Atelier Moto Vermandel … Je roule en Harley Française …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Comme dis l’ami Franck (Margerin) …

.Lucien_01_m

Et bien figures-toi que grâce à AMV, c’est (presque) possible …

 IMAG6048

Mais kesako ça AMV ? … Attends, je tespliiikeuuuu …

ATELIER MOTO VERMANDEL 

DSC_0038

Là où l’on peut voir de bien belles choses …

Oui, oui mon Titou, c’est bien un FXR 1984 à carbu’ cornet …

Bon, aller, cessons de te faire languir c’est sûr, laisse moi te narrer la sympathique histoire de cet atelier sis en notre belle (et profonde) Seine et Marne, propriété de l’ami JiPé

007

Crédit pour cette photo Fabrice BERRY (mon ami, un des meilleurs photographes de la presse moto actuellement en France)

A 57 ans, JiPé est un homme accompli. Dépositaire d’un bel héritage culturel et technique acquis tout au long de sa vie, il est aujourd’hui en train de le transmettre à son fils. De là à dire que JiPé a réussi sa vie, il n’y a qu’un tour de roue …

 DSC_0034

Jean-Pascal VERMANDEL (JiPé), le boss d’AMV (Atelier Moto Vermandel – au cœur de la Seine et Marne dans le petit village d’Ormeaux) n’a pas échappé à un atavisme familial puissant qui lui a laissé en héritage l’amour de la motocyclette (principalement de marque américaine) et la passion pour la mécanique.  21586677_1613762878662885_6213327328603319104_o

Chez les garçons Vermandel, l’amour du deux roues et de la mécanique semble se transmettre génétiquement d’une génération à l’autre. Au siècle dernier, dans l’entre-deux guerres, Léon (le grand-père de JiPé) roulait ses années folles au guidon d’un side-car Harley-Davidson qui avait préféré rester en France plutôt que rentrer à Milwaukee se faire démilitariser. Sacré lascar l’aïeul, dans toute l’Europe de l’époque il ne devait pas y avoir 100 motards comme lui et il fallait en vouloir pour défoncer du panier attelé sur d’improbables routes pavées seine et marnaises.

be288404 Scène quotidienne (par mon pote DAVID UHL) de la vie seine et marnaise dans les année 20 (on aperçoit l’express Meaux-Coulommiers de 14h38) …

ç’a beaucoup changé dans le coin depuis …Woui …

C ’est a insi que Jean-Claude (fils de Léon et papa de JiPé), grandit à la ferme où le virus motocycliste avait fait son nid. On travaille aux champs, on s’occupe des animaux, on sait tout faire pour faire vivre la propriété, tous les métiers et bien sûr, on mécanique sérieux. Pas le choix, en ces années cinquante il faut savoir tout faire à 70 kilomètres de la capitale : c’est la Seine et Marne, totalement rurale et isolée aux portes de Paris.

 5534e1a0d5e89ddbbe385460e64bddc8

Jean-Pascal raconte qu’il a toujours connu un atelier mécanique à la maison. Enfin, atelier, si l’on veut, il faut bien lui donner un nom à ce coin dans la ferme où on bricole toute sorte d’engins automobiles, motocyclistes, agricoles français, anglais, américains …

IMAG5087

Bah wouiche, à la ferme, il y a forcément des chevaux … de toutes sortes …

Les copains passent, les Terrot défilent, on se rend service, on dépanne, on n’en vit pas forcément mais ça amène un petit complément de revenu. Ainsi défilent ces années 50 / 60 pour JiPé et la passion pour la marque Harley Davidson fini de s’installer définitivement dans la famille Vermandel.

 file0010

Forcément, avec un tel patrimoine culturel en tête, quand tu discutes avec Jean-Pascal, ça cause blousons noirs, place de la Bastille, ça parle de nos grands ainés qui ont été parmi les premiers à rouler Harley en France (de vrais rebelles ceux-là qui pour certains à plus de 70 ans roulent encore HD et ont allègrement passé le million de kilomètres sur leurs américaines – on en croise certains chez AMV). Ça évoque les filières d’importation de pièces US, des noms comme « Borie », « La grotte aux fous » remontent bien évidement à la surface. Et comme il y a toujours du café chaud chez AMV, les conversations peuvent être très longues … Ambiance !! Pas de nostalgie, que de bons souvenirs comme on ne s’en fait presque plus de nos jours de réseaux dits sociaux.

 12356973_1038635182842327_5249797663315058917_o

C’est à la fin des années 2000 et après avoir exercé nombre de métiers, à la ferme, maréchal-ferrant, forestier, que, la passion pour la mécanique chevillée au bout des doigts Jean-Pascal décide de se lancer : il ouvre en 2008 l’ATELIER MOTO VERMANDEL / AMV, dans la cours de sa belle petite ferme, dans un local dédié. Spécialisé dans la marque Harley-Davidson il devient ce que nos cousins américains dénomment un non official (en français : un « gris ») …

21761372_1613754795330360_4477718594367438264_n

… Sur le bouche à oreilles, pas de démarchage, pas de publicité tapageuse, quelques rares participations discrètes à des évènements moto et presque 10 ans plus tard, AMV c’est un peu plus d’une centaine de clients qui font entretenir leur Harley, commandent des pièces (HD pour l’essentiel, S&S, Zodiac) et font préparer de chouettes custom bikes. AMV propose aussi une prestation d’hivernage pour les motos. Ici pas d’esbrouffe, l’atelier est simple, clair, on y fait de la qualité en prenant le temps qu’il faut (en refusant parfois de céder aux demandes de clients qui s’égarent sur les voies d’un certains mauvais goût custom). On ne trouvera pas chez AMV les dernier tee-shirt à tête de mort clignotante mais c’est certain qu’on y apercevra quelques belles mécaniques.

