CROSS COUNTRY CHASE 2019 : un Cannonball en anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, je suppose que tu connais le principe du Cannonball

Littéralement “Boulet de canon,à la simple traduction de cette expression on comprend immédiatement que  … ça sent la poudre …

La figurine historique emblématique de l’épreuve dite Cannonball dans le monde de la moto américaine reste ERWIN GORGES CANNONBALL BAKER

Pour mémoire, le Cannonball, ou Cannonball Baker, ou Cannonball Run est un ancien raid automobile sur routes ouvertes organisé illégalement durant les années 1970 aux États-Unis, qui traversait d’est en ouest le continent nord américain
Son nom exact était le Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash, en mémoire du coureur motocycliste et automobile Erwin Baker. Autos, camions et motos pouvaient alors s’affronter sans aucune restriction, aucune règle, ni aucun itinéraire conseillé, les amendes récoltées étant à la charge de chaque équipe. Un Gentlemen’s agreement désapprouvait cependant le transport d’un véhicule par un autre, ou encore le fait de cacher une voiture identique tout près de l’arrivée…

En Europe nous, les ado’ français(es) de l’époque nous allions découvrir le Cannonball grâce au cinéma …

D’abord en 1976 avec David Carradine

Et surtout en 1981 avec Burt Reynolds

Quel super souvenir que ce film à l’époque …

En 2018 le Cannonball “clandestin” qui imposait aux concurrents (généralement pétés de tunes, se croyant au dessus des lois et autres réglementations de la route) de rallier le Royaume-Unis à l’Italie a donné lieu à plusieurs retraits de permis du côté de Reims où quelques tristes records de vitesse sur route (de l’ordre de 265km/h sur l’A6) ont été relevés par la maréchaussée … et tant pis pour le pauvre pékin en Clio ou en motocyclette qui roule peinard et risque de se prendre dans la tronche un des ces richissimes connards déguisés en missile de la route  …

A noter qu’il existe des Cannonballs sur tous les continents des USA à l’Inde en passant par l’Europe et le Moyen-Orient …

Fort heureusement, nous les Tardmo’ sommes des gens raisonnables, respectueux de la réglementation, ne roulant jamais au-delà de la limitation de vitesse, c’est bien connu… et notamment ceux d’entre nous qui rident en anciennes …

C’est ainsi qu’à Sturgis ce 21 janvier 2019 a été annoncé que le vendredi 6 septembre 2019, un groupe d’environ 100 âmes aventureuses sur d’antiques motocyclettes allait prendre d’assaut les routes de l’Amérique et que le monde entier était invité à les encourager …

Le CROSS COUNTRY CHASE 2019 était donc annoncé.

YES!!!!!!!!!!

Le Cross Country Chase, le plus récent défi en motos anciennes en Amérique, est proposé par l’équipe éprouvée du Motorcycle Cannonball en partenariat avec le Legends Motorcycle Museum. Le communiqué insistait bien sur le côté insensé de cette course d’endurance qui aura pour vocation de démontrer «Qui est Qui» dans le petit monde de la moto ancienne. Le gagnant sera non seulement couronné «Légende» mais il aura aussi et surtout le droit de se vanter et faire le kéké à vie après avoir terminé cette course qualifié pour le moins de “ardue” …

On ne court pas que pour la gloire et / ou le fun, en prime, un prix en monnaie locale ($) sera également attribué …

Alors si le défi t’intéresse (surtout dis-le moi, je viendrai avec toi), tu dois impérativement avoir plus de 18 ans, piloter une moto fabriquée entre 1930-1948, avoir de réelles qualités d’endurance, être capable de tenir une certaine moyenne avec ton brélon antique (pour ne pas parler de vitesse), avoir des compétences en navigation et surtout de vraies connaissances en mécanique bicoz tu fais toi même ta maintenance (souvent sur le bord de la route) … quant à la motivation, nous n’allons même pas en parler n’est-il pas !?!

Parce qu’effectivement, le programme, c’est du lourd mon pioupiou : une moyenne de 250 à 350 miles par jour (soit 400 à 550 km par jour) sur une période 10 jours, par des froideurs et chaleurs extrêmes, des dénivelés importants et une météo qui dans les grands espaces américains ne manquera pas de te bousculer. Déjà en Gold Wing Honda cela serait respectable, mais en moto anciennes … on parle ici de vraies qualités physiques et mentales qu’il faut savoir sérieusement évaluer avant de se lancer dans pareille escapade  …

Les coureurs seront seuls avec eux-mêmes face à ce CROSS COUNTRY CHASSE 2019.  Aucun équipage de soutien d’aucune sorte ne sera autorisé pendant l’événement. Les participants devront anticiper ce qui est vital pour toute la durée. Tous les outils, pièces et bagages doivent être embarqués sur leur motocyclette.

