41ème Paris-Bourges en motos anciennes


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1 (146) - Copie

Tu le sais, je suis un inconditionnel de cette marque américaine de motocyclettes souvent désignée par les lettres « H » et « D » …

1 (740)

Ma Dyna d’amour au retour du Paris-Bourges ce dimanche 1er avril (N7, entrée de Nemours, spot extra, tu ne peux pas le rater) …

34246_000c3

Bien qu’in love avec cette marque et étant totalement incapable depuis 30 années de cela de rouler avec autre chose que l’un de ses modèles, mes amis berrichons, les sérieux motards de l’ACETYLENE MOTO-CLUB de BOURGES (centre de la galaxie – si, si, tu permets, y étant né je le sais) m’ont refilé le virus de « l’ancienne » en m’accordant le plaisir et le privilège de les accompagner chaque week-end de Pâque lors de leur rallye annuel, le PARIS-BOURGES en motocyclettes anciennes 

1 (1) - Copie

Ainsi donc, ces 31 mars et 1er avril 2018 se tenait le 41ème rallye du genre

On y compte un peu plus d’une centaine d’engins de 1927 à 2005, plus quelques motos et autres véhicules d’encadrement et d’assistance, constituant au fil des étapes un convoi de presque 130 véhicules qui va s’étaler sur plusieurs kilomètres (notamment à cause des différences de vitesse et des pannes successives qui ne manquent jamais de se produire) …

1 (1) - Copie

 Le jour se lève sur le 41ème Paris-Bourges

1 (6) - Copie

NORTON COMANDO 750

Cette année, c’est à 7h30 qu’était donné rendez-vous aux participants en plein centre de Bourges, au Pré Doulet, pour un départ une fois encore soumis à une météo incertaine … combarde, gants d’hiver et autres cache-nez « chaudement » recommandés …

1 (9) - Copie

Et c’est parti, une centaine de motards (dont une quinzaine d’anglais) s’élance pour rejoindre à quelques cent kilomètres de là le patelin de SIGLOY …

1 (22) - Copie

… en jolie pagaille …

1 (25) - Copie

… dans la bonne humeur …

Et les villages se succèdent …

1 (52) - Copie

 Vasselay, Presly, …1 (63) - Copie

Sainte-Montaine, Villemurlin, Neuvy-en-Sullas …

1 (65) - Copie

… Méry-és-Bois, Ménétréol-sur-Sauldre, …

 1 (126) - Copie

Avec un premier arrêt à Clemont, où le patron du P’tit Bonheur nous reçoit pour l’indispensable pause-café …

1 (169) - Copie

YAMAHA, VESPA

Durant laquelle les participants qui eux sont partis de Paris le matin même viennent se joindre au convoi qui lui arrive donc de Bourges …

1 (148)  … pour de sympathiques retrouvailles et l’occasion de faire enfin de chouettes photographies des beautés environnantes …

1 (152) SCOTT

ROCVAL 1 (189)

1 (141) MOTOBECANE, MOTOCONFORT

1 (171)

BSA, NORTON, NSU, BMW

Exceptionnelle et rare restauration d’une MZ TROPHY de LUXE

1 (260)

Et une fois tout ce petit monde réchauffé, sustenté, le convoi qui compte maintenant presque 130 motards, reprend la route …

1 (304) PEUGEOT

Direction Viglain …

1 (297)

Pour finalement arriver pour le déjeuner à Sigloy, labélisé « Village gourmand », où la mairie a pris toutes les dispositions pour accueillir les participants dans les meilleurs conditions …

1 (361)

Après un excellent repas, le groupe repartira en ce début de samedi après-midi, direction Viglain, Oizon, Achères, Saint-Florent, Menetou-Salon …

1 (406)

Dans une alternance d’éclaircies et d’averses dignes d’un vrai week-end de Pâques …1 (428)

1 (458)

Chacun luttant contre les intempéries avec ses moyens propres …

Le convoi arrivant en fin d’après-midi au pied de la cathédrale de Bourges …

3701051

Pour terminer cette première journée au milieu de la foule et par un vin d’honneur offert par la mairie …