 11937047_993582700680909_6485776710586963017_o

Jean-Pascal n’a jamais cherché à faire mentir ce vieil et sage adage selon lequel pour un homme qui réussit il faut cherchez la femme qui l’accompagne. En l’occurrence Sophie. C’est avec elle qu’ils ont lancé AMV. Sophie est l’archétype de la femme moderne : elle a sa propre activité, son indépendance, et motarde, elle roule sur un magnifique Café-racer (base Sportster HD de 1984 – Ah, le charme d’un bon vieux carbu’) et ne demande à personne l’autorisation d’aller faire un ride avec les Ladies of Harley quand l’envie la prend. En juin 2018 on pourra la retrouver sur l’anneau de Montlhéry ou Sophie a prévu d’aller faire admirer sa machine à l’occasion du Café Racer Festival 2018. Succès garanti pour ce charmant équipage. Dans un proche avenir, le grand rêve motard de Sophie c’est d’aller en famille, avec Jean-Pascal et leur fils Vincent, rouler deux ou trois semaines aux USA.

 21761429_1613751355330704_8293769708820957107_n

Et l’histoire (la saga ?) n’est pas prête de s’arrêter là …

Un arrière-grand-père (Léon), un grand-père (Jean-Claude), un papa (Jean-Pascal / JiPé) et une maman (Sophie) : dans la famille Vermandel appelons maintenant l’arrière-petit-fils, Vincent !

 21557879_1613810368658136_558450321507678745_n

 Quand on vous dit que chez les Vermandel, on n’échappe pas à son héritage culturel … ça tombe bien, ça n’a jamais effleuré l’esprit du jeune homme. A 14 ans, Vincent démontait / remontait déjà ses premières boites de vitesse et à 17 ans aujourd’hui, lorsqu’il n’est pas en cours au Bourget à l’Institut National du Cycle et du Motocycle / INCM, il réalise sa seconde année d’apprentissage en concession Harley Davidson officielle à Paris (chez ATS). Comme il reste un peu de temps à ce jeune et prometteur passionné, il donne la main à papa Jipé chez AMV le week-end. Et, tout adolescent qu’il est, Vincent a déjà un gros passé dans la préparation de motocyclettes de marque Harley-Davidson à faire pâlir d’envie nombre d’entre nous qui nous contenterons toute notre vie de motard de faire la pression de nos pneumatiques et acheter des tee-shirts à tête de mort (celle qui clignote).

 21557593_1613754761997030_4007497434462364269_n

Devine un peu qui a fabriqué le Café Racer de Sophie ?

Notre jeune prodige est parti d’un cadre, d’un moteur et d’un ensemble de pièces de Sport’ 84 achetés à un particulier et à produit la bestiole entre mai et septembre 2017. Tu comprends pourquoi Sophie est si fière de son engin !?! Il est beau, original et c’est son fils qui lui a fabriqué. Qui fait mieux ??

 DSC_0045

Vincent n’en n’était pas à son coup d’essai. Un peu plus tôt dans l’année, il venait d’achever la restauration complète d’un FXR accidenté de 1984 (que JiPé et lui avaient trouvé en 2014 à l’abandon dans une haie chez un autre particulier). Achat du brélon (c’est Vincent qui finance, l’apprentissage familial passe aussi par cette voie) et le travail débute en 2015. Nettoyage, remise en route, diagnostic ; c’est parti pour la réfection complète du moteur, de l’embrayage, de la boite, des faisceaux et du châssis. Suspensions rabaissées, arbre à cames, allumage et carburateur remis à niveau avec recherche de performance, l’engin, après 250 heures de travail n’a plus grand chose à voir avec le modèle d’origine (tout en conservant les lignes qui ont fait son succès) . Vincent voudrait encore changer la pompe à huile mais considère qu’à ce jour son FXR est terminé et fiable.

 DSC_0044

L’engin est superbe, les puristes s’évanouissent à son passage (le FXR a généré toute une génération d’aficionados complètement accros à ce modèle). Le mieux étant encore d’aller se faire sa propre opinion en passant chez AMV un de ces quatre.

 DSC_0043

Vincent quant à lui est loin d’en avoir fini avec les belles mécaniques américaines (il n’est pas insensible aux automobiles non plus) et les projets ne lui font pas défaut. Il souhaite produire un dirt-track (toujours sur base FXR), pour le plaisir et afin de montrer le savoir-faire d’AMV à ses clients (il a déjà fait l’acquisition d’un cadre et d’une fourche).

 DSC_0030

Dans la cours (de ferme) toujours quelqu’un de passage …

En parallèle, poursuite des études. Dans l’immédiat, c’est objectif bac’ pro’ puis le BTS (que le jeune homme devrait obtenir en 2020) avec approfondissement de l’aspect gestion d’atelier et vente de motocycles.

015

Accessoirement, Vincent qui roule actuellement sur Suzuki 125 DR (ce qui ne l’empêchera jamais de faire un Paris-Deauville aller-retour par départementale) envisage de passer son permis de conduire grosse cylindrée dès la majorité atteinte (c’est pour bientôt).  DSC_0031

Par la suite, juste avant de se lancer dans la vie, aller faire un passage de plusieurs mois en Amérique du Nord (certainement au Canada) pour acquérir une petite expérience internationale le tente bien.

001

Jean-Pascal, Sophie et Vincent forme une bien belle (et très sympathique) famille et AMV propose un travail soigné et original. Si vous habitez Paris, Reims, Troyes ou Orléans, passez les saluer (les gros rouleurs peuvent aussi venir de plus loin bien sûr), vous tenez là un très bon prétexte pour un petit ride aller-retour d’une journée des plus sympathiques par les routes de Seine et Marne (il est fortement recommandé de bien faire le point sur la carte ou régler le GPS avant d’enfourcher son engin car on n’arrive pas à Ormeaux par hasard).