C’est juste toi, ta moto et quelques-unes des meilleures routes à deux voies d’Amérique du Nord. C’est du sérieux, réservé uniquement à les ceusse qui z’en ont !!!

Vitesse : les coureurs et les machines seront mis au défi de terminer les étapes dans les temps donnés, ce qui nécessitera de maintenir la vitesse requise, d’effectuer des arrêts planifiés de manière stratégique tout en réduisant le temps de la journée afin de se rendre au dernier point de contrôle quotidien à l’heure requise.

Navigation : les coureurs sont tenus de parcourir avec succès l’itinéraire de 10 jours sans dériver ou se perdre. L’organisateur leur délivrera quotidiennement une carte de navigation fournissant des instructions détaillées en fonction du kilométrage à parcourir.

Connaissances : les coureurs passeront un test de 100 questions couvrant des aspects de l’histoire de la moto américaine, qui compteront dans leur score final. Ce n’est donc pas que du muscle, c’est aussi du neurone !

Prérequis : motocyclettes fabriqués entre 1930-1948.

Les motos se verront attribuer un handicap : plus la moto est âgée, plus le handicap est élevé (les cylindrées inférieures auront un handicap plus élevé que les cylindrées supérieures).
Vitesse moyenne : une partie du handicap sera basée sur la vitesse de croisière moyenne.
Carters de moteur et transmission d’origine. Carburateur correspondant à la période retenue (pas de modèles anciens type Mikunis, S & S, etc.). Peinture de la période correspondante aussi. Pas de moto chopperisée ou de bobberisée (sauf si d’époque) …

Pilote : 18 ans révolus, permis de conduire valide, inscription et assurance obligatoire.

Donc, si tout ceci te convient, que tu es prêt, alors inscris-toi rapidement : www.themotorcyclechase.com

Et surtout, préviens-moi je veux être là quand tu franchiras la ligne d’arrivée !

Avec toi de tout cœur mon titou.

Allez, la bise.

L’hervé your berrichon friend.

Le Défi des 999 : 3e édition en Avignon (très réussie)


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, tu te souviens que je suis amateur de long distance runs …

DSC_0446 (2)

Partout je fais le motard kéké en rapppelant bien à tous que je suis membre de l’Iron Butt Association (IBA) …

Iron butt(pour mémoire je t’engage à relire ceci : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2013/11/20/iron-butt-association-les-biker-au-cul-de-fer/ )

IMAG4991 - Copie

… et que mon brélon est toujours sale bicoz’ c’est une moto qui roule beaucoup …(d’après moi, les vrais motards ont des motos sales) … Voilà, c’était ma minute arrogante cradoc (ça fait un bien fou) …

Ceci dit, l’édition 2017 du DEFI 999 proposé ce week-end du 1er avril, pour la troisième année consécutive, par l’AVIGNON BRIDGE CHAPTER, m’a comblé à tous les niveaux …

abc2-2

… la distance parcourue, la boue accumulée et mon arrogance qui en a pris un vieux coup dans la cheutron vu que j’ai pô été foutu de le finir ce DEFI 2017 (contrairement à l’an passé je tiens à le préciser) …

1 (30)

Ainsi donc, à bien des égards, nos amis harleyistes avignonnais ont fait vraiment très très fort cette année … vais t’expliquer ça, ne t’impatiente pas … (à noter que le chapter et la concession Harley Davidson de Roquebrune sur Argens étaient aussi partie prenante dans l’affaire) …

TOUT A ETE EXCEPTIONNEL !!!!!

1 (120)

Alors, le DEFI 999 qu’est-ce donc ?!

Et bien cet évènement réservé aux motards pilotant une motocyclette de marque HARLEY DAVIDSON ou BUELL annonce d’entrée la couleur en s’affichant comme étant la plus grande épreuve d’endurance au road book d’Europe. Pas moins !!!

1 (24)

1000 km à parcourir en 24h00 “aux alentours” d’Avignon et sa région

Remet-toi en tête l’édition 2016 ici : http://www.motomag.com/Evenement-Le-Defi-des-999-vu-de-l-interieur.html#.WPzc24VOKUk

Quelques chiffres pour commencer. Il y a trois ans de cela, le 999 débutait avec une trentaine de participants. L’année dernière nous étions 130. En 2017 ce sont 247 motards qui se sont inscrits … Le bouche à oreille a fonctionné … Beau succès !

