CROSS COUNTRY CHASE 2019 : un Cannonball en anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Bon, je suppose que tu connais le principe du Cannonball

Littéralement « Boulet de canon« ,à la simple traduction de cette expression on comprend immédiatement que  … ça sent la poudre …

La figurine historique emblématique de l’épreuve dite Cannonball dans le monde de la moto américaine reste ERWIN GORGES CANNONBALL BAKER

Pour mémoire, le Cannonball, ou Cannonball Baker, ou Cannonball Run est un ancien raid automobile sur routes ouvertes organisé illégalement durant les années 1970 aux États-Unis, qui traversait d’est en ouest le continent nord américain
Son nom exact était le Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash, en mémoire du coureur motocycliste et automobile Erwin Baker. Autos, camions et motos pouvaient alors s’affronter sans aucune restriction, aucune règle, ni aucun itinéraire conseillé, les amendes récoltées étant à la charge de chaque équipe. Un Gentlemen’s agreement désapprouvait cependant le transport d’un véhicule par un autre, ou encore le fait de cacher une voiture identique tout près de l’arrivée…

En Europe nous, les ado’ français(es) de l’époque nous allions découvrir le Cannonball grâce au cinéma …

D’abord en 1976 avec David Carradine

Et surtout en 1981 avec Burt Reynolds

Quel super souvenir que ce film à l’époque …

En 2018 le Cannonball « clandestin » qui imposait aux concurrents (généralement pétés de tunes, se croyant au dessus des lois et autres réglementations de la route) de rallier le Royaume-Unis à l’Italie a donné lieu à plusieurs retraits de permis du côté de Reims où quelques tristes records de vitesse sur route (de l’ordre de 265km/h sur l’A6) ont été relevés par la maréchaussée … et tant pis pour le pauvre pékin en Clio ou en motocyclette qui roule peinard et risque de se prendre dans la tronche un des ces richissimes connards déguisés en missile de la route  …

A noter qu’il existe des Cannonballs sur tous les continents des USA à l’Inde en passant par l’Europe et le Moyen-Orient …

Fort heureusement, nous les Tardmo’ sommes des gens raisonnables, respectueux de la réglementation, ne roulant jamais au-delà de la limitation de vitesse, c’est bien connu… et notamment ceux d’entre nous qui rident en anciennes …

C’est ainsi qu’à Sturgis ce 21 janvier 2019 a été annoncé que le vendredi 6 septembre 2019, un groupe d’environ 100 âmes aventureuses sur d’antiques motocyclettes allait prendre d’assaut les routes de l’Amérique et que le monde entier était invité à les encourager …

Le CROSS COUNTRY CHASE 2019 était donc annoncé.

YES!!!!!!!!!!

Le Cross Country Chase, le plus récent défi en motos anciennes en Amérique, est proposé par l’équipe éprouvée du Motorcycle Cannonball en partenariat avec le Legends Motorcycle Museum. Le communiqué insistait bien sur le côté insensé de cette course d’endurance qui aura pour vocation de démontrer «Qui est Qui» dans le petit monde de la moto ancienne. Le gagnant sera non seulement couronné «Légende» mais il aura aussi et surtout le droit de se vanter et faire le kéké à vie après avoir terminé cette course qualifié pour le moins de « ardue » …

On ne court pas que pour la gloire et / ou le fun, en prime, un prix en monnaie locale ($) sera également attribué …

Alors si le défi t’intéresse (surtout dis-le moi, je viendrai avec toi), tu dois impérativement avoir plus de 18 ans, piloter une moto fabriquée entre 1930-1948, avoir de réelles qualités d’endurance, être capable de tenir une certaine moyenne avec ton brélon antique (pour ne pas parler de vitesse), avoir des compétences en navigation et surtout de vraies connaissances en mécanique bicoz tu fais toi même ta maintenance (souvent sur le bord de la route) … quant à la motivation, nous n’allons même pas en parler n’est-il pas !?!

