA METEO !

1 (49)

Purée vieux gars … keskon a pris !!!!!!

1 (51)

L’épreuve qui se déroule du samedi 1er avril 14h00 au dimanche 2 avril 14h00 s’est tenue sous des trombes d’eau quasi incessantes (nous avons du avoir moins de deux heures – fractionnées – de répit) …

1 (58)

Dès le briefing de départ tout le monde est déjà trempé… Résultat, ce ne sont pas 247 motards qui vont s’élancer à l’assaut des routes mais… 180. A la décharge de ceux qui ont renoncé à la dernière minute, je reconnais que ce matin là il fallait avoir un léger pète au casque pour se lancer dans cette épreuve sous pareilles averses… Ou bien comme moi, être arrivé de Paname la veille et n’avoir rien d’autre à faire de la sainte journée. Ceci dit, je n’ai jamais roulé aussi longtemps dans de telles conditions de pluie… De nuit avec la combarde multicouches, les mains et les pieds détrempés, sur des routes ruisselantes, i’a un ou deux moments où tu te demandes ce que tu fais ici… A noter que le parcours prévu a même été dévié dans la nuit… pour cause de neige…

1 (39)

Certains n’hésitent pas à se lancer là-dedans avec des engins qui a priori n’invitent pas à tel périple … Bon courage monsieur et bravo à vous !

Le DEFI 999, même s’il y règne une réelle convivialité, est donc bien une vraie épreuve d’endurance qui reste réservée à des motards expérimentés et qui connaissent bien leur capacité à rouler longtemps … Ce côté détente et défi en même temps est d’ailleurs ce qui en fait le grand intérêt à mon humble avis …

1 (88)

Quoi qu’il en soit, il y a eut de sacrés bons moments de route et de rigolade … par exemple quand nous avons tenté de sécher nos tenues autours de braseros à la concession Harley Davidson de Roquebrune sur Argens qui nous attendait pour un (excellent) dîner pris sur le pouce dans la nuit du samedi soir …

1 (79)

Certains ont tout essayé pour rester étanche …

1 (68)

Finalement toute cette eau est restée supportable car, chance, il n’a pas fait (trop) froid …

L’ambiance a été extraordinaire du début à la fin et rien, absolument rien, ne nous a empêché de faire les couillons (humides) …

 1 (167)

Ainsi donc, ce samedi 1er avril 2017 à 14h00, nous nous élançâmes dans une joyeuse bruyante et déjà détrempée pagaille de la jolie place du village de CABANNES

1 (62)

…sous les hourras des quelques courageux autochtones venus nous encourager malgrés les conditions météorologiques …

 Pour en revenir à l’épreuve elle-même, elle est très bien rodée maintenant …

1 (63)

 Les check points se succèdent dans la bonne humeur …

1 (64)

 Tu noteras le caractère tout à fait exceptionnel des deux photos ci-dessus prisent lors de l’une des deux demi-heures où cessa la pluie …

Nous étions à ce moment précis à quelques kilomètres du Castelet … Et là, on nous annonce qu’il faut nous diriger vers le circuit fameux …

Nooooon !????!!!  Siiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Chouette alors !

1 (75)

Aller hop, direction le restau’ panoramique du circuit ou nous allons pouvoir admirer (chocolat chaud à la main dans nos odeurs de chiens de la route mouillés) pendant quelques minutes les bolides qui tournent en essais privés …

1 (70)

Et bien évidement faire la photo comémo’ qui va bien …

1 (71)

 Et là … vieux gars (woui, j’aime bien cette expression … qui se décline assez mal au féminin reconnais-je) … quand je te dis que ce DEFI 999 2017 a été exceptionnel : v’là ti pas que les organisateurs nous remettent sur nos motocyclettes et nous annoncent que la piste a été privatisée pour nous seuls  … et qu’on nous y attend pour un tour, la poignée dans le coin … Rhâââ lovely !!!!

hqdefaultCY237EBJ

Deux cent gamins en Harley qui s’élancent heureux comme un jour de sortie des classes pour les grandes vacances … UNIQUE MON POTE ! (ma pote !)