1 (465)

Ainsi s’achève cette sympathique journée qui aura vu les participants parcourir de l’ordre de 180 kilomètres à la grisante et humide moyenne de 40 / 50 kmh …

1 (690)

Le lendemain, dimanche, pour la trentaine de motards ayant choisi de rester, une virée de plus ou moins 80 kilomètres allait amener le groupe à déjeuner à Vierzon par de biens jolies petites routes détournées et enfin ensoleillées …

1 (110)

TRIUMPH

Bien évidement, on aura retrouvé une fois encore tous les moments propres à un rallye en motocyclettes anciennes … qui en font le charme et le plaisir …

La fumée … 1 (70)

Les pannes et réparations improvisées …

1 (475)

Les bougies calaminées au noir …

 1 (451) Et leur consommation excessive …

  1 (450)

Les joies du sport (en solo ou en équipe) à tout moment de la journée …

 1 (444) Beaucoup plus fun s’il pleut …

Des ceusses qui bossent, pendant que d’autres s’amusent bien sur leur brélon …

1 (167)

Des pilotes au gabarit parfaitement adapté à la machine avec laquelle ils font corps … 1 (72)

De vrais vintage bikers …

1 (173)

 1 (346)

Et de vraies belles motardes …

1 (30)

Ainsi que quelques beaux tarmo’ …

1 (476)

1 (575)

1 (728)

Accompagnés de certains équipages des plus sympathiques …

1 (419)

1 (352)

Avec quelques rencontres impromptues …

1 (430)

Sans oublier nos amis à quatre pattes …

1 (725)

Des moments de rigolade …

1 (232)

Des copains à retrouver …

1 (32)

Des machines rares …

1 (244)

1 (482)

Et un superbe prétexte à faire quelques belles photographies …

1 (584)

C’est pour tout cela que l’on vient (et revient) au Paris-Bourges !!!!

 Merci à l’ACETYLENE MOTO-CLUB de rendre tout ceci possible et bravo à tous ses membres pour cette toujours excellente organisation.

A l’année prochaine pour le 42ème !!!!

Aller, la bise.

L’Hervé, your Berrichon friend …

Ride around the clock en Avignon : le Défi 999


Hervé

Bonjour copain (et copine),

L’Avignon Bridge Chapter vient de livrer aux passionnés de long distance runs la quatrième édition du DEFI 999

1 (6)

C’est ainsi que ce samedi 08 avril, 240 bikers de toute l’Europe se pressaient dans une joyeuse pagaille sur la ligne de départ (enfin ensoleillé) dans ce charmant petit village des Alpilles, Cabannes, dont la mairie accueillait pour la seconde année consécutive cette épreuve d’endurance moto …

 1 (23)

Le Défi 999 ?

Il s’agit de réaliser 999 kilomètres non-stop en 24 heures dans le sud de la France à travers des plaines, des cols et le long de lacs offrant de jour comme de nuit de superbes paysages …

1 (21)

Ce n’est absolument pas une course. Le départ est donné le samedi à 14h00 et la ligne d’arrivée doit être franchie le lendemain, dimanche après-midi, avant 16h00…

Présenté comme la plus longue épreuve d’endurance sur route au road-book, le Défi 999 attire maintenant plusieurs centaines de motards venant d’une dizaine de pays européens (Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse, divers pays de l’Est et même l’an dernier un concurrent venu tout spécialement de …Shanghai)

1 (8)

Les seuls possesseurs de motocyclettes de marques Harley-Davidson et Buell y sont admis. Le carnet de route leur est remis après le briefing de départ puis, au fil des divers check points répartis sur l’ensemble du parcours proposé.

 DSC_1175

Ce défi peut être réalisé seul ou en groupe, il est vivement conseillé d’être doté des cartes routières des régions du sud de la France et d’un GPS. Mais il est tout à fait possible d’y participer « les mains dans les poches » en intégrant l’un des nombreux groupes qui se forment spontanément au départ ou au fil du parcours (ou qui sont arrivés déjà constitués). La convivialité y est telle que l’intégration d’un biker égaré au cœur de la nuit se fera toujours dans la bonne humeur et …force quolibets.