Parce qu’effectivement, le programme, c’est du lourd mon pioupiou : une moyenne de 250 à 350 miles par jour (soit 400 à 550 km par jour) sur une période 10 jours, par des froideurs et chaleurs extrêmes, des dénivelés importants et une météo qui dans les grands espaces américains ne manquera pas de te bousculer. Déjà en Gold Wing Honda cela serait respectable, mais en moto anciennes … on parle ici de vraies qualités physiques et mentales qu’il faut savoir sérieusement évaluer avant de se lancer dans pareille escapade  …

Les coureurs seront seuls avec eux-mêmes face à ce CROSS COUNTRY CHASSE 2019.  Aucun équipage de soutien d’aucune sorte ne sera autorisé pendant l’événement. Les participants devront anticiper ce qui est vital pour toute la durée. Tous les outils, pièces et bagages doivent être embarqués sur leur motocyclette.

C’est juste toi, ta moto et quelques-unes des meilleures routes à deux voies d’Amérique du Nord. C’est du sérieux, réservé uniquement à les ceusse qui z’en ont !!!

Vitesse : les coureurs et les machines seront mis au défi de terminer les étapes dans les temps donnés, ce qui nécessitera de maintenir la vitesse requise, d’effectuer des arrêts planifiés de manière stratégique tout en réduisant le temps de la journée afin de se rendre au dernier point de contrôle quotidien à l’heure requise.

Navigation : les coureurs sont tenus de parcourir avec succès l’itinéraire de 10 jours sans dériver ou se perdre. L’organisateur leur délivrera quotidiennement une carte de navigation fournissant des instructions détaillées en fonction du kilométrage à parcourir.

Connaissances : les coureurs passeront un test de 100 questions couvrant des aspects de l’histoire de la moto américaine, qui compteront dans leur score final. Ce n’est donc pas que du muscle, c’est aussi du neurone !

Prérequis : motocyclettes fabriqués entre 1930-1948.

Les motos se verront attribuer un handicap : plus la moto est âgée, plus le handicap est élevé (les cylindrées inférieures auront un handicap plus élevé que les cylindrées supérieures).
Vitesse moyenne : une partie du handicap sera basée sur la vitesse de croisière moyenne.
Carters de moteur et transmission d’origine. Carburateur correspondant à la période retenue (pas de modèles anciens type Mikunis, S & S, etc.). Peinture de la période correspondante aussi. Pas de moto chopperisée ou de bobberisée (sauf si d’époque) …

Pilote : 18 ans révolus, permis de conduire valide, inscription et assurance obligatoire.

Donc, si tout ceci te convient, que tu es prêt, alors inscris-toi rapidement : www.themotorcyclechase.com

Et surtout, préviens-moi je veux être là quand tu franchiras la ligne d’arrivée !

Avec toi de tout cœur mon titou.

Allez, la bise.

L’hervé your berrichon friend.

Ride around the clock en Avignon : le Défi 999


Hervé

Bonjour copain (et copine),

L’Avignon Bridge Chapter vient de livrer aux passionnés de long distance runs la quatrième édition du DEFI 999

1 (6)

C’est ainsi que ce samedi 08 avril, 240 bikers de toute l’Europe se pressaient dans une joyeuse pagaille sur la ligne de départ (enfin ensoleillé) dans ce charmant petit village des Alpilles, Cabannes, dont la mairie accueillait pour la seconde année consécutive cette épreuve d’endurance moto …

 1 (23)

Le Défi 999 ?

Il s’agit de réaliser 999 kilomètres non-stop en 24 heures dans le sud de la France à travers des plaines, des cols et le long de lacs offrant de jour comme de nuit de superbes paysages …

1 (21)

Ce n’est absolument pas une course. Le départ est donné le samedi à 14h00 et la ligne d’arrivée doit être franchie le lendemain, dimanche après-midi, avant 16h00…

Présenté comme la plus longue épreuve d’endurance sur route au road-book, le Défi 999 attire maintenant plusieurs centaines de motards venant d’une dizaine de pays européens (Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse, divers pays de l’Est et même l’an dernier un concurrent venu tout spécialement de …Shanghai)

1 (8)

Les seuls possesseurs de motocyclettes de marques Harley-Davidson et Buell y sont admis. Le carnet de route leur est remis après le briefing de départ puis, au fil des divers check points répartis sur l’ensemble du parcours proposé.

