CUSTOM BIKES A STURGIS


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Aller, on touche presque à la fin … laisse-moi te parler des quelques motocyclettes qui m’ont bien plu durant cette bike week

z23

(naturellement nous entrons ici de plein pied dans une subjectivité totalement personnelle et définitivement assumée)

Commençons par du classique bien installé, un bon gros stock bike de chez INDIAN

z18

… j’ai été agréablement séduit par un modèle à la jolie robe proposé par la concession locale (à l’entrée de STURGIS à ta droite quand tu arrives de DEADWOOD)

z19

Le détail « qui tue son baill’keur de base » quand tu arrives là, chez INDIAN donc : 99,27% des motocyclettes présentes dans l’espace client et occasion sont des  … HARLEY

Regardes :

z40

Bon, bref …

Posée là, devant l’entrée principale, elle était magnifique, toute d’une relative sobriété inhabituelle pour cette marque …

Sur base INDIAN CHIEFTAIN, un superbe travail d’accessorisassion et de peinture …

1 (433)L’échappement, étonnant pour un tel modèle, rend finalement assez bien et ne dénature pas le moteur THUNDER STROKE 111 d’origine …

z20

Un peu plus loin à une centaine de mètres de là sur le même trottoir tu trouves la concession J&P 

J’adore le réseau de ce distributeur qui couvre tous les USA. Tu y trouves absolument tout pour y équiper / réparer / customiser n’importe quel type de brélon, quelque-soit sa marque et sa nationalité (américaine, japonaise, italienne, etc.). Un bonheur d’aller dans ces supermarkets faire ses courses

z22

Là, j’ai craqué sur cette petite prépa’… RSD CAFE RACER

z21

(RSD pour ROLAND SAND DESIGN of course – ce type, le Roland, est un génie)

Le kit RSD à la sauce J&P

Bon la peinture est un peu tristoune et manque un garde-boue avant à mon goût … mais je mets tout de même un « like »

Si tu continues à remonter la rue, tu vas arriver dans la zone où tous les préparateurs, masterbuilders et grandes marques de motocyclettes américaines exposent, au pied de la colline marquée du nom Sturgis.

1 (365) - Copie

Là, parmi les innombrables stands et les centaines de motocyclettes customisées proposées à ton émerveillement et surtout à ton chéquier, tu tombes sur les sérieux californiens (Corona) de SPEED BY DESIGN  …

Whaouchhhhh !!!!

Ou pouvait notamment y contempler leurs deux fameuses créations :

HOSTILE TAKEOVER

z29

et VENGENCE …

z26

 … ça vaut le déplacement …

On peut ne pas aimer mais c’est à voir !!!

Bon, totalement impossible de partir faire 800 bornes en Sologne sous la pluie (comme le wik dernier) avec ça, mais crénom, quelle gueule ces machines !!!!

z27

Les finitions sont impeccables, c’est un travail exceptionnel. Je vais t’éviter toute vulgarité en parlant de prix … c’est inabordable. En tous cas pas par mon écureuil à moi (ça fait déjà quelques temps que les deux chignoles sont à vendre d’ailleurs). HOSTILE TAKEOVER a gagné le Baddest Urban Bagger de Sturgis en  … 2011 et VENGENCE a été construite en 2012

z28

Du coup les deux engins servent de vitrine permanente

Un œil à jeter ici : http://www.speedbydesign.net/gallery.html

Un peu plus loin, en bas de main street on pouvait voir, garées au milieux des autres motocyclettes, ces deux étonnantes réalisations sur base de moteurs japonais

z25

Surprenant. Il se dégageait de ces deux bestioles un incroyable côté ludique (vas savoir pourquoi, tiens !)

z24

Celle-ci est bâtie autour de ce qui me semble être un moteur de HONDA VALKYRIE six cylindres

z23

Celle-là sur une base de moteur HONDA FURY si je ne me trompe

Je n’ai hélas rien trouvé sur leur concepteur … Je sais juste que ces créations ne sont pas « toutes neuves » et qu’en 2012 on pouvait déjà admirer le tricycle sur main street  …

Enfin pour finir, j’ai bien aimé le faux vieux chop’ C LAMITT de l’adorable BETSY HUELSKAMP … z39

z37

Tu auras noté le sissy bar en forme non pas de fourche démoniaque mais bien de cactus stylisé

z36

z41

With DAVID UHL

Aller, la fois prochaine je te montre les deux / trois coins sympatoches à voir (en dehors des routes et paysages fabuleux que nous avons déjà évoqués)

La suite bientôt donc …

La Bise

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

Sturgis Bike Week (9) : DEADWOOD ville de légende


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Mais la vérité vraie en fait c’est que … non, on ne va pas à STURGIS pour la bike week !

On ne va surtout pas à STURGIS !