1 (22)

 Pourquoi un tel intitulé pour cette épreuve : le DEFI 999 ?

Et bien d’abord parce que c’est un réel défi. Mille kilomètres non-stop (avec quelques arrêts à la pompe tout de même et un certains nombres de points de contrôle et restauration), uniquement sur routes du réseau secondaire, par monts et par vaux, toutes conditions météorologiques possibles (la pluie est omniprésente, parfois la neige et cette année quelques tornades sur les hauteurs de Saint-Affrique – il est parfois même possible de rouler sous le soleil – si). C’est effectivement un défi, moral et physique. Il s’agit d’une épreuve plutôt réservée à des motards « aguerris », néanmoins il n’est pas rare d’y croiser des permis de conduire d’à peine quelques mois. Si l’épreuve peut amener certains à abandonner, tous (hommes, femmes, jeunes et moins jeunes) en ressortent avec l’impression d’avoir réalisé quelque-chose d’assez unique sur deux roues et surtout d’y avoir pris grand plaisir. Satisfaction et même fierté caractérisent les finishers

DSC_1405

999 : pour les premiers kilomètres qui amèneront finalement le concurrent à franchir la barre mythique du millième. A noter que l’organisation est tellement précise que le motard qui aura respecté le road book devrait franchir la ligne d’arrivée avec un compteur affichant quasiment 1000km. Il n’est pas rare non plus que certains terminent avec 1200 voire 1300km dans les gommes. Car oui, on peut aussi s’égarer sur les routes du 999 (rires assurés lorsque de jour comme de nuit arrivent à un carrefour quatre groupes de motards de quatre directions et repartent chacun dans une direction différente) …

DSC_1067

Quelques plaisantins du Sud (nous tairons les noms) affirment que la vérité du choix « 999 » est due à quelques soirées de réflexion lors de la génèse du projet il y a cinq années de cela. Groupes de travail où d’aucuns cherchant un nom à cette épreuve avaient fait remarquer que si les éléphants peuvent être roses, les petits cochons (HOG) avaient une tendance certaine à grogner « 9 », « 9 », « 9 », quand on leur pinçait les joues /fesses …va comprendre.

Pour la petite histoire, le DEFI 999 trouve ses origines dans une épreuve organisée depuis quelques années déjà par nos voisins belges du Antwerp Diamond Port Chapter : les 500 miles, The hell of a day in paradise(prochaine édition les 27 et 28 octobre 2018 : www.500miles.be ). Les organisateurs avignonnais y ayant participé expliquent que l’idée de créer une épreuve d’endurance dans le sud de la France leur est directement venue du 500 miles. Deux représentants du Antwerp étaient présents cette année sur le 999 …

 JJB_7864

2018 voyait donc se tenir la quatrième édition du genre. En 2015, une trentaine de bikers prenaient le départ. Ils étaient une centaine l’année suivante, 180 en 2017 et 240 ce week-end du 07 et 08 avril …

1 (2)

L’ Avignon Bridge Chapter (et son concessionnaire qui joue le jeu à fond) fait preuve à ce jour d’une maîtrise organisationnelle impressionnante (le travail de préparation est colossal, réalisé par les bénévoles du chapter). Tout est au cordeau, les concurrents sont pris en charge à tous les niveaux (ils n’ont plus qu’à se concentrer sur leur pilotage). Performance d’autant plus impressionnante que ces trois journées se déroulent dans la bonne humeur avec une équipe d’encadrement disponible et toujours souriante. Trois jours d’une belle intensité pour le chapter …

1 (1)

Tout commence le vendredi soir par l’accueil des concurrents au dîner. Les « anciens » se retrouvent (et oui, l’épreuve compte dorénavant ses « vieux fidèles ») et les « nouveaux » découvrent cette convivialité qui est aussi la marque du 999 …

1 (3)