 DSC_1175

Ce défi peut être réalisé seul ou en groupe, il est vivement conseillé d’être doté des cartes routières des régions du sud de la France et d’un GPS. Mais il est tout à fait possible d’y participer « les mains dans les poches » en intégrant l’un des nombreux groupes qui se forment spontanément au départ ou au fil du parcours (ou qui sont arrivés déjà constitués). La convivialité y est telle que l’intégration d’un biker égaré au cœur de la nuit se fera toujours dans la bonne humeur et …force quolibets.

1 (22)

 Pourquoi un tel intitulé pour cette épreuve : le DEFI 999 ?

Et bien d’abord parce que c’est un réel défi. Mille kilomètres non-stop (avec quelques arrêts à la pompe tout de même et un certains nombres de points de contrôle et restauration), uniquement sur routes du réseau secondaire, par monts et par vaux, toutes conditions météorologiques possibles (la pluie est omniprésente, parfois la neige et cette année quelques tornades sur les hauteurs de Saint-Affrique – il est parfois même possible de rouler sous le soleil – si). C’est effectivement un défi, moral et physique. Il s’agit d’une épreuve plutôt réservée à des motards « aguerris », néanmoins il n’est pas rare d’y croiser des permis de conduire d’à peine quelques mois. Si l’épreuve peut amener certains à abandonner, tous (hommes, femmes, jeunes et moins jeunes) en ressortent avec l’impression d’avoir réalisé quelque-chose d’assez unique sur deux roues et surtout d’y avoir pris grand plaisir. Satisfaction et même fierté caractérisent les finishers

DSC_1405

999 : pour les premiers kilomètres qui amèneront finalement le concurrent à franchir la barre mythique du millième. A noter que l’organisation est tellement précise que le motard qui aura respecté le road book devrait franchir la ligne d’arrivée avec un compteur affichant quasiment 1000km. Il n’est pas rare non plus que certains terminent avec 1200 voire 1300km dans les gommes. Car oui, on peut aussi s’égarer sur les routes du 999 (rires assurés lorsque de jour comme de nuit arrivent à un carrefour quatre groupes de motards de quatre directions et repartent chacun dans une direction différente) …

DSC_1067

Quelques plaisantins du Sud (nous tairons les noms) affirment que la vérité du choix « 999 » est due à quelques soirées de réflexion lors de la génèse du projet il y a cinq années de cela. Groupes de travail où d’aucuns cherchant un nom à cette épreuve avaient fait remarquer que si les éléphants peuvent être roses, les petits cochons (HOG) avaient une tendance certaine à grogner « 9 », « 9 », « 9 », quand on leur pinçait les joues /fesses …va comprendre.

Pour la petite histoire, le DEFI 999 trouve ses origines dans une épreuve organisée depuis quelques années déjà par nos voisins belges du Antwerp Diamond Port Chapter : les 500 miles, The hell of a day in paradise(prochaine édition les 27 et 28 octobre 2018 : www.500miles.be ). Les organisateurs avignonnais y ayant participé expliquent que l’idée de créer une épreuve d’endurance dans le sud de la France leur est directement venue du 500 miles. Deux représentants du Antwerp étaient présents cette année sur le 999 …

 JJB_7864

2018 voyait donc se tenir la quatrième édition du genre. En 2015, une trentaine de bikers prenaient le départ. Ils étaient une centaine l’année suivante, 180 en 2017 et 240 ce week-end du 07 et 08 avril …

1 (2)

L’ Avignon Bridge Chapter (et son concessionnaire qui joue le jeu à fond) fait preuve à ce jour d’une maîtrise organisationnelle impressionnante (le travail de préparation est colossal, réalisé par les bénévoles du chapter). Tout est au cordeau, les concurrents sont pris en charge à tous les niveaux (ils n’ont plus qu’à se concentrer sur leur pilotage). Performance d’autant plus impressionnante que ces trois journées se déroulent dans la bonne humeur avec une équipe d’encadrement disponible et toujours souriante. Trois jours d’une belle intensité pour le chapter …

1 (1)

Tout commence le vendredi soir par l’accueil des concurrents au dîner. Les « anciens » se retrouvent (et oui, l’épreuve compte dorénavant ses « vieux fidèles ») et les « nouveaux » découvrent cette convivialité qui est aussi la marque du 999 …

1 (3)