1 (17)

A ma première participation en 2016 j’avais été impressionné par les ingrédients réunis par les organisateurs : originalité de l’épreuve, convivialité, positionnement international (11 nationalités représentées), beauté du parcours, vrai épreuve d’endurance, organisation au cordeau …

1 (9)

… tout était déjà réuni pour en faire un évènement destiné à grandir … visiblement je ne m’étais pas trompé, l’édition 2017 a pris une sacrée dimension …

1 (2)

Tout débute le vendredi soir à l’occasion d’une soirée (au Planet Rock aux environs d’Avignon) qui accueille traditionnellement, autour d’un buffet, les concurrents et nombreux sympathisants de l’épreuve du lendemain … un bon moyen de retrouver, un verre à la main, les copains d’un peu partout et notamment ceux qui étaient là l’an dernier pour le DEFI 2016 …

1 (22)

Beaucoup de monde attendu donc ce samedi matin 1er avril pour l’enregistrement des concurrents à la concession Harley Davidson d’Avignon …

1 (19)

De la bonne humeur et déjà pas mal de combardes de pluie en vue …

C’est à une trentaine de kilomètres d’ici que sera donné le départ, à 14h00, du village de CABANNES dont la municipalité a joué le jeu a fond pour proposer les meilleures conditions d’accueil qui soit …

1 (42)

Sur la place du village nous attendaient stands et restauration …

1 (44)

 … Exposition de véhicules américains, démonstration de danse américaine …

1 (5)  1 (6)

1 (47)

Même l’antenne FFMC 13 Bouches du Rhône avait planté la guitoune …

1 (48)

ET LA PLUIE …

1 (41)

On remarquait aussi cette fois encore plus d’une dizaine de nationalités représentées …

1 (52)

Un motard chinois de Shanghai avait même fait spécialement le déplacement pour participer à l’évènement …

Tout se présentait donc parfaitement bien, tout était sous contrôle …

Tout sauf : LA METEO !

1 (49)

Purée vieux gars … keskon a pris !!!!!!

1 (51)

L’épreuve qui se déroule du samedi 1er avril 14h00 au dimanche 2 avril 14h00 s’est tenue sous des trombes d’eau quasi incessantes (nous avons du avoir moins de deux heures – fractionnées – de répit) …

1 (58)

Dès le briefing de départ tout le monde est déjà trempé… Résultat, ce ne sont pas 247 motards qui vont s’élancer à l’assaut des routes mais… 180. A la décharge de ceux qui ont renoncé à la dernière minute, je reconnais que ce matin là il fallait avoir un léger pète au casque pour se lancer dans cette épreuve sous pareilles averses… Ou bien comme moi, être arrivé de Paname la veille et n’avoir rien d’autre à faire de la sainte journée. Ceci dit, je n’ai jamais roulé aussi longtemps dans de telles conditions de pluie… De nuit avec la combarde multicouches, les mains et les pieds détrempés, sur des routes ruisselantes, i’a un ou deux moments où tu te demandes ce que tu fais ici… A noter que le parcours prévu a même été dévié dans la nuit… pour cause de neige…

1 (39)

Certains n’hésitent pas à se lancer là-dedans avec des engins qui a priori n’invitent pas à tel périple … Bon courage monsieur et bravo à vous !

Le DEFI 999, même s’il y règne une réelle convivialité, est donc bien une vraie épreuve d’endurance qui reste réservée à des motards expérimentés et qui connaissent bien leur capacité à rouler longtemps … Ce côté détente et défi en même temps est d’ailleurs ce qui en fait le grand intérêt à mon humble avis …

1 (88)

Quoi qu’il en soit, il y a eut de sacrés bons moments de route et de rigolade … par exemple quand nous avons tenté de sécher nos tenues autours de braseros à la concession Harley Davidson de Roquebrune sur Argens qui nous attendait pour un (excellent) dîner pris sur le pouce dans la nuit du samedi soir …

1 (79)

Certains ont tout essayé pour rester étanche …

1 (68)

Finalement toute cette eau est restée supportable car, chance, il n’a pas fait (trop) froid …

L’ambiance a été extraordinaire du début à la fin et rien, absolument rien, ne nous a empêché de faire les couillons (humides) …

 1 (167)

Ainsi donc, ce samedi 1er avril 2017 à 14h00, nous nous élançâmes dans une joyeuse bruyante et déjà détrempée pagaille de la jolie place du village de CABANNES

1 (62)

…sous les hourras des quelques courageux autochtones venus nous encourager malgrés les conditions météorologiques …

 Pour en revenir à l’épreuve elle-même, elle est très bien rodée maintenant …

1 (63)

 Les check points se succèdent dans la bonne humeur …

1 (64)

 Tu noteras le caractère tout à fait exceptionnel des deux photos ci-dessus prisent lors de l’une des deux demi-heures où cessa la pluie …

Nous étions à ce moment précis à quelques kilomètres du Castelet … Et là, on nous annonce qu’il faut nous diriger vers le circuit fameux …

Nooooon !????!!!  Siiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Chouette alors !