Le samedi matin est consacré à la grass’ mat’ et à l’inscription finale des participants dans les locaux des la concession Harley-Davidson d’Avignon. Formalités administratives, café offert, perception du pack tee-shirt / casquette, pins et patchs commémoratifs et direction le déjeuner qui attend tout le monde sur la place du petit village de Cabannes (à une dizaine de kilomètres de la concession)

1 (12)

La mairie a mis la place du village à disposition : parking, restauration, exposition de véhicules américains, concerts, danseurs country, plusieurs MC tiennent stand, quelques boutiques, tout y est (même le soleil) …

1 (7)

Quand vient l’heure : tous sont détendus, restaurés et fin prêts. Le prêtre n’a plus qu’à bénir les motards sur la ligne de départ et … c’est parti !

1 (13)

Au-delà de l’aspect « endurance », de l’envie de réussir une épreuve exceptionnelle, le 999 offre la possibilité de rouler sur de magnifiques routes et de prendre le temps d’en profiter (même s’il faut reconnaitre que le rythme est soutenu et que la majorité des concurrents reste plus concentrée sur son impératif que sur l’aspect « touristique ». A savoir, terminer l’épreuve) …

 1 (15)

Les conditions météorologiques ont été optimales : ni trop chaud, ni trop froid, quelques pluies éparses. Au milieu de la nuit, à une quarantaine de kilomètres de Saint-Affrique d’incroyables bourrasques ont arraché plusieurs lignes téléphoniques qui n’ont pas manqué de tenter de fouetter les motards au passage. Il fallait « trajecter sérieux » lors de cet épisode, plusieurs motards se voyant violemment déportés de plusieurs mètres par des bourrasques d’une force rare. La participation à une telle épreuve exige un équipement digne de ce nom : l’indispensable « combarde », plusieurs paires de gants / chaussettes, des sous-vêtements sérieux (c’est-à-dire chauds) et tout ce qui peut servir à empêcher l’eau d’entrer …

1 (16)

Et tant pis si le look savage biker en prend un coup (ledit look n’a plus aucune importance à 3 trent’ du mat’ en haut d’un col enneigé, sous la pluie et dans le vent – l’édition 2017 avait été terrible de ce point de vue) …

1 (18)

Le road book a une fois de plus été exceptionnel cette année (après 4 éditions, le chapter d’Avignon est dépositaire d’une superbe collection de road books qui lui permet notamment de modifier le parcours de l’épreuve au cours d’une étape si les conditions météo l’exigent)

1 (4)

La Camargue (avec étape dégustation d’huitres), épreuve de maniabilité juste avant le dîner …

1 (17)

Sur la photo, là, c’est moa … ne le répète à personne mais, à l’issue de l’épreuve j’ai couché la moto, tout seul, comme un bleu … 300 témoins, l’égo renvoyé direct au 22 mètres…

… puis passage au pied des piliers du Viaduc de Millau magiquement éclairés au cœur de la nuit, les gorges du Tarn, les monts Cévenols, les gorges de l’Ardèche (excellente idée d’avoir permis aux concurrents d’y pénétrer au lever du jour ce dimanche matin-là : personne, aucun touriste, pas une voiture, le paysage magnifique offert aux seuls rouleurs du 999), l’ascension vers le mont Ventoux, enfin la descente vers Cabannes par le parc national du Luberon et ses incroyables petites routes sinueuses

1 (19)

Quant à l’arrivée ; les concurrents passent la ligne seuls, à deux, en petits groupes épars. Tous sont chaleureusement accueillis, félicités, applaudis par les spectateurs, les organisateurs, les villageois et, enfin, accèdent au Graal : le PIN’S du DEFI 2018 !!! Et oui, tout cela pour ça !!!

DSC_1158

Tous ont le sourire, tous sont satisfaits et ravis de s’installer à l’une des nombreuses tables ; une dernière collation les attend au milieu des conversations où l’on se narre les anecdotes et autres aventures de ces dernières 24 heures …

1 (20)

Une petite trentaine d’abandons mais tout le monde se retrouve bien à Cabannes ce dimanche pour célébrer l’exploit et se promettre d’être au départ du DEFI 999 l’année prochaine les 06 et 07 avril 2019 …

1 (25)

Le DEFI 999 : un must dans la vie d’un Harleyiste !

