MOTOS de CUIVRE


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Tu sais que je me préoccupe du niveau de ta culture biker … et que j’aime bien le faire en te causant de mes potes américains pour cela … surtout quand ils ne sont pas forcément très connus ici en Europe alors qu’aux USA ce sont de véritables stars …

gravesend-cycles-copper-mike-steampunk-full-7502

Dans le milieu de la motocyclette, notamment lorsqu’elle est de marque américaine, contrairement à une fausse idée assez répandue …  l’originalité est rare … on croise beaucoup de tatoués, couverts de cuir et de chrome, adeptes de la tête de mort sous toutes ses formes (perso’ je n’en peux plus de ce folklore) …

M-Cole_22194

Et pourtant, certains parviennent au plus haut niveau en développant et en préservant une vraie originalité

coppa4

Permets-moi de te présenter un ami, artisan expert, alliant moderne et classique : MICHAEL COLE, surnommé COPPER MIKE (Aka comme i’ disent là-bas) par ses pairs. Mike appartient à cette race rare, mélange unique d’artiste, d’ouvrier métallurgiste et maître constructeur de motocyclettes

copperMike

Mike est né à Brooklyn (je le croyais californien du sud avant de le connaitre) ; il vit et travaille à Long Island. Le pur New-Yorkais dans toute sa splendeur

Son bouclard, ( http://coppermike.com/ ), est situé à Lindenhurst, mais ont peut voir ses travaux (motocyclettes, dessins, meubles, objets de décoration) dans les boutiques de luxe à New York ou Miami, ou en exposition dans divers hôtels et casinos un peu partout aux USA. Beaucoup de ses engins (il lui faut en moyenne six mois pour les produire) ont fait leur apparition dans les shows à Daytona Beach, Roanoke Civic Center, Miami Art Space, Las Vegas, New York City, et même en France et à Monte Carlo. La presse papier et audiovisuelle n’est pas en reste.

Une belle réussite  …

bikes-builder-11378

Son atelier (qu’il tient avec sa compagne Deborah Ann) se nomme GRAVESEND CYCLES

11385584_128635490802547_1350809139_n

(du nom du village où il a grandi, à Gravesend Brooklyn, NY)

Une de ses premières motos rend hommage à sa ville natale, Gravesend Brooklyn

IMG_9650

Elle est bâtie autour d’un moteur Harley Shovelhead 1972. Et dés le début, le cuivre est au cœur du travail de Mike

IMG_9731

Oui car tu te souviens que copper en anglais veut dire cuivre en gaulois …

La peinture sur le réservoir d’huile représente le pont de Brooklyn et bien sûr elle se nomme “Gravesend“.

Mike roule en moto depuis l’âge de 14 ans. Il y a moins d’une dizaine d’années qu’il a commencé à en construire. Il voulait faire “quelque-chose de spécial”, des motocyclettes que personne n’aurait jamais vu avant …

24bikes-ward-custom1

Tout est donc réalisé à partir de zéro, principalement sur une base moteur Harley-Davidson nue.

Tout le reste est plus ou moins création maison. La grande caractéristique étant que les engins sont personnalisés à la main avec des revêtements de feuilles de platine et autres métaux précieux (or 14K par exemple) et surtout avec du cuivre qui est le matériaux de prédilection de Mike. Les motos sont construites pour rouler, mais certains collectionneurs pourraient les mettre dans leur salon comme objet décoratif sans hésitation

24bikes-ward-custom2

J’adore la photographie de cette tête de fourche de la Steampunk bike

Mike se considère d’abord comme un artiste avant d’être un motorcycle master builder. C’est ce qui (en plus de sa vraie créativité) en fait la grande particularité. Mike est capable de vous parler d’art et pas uniquement de moto (ce qui est assez exceptionnel dans le milieu aux USA). Il produit d’abord ce qu’il a en tête et ensuite espère que cela plaira au public en espérant qu’il … achètera (c’est exactement l’inverse d’une démarche marketing)

bikeCloseUp

Il aime construire des engins dans lesquels il incorpore des éléments constitutifs disparates et réunir divers autres artistes dans ses projets. Et tout doucement, il a glissé ces dernières années vers le style steampunk

poster-for-sale

On lui doit notamment STEAMPUNK autour d’un Shovelhead de 73…

Si tu as 180.000$ elle est à toi avec ses nombreux extincteurs recyclés, filtres à air en boîte en laiton, corne de trompette, feu arrière de sous-marin,                                     boussole de bord à l’ancienne et sacoches faites à partir de bacs à munitions russes …

