Daytona Bike Week 2019 : la moto officielle (1)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, comme tu es un motard averti, tu sais que la Daytona Bike Week 2019 bat son plein …

 … et que je ne vais pas résister à t’en causer un p’tit peu …

Commençons par le début : le brélon officiel de l’évènement, ou encore très exactement le bien dénommé : Grand Prize

La moto officielle de la Bike Week 2019 est cette année une Harley-Davidson FXLR customisée de 2018 …

A noter que les organisateurs précisent que cet engin n’est pas conforme à la réglementation californienne …Zutalor, c’est ballot !

C’est le grand BRIAN KLOCK le boss de KLOCK WERKS qui a commis la chose cette année (son logo, le fameux Ace of Spade, est reconnaissable sur le filtre à air).

J’adore le travail de ce master builder qui se trouve en plus être un type très sympa …

Avec BRIAN et LAURA KLOCK à Sturgis, j’avais écrit quelques articles sur eux, notamment ici pour le NEWYORK RIDER MAG’ …

Laura est aussi une grande championne de vitesse, elle a déjà couru sur le grand lac salé  … et leur filles  …tout pareil … quelle magnifique famille !

C’est dans le magazine AMERICAN IRON que tu trouveras tous les détails sur les spécif’ de l’engin …

Il ne te reste qu’à faire l’aquisition dudit mag’ …

Sinon tu peux lire (en anglais) une petit interview de Brian Klock ici où il dévoile qu’en plus de sa cosmétique, l’engin a un peu été vitaminé :

https://officialbikeweek.com/read-blog/2019-Official-Bike-Week-Motorcycle-Builder/

Alors pourquoi, au-delà de son esthétique (qui me plait beaucoup), cette motocyclette est-elle si intéressante ?

Et bien parce que, comme tous les ans, elle fait l’objet d’une loterie dont elle est le Grand Prize. YES !

Donc mon titou, il te reste deux choses à faire :

  • foncer à Daytona t’acheter un billet pour participer au tirage au sort et gagner cette beauté orange,
  • ne pas aller rouler en Californie puisque la bécane n’y est réglementairement pas autorisée mais la ramener vite à Paname, nous irons la roder du côté de Vierzon toi et moi …

Aller, la bise, bonne bike Week

L’Hervé, your Berrichon friend

Hot Bike magazine … c’est terminé


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Pour ceux d’entre nous qui suivons la presse américaine spécialisée V-Twins, encore une triste nouvelle …

Après la disparition de la version papier d’IRON TRADER NEWS il y a trois ans de cela, c’est au tour de HOT BIKE de cesser toute publication …

Ce sont plus de 45 années de parution de ce monument de la bike culture V-TWIN américaine qui disparaissent …

C’est à IRVINE, en Californie qu’est tombée la nouvelle ce 10 janvier 2019 sous la forme d’un communiqué de presse de l’éditeur du magazine, Bonnier Corporation, qui annonçait cesser la publication du magazine HOT BIKE, avec effet immédiat, le numéro 6 de 2018 étant le tout dernier …

Le dernier numéro de HOT BIKE

« Nous ne pouvons assez remercier le rédacteur en chef Jordan Mastagni et son équipe pour avoir fait vivre ce grand magazine » a déclaré Mark Hoyer, directeur des éditions moto du groupe Bonnier. « Mais à mesure que les médias et les dépenses publicitaires continuent de changer, en particulier dans l’espace V-twin, nous avons recentré nos efforts sur nos marques de moto plus grandes et plus générales. »

La marque Hot Bike continuera d’être active sur les médias sociaux, dans deux à trois publications annuelles consacrées à des thèmes spécifiques, et par le biais d’événements tels que la tournée Hot Bike qui se déroule en septembre et connait un franc succès …

« Depuis des années, le magazine HOT BIKE a été épargné par les bouleversements dans la communauté des éditeurs grâce au soutien publicitaire de l’industrie de la moto » a déclaré Andy Leisner, vice-président de Bonnier Motorcycle Group, « Malheureusement, deux réductions significatives des revenus publicitaires d’un fabricant OEM et d’une grande entreprise de pièces de rechange ont nui à HOT BIKE en 2018, et la décision a été prise de canaliser ce contenu sur d’autres marques fortes du groupe Bonnier Motorcycle. »

« Le contenu V-Twin continuera d’être diffusé via le magazine CYCLE WORLD (fondé en 1962 par Joe Parkhurst, qui a été intronisé au Hall of Fame de la moto – en tant que responsable de l’introduction d’une nouvelle ère de journalisme objectif aux États-Unis), la plus grande marque de média moto du monde, ainsi que sur les titres Bonnier’s Motorcyclist et Motorcycle Cruiser. »  

Les détails de la tournée HOT BIKE 2019 seront annoncés sous peu »

Et zuuteuuu, encore un mag’ moto spécialisé qui disparait  …

Au sujet de Bonnier Corporation : c’est l’un des plus importants groupes d’édition spécialisés en Amérique, avec plus de 30 marques qui s’étendent à toutes les plateformes, y compris les magazines, les médias numériques, les événements et les licences de produits. Les marques de Bonnier Corp. comprennent Popular Science, Saveur, Field & Stream, Yachting, Flying, Salt Water Sportman, Cycle World, Working Mother et Outdoor Life. Bonnier Corp. appartient à la société suédoise Bonnier, un conglomérat de médias présent dans 15 pays …

Allez, salut HOT BIKE, la bise bise mon titou.

L’Hervé, your Berrichon friend

MARILYN STEMP : une femme au cœur de la culture biker US – Hall of fame Sturgis 2018


Hervé

Bonjour copain (et copine),

As-tu connu ce magazine américain qui en son temps fût l’une des références de la culture bike / biker aux USA : IRON WORKS ? Non ? Eh bien, pourtant, il fût l’un des titres de presse biker américain qui a compté ; qui s’adressait à tous les Harley-Davidson enthusiasts et custom motorcycle aficionados

L’histoire a bien failli s’arrêter début 2014 lorsque son éditeur annonçait que le dernier numéro d’IRON WORKS sortirait en mars de cette année-là après une parution ininterrompue de 24 années … grosse émotion chez les journalistes de l’équipe, lecteurs, annonceurs, master builders, enfin bref tout le milieu US de la bike culture n’en revenait pasLe magazine avait été créé par Dennis STEMP et son épouse Marilyn en 1989.
A l’origine « simple » business familial, il fût racheté en 1995 par la maison d’édition Hatton-Brown et en devint le titre de presse numéro un.
A l’issue de ce rachat, les STEMP sont restés très présents dans le magazine jusqu’à la mort de Dennis en 2003. Marilyn décida alors de continuer, sans lui, en hommage au travail déjà réalisé. Dès cette époque elle devint un éditeur respecté, apprécié pour sa personnalité, son éthique de travail et ses compétences de rédacteur-photographe. Son fils Vincent l’épaulait en tant que technicien d’édition.
Et vint l’ère du numérique … et Hatton-Brown décida d’arrêter définitivement l’édition papier et de se retirer de cette activité.
Une fois la « surprise » passée, Marilyn eut quasi immédiatement l’intention poursuivre. Elle décide alors de se lancer dans une nouvelle entreprise, une nouvelle publication, toute électronique cette fois-ci, intitulée IRON TRADER NEWS (qui était le titre originel d’IRON WORKS à ses tout débuts)
Dans un post rédigé par Marilyn Stemp sur la page Facebook d’Iron Works ce 15 janvier 2014, elle affirmait vouloir poursuivre avec sa nouvelle entreprise pour continuer à apporter, des informations intelligentes et fiables aux motards de tous horizons : – « C’est avec une certaine tristesse que je vous écris pour vous informer que Hatton Brown, l’éditeur de Iron Works, a décidé de cesser la publication du titre après 24 ans, à compter de l’édition de Mars 2014. Certains d’entre vous ont appris ces nouvelles car il a eu des « fuites » et je m’en excuse. Ce n’est pas ce que je souhaitais. C’est la fin d’une époque pour les Iron Workers, mais c’est également une opportunité … pour nous d’exprimer notre gratitude pour tout cet enrichissant travail avec et parmi vous