 AMV / ATELIER MOTO VERMANDEL HD

07 rue de l’hospice, 77540 Ormeaux

0607618439

Lumigny-fusion-2-854x641

Aller, la bise, on se retrouve samedi prochain pour le café chez AMV

L’Hervé, your Berrichon friend

 

David Uhl est à la Daytona Bike Week


Hervé

Bonjour copain (et copine),

16998215_10154399080682475_3057455584337795407_n

Il y a un petit moment déjà que je ne t’ai pas parlé de mon ami David UHL, artiste peintre américain, fameux et émérite …

IMAG2001

Tous les ans, pour chacune des Bike Weeks de Daytona (et Sturgis) David produit une œuvre spécialement dédiée à l’évènement …

56562fe9753e6d1529b4c686eacc63ee

En 2016 on lui devait cette œuvre intitulée 75th and main

Pour Daytona, David n’en n’est pas à son coup d’essai … Depuis 2005 il produit un artwork  à chacune des ces fameuses semaines de la moto en Floride …39df75c0959ab34b99b37b0850b45d7f

Le modèle ici est son épouse Elisabeth …

1c60bbddbd1119db0ca39574e85449a7

Ces derniers temps David nous a gâtés avec quelques aquarelles de gueules de bikers absolument superbes …

16939239_10154388409507475_3011582107507415948_n

Avec ici ce portait de Brian Cannon lors de la dernière west coast Race Of Gentlemen

Ou encore avec …

17190663_10154407930212475_5094489219425718140_n

Mel, lors de la même course …

et SHINYA KIMURA

16995974_10154391409602475_4346690615703608247_n

Pour revenir à la DAYTONA BIKE WEEK 2017David UHL a réalisé cette peinture intitulée …

STILL KICKIN’

17039217_10154399080682475_3057455584337795407_o

Magnifique ce vieux PANHEAD non ?

David avait demandé à ses fans de l’aider à trouver un nom à cette œuvre.

Après de nombreuses heures de délibérations difficiles avec son équipe, une fois que plus de 1200 personnes aient fait une proposition, Still Kickin’  suggéré par Jeffrey Quesenberry a été retenu …

Le tableau sera mis en vente à la fin de la bike week …

Tu peux voir ici toute la série Daytona de David UHL :

http://www.uhlstudios.com/fine-art/collections/daytona-commemorative/?id=26

Et si tu ne te rends pas à cette 76ème Daytona Bike Week 2017, MOTOMAG te propose le bouquin qui va bien pour tout savoir sur cet évènement mythique  : http://boutique.motomag.com/livres-romans-moto/989-livre-ma-daytona-bike-week-a-moi-de-herve-rebollo.html

989-4474-thickbox

Aller, la bise …

L’Hervé, your Berrichon friend

STURGIS BIKE WEEK 2016 : DAVID UHL et NOIR MAT se RENCONTRENT (enfin)


Hervé

Salut copain (et copine),

13886919_1214907071874681_3247857184407559749_n

Comme tous les ans depuis 2005, l’artiste américain mon ami DAVID UHL a produit  en hommage au STURGIS RALLY 2016 une nouvelle peinture …

BADLANDS

Pour mémoire, le Badlands National Park, au Sud-Ouest du Dakota du Sud (au Nord de ce que les américains nomment les Grandes Plaines) est un parc naturel national qui offre des paysages érodés (buttes, pinacles et flèches) et d’immenses prairies.

Cette nouvelle œuvre renvoie un peu à celle que DAVID UHL avait produit pour la Sturgis Bike Week de 2013, dénommée ONCE UPON A TIME

Afficher l'image d'origine

Avant de livrer la version définitive de BADLANDS, l’artiste a tâtonné et a exploré (en photo-montage) plusieurs pistes …

… assez intéressantes, notamment la suivante que j’aime beaucoup :

DAVID UHL travaille toujours extrêmement rapidement. Pour être prêt pour la Sturgis Bike Week 2016 (du 08 au 14 août) et livrer une œuvre achevée, il a entamé le travail un peu avant le 14 juillet … impressionnant non ? …

Surtout quand tu sais qu’il allait en profiter pour dévoiler au public (au casino Gold Dust de DEADWOOD où il expose tous les ans pendant la bike week) la quatrième œuvre de sa série STEAMPUNK LADIES

Souviens-toi, en 2013 il nous proposait la première de ses steampunk ladies avec une oeuvre intitulée SEDUCTION  (Jennie Villano y prête sa plastique et la moto est une création originale du master builder newyorkais mon copain Copper Mike nommée Steampunk)

DSC_3630

En 2014, David poursuit avec une nouvelle peinture dénommée THE HUNTRESS. C’est l’actrice Kristy Swanson qui se prête au jeu avec une nouvelle moto de Copper Mike, Sinister Kid

1 (301)

En 2015, une scène qui se déroule à Paris durant l’accident d’octobre 1895 à la gare Montparnasse inspire à David UHL SABOTEUR … La steampunk lady du jour est Melissa PARIS, championne moto américaine.

A titre personnel j’y suis très attaché car j’ai suggéré le décor à David et il m’a fait l’honneur et le plaisir d’incorporer mon visage dans cette œuvre (le petit policier en arrière plan : c’est moi) …

IMG_0737 - Copie

Ainsi donc cet été, David a-t-il  ajouté à cette magnifique trilogie une quatrième Lady …