Le samedi matin est consacré à la grass’ mat’ et à l’inscription finale des participants dans les locaux des la concession Harley-Davidson d’Avignon. Formalités administratives, café offert, perception du pack tee-shirt / casquette, pins et patchs commémoratifs et direction le déjeuner qui attend tout le monde sur la place du petit village de Cabannes (à une dizaine de kilomètres de la concession)

1 (12)

La mairie a mis la place du village à disposition : parking, restauration, exposition de véhicules américains, concerts, danseurs country, plusieurs MC tiennent stand, quelques boutiques, tout y est (même le soleil) …

1 (7)

Quand vient l’heure : tous sont détendus, restaurés et fin prêts. Le prêtre n’a plus qu’à bénir les motards sur la ligne de départ et … c’est parti !

1 (13)

Au-delà de l’aspect « endurance », de l’envie de réussir une épreuve exceptionnelle, le 999 offre la possibilité de rouler sur de magnifiques routes et de prendre le temps d’en profiter (même s’il faut reconnaitre que le rythme est soutenu et que la majorité des concurrents reste plus concentrée sur son impératif que sur l’aspect « touristique ». A savoir, terminer l’épreuve) …

 1 (15)

Les conditions météorologiques ont été optimales : ni trop chaud, ni trop froid, quelques pluies éparses. Au milieu de la nuit, à une quarantaine de kilomètres de Saint-Affrique d’incroyables bourrasques ont arraché plusieurs lignes téléphoniques qui n’ont pas manqué de tenter de fouetter les motards au passage. Il fallait « trajecter sérieux » lors de cet épisode, plusieurs motards se voyant violemment déportés de plusieurs mètres par des bourrasques d’une force rare. La participation à une telle épreuve exige un équipement digne de ce nom : l’indispensable « combarde », plusieurs paires de gants / chaussettes, des sous-vêtements sérieux (c’est-à-dire chauds) et tout ce qui peut servir à empêcher l’eau d’entrer …

1 (16)

Et tant pis si le look savage biker en prend un coup (ledit look n’a plus aucune importance à 3 trent’ du mat’ en haut d’un col enneigé, sous la pluie et dans le vent – l’édition 2017 avait été terrible de ce point de vue) …

1 (18)

Le road book a une fois de plus été exceptionnel cette année (après 4 éditions, le chapter d’Avignon est dépositaire d’une superbe collection de road books qui lui permet notamment de modifier le parcours de l’épreuve au cours d’une étape si les conditions météo l’exigent)

1 (4)

La Camargue (avec étape dégustation d’huitres), épreuve de maniabilité juste avant le dîner …

1 (17)

Sur la photo, là, c’est moa … ne le répète à personne mais, à l’issue de l’épreuve j’ai couché la moto, tout seul, comme un bleu … 300 témoins, l’égo renvoyé direct au 22 mètres…

… puis passage au pied des piliers du Viaduc de Millau magiquement éclairés au cœur de la nuit, les gorges du Tarn, les monts Cévenols, les gorges de l’Ardèche (excellente idée d’avoir permis aux concurrents d’y pénétrer au lever du jour ce dimanche matin-là : personne, aucun touriste, pas une voiture, le paysage magnifique offert aux seuls rouleurs du 999), l’ascension vers le mont Ventoux, enfin la descente vers Cabannes par le parc national du Luberon et ses incroyables petites routes sinueuses

1 (19)

Quant à l’arrivée ; les concurrents passent la ligne seuls, à deux, en petits groupes épars. Tous sont chaleureusement accueillis, félicités, applaudis par les spectateurs, les organisateurs, les villageois et, enfin, accèdent au Graal : le PIN’S du DEFI 2018 !!! Et oui, tout cela pour ça !!!

DSC_1158

Tous ont le sourire, tous sont satisfaits et ravis de s’installer à l’une des nombreuses tables ; une dernière collation les attend au milieu des conversations où l’on se narre les anecdotes et autres aventures de ces dernières 24 heures …

1 (20)

Une petite trentaine d’abandons mais tout le monde se retrouve bien à Cabannes ce dimanche pour célébrer l’exploit et se promettre d’être au départ du DEFI 999 l’année prochaine les 06 et 07 avril 2019 …

1 (25)

Le DEFI 999 : un must dans la vie d’un Harleyiste !