Nous avons vraiment apprécié ces bons moments passés en votre compagnie, nos amis du monde de la moto. Vous nous avez permis de raconter vos histoires, de mettre en valeur votre savoir-faire et de jeter un coup d’œil derrière les comptoirs dans vos magasins. Nous apprécions votre soutien et l’intérêt que vous avez porté à Iron Works au fil des années ainsi que les amitiés qui ont ainsi été forgées. Je parle pour l’ensemble du personnel quand je vous remercie pour les nombreuses, divertissantes et enrichissantes expériences qu’Iron Works a permis. Cela dit, je regrette de n’être pas en mesure de donner suite à certains plans de rédaction. Nous faisons de notre mieux pour publier des articles promis et qui restent inédits à ce jour. Visitez notre nouvelle page Facebook IRON TRADER NEWS. Nous faisons revivre le titre original qui a précédé Iron Works pour continuer à apporter des informations aux bikers. “Thanks for your interest in Iron Works. It was a great ride”

Le 05 janvier 2014, Marylin STEMP et son équipe ont mis en ligne le compte Facebook et le site IRON TRADER NEWS. Avec leur toujours magnifique slogan : RIDE HARD STAY HUMBLE
Marilyn Stemp et son mari, Dennis Stemp, ont lancé Iron Works Magazine en 1989. Au début, Iron Works est comme le prolongement naturel d’un passe-temps qui va rapidement accaparer leur vie quotidienne. Iron Works était à la fois collaboratif et inclusif, il se voulait une source d’information de confiance qui divertissait et informait les motards américains (mais aussi hors USA) sur la base d’un travail intègre. Ce qui au début ne fût qu’un passe-temps de motard passionné était devenu un petit business d’édition reconnu par toute la profession.
À la mort de Dennis, en 2000, Marilyn reprend la direction d’Iron Works : – « Cela a été un tremplin pour le reste de ma vie, ouvrant la voie à des opportunités. Développer Iron Works m’a permis de repousser mes limites, pour ainsi dire, et m’a obligé à relever de nouveaux défis».
Après presque un quart de siècle d’existence, Iron Works cesse de paraître en 2014, mais Marilyn reste fière de l’équipe (dont son fils Vincent était aussi membre). En 2014, Marilyn s’est « réinventée » pour rester dans ce secteur de la motorcycle industry qu’elle aimait tant. Elle a créé Iron Trader News en ligne pour poursuivre la mission d’Iron Works

Et l’expérience lui a réussi, Iron Trader News est bien installé sur le Net et Marilyn reste considérée comme l’une des « plumes » américaines pour ce qui est de savoir écrire sur la moto. Elle a donc développé d’autres business (le site Iron trader News ; qui s’équilibre financièrement, ne dégage pas assez de bénéfices pour pouvoir en vivre pleinement). Le site compte presque 5000 visiteurs par jour (ce qui à l’échelle des USA reste modeste) et doit encore développer son audience (dont la moitié provient actuellement des USA, un quart d’Europe et le reste d’Asie et Amérique latine).
Il y a deux années de cela elle a été l’auteur du magnifique livre « Harley-Davidson CVO » publié par Motorbooks International / Quatro Publishing


Elle a ensuite édité « Gloria, A Lifetime Motorcyclist by Gloria Tramontin » (Gloria Tramontin est une célèbre motarde américaine de 93 ans, véritable star dans le milieu biker US, notamment durant les bikes week de Daytona et Sturgis) pour les éditions Wolfgang

La couverture reprend un peinture de David Uhl

Marilyn publie également le bulletin électronique Kiwi Indian et gère en tant que consultante des projets pour le Sturgis Buffalo Chip, notamment le Biker Belles Ride …
… et le Wild Gipsy Tour

Elle organise aussi l’exposition Motorcycles As Art, organisée par le célèbre photographe Michael Lichter


Et comme si ça ne suffisait pas, en 2018 pour la cinquième année consécutive Marilyn est éditrice du Sturgis Rider Daily que nous aimons tant lire avec notre café du matin lors de Sturgis Bike weeks …

En 2015, elle a lancé l’action de bienfaisance Flying Piston, organisé chaque année au Buffalo Chip, au profit des bourses d’enseignement technique et des « Missions pour la moto »

Lors de l’édition 2018, 7 mini vélos customisées par les plus grands master builders ont été dévoilés dans le cadre d’une nouvelle initiative visant à promouvoir l’univers de la moto auprès de la toute jeune génération encore en culottes courtes


Marilyn est engagée en tant que partenaire dans la préservation de la grande collection « Evel Knievel », abritée désormais dans le nouveau musée Evel Knievel, à Topeka, au Kansas



Naturellement IRON TRADER NEWS ne serait pas crédible sans un projet de construction custom une fois de temps en temps. Après avoir été à l’origine de la construction d’un bagger il y a deux ans c’est un Bobber Iron Trader News qui vient de voir le jour. Lancé il y a quelques mois de cela, c’est en octobre dernier que l’engin a été dévoilé (fruit d’une collaboration avec S&S, Avon tyres, Nash Motorcycles, Killer Création pour la peinture et Johnny Mac’s Chopper House de Philadelphia pour l’assemblage)

Et enfin, last but not least comme disent les américains, elle a été intronisée l’été dernier au musée de la moto de Sturgis et a ainsi fait son entrée au fameux Hall of Fame (le temple de la renommée motocycliste aux USA) en août 2018 en même temps que Jeff Decker (artiste sculpteur, collectionneur) et Valérie Thompson (la reine américaine de la vitesse). Le Sturgis Motorcycle Museum & Hall of Fame rend hommage aux personnes (physiques et / ou morales) qui ont eu un impact positif à long terme sur le monde de la moto. Il honore ses membres en racontant conservant et en contant des histoires qui mettent en valeur leurs contributions et leurs réalisations. En faisant cela, le musée nous espérons inspirer ses visiteurs et la communauté des motards. L’exposition comprend divers articles, vidéos et véhicules qui aident à parler de ces gens qui y sont honorés

Inutile de dire que Marilyn Stemp connait absolument tout le monde dans la biker industrie américaine, de Dave Perewitz à David Uhl en passant par Willy G. Davidson, Roland Sand, Rick Fairless, Jeff Decker, Billy Lane, Beanre et consort … qui tous sont ses amis. Pardonnez du peu.
Pour faire vivre IRON TRADER NEWS, Marylin Stemp est entourée de son fils Vincent Stemp et de Jack McIntyre

Marilyn et Vincent

Jack est photographe et spécialiste des médias numériques. Biker, vétéran du corps des Marines, il fait vivre plusieurs sites Web de Biker Lifestyle et compte plus de 20 000 photographies publiées dans le monde entier. Jack est un bénévole. La possibilité de travailler avec Iron Works s’est présentée à lui en 2009 et il a sauté sur l’occasion par pure passion (dans la « vraie » vie Jack dirige une compagnie de trucking). Jack McIntyre parle de Marilyn Stemp comme d’une belle âme. D’après lui, jamais il n’a rencontré plus adorable personne, tout le monde l’adore dans le milieu moto