Voir : https://www.le-defi-des-999.com/

 Aller, la bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

 

 

 

 

 

ENDURANCE SUR ROUTE : le 999


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Dans le petit monde des organisateurs de raids longue distance sur routes ouvertes, l’association « LDD999 » …

Blason 999

… en partenariat avec l’Avignon Bridge Chapterle chapitre de la concession Harley Davidson d’Avignon, viennent de placer la barre assez haut ce week-end du 02 et 03 avril dernier …

999-16_0472

… en proposant la seconde édition de ce qui est présenté comme la plus longue épreuve d’endurance au road book d’Europe : LE DEFI DES 999km en 24 heures … pas moins !!!!999-16_0503

(réservé aux possesseurs de motocyclettes de marque Harley Davidson et Buell)

Retiens bien ce nom et ce blason mon titou, il se pourrait bien que dans les années qui viennent cet événement devienne un must pour tous les aficionados du genre (et ils sont nombreux dans toute l’Europe) …

Il ne s’agit pas d’une course mais de réaliser un trajet précis en 24h …1 (76)

Après l’enregistrement (ce samedi 02 avril entre 10h00 et 12h00), le départ est donné à 14h00 (après une petite collation au food truck sur le site de la concess’) à l’issue d’un prologue d’une vingtaine de kilos qui nous a menés au lieu de l’official starter, sur le magnifique site du Pont du Gard …

1 (172)

L’arrivée doit être atteinte le dimanche après midi au plus tard à 14h … Bonne route vieux gars !!! 

Coût de l’inscription, 50 Euros, une misère au regard de l’excellence de la prestation offerte par l’organisation (collations, tee-shirt et épinglette compris) …

999-16_0466

Bravo à toute l’équipe, vous avez été épatants de sérieux, de convivialité, de disponibilité et de gentillesse … Impressionnant les hoggers d’Avignon !!!

Le carnet de route est donné / découvert au départ. Ensuite, c’est du grand classique : s’arrêter aux différents points de contrôle indiqués pour faire valider son passage et suivre fidèlement l’itinéraire afin de ne pas manquer de faire tamponner ledit carnet …

999-16_0570

Ce défi peut être réalisé seul ou en groupe … et pour cette seconde édition du LDD 999 2016, ce ne sont pas moins de 130 motards de huit nationalités différentes (allemands, belges, français, italiens, luxembourgeois, néerlandais, suisses, tchèques) …

1 (33)

… attirés par le succès du défi précédent (une trentaine de participants en 2015) qui se sont retrouvés à la concession HD d’Avignon ce samedi matin là …

999-16_0151

… ça commence à faire du monde …

1 (98)

La veille au soir, le vendredi, un dîner était proposé au Memphis café d’Avignon pour permettre aux participants de commencer à faire connaissance …

1 (13)

… et le lendemain matin, tout ce petit monde se retrouvait à la concession où tous les ingrédients étaient réunis pour reconstituer l’ambiance « biker » classique : american carspin-upfood truckrock music …

1 (35)

Bon, tu me connais, après les deux premiers niveaux de l’Iron Butt (le Saddle sores et le Burn burner) je ne pouvais pas résister à l’envie de participer à ce LDD 999 2016 qui me donnait l’occasion d’enchaîner 3000km en quatre jours (bin, woui, venant de Paname …) …

999-16_0248

Bon, ici aussi, et malgré ma petite expérience du long distance run, au moment du départ, il y a bien deux minutes durant lesquelles (malgré une certaine euphorie) tu te demandes dans quoi tu te lances là (d’autant que le ciel est couvert et que météo-France annonce que nous nous trouvons dans la région qui devrait connaître les plus grosses précipitations du week-end … Chance !!!) …

999-16_0250

Certains ne s’y trompent d’ailleurs pas et ont sorti la combarde, les premières gouttes commencent à tomber à la sortie de la concess’ … il est 13h30, nous ne sommes même pas encore sur la ligne du départ officiel  …