…et SINISTER KID sur base Knuckle

sk2

Ces deux engins ont servi à un autre artiste, David UHL à produire les deux premiers de ses tableaux de la série Steampunk Ladies

11373982_1623232991284266_564890353_n

(tu peux revoir ici ces deux engins : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/12/10/welcome-to-sturgis-2014-david-uhl/ )

Le travail du cuivre …

coppa-engine

… est esthétiquement bluffant ….

Copper Mike - Precious Metal

… en terme de résultats …

gravesend-cycles-copper-mike-steampunk-full-7506

A Denver cet été, chez David UHL, j’ai eu l’occasion de voir COPPA CHOPPA sur base Harley Davidson Knucklehead 1939

Elle est magnifique

DSC_0592 - Copie

Toutes les pièces en cuivre sont faites main par Mike

IMG_2103

Ci-dessus 7 DEADLY SINS

Pour ce qui est de ses “œuvres” à deux roues … elles se vendent chez les aficionados entre 80.000$ et 200.000$ …

Par exemple, PRECIOUS METAL dispose d’un cadre traité platine. L’engin a servi sur scène à Lady Gaga pour le lancement de son album “Born this way

precious-metal21

Aux USA, Cole est un peu considéré à part parmi tous les gars qui comme lui sont coutumiers de l’émission “American Chopper”. Sa différence il la cultive en réalisant lui-même beaucoup de pièces et en intégrant d’autres qui à l’origine n’ont rien à voir avec le monde de la motocyclette tout en gardant en tête que son travail doit aboutir à un engin avec de vraies qualités routières.

Mais ce qui est aussi très intéressant avec Copper Mike c’est qu’il explore d’autres champs de création que celui de la motocyclette…

guitar

On lui doit des meubles, des instruments de musique, bijoux …

IMG_5042

… en cela il se différencie réellement des autres constructeurs de show-bikes, bobbers et autre choppers …

dogtag2

… ce qui le rapproche certainement le plus d’une démarche de création que l’on pourrait qualifier d’artistique …

bike

J’ai la chance de correspondre régulièrement avec lui en ce moment au sujet d’un projet qu’il a dans le sud de la France. J’espère que nous le verrons bientôt sous nos latitudes.

Aller la bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

Welcome to STURGIS 2014 : DAVID UHL


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Ainsi donc te disais-je, j’ai eu l’immense privilège de passer quelques jours à Denver chez David Uhl, artiste peintre officiel pour HARLEY DAVIDSON et véritable star dans le milieu biker américain …

1 (147)(pour te rafraîchir la mémoire, relis ce que j’avais écris à son sujet il y a quelques temps de cela : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/01/27/motorcyle-painting/ )

1 (641)

 … puis, de le rejoindre lui et son équipe (il est parti un jour avant moi) avec quelques membres de son HDMC à la Sturgis Bike Week où il exposait

1 (125)

A STURGIS et surtout au casino Gold Dust de DEADWOOD

1 (126)

Il y a été rejoint par l’actrice Kristy SWANSON qui avait posé pour lui quelques mois plus tôt pour le second tableau de la série STEAMPUNK LADY  

1 (226)

1 (250)

Le studio de David se trouve dans la banlieue de Denver

Immense, sur deux étages

DSC_3980

Il y travaille avec 5 collaborateurs. Le mec bosse comme un dingue, 08h00 / 20h00 non-stop quasiment tous les jours …

1 (63)

Il enchaîne salon sur salon à travers les USA (il a même reçu en septembre dernier les participants au Canonball 2014 en moto ancienne qui font traditionnellement une halte à son studio pour une soirée de fête – 400 personnes) et de plus en plus en Europe

Il était exposant à l’EICMA de Milan en novembre dernier (où d’ailleurs il s’est fait faucher une toile sur son stand – Inimaginable aux USA – Bienvenu en Europe David !)