Jack

Et début 2018, j’ai moi-même rejoint l’équipe d’Iron trader News pour qui je livre (pour la rubrique internationale) du site un ensemble d’articles / posts ayant pour ambition d’exposer aux lecteurs américains comme les français / européens vivent leur passion pour les motocyclettes et notamment pour celles de marques américaines (ce travail a permis récemment de faire la promotion de notre fierté nationale, l’ami Dom’, aka Noir Mat l’artiste peintre français de la custom culture MOTOMAG lui a déjà consacré un article)

Ma pomme et Marilyn

Finalement, Marylin STEMP vit son rêve éveillée : elle poursuit l’œuvre de son époux Dennis en expliquant qu’il lui a permis de vivre sa vraie vie, épaulée de son fils Vincent, secondée par Jack au cœur du milieu biker où, connue et appréciée de tous elle compte de nombreux amis. Jack, Vincent et elle utilisent le site pour obtenir des passes de presse et se rendre sur les évènements biker, faire des reportages, vivre au sein de ce monde qui les passionne tout en sachant qu’ils n’atteindront jamais une audience équivalente à celle d’un magazine comme HOT BIKE aux USA mais ça n’est pas leur objectif

Ils vivent leur passion au quotidien grâce à IRON TRADE NEWS et reçoive du milieu biker une reconnaissance et un respect qui les enchante et les surprend tous les jours. Si cela ne s’appelle pas avoir réussi dans la vie …
Voir le site d’IRON TRADER NEWS : https://irontradernews.com/

Marilyn Stemp

Maryline Stemp réalise dans les années 70 des études de journalisme à la Penn State University (Pennsylvanie) dont elle sort diplômée en 1976.
Depuis 1978 elle est « dans l’écriture » en tant que journaliste et éditeur free-lance sur des sujet variés : voyages, automobile, monde de l’entreprise.
Elle conseille aussi certains auteurs pour qui elle intervient en tant que relectrice de leurs ouvrages dans divers domaines.
En août 1989 elle lance avec son époux Dennis Stemp, la société d’édition Dennis Stemp Publishing Inc. qui publie Iron Works Magazine dont elle sera la rédactrice en chef jusqu’en 2011, année où elle en devient l’éditrice.
En janvier 2014 elle lance Iron trader News en version « électronique »

Depuis janvier 2013, elle est en charge de la publicité et la logistique de la collection Evel Kneivel.

En octobre 2014 Harley Davidson lui confie l’écriture de The Motor Company’s Custom Véhicule opération, une édition limitée dédiée à l’expérience CVO de la MoCo.

Elle est une des figures de l’organisation de la bike week de Sturgis (proche du président du fameux Buffalo Chip) et très impliquée dans diverses organisations telles que Yakin Riverkeeper Inc., Piedmont Environmental Alliance

Allez, la bise.
L’Hervé, your Berrichon friend

Mescalero Indian Apache Chopper


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1rsd-4

Oui … je sais, tu vas me dire : – « Encore un chopper, de plus !!! On connaît ... »

Oui, mais non … tatoufo mon titou !!

Car, pour autant que je sache, ROLAND SANDS (le boss de RSD : Roland Sands Design) est le premier constructeur professionnel à utiliser le moteur INDIAN THUNDER STROKE 111 (111 pouces) pour construire un chop’ de style old school …

3a

Avec Roland à Sturgis en 2015, interview pour le New York rider Magazine

Perso’ j’adore les productions de RSD (pièces ou machines). Ancien compétiteur motocycliste de vitesse, Roland a rejoint l’entreprise industriel de papa il y a quelques années déjà, a créé RSD et depuis a toujours fait preuve d’une créativité et d’un goût des plus sûrs (pas pour rien que BMW l’a fait travailler sur son modèle Nineteen) …

Si tu ne connais pas encore, jette un œil ici : https://www.rolandsands.com/

7rsd-1

Pour en revenir à cet essai de choppérisation sur moteur Indian, et bien il faut reconnaître que le résultat est esthétiquement des plus intéressants …

4rsd

Avec un travail toujours poussé sur les détails …

Certains qui connaissent RSD peuvent être surpris que Roland Sands, dont le travail en tant que marque est principalement consacré aux Custom Trackers et autres Cafe Racers, se soit engagé dans le style chopper …

6rsd

Il y a une très bonne raison : l’engin a été conçu pour rendre hommage à une moto dénomée « PEYOTE PUFFER » construite dans les années 70 par Perry (le fondateur de PERFORMANCE MACHINE), le père de Roland …

 thor-indian-chopper_8

Perry SANDS et l’original PEYOTE PUFFER

– « J’ai toujours été intrigué par cette moto et c’était la première fois que je pouvais construire quelque chose qui s’en inspirait. Évidemment, la finition est complètement différente ainsi que le caractère de l’engin. Ce chop’ est un bombardier routier destiné à rouler avec votre femme derrière vous « , explique Roland.19374339_roland-sands-built-a-flat-track-indian_f29b7e2_m

Et effectivement, la bestiole a l’air de savoir bombarder …

thor-indian-chopper_65

Roland n’a jamais délaissé la vitesse pour le design … ces deux aspects se retrouvent toujours dans son travail …

thor-indian-chopper_1

thor-indian-chopper_23

La moto tient son nom, MESCALERO, d’une tribu Apache du centre du Nouveau-Mexique …

12rsd

Un réservoir d’essence Mustang a été soudé au cadre, puis moulé. L’immense et confortable siège biplace rembourré est fabriqué à partir d’acier inoxydable poli accouplé à un siège King & Queen. Sur le garde-boue arrière, un feu de position traditionnel à tête indienne avec une LED rouge maintien l’engin (presque) dans la légalité pour ce qui est des feux de position …

13rsd

Le moteur a été poli et pour une « authenticité » plus rétro, un embrayage à pied et un long levier de vitesse ont été fabriqués et installés …

00rsd-1

MESCALERO ne pouvait rouler qu’avec des roues de compétition de course testés par INDIAN et RSD

9rsd

Roue arrière et moyeu Heavy Hammer plat de 19/3 po, directement issues du programme de course INDIAN du championnat FTR (Flat Track Racing) …

11rsd

Bravo à RSD, suis pas certain que MESCALERO soit très roulable sous la pluie de nos petites routes auvergnates mais c’est pour le moins un superbe exercice de style et une très belle démonstration de savoir-faire …

thor-indian-chopper_48

Allez, la bise mon apache …

L’Hervé, your Berrichon friend

Culture biker : les américains assurent (suite et fin)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Reprenons ici le dernier volet de nos posts consacrés aux assureurs américains et leur présence dans le merveilleux monde de la motocyclette …

Online Motorcycle Insurance Quote intended for Allstate Motorcycle Insurance Quote

Lets talk about Allstate

Attention ami féru de culture motocycliste américaine, tu as bien compris qu’il ne faut pas confondre avec ALLLSTATE la fameuse marque US qui commercialisa Scooters, motocyclettes et même wouatures (que ce mot est laid !) il a quelques décennies de cela …

2bdc32ce383f96b1768c2b67dc8526fd

Les fameux scooters au design incroyable que nous trouvions si laid dans les années 205GTI /Bernard Tapie … aujourd’hui, vieux motard que jamais, nous serions prêts à donner un œil de notre beau-frère pour en posséder un …

 1280px-1956_Allstate_Scooter_2

Pour en revenir à la compagnie d’assurance Allstate, c’est de longue date le grand jeu avec les pointures du custom bike américain !!

la_sortie_jour9_11

Dave PEREWITZ, Rick FAIRLESS, Arlen NESS livrent à Allstate des motos depuis des années …

Le KING OF CHOPPERS, Arlen NEES, certainement le plus connu des trois, a livré à Allstate en 2012 cet engin qui a connu une vraie notoriété …

la_sortie_jour9_13

Je l’ai vu pour la première fois à NYC en 2013 …

arlenNessBuildThumb

Allstate organise un tirage au sort et permet tous les ans à ses client de gagner la moto construite par l’un de ces masterbuilders … En 2012 / 2013, c’est justement Arlen NESS qui a produit la motocyclette qui allait être cette année là l’objet de cette loterie …