Néanmoins, cette épreuve présente au départ de nombreuses sources de plaisirs anticipés : elle se démarque par le secret qui l’entoure. Aucun concurrent ne sait vraiment où il va car l’ensemble du parcours est défini suivant plusieurs road books, dont un sera remis quelques minutes avant le départ. Les autres seront distribués à chaque contrôle officiel …

De plus elle se déroule sur routes ouvertes …

1 (103)

C’est tout de même nettement plus sympa’ qu’un Iron Butt quasi exclusivement autoroutier … Et les organisateurs avaient prévenu qu’il s’agissait d’une épreuve assez technique … effectivement ça le fût … la traversée du mythique Vercors à la tombée de la nuit, le passage du col de la Machine, ses virolos, les éboulements sur la route, la chaussée glissante, la pénombre,  … un bonheur sur pneumatiques … Certainement l’une de mes plus belles expériences de motard où la notion de pilotage vient s’additionner à la découverte de paysages époustouflants …

1 (123)

Autre phénomène très intéressant que je n’aurais pas soupçonné : au fil des kilomètres, des groupes se constituent … spontanément … sans que rien n’ait pu le laisser présager … et naissent ainsi de nouvelles amitiés …

1 (133)

Les kilomètres vont s’enchaîner au fil des étapes où rien ne manque, sourire, …

1 (110)

… café et autres indispensables produits dopants …

999-16_0659

Un grand merci aux Firefighters du SMOKE and IRON MC pour leur présence bienveillante tout au long de l’épreuve et qui ont assuré une partie des relais …

999-16_0619

Et, du Pont du Gard à Tricastin, du Vercors à la Camargue, jusqu’au Cirque de Navacelle et enfin Avignon, les kilomètres vont s’additionner …

Tu peux consulter l’intégralité du road book ici (merci à LEGEND MOTORBIKE pour cette mise en ligne) : http://www.legendmotorbike.com/articles/2016/999/RB-999_2016.pdf

1 (117)

De routes superbes en jolis villages …

1 (142)

De ravito’ essence en bars de nuit … nous n’avons pas arrêté de rigoler entre motards un peu fêlés …

1 (140)

… au coeur d’une nuit douce et finalement pas trop humide … 

1 (138)

Tout c’est très bien déroulé pour l’ensemble des participants (quelques retardataires, plusieurs heures de différence entre les premiers et les derniers, un peu de casse – une courroie de primaire et une jante brisée sur un gros cailloux) … le petit matin fût un peu plus difficile entre six et sept du mat’, heure à laquelle le manque de sommeil est le plus prégnant … Bien évidement, c’est précisément là que la pluie décidât finalement de nous cueillir avec force virulence …

1 (149) - Copie

L’arrivée à la concession en début d’après-midi ce dimanche 03 avril se faisant sous des trombes d’eau …

999-16_0721

Les organisateurs nous attendaient avec un bon petit brunch américain …

1 (153)

… très apprécié en dépit d’une humidité ambiante certaine …

999-16_0741

Un dernier café (ça devait être le 5249ème de ces dernières vingt-quatre heures)…

1 (157)

(motard totalement trempé, seule la surface externe de la tasse de café est sèche)

… et une dernière photo du tee-shirt qui va nous permettre de jouer le motard qui se la pète cet été au Macumba

1 (163)

Le « kit de la victoire » attendait les heureux wet finishers

1 (174) - Copie

L’épinglette et le pacth qui va avec … 1 (173) - Copie

Finalement, même si tous ne l’ont pas fini, ce 999 / 2016 a été de l’avis général une vraie réussite …

La grande majorité des participants terminant en fait relativement en forme (à la surprise de certains d’entre eux d’ailleurs) …

Les organisateurs vont maintenant devoir gérer le succès … Gageons que l’édition 2017 devrait allègrement friser les deux cents inscriptions compte tenu que le bouche à oreille va fonctionner dans les prochains mois au sein de la communauté Harley Davidson européenne …

Remerciements

Il ne te reste plus qu’à t’inscrire …

Spéciale dédicace à  …

Martin, biker tchèque, parti de Prague mercredi 30 mars, arrivé à Avignon via Strasbourg ce vendredi 1er avril. Il enchaîne le 999 durant le week-end et repart le lundi matin en République Tchèque. Enorme !!! Mais ça vire à la science fiction quand tu apprends qu’il a réalisé ça sur … un Sportster, avec guidon bracelets et commandes reculées…

999-16_0353

Tu le crois ça … ????