THE DIVA

#steampunk #phantom #opera #daviduhl  #oilpainting #paris #panhead #isabellauhlSur le thème du fantôme de l’opéra (de Paris – on aperçoit son grand escalier), c’est la fille de David, Isabella qui pose. Un choix particulièrement adapté, Isabella est déjà une chanteuse confirmée qui vient d’intégrer un école artistique à San-Francisco cet été …
#steampunk #diva soon
Et puis, et puis et puis … ça y est notre fierté picturale motocycliste nationale, j’ai nommé notre ami le peintre français DOM / NOIR MAT a enfin pu rencontrer son idole pendant la bike week. Dom et David se sont vus. Pour la première fois …
13886919_1214907071874681_3247857184407559749_n
Au casino Gold Dust, à Deadwood, là où David expose tous les ans. Quand je pense que j’ai raté ça … Je suis ravi de cette rencontre. J’avais présenté le travail de Dom à David il y a deux ans … à partir de là ils étaient devenus « amis sur le net » admirant mutuellement le travail de l’autre … Pour Dom c’est un vieux rêve qui se concrétise, il y a des années qu’il suit le travail de David …
13939379_1215269761838412_5423344450260232756_nDom et sa compagne (salut Titine) participait cette année à leur première bike week à Sturgis …
Et après l’œuvre qu’il avait produit l’an passé en l’honneur de la 75ème Sturgis Bike week, souviens toi …
13872783_1207475779284477_6820335062663766285_n
Cette année en 2016, il a fait très fort et réalisant STURGIS 76th
13680191_1194126797286042_913053905214037594_o
Fabuleux non ?
NOIR MAT associe là ses deux grandes passions : la motocyclette de marque Harley Davidson et les animaux …
imageA mon avis, ce rhinocéros, parmi tous les animaux que NOIR MAT a peint, est sa plus belle réalisation
La moto est celle du copain François CRECHE (construite par lui-même)
J’avais eu l’occasion il y a quelques années de pouvoir y poser les fesses. Quel engin !!
Par contre, le bison n’a  jamais voulu me laisser approcher … va comprendre …
DSC_3651 - Copie_1_1[873069]
Te rends-tu compte mon Titou que grâce à notre amour de la motocyclette nous sommes devenus au fil de ces dernières années des amateurs avertis d’art contemporain pictural ?!
Motocyclistes esthètes … je suis fier de nous !
Aller, la bise …
L’Hervé, your Berrichon friend

STURGIS 2015 : NOIR MAT, un artiste français aux USA


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, Sturgis, je t’en ai quasiment narré tous les aspects ces derniers mois …

DSC_0898 - Copie

… tu n’as maintenant plus qu’à t’y rendre pour vérifier si je t’ai bobardé ou pas …   : )

Bon voyage, tu vas t’éclater, c’est gagné d’avance !

Ceci dit, il me reste une dernière chose à te raconter qui m’a vraiment plu cette année …IMAG2093

…  la présence de nombreux artistes peintres (je vais te parler ici des plus connus / talentueux mais ils sont vraiment nombreux à venir de toute part pour exposer leurs oeuvres picturales … plus ou moins réussies pour certains d’ailleurs) et surtout pour la première fois de sa carrière, la présence de plusieurs peintures de notre ami, le français Dom’ dit NOIR MAT (en bon américain il nous faut dite : Dom’ Aka NOIR MAT – Aka pour Also Known As …)

IMAG1720 - Copie

Dom’ n’étant pas présent lui-même cette année à Sturgis

Bon je t’ai déjà parlé en long, large et travers de DAVID UHL, j’arrête promis

Saches juste que deux mois avant la bike week David a produit pas moins de cinq oeuvres … un travail incroyable (notamment compte tenu du niveau de qualité de sa production) en un laps de temps aussi court …

SABOTEUR (avec ma pomme en arrière plan) …

IMG_0737 - Copie

TARYN

Taryn

Cette peinture à sa petite histoire … quand tu connais l’oeuvre et le style de David, le Springer que tu vois derrière est  … « bizarre ». ça ne correspond pas totalement à son style et surtout son goût pour la moto vintage … mais, c’était une commande du patron du casino Gold Dust de Deadwood … qui voulait une peinture avec sa copine (qui, pour l’avoir rencontrée est absolument superbe et fidèlement reproduite ici) pour la bike week … il fallait donc faire vite et David ne s’est pas du tout attardé sur la moto … Apparemment le boss en question a du être très satisfait vu qu’il a commandé pour chacune des 100 et quelques chambres de l’hôtel qu’il possède aussi à Deawood un exemplaire d’une des peintures de maître Uhl … Art n’ business te dis-je !!

SMOKIN GUN (toujours avec ladite jolie copine)

Smokin Guns

NEW ARM JERKER

New Arm Jerker

De très grande dimension, cette peinture est magnifique en réalité …

Oui, pas mal de références au monde des cow-boys, nous sommes dans les Black-Hills, berceau de l’histoire US du XIXème et début du XXème siècle …

Et enfin, retour au monde la moto avec la peinture réalisée pour BETSY HUELSKAMP (souviens-toi, je t’ai parlé d’elle il y a quelques mois de cela, j’avais fait les photos qui ont servi à cette oeuvre l’an passé sur les hauteurs de Deadwood avec David : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2015/01/05/welcome-to-sturgis-7-quelques-raisons-daller-a-strugis/ ), intitulée FREE SPIRIT

Free Spirit

Ce fût d’ailleurs très sympa de revoir Betsy cette année …

7 Betsy Huelkamps

A une cinquantaine de kilomètres de Deadwood, dans l’immense concession Black Hills Harley Davidson de Rapid City, c’est SCOTT JACOBS qui exposait ses oeuvres …  quand je dis immense je te laisse te faire une idée par toi même :

Afficher l'image d'origine

Pendant la bike week, c’est littéralement un mini salon de la moto qui se tient ici … J’ai d’ailleurs pu y retrouver Brian KLOCK et son épouse Laura. Ils dirigent KLOCK WERKS depuis un certain nombre d’années déjà et produisent des pièces originales et de grande qualité  … C’est notre pote Ludo qui a un full dresser Klock Werks déniché chez BORIE il y a deux ans de cela … un des seuls que je connaisse en France

Perso’ j’adore …Klock 2 J’ai même eu le plaisir de le piloter … (le full dresser hein, pas Ludo …)