Sweeps1

L’engin (sur base VICTORY) remis par l’agent Allstate (à gauche) à l’heureux gagnant (au centre) par Zach NESS himself (petit fils d’Arlen) …

Avant lui, c’est DAVE PEREWITZ qui avait été choisi par Allstate

BWS_3007

En 2010

Dave Perewitz and Custom Sweepstakes Bike

En 2011

DSCN0802

Puis, en 2014 c’est au psychédélique texan Rick FAIRLESS qu’Allstate fait appel …

sweepstakes

Il livre lui aussi un travail sur base VICTORY

5445

Il remet ça 2015

Polaris_Sweeps_Header

Et en 2016, c’est l’apothéose, il se lâche sur une base trois roues POLARIS

C’est en 2017 qu’Allstate va faire appel (pour la première fois) à l’excellent

Paul YAFFEE

indian-chieftain_hero

Il livre un magnifique travail sur Indian Chieftain 

DSC_3731

Avec Paul sur l’ INTERNATIONAL MOTORCYCLE SHOW à NYC

06

Bien évidement, Allstate ne passe pas son temps à organiser des loteries pour motards et investi régulièrement dans des engins dits showbike qui lui permettent de faire sa promotion tout au long de l’année  …

all

allstate-announces-custom-motorcycle-giveaway-17072_1

 C’est Dave PEREWITZ qui a commis ce petit bijou bleu …

Dans sa communication plus institutionnelle Allstate se place clairement du côté de ses clients motards … pour nous européens (français surtout) c’est une source d’étonnement …

Nous n’avons pas l’habitude de voir nos assureurs nous engager à tordre la poignée …

26154010238651.560e19b899b89

Ou accepter que nous puissions rouler avec des brélons fabriqués maison …

 c30d8310238651.560e1a0dad351

Et encore moi reconnaître que, oui, il peut arriver à certains d’entre nous de rouler sans gants, en chemise, avec des pots bruyants, sur des machines peut-être pas toujours conformes …

sans-titre

Franchement, là, chapeau bas monsieur l’assureur … Accepter de nous assurer dans ces conditions c’est carrément géant …

la_sortie_jour9_12

Des assureurs qui tentent d’entrer dans ton monde !!? Sur les salons où je les ai croisés ça parle bécane, leur stand sont des lieux d’accueil où les motards se sentent écoutés / entendus … Il m’en coûte de le reconnaître mais une fois encore les USA nous donnent une belle leçon de business et de respect du client.

Allez, la bise et joyeux Noël à toi !!!

L’Hervé, your Berrichon friend.

Culture biker : Motorcycle Attorney


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Je t’ai parlé du monde enchanté de l’assurance moto à les USA (ça n’est d’ailleurs pas terminé, il me reste à te présenter un dernier assureur qui s’implique aussi beaucoup dans le monde de la moto américaine), passons maintenant à celui non moins idylique des juristes z’avocats, les fameux lawyers américains …

2-1

La spécialisation aux USA n’est pas un vain mot. Lorsqu’un individu, une entreprise se spécialise (quel que soit le domaine) en général en Amérique, il / elle ne le fait pas à moitié …

DJ5lq2ZUMAA0W0x

C’est donc la voie qu’a choisi le cabinet RUSS BROWN, MOTORCYCLE ATTORNEYS : la spécialisation dans la défense des motards et du monde de la moto.

Alors du coup, pour otpimiser notre sécurité sur l’autoroute on va s’écouter Highway song de Blackfoot (en live bien sûr) : http://www.youtube.com/watch?v=7g9Kej7W6zI

Blackfoot - Highway Song Live [Rock Candy remaster] front

Surtout tu écoutes jusqu’au riff de Rickey Medlock quand ça s’emballe après 5 minutes …
C’est l’enregistrement RTL au Pavillon Baltard, à Nogent sur Marne le 24 mars 1982 en première partie d’Iron Maiden. J’y étais vieux gars ! ça nous rajeuni pas dis donc. Quand je pense qu’on passait pour des loubards à l’époque … Mais je m’égare là …

Mais késaco ça un ATTORNEY ?

D’abord, c’est d’un ATTORNEY AT LAW dont on parle (et pas d’un attorney general qui s’apparente plus à ce que nous nommons un procureur ici en France). Exactement comme MATT MURDOCK / DARDEVIL ...

11241353_1417910828530077_2074621843_n

C’est un avocat dont la fonction est de défendre ses clients en justice, en plaidant pour protéger leurs intérêts. L’attorney at law que l’on choisit se doit d’être spécialisé dans les différentes catégories de problèmes à affronter. Ainsi donc, cela fait 25 ans que RUSS BROWN & CHUCK KORO sont spécialisés dans le « droit motocycliste » …

Russ_brown_chuck_koro_sponsors_daytona_bike_week1

Finalement, rien d’original à cela …

o

Non, ce qui une fois encore frappe l’esprit du petit motard franchouille que je suis ce sont les moyens que le cabinet met dans sa communication vers ses clients, pour aller à leur rencontre, les convaincre qu’eux aussi dans ce cabinet sont des motards, passionnés qui plus est, et donc qu’eux aussi savent de quoi ils parlent quand il s’agit de moto et de défense des motards  …

inflatable-arches

Le cabinet est présent sur la plupart des grands évènements motards … Sa couverture est nationale, il est représenté dans tous les USA …

sans-titre

A Sturgis, pendant la bike week, sa banderole est toujours bien visible sur main street

Lily Elise Hardrock Cafe Hollywood

Un stand pas forcément imposant mais toujours très fréquenté …

133e2baf-f673-442c-97c8-126901c11e81

… où l’accueil est toujours très professionnel (on est bien ici pour le business et pas seulement pour le show off) … avec de nombreuses girls dans la pure tradition biker US …10847312_940563415977311_4150892035465151102_o

 Vise un peu ce superbe tricycle (qui appartient au cabinet) derrière les deux attachées commerciales (enfin je suppose que c’est leur titre) !!!

A Sturgis, à Daytona, Indianapolis, NYC, etc …

RussBrownBikerTricycleStickerHiRez3inch

En réseau avec des homologues dans tous les USA le cabinet peut traiter géographiquement n’importe quelle affaire liée à un accident de moto …

sans-titre7777777

Son slogan : – « WE RIDE, WE CARE, WE WIN”

sans-titre777Que l’on peut traduite par « Nous roulons, nous prenons soin de vous, nous gagnons« . Même Jules avec son Veni, Vidi, Vici, ne décroche pas le César à côté de ça …

sans-titre7

Et pour vraiment montrer à quel point ils sont motards, aiment les motards et les motos et bien nos attorneys eux aussi investissent dans des Show bikes …

11160626_966223640077955_1899787498489091193_o

J’ai pu voir de près ces deux engins là à New-York lors d’un salon …

sans-titre4

On peut ne pas apprécier le style, il n’en reste pas moins que c’est un superbe travail qui a nécessité des budgets conséquents … Gophersandcheese-011814002

… et pas mal d’audace : coller un panier à un V-ROD Harley Davidson n’est pas a priori un réflexe neuronal absolument logique …