Tiens, regarde : https://www.youtube.com/watch?v=xQA9zBHQtdo

Etant bon dernier du groupe (tu peux pas me rater sur la vidéo), j’ai pu me faire la ligne droite des stands à la sidérale vitesse de 140 km à l’heure … Hé ho ça va hein, c’t’une Harley avec un pare-brise additionnel en plus … Bon, on s’en moque, j’étais à donf’ et bien dedans comme on dit par chez moi …

1 (74)

Quel cadeau !!!

Du bonheur de motard …

MERCI à l’AVIGNON BRIDGE CHAPTER pour cette parenthèse magique …

1 (73)

Et nous voici repartis …

Les road books s’enchainent les uns après les autres au fil des étapes … (car tu découvres le parcours au fur et à mesure, ce n’est pas un itinéraire complet qui t’est communiqué au départ) …

1 (108)

1 (109) 1 (105)

 Avignon, Cabannes, le Castelet, Roquebrune, Canne, Nice, St-Tropez … la nuit arrive … chacun roule à son rythme, les groupes se font et se défont au fil des kilomètres ou des erreurs d’orientation …

1 (81)

La bonne humeur règne … les échanges entre motards sont permanents (cet aspect est très sympa) …1 (85)

 … et les ravito’ café aux divers check points sont toujours de bons moments …

1 (86)

Le plus déplaisant étant finalement constitué par les arrêts carburants … dessapper le motard, trouver la carte de crédit quelque part dans le multicouches, patauger dans les flaques et finalement remettre des gants éponges  … tout beurk tout ça … et repartir en remobilisant une vigilance maxi’ … ça glisse et par endroit ce sont de véritables piscines qui barrent la chaussée … le bas côté quant à lui est impraticable … pour ce qui est de la visibilité, de nuit, sous la pluie avec la visière embuée …

1 (207)

A six heure du matin, il pleut tellement que l’humidité est même entrée dans le boitier de mon Nikon, impossible de faire une photo nette … c’est ici, à 400km de l’arrivée(nous n’avions parcouru que 600km sur les 1000 à réaliser), que mon groupe a décidé d’arrêter l’aventure …nous avancions à 35 / 40 km/h de moyenne … jamais nous ne serions à l’arrivée à CABANNES pour 14h00 ou même 16h00 … direction le bistrot, puis l’hôtel (douche CHAUDE) et retour sur la finish line pour aller applaudir les vaillants finishers

1 (101)

Et là, à CABANNES, en ce début de dimanche après-midi 02 avril …

Le crois-tu mon titou … vers 14h00, le soleil fait enfin son apparition …

Aller loup i’a brozeur !!!!

 Et d’un coup d’un seul … 1 (91)

Les exposants ont pu z’exposer …

1 (119)

Les photographes officiels officiellement photographier …

1 (92)

Le SMOKE AND IRON MC (qui donnait déjà la main l’an passé) a pu payer le café …

1 (95)

Les danseurs, gardent des boots sèches …

1 (106)

Les cosplayers peuvent cosplayer vintage …

1 (97)

Et les courageux finishers d’arriver sous le soleil et les applaudissements d’une haie d’honneur … (seul 130 franchiront la ligne finale) …

1 (98)

Une vraie réussite cette arrivée …

1 (110)

La foule a enfin pu se faire … les spectateurs de la région ont pu en profiter pour nous rejoindre sur cette petite place de CABANNES … permettant à la fête de prendre sa vraie dimension pour la satisfaction de tous … enfin du soleil !!!

1 (111)

Belle fin d’épreuve …

1 (118)

 … où les copains se retrouvent dans la bonne humeur …

1 (89)

… profitant une dernière fois du spectacles de tous ces engins que nous aimons tant …

 1 (93)

1 (94)

 … se narrant les anecdotes et exploits de la nuit passée sur la route …

1 (113)

Et surtout, se promettant bien d’être tous au rendez-vous du DEFI 2018 !

Toi je ne sais pas, mais moi j’y retourne !!!!

Aller, la bise.

L’Hervé, your Berrichon friend …

1 (26)