Klock 1

Toute la famille KLOCK est dans la moto jusqu’au cou …

laura1

Les deux filles pilotent en course et Laura détient plusieurs records de vitesse sur le lac salé …

Laura-Klock-Bonneville

Dans leur genre, les KLOCK sont eux aussi une grande famille d’artistes …

3 Laura & Brian KLOCK

Je suis heureux d’avoir pu les revoir ici et les interviewer pour un petit article paru à la rentrée dans le NEW YORK RIDER MAGAZINE

3b Laura Klock

Et moa j’ai uneuuuu jolieeeeee photo avekeuuuu Laurahahaahahaha …

Pour en revenir à Scott Jacobs , il est considéré aux USA comme LA référence en terme de peinture contemporaine moto / auto … Ce qui ne cesse de me surprendre car son style a un côté naïf que l’on ne retrouve par du tout chez David Uhl qui de plus maîtrise bien mieux la lumière que Scott … enfin bon, le débat est ouvert depuis des années entre les fans … je dirais juste que Scott est plus éclectique dans le choix de ses thèmes (il aborde plus les lifestyles, arts de la table et du vin, Venise et ses masques …). Mais pour moi, David est le meilleur des deux.

1

Enfin bon, peu importe … le fait est que grâce à leur art respectif ils sont dans une concurrence permanente et  … millionnaires tous les deux …

1aa

La peinture que tu vois ici, qui était exposée dans la concess’ de Rapid City durant la bike week, s’intitule A CLOSE ENCOUNTER et figure les deux filles de Scott, Olivia et Alexa en Harley devant la fameuse DEVILS TOWER dans le Wyoming …

1aaa

Ce tableau original aurait été vendu 109.000$ durant la bike week à un newyorkais …

1 (602)

Vas te faire un avis sur l’art de ces deux grands artistes sur leur site internet …

Scott : http://www.scottjacobsstudio.com/

David : http://www.uhlstudios.com/

Mais ce que j’ai vraiment adoré ce jour la à Rapid City, c’est de trouver les oeuvres de notre ami NOIR MAT , exposées pour la première fois aux USA … Dom’ m’avait donné toutes les informations pour retrouver Shelley qui s’occupe de lui pour la RALLY FINE ART GALLERY

IMAG1987

C’est notre pote JACK 1340 qui a réalisé ce superbe portrait de Dom’ (qui a énormément plu aux américaines sensibles … au french charm de notre stéphanois ..)

Pour ne rien gâcher, NOIR MAT était carrément exposé avec les plus grands. Notamment l’allemand MICHAEL KNEPPER (‘scusez du peu …) …

IMAG1988

La toile du dessus comme tu le sais est un hyperréalisme de NOIR MAT intitulé AMERICA et juste en dessous tu aperçois le fameux WELCOME TO STURGIS de KNEPPER  

1 (212)

Perso’, suis très moyennement fan de KNEPPER, trop naïf à mon goût sur la forme et sur le fond (les loups, aigles, indiens, toute la panoplie traditionnelle du biker d’Epinal …ça me gave grave … bien sûr, ceci n’engage que moi, il est tout à fait possible d’aimer le genre et être mon meilleur pote tout en étant fan de Johnny Halliday)

Tu peux admirer sa production ici : http://www.michael-knepper.com/

Et pour NOIR MAT ici : http://www.noirmatart.com/

Dom’ n’était pas aux USA cette année, son travail l’y précédait (de fortes chances pour qu’il y soit en 2016 me disait-il en octobre lorsqu’il exposait au Carousel du Louvre sur Art Shopping)

IMAG2406

Jack 1340, Noir Mat … pi’ moa ke j’ai l’air couillon sans surnom …

IMAG2409_1

Pour en revenir (et en finir avec) à Sturgis, Dom’ m’a bien manqué sur place mais j’ai tout de même eu l’immense plaisir d’y voir son travail et surtout l’intérêt que les américains lui portait (notamment Scott Jacobs qui a été … « interpellé »)  …

… et de me faire ce petit selfie souvenir en tant que premier frenchie à finalement l’accueillir aux USA

YES !!…

IMAG1986

Bravo mon Dom’, tous mes voeux de succès t’accompagnent, je n’ai aucun doute sur ta futur réussite sur ce marché américain où à mon humble avis, avec David Uhl tu es le meilleurs dans le genre …

Et toi copain / copine ?  …

C’est quoi ton classement NOIR MAT / UHL /JACCOBS / KNEPPER ?

Aller, la bise.

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

CUSTOM BIKES A STURGIS


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Aller, on touche presque à la fin … laisse-moi te parler des quelques motocyclettes qui m’ont bien plu durant cette bike week

z23

(naturellement nous entrons ici de plein pied dans une subjectivité totalement personnelle et définitivement assumée)

Commençons par du classique bien installé, un bon gros stock bike de chez INDIAN

z18

… j’ai été agréablement séduit par un modèle à la jolie robe proposé par la concession locale (à l’entrée de STURGIS à ta droite quand tu arrives de DEADWOOD)

z19

Le détail « qui tue son baill’keur de base » quand tu arrives là, chez INDIAN donc : 99,27% des motocyclettes présentes dans l’espace client et occasion sont des  … HARLEY

Regardes :

z40

Bon, bref …

Posée là, devant l’entrée principale, elle était magnifique, toute d’une relative sobriété inhabituelle pour cette marque …

Sur base INDIAN CHIEFTAIN, un superbe travail d’accessorisassion et de peinture …

1 (433)L’échappement, étonnant pour un tel modèle, rend finalement assez bien et ne dénature pas le moteur THUNDER STROKE 111 d’origine …

z20

Un peu plus loin à une centaine de mètres de là sur le même trottoir tu trouves la concession J&P 

J’adore le réseau de ce distributeur qui couvre tous les USA. Tu y trouves absolument tout pour y équiper / réparer / customiser n’importe quel type de brélon, quelque-soit sa marque et sa nationalité (américaine, japonaise, italienne, etc.). Un bonheur d’aller dans ces supermarkets faire ses courses

z22

Là, j’ai craqué sur cette petite prépa’… RSD CAFE RACER

z21

(RSD pour ROLAND SAND DESIGN of course – ce type, le Roland, est un génie)

Le kit RSD à la sauce J&P

Bon la peinture est un peu tristoune et manque un garde-boue avant à mon goût … mais je mets tout de même un « like »

Si tu continues à remonter la rue, tu vas arriver dans la zone où tous les préparateurs, masterbuilders et grandes marques de motocyclettes américaines exposent, au pied de la colline marquée du nom Sturgis.