150131-CMCExpo-Sat-IMG_2879

Comme si cela ne suffisait pas le cabinet, ne craignant absolument pas que son sérieux ne soit jugé que sur de seuls critères visuels et  / ou jouant avec l’image de la gente féminine, n’hésite pas à associer son nom / logo aussi à de chauds showbikes

sans-titre222

Mais, aux USA, où l’on juge beaucoup moins les critères professionnels sur l’apparence, ça passe encore sans encombre …

 sans-titre555

Il n’est néanmoins pas interdit de se demander si un tel positionnement « image » sera encore tenable dans les proches années à venir …

sans-titre888

Naturellement, on retrouve aussi le cabinet dans la presse biker / motard …

sans-titre77

Les pages publicitaires y sont régulières …

Le cabinet est de longue date l’un des sponsors importants du NEW YORK RIDER MAGAZINE

 sans-titre666

Ceci dit, une fois le show-off fait, on peut travailler … très sérieusement d’ailleurs …

Et là, ça ne rigole plus du tout …

KAB_lawyer_sticker

TUE UN MOTARD, VA EN PRISON

Le positionnement et le message aux clients motards (et leur famille) est résolument offensif (pour ne pas dire violent) pour qu’ils comprennent bien que le cabinet a vraiment à cœur leur(s) intérêt(s) de motard. Ici, c’est l’Amérique : – « Si tu t’en prends à moi, à ma santé, à ma sécurité de motard / biker, mon attorney va te le faire payer très cher » …

Mike

 … dans absolument tous les sens du terme … Vous êtes prévenus automobilistes et autres truck drivers qui ne faites pas assez attention aux deux roues … Choisi ton camp camarade ! On voit rarement tel positionnement publicitaire (qui oppose « durement » des communautés quel qu’elles soient) en France / Europe …

RussBrownAriveAlive92

RUSS BROWN MOTORCYCLE ATTORNEYS avait connu un beau succès de communication en lançant il y a quelques années (novembre 2012) une campagne spécifique contre l’envoi de sms au volant (quand tu penses qu’en France la première vraie campagne nationale sur ce thème vient à peine de sortir il y a quelques semaines)

2017-RBMA-Keep-Me-Alive-Dont-Text-Sticker

KEEP ME ALIVE, DON’T TEXT AND DRIVE 

Il faut savoir que dans la majeure partie des USA, téléphoner en conduisant est totalement légal. Pour nous français c’est une vrai source d’étonnement. C’est simple, 50% des gens que tu croises en bagnole sont au téléphone. Et pas avec un kit mains libres …

 patch_large

Résultat, la nature ayant horreur du vide, la conséquence directe de cette tolérance est que les automobilistes en question envoient allègrement force sms en roulant. Quand tu ajoutes à cela qu’ils sont tous en train de manger en même temps (aux USA si tu ne manges / bois pas en conduisant ta voiture c’est que tu ne dois pas être américain), tu visualises aisément le carnage potentiel …

imagesAUJXP5HA

Sur le parvis d’une église évangéliste tu peux lire :

– « Mec, si tu aimes Jésus, envoie des sms en conduisant si tu veux le rencontrer« 

Et les stats de la route confirment : c’est l’hécatombe, notamment chez les motards. Strike !

imgres

Le phénomène est tel qu’aux USA le slogan Don’t text and drive ou encore Don’t text driving est devenu aussi célèbre que notre Boire ou conduire Campagne à la télé, à la radio, bords de routes plantés de panneaux de signalisation demandant aux drivers de ne pas rédiger ces sms de la mort … rien n’y fait.

 original.png

Sur les salons et autre rassemblements motocyclistes, le cabinet distribue des milliers de stickers comme celui-ci …Gros succès chez les bikers présents (j’en ai ramené aussi en France mais l’ami Tox Mic m’a tiré le dernier – t’as bien fait lapin)

rb.sticker_2011.0607_460

Tu peux jeter un oeil ici sur le site de RUSS BROWN ATTORNEY : http://www.russbrown.com/motorcycle-attorneys.html

3

Bon, oui, je sais bien que je devrais m’arrêter là mais, en Floride l’été dernier j’avais remarqué FRAN HAASH, la star locale des motorcycle injury attorneys …

sans-titre321

 Elle aussi motarde revendiquée mais au style résolument différent … image lisse et proprette de la juriste qui exerce dans l’un des plus riches Etat des USA, la FLORIDE …

sans-titre123

Ici, le biker est propre et policé, son attorney l’est donc aussi !

Un vraie vedette locale

slider2

Elle et son équipe sont de tous les évènements motards locaux entre Tampa, Largo, St-Petersburg, Daytona …

imagesX0QQY2ZO

Pas un carrefour où il n’y ait pas une affiche avec sa photo

 DSC_3748

C’est après avoir vu sa jolie remorque que je suis tombé amoureux d’elle …

sans-titre

Mais j’ai vite cessé c’est sûr, mon épouse à voulait pô et fallait rentrer à Paname …

http://www.lawfran.com/index.html

Tout à coup je me prends à apprécier les juristes moi … je vieillis.

Et c’est ainsi que ce business spécifique de Motorcycle Attorney se décline dans chaque état américain …

Aller, la bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

 

Culture biker : les américains assurent (2)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Reprenons la suite des aventures des assureurs américains dans le monde de la motocyclette à les USA que je te narrais il y a peu …

12819060_972466019467614_1186574880_n

Souviens-toi, nous avions commencé avec l’assureur PROGRESSSIVE et en étions resté ici : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2017/10/04/culture-biker-les-assureurs-americains-y-croient/

progressive-motorcycle-insurance-the-open-road-large-8

FLO’ ON DA ROAD …

Le second assureur américain qui se fait remarquer par sa communication à destination des motards, c’est GEICO

4 Ppc Best Practices You Can Learn From Geico | with regard to Geico Motorcycle Insurance Quote

GEICO est l’acronyme de Government Employees Insurance Company. A l’origine, cette compagnie s’est d’abord concentrée sur les employés du gouvernement et le personnel militaire. Depuis elle a largement élargi sa base de clientèle à d’autres souscripteurs …
k7qzcJJ
Avec pareil patronyme, tu comprends que la compagnie n’a pas eu de mal à se trouver une mascotte pour porter sa communication en jouant sur la ressemblance de son nom avec le fameux petit reptile GEKCO
BigRickandRoadLoK
Ainsi donc, GEICO de longue date est très investi dans la communication par le biais de custom bikes spécialement commandées à cet effet … et il y a quelques années, dans un style assez bling-bling tout à fait caractéristique de l’époque … auquel BIG RICK HOFFMAN a apporté sa goûteuse contribution …
geico-bike2
Il faut reconnaître que sur un salon et dans les magasines spécialisés, ce sont de bons (beaux ?) vecteurs de communication vers une clientèle ciblée …
 029_Geico_P11_0041
Je n’aime pas du tout ce genre d’engin mais il faut bien reconnaître la grande qualité de ce travail énorme … et reptilien …
la_sortie_jour9_15
 
