Carey Hart : du freestyle au custom …


Hervé

Bonjour copain (et copine),

Tu te souviens de CAREY HART l’ancien champion américain, légende du freestsyle ? (et de son fameux surnom “Hart Attack”) …

Connu aussi pour être l’époux de la chanteuse PINK

Carey s’est recyclé dans l’industrie du custom bike …

… on lui devait quelques réalisations sur motocyclettes japonaises, puis ce fût un très beau travail sur FXR Harley Davidson 1987, mais c’est sur INDIAN qu’il a commencé à faire parler de lui en tant que master builder notamment avec cet attelage side-car au design indiscutablement … aérien …

Et il semblerait qu’en ce moment le cœur de Carey batte pour INDIAN

Il vient en effet de livrer son dernier travail sur une base Indian Springfield 2018

Pour créer ce KING KILLER Indian Motorcycle, Hart a réuni une équipe de professionnels et d’amis pour réinventer une moto moderne de retour à ses racines de pistarde de course des origines …

La machine a été construite pour le One Moto Show de Portland en février dernier …

L’équipe de Hart a mis l’accent sur l’impression de simplicité des engins de course …

Arborant des couleurs classiques de course rouge, blanc et noir, le King Killer a remporté le prix du « Meilleur build américain » …

Pas mal du tout non ?!?!?? …

Visiblement, ça envoie … et ça freine !!

Et comme Carey est ambassadeur de DUNLOP, on y retrouve leur gommes  …

La bestiole est réussie et a vraiment une belle ligne …

La bise

L’Hervé, your Berrichon friend

Daytona Bike Week 2019 : Dave Perewitz Paint Show (2)

Citation

Bonjour copain (et copine),

Pendant la bike Week les évènements, shows, spectacles et autres rassemblements sont permanents et partout …

DAVE PEREWTIZ, Aka King of the flames, fameux master builder de son état y organise depuis quelques années maintenant son PEREWITZ PAINT SHOW

Bien sûr que si tu le connais ce monsieur voyons …souviens toi, en 2017 il avait fait les honneurs du stand de notre fierté picturale française, le bien nommé DOM NOIR MAT. Dave était passé, avec sa fille Jody, saluer DOM et lui demander d’accepter de faire partie du jury de son paint show … (Dom ne s’en est d’ailleurs toujours pas remis tellement il fût surpris et heureux de cette proposition du grand Dave)

En 2019, c’est au pittoresque BROKEN SPOKE SALOON que ça se passe …

Et il se trouve que mon grand copain JACK McINTRYRE, excellent photographe de son état, à pu s’y rendre … lucky him!!!

Et en (très) bon photographe qu’il est, il a réalisé quelques superbes prises de vues des engins en compétition ce mardi 13 mars dernier … je suis heureux d’écrire ce petit post qui me permet de rendre honneur au travail de Jack, peu connu des européens alors que la quantité et la qualité de sa production sont absolument remarquables …

Si ceci n’est pas de la photo qu’elle est belle, je ne sais plus quoi te dire mon titou …

Jack traine sur les rallyes et autres évènements auto / moto sur tout le continent américain depuis le début des années 90. Au début, photographait pour lui-même et son seul plaisir … il vit maintenant en partie de cette activité. Tu peux voir son travail (et éventuellement en faire l’acquisition) ici :  https://www.jackmcintyrephoto.com/

Pour en revenir au PEREWITZ SHOW, comment le présenter ? C’est un peu une explosion de couleurs en plein air. Tenu cette année sur le site du Broken Spoke Saloon (à Ormond beach – bien plus sympa que Daytona downton), le lieu est apparu aux participants particulièrement bien adapté …

Pour résumer les règles qui régissent ce show : tu te pointes avec ton brélon peinturluré, tu t’inscris et tu empoches 1000$ (si tu es désigné meilleure peinture du show bien sûr) … Ah, si tout de même, une petite précision : ne te présente surtout pas avec ton Intruder fait à la bombe dans ta cave l’hiver dernier bicoz’ le niveau de la compèt’ est sidéral … on est à les USA et les gars font dans le très (très) lourd …

Il y en a pour tous les goûts (et les couleurs), on a le droit de ne pas aimer mais le niveau des travaux présentés relève de l’orfèvrerie …

Bon, je ne sais pas qui a remporté les 1000 boulons cette année, peut importe, le monsieur et la dame avaient l’air très heureux …

Reconnaissons que c’est de la belle ouvrage …

Les engins étaient quant à eux étaient nombreux et superbes …

On a bien sûr tout à fait le droit de ne pas apprécier ce style et cette approche de la motocyclette …

D’ailleurs est-ce encore de la moto ? … Bin non mon bon, ce sont des Show bikes, qui ne peuvent quasiment pas rouler, ont coûté la peau du bas des oeils et finirons … certainement pas avec un gros kilométrage …

Finalement peu importe, il fasait beau, la bière était fraîche les gens heureux d’être ici et tout le monde parle déjà de l’édition 2020 …

Si tu n’as pas pu t’y rendre cette semaine, vas visionner les photos de Jack sur son site (tu vas y voir des clichés superbes) et achète toi des pinceaux pour l’année prochaine, je viendrai avec toi pour assister à ton triomphe …

Aller, la bise mon titou !

L’Hervé, your Berrichon friend