1 (365) - Copie

Là, parmi les innombrables stands et les centaines de motocyclettes customisées proposées à ton émerveillement et surtout à ton chéquier, tu tombes sur les sérieux californiens (Corona) de SPEED BY DESIGN  …

Whaouchhhhh !!!!

Ou pouvait notamment y contempler leurs deux fameuses créations :

HOSTILE TAKEOVER

z29

et VENGENCE …

z26

 … ça vaut le déplacement …

On peut ne pas aimer mais c’est à voir !!!

Bon, totalement impossible de partir faire 800 bornes en Sologne sous la pluie (comme le wik dernier) avec ça, mais crénom, quelle gueule ces machines !!!!

z27

Les finitions sont impeccables, c’est un travail exceptionnel. Je vais t’éviter toute vulgarité en parlant de prix … c’est inabordable. En tous cas pas par mon écureuil à moi (ça fait déjà quelques temps que les deux chignoles sont à vendre d’ailleurs). HOSTILE TAKEOVER a gagné le Baddest Urban Bagger de Sturgis en  … 2011 et VENGENCE a été construite en 2012

z28

Du coup les deux engins servent de vitrine permanente

Un œil à jeter ici : http://www.speedbydesign.net/gallery.html

Un peu plus loin, en bas de main street on pouvait voir, garées au milieux des autres motocyclettes, ces deux étonnantes réalisations sur base de moteurs japonais

z25

Surprenant. Il se dégageait de ces deux bestioles un incroyable côté ludique (vas savoir pourquoi, tiens !)

z24

Celle-ci est bâtie autour de ce qui me semble être un moteur de HONDA VALKYRIE six cylindres

z23

Celle-là sur une base de moteur HONDA FURY si je ne me trompe

Je n’ai hélas rien trouvé sur leur concepteur … Je sais juste que ces créations ne sont pas « toutes neuves » et qu’en 2012 on pouvait déjà admirer le tricycle sur main street  …

Enfin pour finir, j’ai bien aimé le faux vieux chop’ C LAMITT de l’adorable BETSY HUELSKAMP … z39

z37

Tu auras noté le sissy bar en forme non pas de fourche démoniaque mais bien de cactus stylisé

z36

z41

With DAVID UHL

Aller, la fois prochaine je te montre les deux / trois coins sympatoches à voir (en dehors des routes et paysages fabuleux que nous avons déjà évoqués)

La suite bientôt donc …

La Bise

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

La Mode à STURGIS


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, revenons tout de même un peu à STURGIS …va bien falloir à un moment ou un autre que je te cause motocyclette … je vois bien que tu n’attends que cela depuis des semaines que je te remplis la boite électronique avec mes souvenirs des Black hills …

Rien d’original, dans ces terres de l’intérieur, du Texas au Dakota du sud, dans le heartland (tu n’es pas en Californie, les Everglades ou à NYC) tu croiseras 90% de Harley, le reste des 10% est laissé en pâture à nombre de Gold Wing Honda, RT1200 BMW, quelques Indians, de plus en plus de Victory, des Monster Ducat’ … quelques improbables café racer font de rares apparitions …

Et pour ce qui est des 90% de HD en question, le parc est lui-même composé à plus de 80% de ceci

h

Que du bel et bien traditionnel dans la gamme

Les 20% restant allant du chop’ au old school en passant par de monstreux baggers et nombre de prépa’ qui ressemblent plus à des œuvres d’art qu’à des motos

Très rigolo de constater aussi que le style gommard arrière de mamouth qui a tant de succès à DAYTONA (dans l’Etat champion du monde des lignes droites de 100km)  …


ij


… bin ici, il n’y en a (presque pas). Mis à part c’est deux furieux, n’en n’ai pas vu d’autres … Raaah, woui, c’est vrai, on est en montagne …

Alors, c’est quoi la mode motarde à les USA en ce moment ?

Bon la mode à Sturgis cette année, bin, ça commence d’abord par les galurins vieux gars ! … le style STEAMPUNK fait des émules de plus en plus nombreuses …

 My Dream Sturgis by L'Hervé

    Le branchouille porte le chapeau Steampunk style

b

Donc préparez-vous les gens, dans deux trois ans, vous allez voir apparaitre ces chapeaux de tous côtés dans les rassemblements européens (ç’a déjà commencé d’ailleurs)

c

David UHL lui aussi surfe sur le genre avec sa seconde STEAMPUNK Lady 

a

      Et ses clients lui confirment qu’il a bien raison          

f

 C’est simple,

e

Y’en avait partout …

 d

… ça t’intéresse pas hein mes zistouare de chapô ???

 ll y a bien quelques wouatures Steampunk aussi …  … ça te plait toi les wouatures ?

g

Bon, le second machin-chose que tu remarques à Sturgis cette année c’est  … le grand retour de la couleur, de la peinture qui déchire son berrichon, de peintures tellement colorées, mélangées, partant « dans toutes les directions » … c’est l’avènement de la 30 inch front wheel (la 21 est enterrée) et l’affirmation des baggers inroulables  …

Aller, je te montre ça plus tard  … la suite bientôt.

La Bise.

L’Hervé, your Berrichon friend.

 Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

Sturgis Bike Week (9) : DEADWOOD ville de légende


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Mais la vérité vraie en fait c’est que … non, on ne va pas à STURGIS pour la bike week !

On ne va surtout pas à STURGIS !

Bin wouais …

Je te l’ai dit, la ville est laide, surpeuplée et souvent excessive

Non, ceux qui savent ne vont pas à STURGIS même, ils vont à …

1 (803)

Bon, je fais le malin là mais à vrai dire, je n’en savais rien non plus ; j’ai séjourné à DEADWOOD pour la simple et unique raison que c’est là que David UHL résidait et qu’il m’avait collé dans le même hôtel que lui

1 (639)

Et DEADWOOD, ç’a été pour moi la divine surprise dans le DAKOTA DU SUD

DEADWOOD a été fondée illégalement sur un territoire indien concédé par le gouvernement américain par le traité de Fort Laramie en 1868 au peuple LAKOTA

2 (14)

En 1874, le colonel Georges Armstrong Custer annonça la découverte de gisements d’or dans les Black Hills provoquant une ruée vers l’or et la fondation de Deadwood qui devint en 1876 un ville réputée pour ses « bandits-manchots » et ses maisons closes (base du scénario de la série télévisée Deadwood)

1 (130)

En quelques années, la ville devint renommée pour ses prostituées mais aussi pour avoir été le théâtre du meurtre de WILD BILL HICKOK

1 (808)

… et pour être le lieu de sépulture de CALAMITY JANE

1 (882)

Le chop’ de BETSY HUELSKAMP est immatriculé en hommage à cette héroïne de l’histoire des USA

1 (883)

En 1879, la ville fut dévastée par un incendie puis reconstruite

          1 (134)

1 (138)

Elle continua de prospérer, devenant un centre minier important des BLACK HILLS

                          1 (171)

1 (159)

1 (173)En 1961, la ville fût inscrite au patrimoine national américain

1 (256)

DSC_0001

1 (655)

DEADWOOD se trouve dans un écrin de verdure au coeur des montagnes à une vingtaine de kilomètres de STURGIS ; c’est une petite ville superbe et préservée à l’architecture remarquable

Pendant la bike week il y a effectivement du monde, mais l’ambiance y est calme, on y a de la place, on y respire. C’est ici que viennent loger les participants à la bike week qui veulent un peu de calme tout en étant complétement immergés dans la fête mais aussi dans l’histoire des USA.

Comme on dit là-bas : – « This place is a must see / be »

En gros : l’endroit où il faut être …

1 (974)

Bienvenu dans les BLACK HILLS !

Tu y retombes en enfance, tu te remémores tous ces westerns que tu regardais gamin et tu cherches John Wayne à chaque coin de rue … et bien sûr, tu te promets de ressortir toute ta collec’ de vieux PIF GADGET et de PILOTE pour te relire l’intégrale de TEDDY TED et de BLUEBERRY

Surtout … ne viens pas me dire là que tu ignores ignare qui est TEDDY TED !!

(bon, d’accord, là je m’adresse plutôt aux vieux …de mon âge … qui ont encore un peu de mémoire)

 TEDDY TED, une série de BD française, bien de chez nous !

Créée en 1963 par Jacques Kamb (scénariste) et dessinée par Yves Roy. Au bout de trois épisodes, ils cédèrent la place à Roger Lecureux (scénar’) et Gérald Fortonau (dessin) qui en firent la réputation

(le nom du personnage choisi par Kamb s’inspire de l’allitération formée par le nom de Lucky Luke)

On a le droit de lui préférer BLUEBERRY (créé en 1963 lui aussi)

 Enfin bon, tout ça pour te dire dans quelle ambiance tu vas te retrouver à DEADWOOD (ce qui ne sera absolument pas le cas à STURGIS)

C’est simple, pour te permettre de mieux saisir mon enthousiasme concernant cette ville, je dirais que l’on pourrait la comparer à un PROVINS ou un SARLAT en FRANCE (alors que Sturgis m’a beaucoup plus fait penser au parking d’Auchan Fontenay-sous-Bois … qui me fait un effet tout autre … vas comprendre)

1 (220)

C’est pas tout lapinou (non pas toi Gégé) : main street est agréable, bordée de nombreux casinos et de quelques restaurants proprement étonnants dans la mesure où en 30 années d’aller-retours divers et variés aux USA, je n’ai jamais aussi bien mangé qu’à Deadwood …

… et bu !

1 (315)

On s’est notamment trouvé deux restaurants avec une cave incroyable. Un petit Saint-Emilion à tomber … tellement inattendu ici …

              1 (317)

(par contre le prix pas inattendu du tout, je te confirme que ça m’a coûté un œil …)

 Tu te rendras donc au casino MIDNIGHT STAR, sur main street (juste en face du GOLD DUST)

1 (229)

…  et monteras au dernier étage au restaurant ouvert par KEVIN COSTNER, le JAKES

Tu peux arriver en tee-shirt et casquette de base ball et tee-shirt …

… mais n’oublies surtout pas d’une part de réserver avant (c’est blindé de monde) et surtout …

… comme Green Lantern, ton pouvoir vert

 

Donc DEADWOOD, oui da, c’est là où il faut être, qu’on se le dise !

Sinon, à signaler aussi, un peu plus loin plein sud sur la route du Mont RUSHMORE, tu peux loger à HILL CITY (ou à KEYSTONE). Très chouette aussi, plus petit que DEADWOOD

DSC_0003

Pas mal non plus, par contre ça t’éloigne un peu de STURGIS … mais c’est un détail sans importance et ça te fera rouler un peu plus

1 (688)

Une dernière précision

Si l’’envie te prend de séjourner dans ces petites villes, réserves très, très vite.

Les places sont rares et surtout lorsque les bikers quittent les hôtels du coin pour rentrer chez eux une fois la bike week terminée … ils réservent immédiatement leur chambre pour l’année suivante.