GEICO Mili’
Toujours dans le clinquant, GEICO a aussi fait fabriquer des custom bikes en l’honneur de ses clients de la première heures : les militaires … Et là aussi ils font dans le lourd en s’offrant les services de l’un des plus fameux master builder actuel, j’ai nommé PAUL TEUTLE JUNIOR himself, le king of the kitch !!!
armed-forces-tribute-bike-gallery-three
Notamment avec la fameuse ARMED FORCES dédiées aux forces armées américaines. C’est laid au possible mais avec ça, tu es certain de ne pas passer inaperçu  … j’ai vu cette « moto » au fils des ans à NYC, Daytona, Sturgis, dans de nombreux magazines et sur chaque salon elle est prise en photos par des milliers de personnes …
military_bike_2
Paul JR.Designs Geico Military Tribute Bike
C’est du Teutul junior pur jus ! On a le droit d’aimer. Je n’adhère pas du tout … mais il faut dire qu’avec l’héritage génétique qui est le sien, le Paulo peu difficilement remonter la pente du bon goût biker (et je te rassure, il est toujours au top, il a fait bien pire depuis) …
la_sortie_jour9_7
Toujours avec BIG RICK, GEICO n’oubliera pas non plus d’élargir sa communication vers les ventes de charité en faisant fabriquer des choppers dont la vente subventionnera quelques bonnes oeuvres caritatives …
 geico-chopper-to-be-_600x0w
Là aussi, ça « claque » … on a le droit d’aimer …
Alors bien sûr, GEICO souhaite s’adresser à tous les motards. Et comme la compagnie ne manque visiblement pas de moyens, pourquoi se refuser une équipe de supercross du meilleur niveau ?!!!!
Geico-honda
Et aller hop, zyva, c’est parti pour la Supercross Geico Honda Team Motorcycle
 2017-team
Vise un peu les moyens vieux gars !!!
sponsors-hero
A ce stade là, je pense que je ne te surprendrais même plus en te confirmant que GEICO est aussi présent en Superbike US of course
AMA-PRO-RACING
Geico-Superbike-Shootout-590x427
wp1863808
Les moyens mis au service de la communication vers les motards sont donc énormes …
Attends, ça n’est pas fini !!!
A l’instar de PROGRESSIVE (avec FLO’), c’est en 2004 que GEICO a commencé à faire porter sa communication par un personnage dénommé CAVEMAN
geico-caveman-300x245
L’homme des cavernes de GEICO
(symbolise la simplicité des services de la compagnie qui montre ainsi qu’elle est vraiment à la portée de tous)
Alors bien sûr, entre autre chose, CAVEMAN roule en moto …
GEICO
Et bien évidement, biker émérite, il a aussi son chopper trendy
Geico Caveman Chopper 1
Cette fois-ci, GEICO travaille son image et laisse tomber le bling-bling chromé pour surfer sur la vague des bikes à la mode de L.A. …
Geico Caveman Chopper tank
GEICO n’hésite pas à jouer avec son logo et sa charte graphique
C’est en faisant appel à YANIV EVAN, le fondateur de POWERPLANT MOTORCYCLES que GEICO s’est offert cette beauté rouillée …
phoca_thumb_l_powerplant-motorcycles-geico-caveman-bobber5
Là on est au top de la tendance californienne contemporaine …
 (l’œil averti notera au passage que ladite tendance est totalement inroulable pour un Paris / Saint-Etienne aller-retour par les petites routes comme je l’ai fait le week-end dernier pour aller visiter quelques miens zamis motards stéphanois : 1250km)
D’ailleurs, GEICO avait déjà bien su négocier le virage en terme de tendance et design en produisant ces dernières années quelques autres customs de fort bon aloi …
rsd-geico-chief-racer_82
En faisant appel à RSD et son incroyable boss, ROLAND SANDS
 rsd-geico-chief-racer_40
Sur base INDIAN
0527171228-1024x576
Tu seras d’accord avec moi pour reconnaître que GEICO à une sacrée approche de l’univers de la moto, on ne peut pas lui retirer ça …
daytona-bike-week-2016-GEICO-misfit-bike
Pour finir (va tout de même bien falloir que je m’arrête), laisse moi te présenter mes deux GEICO BIKES préférées … On les doit en 2016 à MISFIT INDUSTRIES
GEIC_CHRIS_DAYT_3-10-16_0359-Edit_1000
 La GEICO CAFE RACER pour lui …
geico_procharger_harley
Et la PRO CHARGER, pour elle …
13267602_1782684908635006_1908154106_n
Bravo à la GEICO compagnie, on en veut encore !!!
1misfit-1
Aller, la suite bientôt, je te parlerai d’un troisième et dernier assureur …
La bise
L’Hervé, your Berrichon friend …

Culture biker : les américains assurent … (1)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Ah, le monde merveilleux de l’assurance moto … !!!

Motorcycle-Insurance-Get-a-Quote-Today

Woui, je sais, il y a plus sexy comme thème pour un post à motards … mais … je ne plaisante pas … ah, oui, j’ai omis de préciser que je te parle ici de ce qu’il se passe dans ce domaine aux USA … où les assureurs font beaucoup pour ce rapprocher des motards en adaptant au maximum leurs produits mais aussi une communication spécifique et assez poussée …

motorcycle-insurance-florida3

Ici, les assureurs considèrent réellement que le marché de la moto est à prendre avec le plus grand sérieux et que les motards sont de vrais clients à qui il faut proposer des produits adaptés à leur brélon (stock ou bricolé) bien sûr mais aussi à ce qu’ils sont, à leur mode de vie …

Si un beau matin il te prend l’envie de construire ta motocyclette avec un moteur de tondeuse suspendu dans un cadre en tuyaux de douches que tu auras toi-même cintrés sur ta table de cuisine, non seulement tu seras considéré comme le héro du quartier mais tu vas aussi  … pouvoir assurer l’engin sans trop de problèmes et rouler avec  … (je caricature à peine) …

Daytona 2010 542

Vas tenter un truc pareil entre Paname et Vierzon tiens (j’ai pris cette photo il y a quelques années pendant la Daytona bike week … ces deux « trucs » m’avaient littéralement scotchés … d’autant qu’ils étaient à vendre … )

Et pour prouver leur dévotion au monde de la moto, lesdits assureurs déploient des trésors d’imagination pour draguer le chaland …

Campagnes de pub spécifique, objets marketing, produits adaptés et grosse présence sur les évènements moto …

Les trois principaux acteurs sont : PROGRESSIVE, GEICO et ALL STATE

Et ils n’hésitent pas à faire dans le lourd …

Notamment en se payant les services des meilleurs master builders de la planète à qui ils commandent (depuis des années de cela) des motos toutes plus incroyables les unes que les autres …

Les plus grands noms du monde custom bike y sont passés : Perewitz, Ness, Fairless, Claton, Cochran et j’en oublie sûrement …

Aller, commençons par PROGRESSIVE 

flo-motorcycle-hed-2016

La compagnie d’assurance PROGRESSIVE (since 1937) à su imposer un style de communication publicitaire décalé et drôle par le biais de son égérie devenue fameuse aux USA : FLO !

flo

Stephanie COURTNEY

FLO fait donc la promotion de tous les produits d’assurance de l’entreprise … et les deux roues n’ont pas été oublié :  https://www.youtube.com/watch?v=nHX5BBCP_Oo

flo_motorcycle_051711

Tous les deux roues …

ProFlo1

32d0d87b1cfe9bbc85e2b0f4a76568c2

PROGRESSIVE a même fait évoluer récemment en 2016 l’image toute proprette de FLO la motarde en la radicalisant  …

flo-motorcycle-1

flo-motorcycle-2

Hé, franchement, i’ déménagent les assureurs américains non !!!??

flo-motorcycle-3

Tu imagines un peu les assureurs français s’adressant ainsi aux tarmo gaulois ???

Et si ça ne suffit pas, FLO s’offrira toujours les services d’un motard américain célèbre …

 20160604_095906

Ici mon pote BEAN’RE le biker amuseur showman avec son improbable chop’ (construit par lui même … assuré par qui ?)

Mais ça n’est pas tout !!!