1 (64)

Il envisage sérieusement le rassemblement Harley-Davidson Faaker See 2015 en Autriche (et avec l’ami Jack 1340 nous essayons de le convaincre de venir à Grimaud en 2014 …)

DSC_3991

(moi au paradis …)

Rappelle-toi du premier tableau de la série STEAMPUNK LADY

1 (65)

… avec une moto fabriquée par COPPER MIKE

… et avec pour modèle ma copine JENNIE VILANO

DSC_3630

(NYC, salon de la moto, janvier 2013)

 … et donc, pour la seconde Steampunk Lady

 … c’est une fois encore COPPER MIKE qui a produit une deuxième moto. J’ai pu la voir, elle trône dans le studio de David

Welcome to Sturgis

Pour l’avoir approchée de près et m’être assis dessus, je confirme, c’est un monstre. Elle est dénommée SINISTER KID

Custom front brake master cylinder

Le moteur est un véritable KNUCKLE HEAD 1947 pas un réplica

Gas tank with aluminum milled side panels

La bestiole sublime le style STEAMPUNK et même si je n’adhère pas à cette approche je reconnais que le travail réalisé est d’une rare qualité. Par contre, pas pu rouler avec … faudra que j’y retourne …

Custom Fishtail Exhaust

Kristy pose pour moi à Deadwood pour un article que j’ai rédigé en septembre pour le NEW YORK RIDER MAGAZINE …

1 (279)

Pour me rendre à Sturgis David m’avait incorporé dans un groupe de quelques membres de son MC. Ce MC a pour particularité de regrouper célébrités et anonymes en toute simplicité. On peut notamment y croiser les membres de ZZ TOP ou encore …

(l’homme à la casquette est Willy G. DAVIDSON ici avec son épouse)

Love Ride 14

Peter FONDA et Jay LENO en sont …

J’ai donc roulé avec les … UGLY ME … un HDMC où l’on trouve du beau monde …

Au final, j’aurais parcouru de l’ordre de 2200km en bécane … tout seul (mis à part le trajet Denver / Sturgis, avec les Ugly Me, j’ai fait le retour seul). Le pied intégral.

Cela m’a notamment permis de découvrir une motocyclette sur laquelle je n’avais jamais roulé : un SPRINGER 2006, la seconde moto de David qu’il m’avait prêtée pour l’occasion.

Paskeu sa première moto à lui, son vrai « amour », un autre KNUCKLE, c’est ça :

1 (67)

La bestiole est magnifique …

(me l’a pô prêtée … l’a bien eu raison, si j’avais pareil brélon t’aurais pas la moindre chance d’y poser ne serait-ce qu’une demie de tes superbes fesses … ). 

 J’ai été bluffé par le Springer. C’était donc la première fois que j’en pilotais un …

DSC_4070

(avec madame Uhl, Elisabeth …)

Même sans pare-brise et sans saccoche avec le packetage saussissoné à l’arrière n’importe comment (j’ai honte) la tenue de route est restée excellente en montagne dans le vent et sous la pluie

2014-08-08 09.38.56

Excellente motocyclette, très confortable (il lui manque la boite 6 tout de même)

Tiens au passage, si tu prévois de te rendre à Sturgis, tu peux y aller sans casque … mais n’oublie surtout pas la combarde de pluie … la montagne même en été ça reste … la montagne

2014-08-08 15.12.39

Et même s’il fait généralement beau, il peut aussi méchament pleuvoir … la météo évolue rapidement, passant parfois d’un extrême à l’autre en 5 minutes

1 (564)

La crème solaire non plus tu n’oublieras pas ! Car lorsque le soleil revient, il cogne dur

1 (552)

C’est bien au soleil que je dois mon magnifique nez rouge ce soir-là et non pas à ma bouille de clown ou au pinard de ce dernier repas de la Sturgis Bike Week 2014

1 (1003) - Copie

Aller, la bise, la suite bientôt

L’Hervé your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002