Respect monsieur Martin, z’êtes un vrai iron biker …

Spéciale dédicace numéro deux au sympathique groupe des motardes suisses … et en particulier à celle d’entre elles qui a fait tout ces kilomètres au guidon d’une Buell

999-16_0614

Spéciale dédicace numéro trois à Patrick et Géraldine … faire ce parcours au guidon d’un Fat c’est pas mal mon cher Patrick (pour avoir longtemps été dans ta roue je confirme, tu pilotes excellemment bien) … mais faire cela avec une passagère …chapeau bas !

Mais celle qui mérite notre admiration à tous c’est bien Géraldine : 1000 bornes en passagère, sur un Fat Boy, sans dossier, avec le paquetage ficelé à l’arrière, sous la pluie … respect madame ! Tu me payes que je ne le fais pas mon amie … Bravo !!!!

999-16_0736

Et d’une manière générale : BRAVO A TOUS !!!!

YOU DID IT!!!

Aller, la bise et à l’année prochaine …

L’Hervé, your berrichon friend

Special thanks à Legend Motorbike, Marie et JR, pour le crédit de certaines des photos que j’ai utilisées pour illustrer ce billet.

Voir : http://www.legendmotorbike.com/articles/2016/999/999_l2016.htm 

Pour en savoir plus sur le Défi 999 2017, voir : 

http://www.le-defi-des-999.com/pages/presentation.html#dvIbmLLsatKyrkQ2.99

Et si la Daytona Bike Week t’intéresse :  http://boutique.motomag.com/product.php?id_product=989

ACETYLENE MOTO-CLUB : 39ème PARIS-BOURGES


Hervé

Bonjour copain (et copine),

1 (97a)

Mes traditionnelles Pâques à moi c’est …

… le PARIS-BOURGES en motocyclettes anciennes !!

J’ai la fierté et la grande humilité (la route est belle mais comme la mer, elle peut être dangereuse) de me croire motard … et parti comme c’est, bientôt vieux motard (« que jamais » …woui, je sais …)

Un nombre incroyable de sorties, raids, rides, runs, rallyes m’ont amené à user mes gommes …1 (77) - Copie

(Softail Slim Harley Davidson de 2014)

… un peu partout au fil des années …

1 (46)

… et à chaque fois ce fût un inénarrable plaisir, instant d’éternité, joie, émotion, etc …

1 (212)

(Springer Harley Davidson de 2006)

Et pourtant je crois bien que tout en haut de ce panthéon motocycliste, parmi mes deux ou trois moments de bonheur sur deux roues préférés, le PARIS-BOURGES tient une place toute particulière …

39ème Paris - Bourges en motocyclettes anciennes

Ce rallye roule depuis presque quarante ans !!

Tu te rends compte mon titou ??!!!! 

1 (18) - Copie

Ce qui en fait très certainement l’un des plus anciens de France …

Ce sont mes amis berrichons « de le fameux » ACETYLENE MOTO CLUB que le « mon dentier » nous envie qui l’organise avec maestria et toujours sans aucune fausse note …

… impressionnants de maîtrise qu’ils ont acquise au fils des années et sans disposer de moyens importants (si ce n’est d’une quantité astronomique d’huile de coude) 

1 (13)

Mais c’est quoi ça le PARIS-BOURGES ?

Tous les ans (et pour la trentième-neuvième fois en 2016), c’est un départ vers huit du mat’ du centre de Bourges pour rejoindre la Sologne où rendez-vous est pris dans un petit village avec d’autres participants qui eux arrivent de Paris qu’ils ont quitté le matin même. Après un bon café, tout ce petit monde repart pour une balade qui va durer toute la journée du samedi, jusqu’au traditionnel dîner. On recommence le dimanche matin pour une autre promenade moitié moins longue que celle de la veille.