Résultat : peu de disponibilité et des prix déments (300$ la nuit … grâce à David j’ai eu ma piaule à 150$ … j’ai dit merci)

1 (766) - Copie

Aller, la bise, la suite bientôt.

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002

Welcome to STURGIS 2014 : DAVID UHL


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Ainsi donc te disais-je, j’ai eu l’immense privilège de passer quelques jours à Denver chez David Uhl, artiste peintre officiel pour HARLEY DAVIDSON et véritable star dans le milieu biker américain …

1 (147)(pour te rafraîchir la mémoire, relis ce que j’avais écris à son sujet il y a quelques temps de cela : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/01/27/motorcyle-painting/ )

1 (641)

 … puis, de le rejoindre lui et son équipe (il est parti un jour avant moi) avec quelques membres de son HDMC à la Sturgis Bike Week où il exposait

1 (125)

A STURGIS et surtout au casino Gold Dust de DEADWOOD

1 (126)

Il y a été rejoint par l’actrice Kristy SWANSON qui avait posé pour lui quelques mois plus tôt pour le second tableau de la série STEAMPUNK LADY  

1 (226)

1 (250)

Le studio de David se trouve dans la banlieue de Denver

Immense, sur deux étages

DSC_3980

Il y travaille avec 5 collaborateurs. Le mec bosse comme un dingue, 08h00 / 20h00 non-stop quasiment tous les jours …

1 (63)

Il enchaîne salon sur salon à travers les USA (il a même reçu en septembre dernier les participants au Canonball 2014 en moto ancienne qui font traditionnellement une halte à son studio pour une soirée de fête – 400 personnes) et de plus en plus en Europe

Il était exposant à l’EICMA de Milan en novembre dernier (où d’ailleurs il s’est fait faucher une toile sur son stand – Inimaginable aux USA – Bienvenu en Europe David !)

1 (64)

Il envisage sérieusement le rassemblement Harley-Davidson Faaker See 2015 en Autriche (et avec l’ami Jack 1340 nous essayons de le convaincre de venir à Grimaud en 2014 …)

DSC_3991

(moi au paradis …)

Rappelle-toi du premier tableau de la série STEAMPUNK LADY

1 (65)

… avec une moto fabriquée par COPPER MIKE

… et avec pour modèle ma copine JENNIE VILANO

DSC_3630

(NYC, salon de la moto, janvier 2013)

 … et donc, pour la seconde Steampunk Lady

 … c’est une fois encore COPPER MIKE qui a produit une deuxième moto. J’ai pu la voir, elle trône dans le studio de David

Welcome to Sturgis

Pour l’avoir approchée de près et m’être assis dessus, je confirme, c’est un monstre. Elle est dénommée SINISTER KID

Custom front brake master cylinder

Le moteur est un véritable KNUCKLE HEAD 1947 pas un réplica

Gas tank with aluminum milled side panels

La bestiole sublime le style STEAMPUNK et même si je n’adhère pas à cette approche je reconnais que le travail réalisé est d’une rare qualité. Par contre, pas pu rouler avec … faudra que j’y retourne …

Custom Fishtail Exhaust

Kristy pose pour moi à Deadwood pour un article que j’ai rédigé en septembre pour le NEW YORK RIDER MAGAZINE …

1 (279)

Pour me rendre à Sturgis David m’avait incorporé dans un groupe de quelques membres de son MC. Ce MC a pour particularité de regrouper célébrités et anonymes en toute simplicité. On peut notamment y croiser les membres de ZZ TOP ou encore …

(l’homme à la casquette est Willy G. DAVIDSON ici avec son épouse)

Love Ride 14

Peter FONDA et Jay LENO en sont …

J’ai donc roulé avec les … UGLY ME … un HDMC où l’on trouve du beau monde …

Au final, j’aurais parcouru de l’ordre de 2200km en bécane … tout seul (mis à part le trajet Denver / Sturgis, avec les Ugly Me, j’ai fait le retour seul). Le pied intégral.

Cela m’a notamment permis de découvrir une motocyclette sur laquelle je n’avais jamais roulé : un SPRINGER 2006, la seconde moto de David qu’il m’avait prêtée pour l’occasion.

Paskeu sa première moto à lui, son vrai « amour », un autre KNUCKLE, c’est ça :

1 (67)

La bestiole est magnifique …

(me l’a pô prêtée … l’a bien eu raison, si j’avais pareil brélon t’aurais pas la moindre chance d’y poser ne serait-ce qu’une demie de tes superbes fesses … ). 

 J’ai été bluffé par le Springer. C’était donc la première fois que j’en pilotais un …

DSC_4070

(avec madame Uhl, Elisabeth …)

Même sans pare-brise et sans saccoche avec le packetage saussissoné à l’arrière n’importe comment (j’ai honte) la tenue de route est restée excellente en montagne dans le vent et sous la pluie

2014-08-08 09.38.56

Excellente motocyclette, très confortable (il lui manque la boite 6 tout de même)

Tiens au passage, si tu prévois de te rendre à Sturgis, tu peux y aller sans casque … mais n’oublie surtout pas la combarde de pluie … la montagne même en été ça reste … la montagne

2014-08-08 15.12.39

Et même s’il fait généralement beau, il peut aussi méchament pleuvoir … la météo évolue rapidement, passant parfois d’un extrême à l’autre en 5 minutes

1 (564)

La crème solaire non plus tu n’oublieras pas ! Car lorsque le soleil revient, il cogne dur

1 (552)

C’est bien au soleil que je dois mon magnifique nez rouge ce soir-là et non pas à ma bouille de clown ou au pinard de ce dernier repas de la Sturgis Bike Week 2014

1 (1003) - Copie

Aller, la bise, la suite bientôt

L’Hervé your Berrichon friend

Et si tu veux voir DAYTONA, un clic ici tinyurl.com/Daytona002