PROGRESSIVE et FLO, sont aussi les promoteurs des INTERNATIONAL MOTORCYCLE SHOWS (qui font le tour des principales grandes villes US tout au long de l’année) …

imagesK6375VQZ

Toujours très bien ces salons … belle fréquentation, on y retrouve la moto sous toutes ses formes, tous ses genres / styles … j’ai eu la chance de faire celui de New-York en tant qu’exposant il y a quelques années … superbe souvenir …

IMS18_W_heroImages_sked

Jette un œil ici et regarde ce que cet assureur organise :

 http://www.motorcycleshows.com/

Et pour en rajouter une troisième couche, sur chacun de ces salons, PROGRESSIVE expose une ou plusieurs motos commandées par ses soins à l’un de ces messieurs les master builders américains …

sucker-punch-sallys-flo-s-flyer-full-6432

FLO’S FLYER par SUCKER PUNCH SALLY’S

Au fil des années PROGRESSIVE s’est associé à SUCKER PUNCH SALLY’S qui lui a livré tout un ensemble de PROGRESSIVE BIKES

sans-titre

J’avais d’ailleurs eu le plaisir, toujours à Daytona (en 2010 cette fois-ci), d’admirer le travail de SPS exposé sur le stand PROGRESSIVE sur une base TRIUMPH

Progressive

 Christian Clayton et Jeff Cochran ont bien joué le jeu pour PROGRESSIVE, les bécanes livrées ont toujours été superbes …

sucker-punch-sallys-flo-s-flyer-thumbnail-large-29558

A noter que le regretté Clayton lui ne joue plus, il est mystérieusement décédé il y a quatre années de cela dans son sommeil …  RIP Christian …

Bon, aller, je n’assure plus là ce soir, la bise, à très vite pour la suite …

L’Hervé, your Berrichon friend

 

Culture biker : les MC américains et leurs couleurs (1) …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

A les USA, dès que tu appartiens d’une façon ou d’une autre à une corporation, quelle qu’elle soit, tout le monde doit le savoir …

23ink_lg

C’est ainsi que tee-shirts, patchs, casquettes, pin’s, uniformes divers et variés pullulent de tous côtés pour affirmer à la face du monde que toi, tu en fait partie de ladite corpo’, du club, du chapitre, de l’église, de l’administration, des pompiers, des alcooliques anonymes ou pas, de l’université, etc …

C’est une des raisons pour laquelle le moindre garde forestier américain ressemble à un général de brigade tellement son uniforme en jette …

sans-titre

Ceux-ci sont de Emmitsburg dans le Maryland

Donc tu imagines bien que les clubs motos (les fameux MC pour Motorcycle Club Moto Club en french, ce qui en jette moins n’est-il pas ?) s’en donnent à coeur joie et ne sont pas les derniers à ce petit jeu. C’est un excellent moyen de montrer combien le club auquel on appartient est fort, présent, actif … Un vrai jeu de pouvoir … on ne plaisante pas avec ça … et cela, quelle que soit la marque de la motocyclette que tu chevauches …

Molly_HatchetA

Bien, on va se le jouer ce soir avec Molly Hatchet et Power play 

Ecoute ça !

https://www.youtube.com/watch?v=IUCYGOPBJjY&list=RDIUCYGOPBJjY#t=0

Ainsi donc, la dernière fois que j’ai assisté à un salon de la moto à New-York et bien que je connaisse assez bien le milieu biker américain, je reconnais que je ne m’attendais pas à voir autant de clubs et leurs représentants (dans la mesure où, aux USA, le port des couleurs est interdit en de nombreux endroits) … DSC_3921 Ils étaient des dizaines et des dizaines (ça doit faire des centaines non ?) de MC représentés par leur membres et tous arboraient fièrement leurs fameuses COULEURS. Impressionnant !!! Et très rigolo ce petit jeu qui consistait à les prendre en chasse pour les photographier. Les gars se prêtent d’ailleurs au jeu et ça donne même lieu à de franches rigolades … notamment quand une superbe blonde à décolleté te sort son sourire du dimanche toute persuadée que tu es venu spécialement de Paris pour la prendre en photo et que tu lui expliques que ben non mademoiselle c’est le gros balaise à côté de vous que je voudrais shooter … vous pourriez sortir du cadre s’il vous plait ? Merki !! (ça veut dire « merci » en américain) …

DSC_3785

Et toujours des intitulés créatifs : BRING DA NOIZE RIDERZ

On y remarque les noms les plus fous : Arresting Souls, Assassins Speed, Evil Runners, Widows Sons, God’s Outcast, Frontline Riderz, Crazy Pistons, Ruff Ryders, … et des back side patchs déments. On n’est pas obligé d’apprécier bien sûr. Personnellement la référence claire aux flingues me gêne et la violence sous-jacente me dérange. Mais apparemment c’est le but recherché …

a12

DSC_3809

Contrairement aux apparences, les ARRESTING SOULS ne sont pas un gang de motards mais bien un club de représentants des forces de l’ordre (vas voir leur site : http://arrestingsoulsmc.com). C’est même ce que l’on appelle ici un LAW ENFORCEMENT MOTORCYCLE CLUB (que l’on peut donc littéralement opposer aux clubs de la mouvance 1%) 

a9

Pour tous les membres de ces clubs, c’est une vraie fierté de porter leurs couleurs, mais aux USA, c’est bien plus que cela, c’est un lifestyle (qu’à quelques exceptions prets on retrouve peu en France et un peu plus en UK et au nord de l’Europe) et ça peut devenir aussi une sacrée source d’emmerdes … C’est pourquoi un patch wearer américain ne fera que très rarerement le kéké (contrairement à ce que tu peux voir parfois sous nos latitudes à nous) … 

DSC_3699

Au fil des années les différends entre les clubs ont régulièrement dégénérés en bagarres violentes lors de salons ou de manifestations moto et ont parfois conduit à ce que la presse américaine a souvent qualifié de massacres. Nous n’en sommes pas à ce niveau en Europe / France. Rien de comparable par exemple à ce qui a pu se passer à Waco en 2015 (9 morts en deux heures), où à Denver l’an dernier : des morts dans des fusillades dignes d’Hollywood … Ces incidents sont fréquents aux USA …

Bario

Aussi, sur beaucoup de ces rassemblement de bikers ou dans certains bar on peut lire un peu partout : « NO WEAPONS. NO COLORS. NO ATTITUDES » …

no colors 166

Pas besoin de parler anglais, c’est clair (regarde la photo ci-dessous que j’avais prise à l’entrée du célèbre IRON HORSE SALOON dans la banlieue de DAYTONA en 2010) …

Daytona 2010 084

Si tu sais ce que veut dire NO BYOB, tu me payes une mousse. Si tu ne sais pas, tu me payes deux mousses : envoies-moi ta réponse que je saches si j’ai à faire à un vrai initié (le vainqueur gagne une tringle à rideaux parfum viande hachée) …
DSC_3896
Mais ici, à Manhattan, ils sont des milliers à porter leurs couleurs. Et le porte-parole du Motorcycle Show, confirme que les clubs sont encouragés à participer : – « Ici ce n’est pas ce vieux stéréotype des gangs qui domine, c’est une chose du passé» ajoutant que le salon accueillant de nombreuses familles ceci permet de lutter contre les stéréotypes qui collent à la culture biker. Mouais, j’y était et disons que … ça se discute …
DSC_3712

Il existe de nombreux type de club : en fonction de la moto pilotée, du métier du motard, de la région d’origine, du mode de vie qu’il revendique … il y a même un club des services sanitaires de la ville de NYC.