Voir : https://www.le-defi-des-999.com/

 Allez, la bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

 

 

 

 

 

40ème Paris-Bourges en motocyclettes anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1 (160)

Bienvenue sur le 40ème PARIS – BOURGES en motocyclettes anciennes …

visuel_affiche_pb_2017_rvb (002)

Pour l’édition 2017, l’organisateur, l’ACETYLENE MOTO-CLUB, voulait marquer le coup de ses 40 années d’existence. Je te confirme que l’objectif a été atteint …

1 (88)

Bien évidement, les ingrédients qui font depuis longtemps le succès de ce rallye étaient réunis comme à l’accoutumée …

D’abord, le nombre de participants …1 (18)

Du monde sur la ligne de départ ce samedi 15 avril matin à 08h00 … avec des habitués (qui remarquaient avec plaisir que pour une fois, sur un PARIS-BOURGES, la météo était clémente) et de nouveaux participants … une fois encore une belle délégation anglaise avec une quinzaine de personnes …

1 (37)

… oui, du beau monde …1 (43)

… et sur la route une immense colonne de motos qui s’étale sur plusieurs kilomètres (cette année, entre les participants sur route et ceux qui exposaient à l’arrivée au pied de la cathédrale de Bourges, ce sont plusieurs centaines d’engins qui participaient finalement à l’évènement …)

De la bonne humeur …

1 (360)

… et de la convivialité …

1 (211b)

… de bonnes agapes …

1 (448)

… et de superbes routes …

1 (400)

 …tout le long d’un parcours toujours interressant …

1 (413)

…qui alterne les passages en forêt …

 1 (395)

… en campagne …

1 (398)

… nous fait découvrir les beaux villages de la région …

1 (199)

 … et des endroits que nous n’aurions peut-être jamais connus …

 1 (380)

… si nous n’étions pas viendus …

1 (95)

 Des sites légendaires que le mon dentier nous envie … (photo floue de Plou) …

1 (80)

Et toujours de bien beaux motards …

1 (350)

TERROT HST 1930

 1 (181)

YAMAHA XT500

1 (437)

PEUGEOT 125cc de 52

Même des motards en herbe … qui participeront certainement au 100ème Paris-Bourges en motocyclettes anciennes … électriques …1 (147)

1 (38)        1 (185)

Panier BMW, RATHIER et MATCHLESS

Et bien évidement, si on veut des enfants …

1 (68)

…mieux vaut être en couple …

Ne manquera alors plus qu’un bon chien, et la famille sera au complet …1 (304)

Sens du détail, classe innée, clébard et brélon sont du même coloris …

 Les femmes sont aussi omniprésentes au Paris-Bourges … Motardes bien sûr, elles sont là nombreuses  …

 1 (442)

PEUGEOT 250 à panier et TERROT 125

1 (191)

Jeune anglaise sur vieille italienne

 MOTO GUZZI 850S

1 (71)

TERROT 125 1955

1 (429)

YAMAHA 125 VIRAGO

… mais aussi, une présidente pour l’ACETYLENE MC

1 (227)

 A droite sur la photo, en pleine interview par France 3 Centre ce samedi après-midi …

1 (14)               1 (358)

Au Paris-Bourges on retrouve ces dames absolument à tous les niveaux de ce bel évènement … au guidon, à la logistique / organisation et …

1 (202)

… au volant de l’assistance technique …

 Cette année encore nous avons retrouvé les grands classiques de l’épreuve …

Les coups de kick …

1 (28)

La mécanique …

1 (279a)

Très souvent causée par de récalcitrantes bougies qui calaminent à mort …

1 (279c)

… ou divers bouchons qui refusent désespérément de s’ouvrir …alors qu’il faut faire le plein en bord de route …

1 (443)

Naturellement, pour certains, ça fume toujours autant … 1 (170)

J’ai tenu deux minutes derrière ces deux là … irrespirable …

D’autres coups de kick …

1 (32)

( et nombre d’autres que je n’ai pas pu tous photographier …)

Et enfin, l’indispensable assistance technique toujours dans la modération mais au top à la fin de la journée …

1 (370)