1 (75)

Aller hop, direction le restau’ panoramique du circuit ou nous allons pouvoir admirer (chocolat chaud à la main dans nos odeurs de chiens de la route mouillés) pendant quelques minutes les bolides qui tournent en essais privés …

1 (70)

Et bien évidement faire la photo comémo’ qui va bien …

1 (71)

 Et là … vieux gars (woui, j’aime bien cette expression … qui se décline assez mal au féminin reconnais-je) … quand je te dis que ce DEFI 999 2017 a été exceptionnel : v’là ti pas que les organisateurs nous remettent sur nos motocyclettes et nous annoncent que la piste a été privatisée pour nous seuls  … et qu’on nous y attend pour un tour, la poignée dans le coin … Rhâââ lovely !!!!

hqdefaultCY237EBJ

Deux cent gamins en Harley qui s’élancent heureux comme un jour de sortie des classes pour les grandes vacances … UNIQUE MON POTE ! (ma pote !)

Tiens, regarde : https://www.youtube.com/watch?v=xQA9zBHQtdo

Etant bon dernier du groupe (tu peux pas me rater sur la vidéo), j’ai pu me faire la ligne droite des stands à la sidérale vitesse de 140 km à l’heure … Hé ho ça va hein, c’t’une Harley avec un pare-brise additionnel en plus … Bon, on s’en moque, j’étais à donf’ et bien dedans comme on dit par chez moi …

1 (74)

Quel cadeau !!!

Du bonheur de motard …

MERCI à l’AVIGNON BRIDGE CHAPTER pour cette parenthèse magique …

1 (73)

Et nous voici repartis …

Les road books s’enchainent les uns après les autres au fil des étapes … (car tu découvres le parcours au fur et à mesure, ce n’est pas un itinéraire complet qui t’est communiqué au départ) …

1 (108)

1 (109) 1 (105)

 Avignon, Cabannes, le Castelet, Roquebrune, Canne, Nice, St-Tropez … la nuit arrive … chacun roule à son rythme, les groupes se font et se défont au fil des kilomètres ou des erreurs d’orientation …

1 (81)

La bonne humeur règne … les échanges entre motards sont permanents (cet aspect est très sympa) …1 (85)

 … et les ravito’ café aux divers check points sont toujours de bons moments …

1 (86)

Le plus déplaisant étant finalement constitué par les arrêts carburants … dessapper le motard, trouver la carte de crédit quelque part dans le multicouches, patauger dans les flaques et finalement remettre des gants éponges  … tout beurk tout ça … et repartir en remobilisant une vigilance maxi’ … ça glisse et par endroit ce sont de véritables piscines qui barrent la chaussée … le bas côté quant à lui est impraticable … pour ce qui est de la visibilité, de nuit, sous la pluie avec la visière embuée …

1 (207)

A six heure du matin, il pleut tellement que l’humidité est même entrée dans le boitier de mon Nikon, impossible de faire une photo nette … c’est ici, à 400km de l’arrivée(nous n’avions parcouru que 600km sur les 1000 à réaliser), que mon groupe a décidé d’arrêter l’aventure …nous avancions à 35 / 40 km/h de moyenne … jamais nous ne serions à l’arrivée à CABANNES pour 14h00 ou même 16h00 … direction le bistrot, puis l’hôtel (douche CHAUDE) et retour sur la finish line pour aller applaudir les vaillants finishers

1 (101)

Et là, à CABANNES, en ce début de dimanche après-midi 02 avril …

Le crois-tu mon titou … vers 14h00, le soleil fait enfin son apparition …

Aller loup i’a brozeur !!!!

 Et d’un coup d’un seul … 1 (91)

Les exposants ont pu z’exposer …

1 (119)

Les photographes officiels officiellement photographier …

1 (92)

Le SMOKE AND IRON MC (qui donnait déjà la main l’an passé) a pu payer le café …

1 (95)

Les danseurs, gardent des boots sèches …

1 (106)

Les cosplayers peuvent cosplayer vintage …

1 (97)

Et les courageux finishers d’arriver sous le soleil et les applaudissements d’une haie d’honneur … (seul 130 franchiront la ligne finale) …

1 (98)

Une vraie réussite cette arrivée …

1 (110)

La foule a enfin pu se faire … les spectateurs de la région ont pu en profiter pour nous rejoindre sur cette petite place de CABANNES … permettant à la fête de prendre sa vraie dimension pour la satisfaction de tous … enfin du soleil !!!

1 (111)

Belle fin d’épreuve …

1 (118)

 … où les copains se retrouvent dans la bonne humeur …

1 (89)

… profitant une dernière fois du spectacles de tous ces engins que nous aimons tant …

 1 (93)

1 (94)

 … se narrant les anecdotes et exploits de la nuit passée sur la route …

1 (113)

Et surtout, se promettant bien d’être tous au rendez-vous du DEFI 2018 !

Toi je ne sais pas, mais moi j’y retourne !!!!

Aller, la bise.

L’Hervé, your Berrichon friend …

1 (26)