Tu vois absolument de tout …

ANCIENS COMBATTANTS (VETS)

a6
MARINES
DSC_3819
POMPIERS
 a1
LATINOS
a5
CHRETIENS
a4
On croise de nombreuses obédiences
FRANCS MACON
a15
COLORED (Black)
 a10
Tout ceci est souvent strictement « réglementé » par les MC eux-mêmes (pas tous, certains n’y prêtent pas attention et d’autres ne plaisantent absolument pas avec cela) : emplacement des patchs, dimension, positionnement, nombre, coloris. Si tu veux évoluer sereinement dans ce milieu, tu doit absolument savoir « lire » les bikers que tu croises. Cette simple « lecture » t’évitera au mieux de faire des gaffes, au pire de connaître des ennuis plus ou moins graves … Aware ! Comme i’ disait Jean-Claude Van Damme.
HYPER SPORT
DSC_3793
Etc …
Alors bien sûr, parmi tous ces « porteurs de couleurs », tu vois bien que certains d’entre eux sont des motards du dimanche (et pourquoi pas après-tout ?!), que leur gilet en cuir tout brillant avec des patchs tout neufs n’ont pas beaucoup vu la route (voire même qu’il y a une année de cela, le rebel qui porte fièrement ses couleurs, là juste deux mètres devant toi, avec son air « pas tibulaire » mais presque … n’avait même pas sa driving licence moto) et la vielle polémique qui fait rage partout dans le petit monde de la moto, de NYC à Vierzon, re-pointe le bout de son nez : i’a les vrais et les z’otres, les faux, les ceusse qu’en sont pas vraiment des vrais … c’est reparti pour un tour …
DSC_3749
Quand tu abordes le sujet avec Chris Montesione, surnommé Psycho, membre du club LEGION OF DOOM (fondé il y a une vingtaine d’années à Brooklyn et à la réputation assez … comment dire ??? … enfin, tu vois quoi …) c’est simple, il te dit que : – They’re imposters !!!
sans-titr
La photo en bas à gauche te montre un des membres du Legion of Dom 
C’est un MC pas un HDMC 
Ainsi, durant ce show à NYC, tout se passe très bien. Et tu peux même voir les clubs ONE PERCENTER (1%) et LAW ENFORCEMENT se croiser paisiblement. Les BLUE KNIGHTS sont donc présents aussi, membres (ou anciens) des forces de l’ordre avec leur superbe gilet bleu …
Blue Knights
Le choix du bleu et du blanc n’est pas seulement là pour rappeler la notion de défense de la loi et ses couleurs traditionnelles mais aussi pour marquer clairement la différence avec les couleurs plus classiques (beaucoup de noir, rouge, jaune) des outlaw clubs. Comme disent les policiers présents sur le salon au sujet de cette différenciation dans le choix des couleurs : – « C’est comme la ligne Mason-Dixon ; nous ne franchissons pas leur frontière, ils ne franchissent pas la notre » …
Pour ton nympho mon loupiot, depuis la fin de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, la Mason-Dixon était la ligne de démarcation entre les États abolitionnistes du Nord et les États esclavagistes du Sud …
Chose que nous français ne pouvons que difficilement comprendre (et pour cause, le phénomène n’existe pas ici en Gaule – pas de manière aussi forte et flagrante en tous cas)
 Patch-onepercenter
C’est la guerre ici (je pèse mes mots en utilisant celui-ci) entre les forces de l’ordre et les clubs moto one percenter en particulier et même tout autre patch wearer comme i’ disent ici (un porteur de patchs, par extension un motard qui porte des couleurs) …
Allez, la suite très bientôt …
La bise
L’Hervé, your Berrichon friend
.

Indian Motorcycle a célèbré l’héritage de Burt Munro cet été sur le grand lac salé …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bonnveille_Munro50th_IndianMotorcycle-300x200

J’espère que tu as passé d’excellents congés d’été, éventuellement que tu as même gagné le gros lot à la loterie nationale qui t’évitera cette rentrée et te permettra de passer ton temps chez les concessionnaires distributeurs de motocyclettes diverses et variées …

IMG_20170823_194024_869

Pour ma part, retour à la mine, c’est la rentrée tout bronzé et poilu …

Tu te souviens qu’en juin dernier je t’avais annoncé que la compagnie INDIAN s’apprêtait à rendre hommage à BURT MUNRO et son record de vitesse sur le lac salé en ce mois d’août  … tu peux relire mon post d’alors ici : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2017/06/05/50eme-anniversaire-du-record-de-vitesse-de-burt-munro/

who-is-burt-munro

Ainsi donc, début août, Indian Motorcycle participait à la 69e Semaine annuelle de la vitesse de Bonneville (Utah / USA) pour rendre hommage à son héritage emblématique et au 50e anniversaire du record de vitesse historique de Burt Munro

Cet évènement hommage a été concrétisé par plusieurs runs réalisés sur une motocyclette Indian (une Scout 2017 dénomée Spirit of Munro ) spécialement préparée pour Lee Munro (petit neveu de Burt) …

20786086_1379678445480774_4784191712482796496_o

Au cours de ce week-end Indian a même offert quelque-chose de très sympathique aux nombreux chanceux qui ont assisté à cette semaine de la vitesse, quelque-chose qui n’avait jamais été fait auparavant : une projection nocturne du film The World’s Fastest Indian (avec Anthony Hopkins dans le rôle de Burt Munro comme tu le sais) sous les étoiles, en plein désert de sel …

Bonneville_Munro50th_AlfonsePalaima1-768x512

Indian Motorcycle s’est associée au pilote Kiwi (c’est ainsi que les anglo-saxon nomment les néo-zélandais), Lee Munro, pour célébrer ce 50e anniversaire et recréer le parcours historique de grand tonton Burt lors de la 69e édition annuelle de la Semaine de la vitesse …

20861872_1379678452147440_4562088903911110011_o

Une équipe d’ingénieurs bénévoles a travaillé des nuits entières et des week-end complets pour créer et mettre au point la moto de Lee. Le but de l’équipe était d’égaler le record de vitesse terrestre de Burt (184 mph / 295 kmh) pour rendre hommage à sa course …

fastest indians

Pour se qualifier pour Bonneville, Lee a obtenu ses autorisations en participant à des courses de vitesse à El Mirage Dry Lakebed en Californie où il a réalisé un record de vitesse terrestre de 186.681 mph (300 kmh) dans la classe 1350cc MPS-G / Modified Partial Streamliner (dépassant ainsi l’objectif initial de l’équipe) …

20818996_1379678472147438_7947322340816445797_o

Et une fois à Bonneville 

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T6797-582x388

… dès le premier jour, la Scout 2017 sous carénage dépassait de 5 mph (8 kmh) son propre record, soit 191.98 mph (307,83 km/h) sur le fameux lac salé …

indian-munro-tribute-15-635x423

 Effectivement, en arrivant à Bonneville, le nouvel objectif de l’équipe était de dépasser la barre des 200 mph (322kmh). Cependant, les runs de Lee se sont révélées être une véritable bataille contre les éléments. Lee a tenté ses deux premières courses sur le parcours court de cinq milles (8 km), réalisant sa meilleure performance du week-end avec 191,28 mph ( 307,8 kmh) et un run non officialisé suite à une erreur technique de chronométrage …

20819097_1379678518814100_2089652683223888188_o

Le lendemain, Lee et l’équipe ont fait des changements de boite de vitesse et lancé  l’Indian scout sur le parcours de neuf milles (14,5 km). Malheureusement, des vents forts et des conditions générales dégradées se sont liguées contre la moto et ses performances. A l’arrivée, sur un seul et unique run, les 186,415 mph (300 kmh) « seulement » sont atteints ce dimanche …

indian-munro-tribute-10-635x423

Le lundi, l’équipe a tenté un nouvel essai sur un parcours long nouvellement viabilisé, mais des conditions de surface difficiles ont forcé Munro à sortir de son parcours avant de terminer la section chronométrée …

indianscoutstreamliner-14

Et Lee Munro de conclure : –  » Ce fût pour moi un très grand honneur de représenter Indian Motorcycle dans cet incroyable hommage à mon grand oncle sur ce 50e anniversaire historique  » …

Indian-Land-Speed-Record-SCTA-official

– « Nous n’avons peut-être pas eu les résultats escomptés, mais le pilotage de cette Indian Scout modifié sur ce même sel que mon grand oncle Burt restera pour toujours une de mes expériences les plus chères » …

082517-indian-scout-spirit-of-munro-bonneville-salt-flats-speed-week-AB9T5972-582x388

A les belles vacances que ce fût !!!!

Allez, la bise mon titou

L’Hervé your Berrichon friend