1 (281a)

Le tout entrecoupé de belles agapes à table (comme tous les ans, j’ai encore pris un kilo) et quelle que soit la météo (au fil des années, on les a toutes connues : de la pire à la plus belle)

1 (299)

Il ne s’agit pas d’une course, on parle bien de randonnée, réservée à toute motocyclette de plus de trente ans d’âge en état de rouler et réglementairement conforme (théoriquement en tous cas) …

1 (175)

(Gnome-Rhone AX2 800 de 1932)

De l’ordre d’une centaine d’engins sont réunis pour ces deux jours de périple sur les routes de Sologne et dans la campagne berrichonne. Dès l’instant que l’on possède une moto ancienne (de plus de trente ans), quelle qu’en soit la marque, on peut participer …1 (127a)

(Honda CB 350 de 1969)

Et ainsi, tous les genres motocyclistes se côtoient (très sympa). On remarque une moyenne d’âge certaine chez les motards présents mais quelques jeunes sont là qui font craquer leur vieux moteur … de nombreuses dames aussi, elles-mêmes sur leur motocyclette …

1 (31)

1 (240)

1 (159) 1 (193)

(Terrot ETMS 125cc de 1955)

Ça cause aussi pas mal l’English car nos voisins d’outre-Manche viennent chaque année en nombre (dans le genre passionnés ceux-là sont vraiment de classe mondiale) 

1 (121)

Alors bien sûr, on sait bien qu’il va falloir ressortir les combardes de pluie …

1 (42)

… qu’il va falloir respirer de la fumée …

1 (191)

… qu’il va falloir réparer … (souvent au bord de la route – parfois dans l’un des camions d’assistance que l’on fera s’arrêter un quart d’heure plus tard pour en descendre heureux avec son brélon prêt à reprendre la route) …

1 (219)

… qu’il faudra exagérément kicker …

1 (74)

(Jawa 350 Perak ou Panelka, suis pas certain …)

… qu’il faudra parfois pousser aussi …

1 (101)

… qu’il faudra toujours avoir le kit de maintenance bien achalandé …

1 (310)

… que le budget « bougies » sera peut-être supérieur à celui du carburant …

1 (314)

(cette bougie sortie de boite à 08h00 du matin avait tellement fait la fête avec son copain Peugeot 125 de 1952 qu’elle était totalement calaminée à midi le même jour) …

Mais tout ceci est bien secondaire parce que l’on sait finalement …

… qu’on va retrouver les copains …

1 (246) - Copie

… et bien se marrer … 

1 (241)

(Guzzy de 1997)

… qu’on va pouvoir ressortir nos (vrais) accessoires vintage …

1 (117)

… qu’on va pouvoir s’adonner à notre passion du Cosplay

1 (153)

… qu’on va revivre la nostalgie de nos routes d’antan …

1 (73)

… que l’on va faire plein de chouettes photographies …

1 (88)

(Moto Guzzi Falcone 500 de 1973)

1 (106)

(SOYER SS 350 de 1930)

1 (100a)

… que l’on va voir de belles et improbables motocyclettes …

1 (285)

(Honda SL K 1, 350cc de 1971)

1 (288)

(Side-car Gnome-Rhone)

1 (256)

(Aermacchi HD SX, 350cc de 1971) 

… et de très beaux motards classiques …

1 (284)

1 (237)

1 (244)

(Ratier 600cc)

… qui enchaînent détendus les virolos avec classe …

1 (271)

Et qu’enfin à l’étape … probablement nous attendra, avec force modération, un bon petit gorgeon …

1 (294)

Juste avant la photo de famille entre vieux potes …

1 (337)

Aller, à l’année prochaine pour les 40ème Rugissants PARIS-BOURGES … le Bureau de l’ACETYLENE MC nous a promis une mémorable édition 2017 !!!!!

1 (201)

La bise !

L’Hervé, your Berrichon friend

Et si tu veux voir Daytona : http://boutique.motomag.com/product.php?id_product=989