Et puis, toujours des détails qui nous étonnent …

1 (23)

La lampe à acétylène montée sur la fourche du Suzuki Bandit S600

1 (195)

Le (re)gonflage de roue avant à la pompe à vélo …

1 (220)

L’incroyable présence d’un panier MOTOBECANE qui était là … lors de la première édition du Paris-Bourges il y a 40 ans …

 1 (460)

L’accessoire de sécurité qui fût certainement homologué … à une époque …

1 (456)

La rencontre des générations …

HARLEY DAVIDSON WLA 1942 / HARLEY DAVIDSON Softail Slim 2015 …

1 (138a)

Sous les pavés, toujours la plage …

1 (371)

La foule en délire au passage du peloton …

1 (294r)

Et le parvis de la cathédrale de Bourges fréquenté par de nouveaux pèlerins …

 Ce 40ème PARIS-BOURGES 2017 a connu une bonne couverture médiatique …

1 (228)

France 3

IMAG5455

Le BERRY REPUBLICAIN

Et la mairie de BOURGES, qui avait ouvert le parvis de la cathédrale ainsi que les jardins alentours pour permettre l’exposition de nombreuses motocyclettes toute la journée du samedi (pendant que le reste de la troupe parcourait ses 200 et quelques km dans la campagne berrichonne), accueillait même les participants en ses salons …

Discours de l’adjoint aux sports et loisirs …

1 (281)1 (282)

Devant une foule ébahie …

Avec, s’il te plait, fermeture du ban par la présidente de l’Acétylène MC elle-même …

 1 (283)

Une solennité toute en détente et un moment bien sympathique qui donne à ce 40ème Paris-Bourges une idée de sa belle dimension …

Et pendant ce temps là, à l’extérieur, devant la magnifique cathédrale …

1 (287)

 De la belle machine …

 1 (291)

… en un cadre exceptionnel …

 1 (292)

Te rends-tu compte de la somme de travail que tout ceci représente pour un MC constitué de seuls bénévoles ? Sans grands moyens financiers qui plus est …

1 (294b)

Les potes de la FFMC Cher / 18 avaient planté aussi la guitoune …

1 (294a)

…tout comme l’ ACETYLENE MC en maître de cérémonie …

1 (294d)

Pour résumer simplement, journée totalement réussie, tout plein de motards partout avec la banane …

1 (294j)

Admirons une dernière fois ces magnifiques motocyclettes d’antan et leur superbes motards …

1 (93)

ARIEL rouge (la noire à droite je ne la reconnais pas … ça te parle ?)

Je me suis gavé grave le Kodak (presque 800 photographies en deux jours ) …

1 (122)

Me suis même pris pendant une minute pour David Hamilton …

 1 (144)

DUCAT’ des familles

1 (180a)

ROYAL ENFIELD, SOYER, PEUGEOT

C’est ti pô bô ça mon cousin ???!!!!!!

1 (182)

Cet YAM’ et son pilote sont au top du look. Le détail qui tue, le casque et sa visière années 70 …

1 (187)

Même le gars derrière ne peut pas s’empêcher d’admirer cette MATCHLESS

 1 (233)

RATHIER, TRIUMPH

1 (201a)

Franchement, le design des cette GNOME RHONE est à tomber … Remarquable !

1 (235)

Et que dire de cette splendide MOTOSACOCHE avec son superbe pilote à rouflaquettes (si, si, on les voit quand il enlève le casque le gars) ?

1 (300)

Quand à cette exceptionnelle beauté tchécoslovaque, OGAR, tu n’as pas du en voir beaucoup … et certainement pas en cet état …

1 (279)

Pas à dire, une bonne vielle BM‘ c’est toujours aussi sympa’ à voir …

1 (476)

Et vive le mélange des genres !!          BSA, YAM’, ROYAL ENFIELD

1 (441)

JAWA l’dire à tout le monde qu’il est bien beau cet équipage …

1 (306)

Et la plus belle pour la fin !

Petit panier, petit doudou, petite fille, petite PEUGEOT

Aller copain (et copine) à l’année prochaine pour un 41ème PARIS-BOURGES en motocyclette ancienne !!!!

1 (313)

La bise

 L’Hervé, your Berrichon friend