Bin wouais …

Je te l’ai dit, la ville est laide, surpeuplée et souvent excessive

Non, ceux qui savent ne vont pas à STURGIS même, ils vont à …

1 (803)

Bon, je fais le malin là mais à vrai dire, je n’en savais rien non plus ; j’ai séjourné à DEADWOOD pour la simple et unique raison que c’est là que David UHL résidait et qu’il m’avait collé dans le même hôtel que lui

1 (639)

Et DEADWOOD, ç’a été pour moi la divine surprise dans le DAKOTA DU SUD

DEADWOOD a été fondée illégalement sur un territoire indien concédé par le gouvernement américain par le traité de Fort Laramie en 1868 au peuple LAKOTA

2 (14)

En 1874, le colonel Georges Armstrong Custer annonça la découverte de gisements d’or dans les Black Hills provoquant une ruée vers l’or et la fondation de Deadwood qui devint en 1876 un ville réputée pour ses “bandits-manchots” et ses maisons closes (base du scénario de la série télévisée Deadwood)

1 (130)

En quelques années, la ville devint renommée pour ses prostituées mais aussi pour avoir été le théâtre du meurtre de WILD BILL HICKOK

1 (808)

… et pour être le lieu de sépulture de CALAMITY JANE

1 (882)

Le chop’ de BETSY HUELSKAMP est immatriculé en hommage à cette héroïne de l’histoire des USA

1 (883)

En 1879, la ville fut dévastée par un incendie puis reconstruite

          1 (134)

1 (138)

Elle continua de prospérer, devenant un centre minier important des BLACK HILLS

                          1 (171)

1 (159)

1 (173)En 1961, la ville fût inscrite au patrimoine national américain

1 (256)

DSC_0001

1 (655)

DEADWOOD se trouve dans un écrin de verdure au coeur des montagnes à une vingtaine de kilomètres de STURGIS ; c’est une petite ville superbe et préservée à l’architecture remarquable

Pendant la bike week il y a effectivement du monde, mais l’ambiance y est calme, on y a de la place, on y respire. C’est ici que viennent loger les participants à la bike week qui veulent un peu de calme tout en étant complétement immergés dans la fête mais aussi dans l’histoire des USA.

Comme on dit là-bas : – “This place is a must see / be”

En gros : l’endroit où il faut être …

1 (974)

Bienvenu dans les BLACK HILLS !

Tu y retombes en enfance, tu te remémores tous ces westerns que tu regardais gamin et tu cherches John Wayne à chaque coin de rue … et bien sûr, tu te promets de ressortir toute ta collec’ de vieux PIF GADGET et de PILOTE pour te relire l’intégrale de TEDDY TED et de BLUEBERRY

Surtout … ne viens pas me dire là que tu ignores ignare qui est TEDDY TED !!

(bon, d’accord, là je m’adresse plutôt aux vieux …de mon âge … qui ont encore un peu de mémoire)

 TEDDY TED, une série de BD française, bien de chez nous !

Créée en 1963 par Jacques Kamb (scénariste) et dessinée par Yves Roy. Au bout de trois épisodes, ils cédèrent la place à Roger Lecureux (scénar’) et Gérald Fortonau (dessin) qui en firent la réputation

(le nom du personnage choisi par Kamb s’inspire de l’allitération formée par le nom de Lucky Luke)

On a le droit de lui préférer BLUEBERRY (créé en 1963 lui aussi)

 Enfin bon, tout ça pour te dire dans quelle ambiance tu vas te retrouver à DEADWOOD (ce qui ne sera absolument pas le cas à STURGIS)

C’est simple, pour te permettre de mieux saisir mon enthousiasme concernant cette ville, je dirais que l’on pourrait la comparer à un PROVINS ou un SARLAT en FRANCE (alors que Sturgis m’a beaucoup plus fait penser au parking d’Auchan Fontenay-sous-Bois … qui me fait un effet tout autre … vas comprendre)

1 (220)

C’est pas tout lapinou (non pas toi Gégé) : main street est agréable, bordée de nombreux casinos et de quelques restaurants proprement étonnants dans la mesure où en 30 années d’aller-retours divers et variés aux USA, je n’ai jamais aussi bien mangé qu’à Deadwood …

… et bu !

1 (315)

On s’est notamment trouvé deux restaurants avec une cave incroyable. Un petit Saint-Emilion à tomber … tellement inattendu ici …

              1 (317)

(par contre le prix pas inattendu du tout, je te confirme que ça m’a coûté un œil …)

 Tu te rendras donc au casino MIDNIGHT STAR, sur main street (juste en face du GOLD DUST)

1 (229)

…  et monteras au dernier étage au restaurant ouvert par KEVIN COSTNER, le JAKES

Tu peux arriver en tee-shirt et casquette de base ball et tee-shirt …

… mais n’oublies surtout pas d’une part de réserver avant (c’est blindé de monde) et surtout …

… comme Green Lantern, ton pouvoir vert

 

Donc DEADWOOD, oui da, c’est là où il faut être, qu’on se le dise !

Sinon, à signaler aussi, un peu plus loin plein sud sur la route du Mont RUSHMORE, tu peux loger à HILL CITY (ou à KEYSTONE). Très chouette aussi, plus petit que DEADWOOD

DSC_0003

Pas mal non plus, par contre ça t’éloigne un peu de STURGIS … mais c’est un détail sans importance et ça te fera rouler un peu plus

1 (688)

Une dernière précision

Si l’’envie te prend de séjourner dans ces petites villes, réserves très, très vite.

Les places sont rares et surtout lorsque les bikers quittent les hôtels du coin pour rentrer chez eux une fois la bike week terminée … ils réservent immédiatement leur chambre pour l’année suivante.

Résultat : peu de disponibilité et des prix déments (300$ la nuit … grâce à David j’ai eu ma piaule à 150$ … j’ai dit merci)

1 (766) - Copie

Aller, la bise, la suite bientôt.

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002