Souvenirs lointains…

Il y a de cela fort longtemps déjà,  j’avais réalisé mon premier grand voyage avec un héros du baroud au long court, le légendaire Philippe Rahmani qui venait de boucler en deux ans  le premier tour du monde à moto et qui, après une courte pause au pays, avait décidé de remonter en selle pour accomplir le second. Je ne vais pas vous conter ici les péripéties de ce Paris Bombay à trois : lui, moi et son ex qu’il espérait bien future aussi, mais visiblement quelque chose ne collait plus vraiment entre eux. J’ai d’ailleurs raconté ce voyage initiatique dans un album illustré de fort belle facture mais relativement introuvable depuis quelques années déjà… Toujours est-il que pendant cette longue traversée orientale, entre deux interminables étapes, le héros m’avait raconté ses expéditions précédentes.En voyage, on a toujours ce réflexe un peu déconcertant de d’abord rechercher les sensations perdues du voyage précédent. Incapable de vivre l’instant pour ce qu’il est vraiment, le voyageur au long court ne pourra s’empêcher de retrouver une odeur d’Afrique au sud de l’Espagne, une texture de vent d’Anatolie quelque part dans le Jura au mois de janvier ou juste la  puanteur  piquante des avenues saturées des grandes capitales d’Asie Centrale,  dans un tunnel parisien, un quelconque jour d’embouteillage, à  l’heure de la sortie du boulot. La Madeleine proustienne de l’écumeur de piste se décline à l’infini, il n’y aura pas un jour de route où une odeur subite ne le ramènera  à une aventure antérieure, une sensation à une autre, une impression fugace à quelque chose de déjà vécu. C’est cette pathologie bizarre qui fait sans doute que dès qu’on aura, une fois dans sa vie, goûté à la  saveur des grands espaces, on aura de cesse d’assouvir à nouveau  l’obsessionnelle envie d’y retourner. C’est comme ça qu’on devient définitivement un Road Addict…

One thought on “Souvenirs lointains…

  1. T’écris super bien.une vraie plume.Il faut que tu penses à republier tout ca sous une nouvelle forme , nouveau « concept ».C’est une évidence.
    La transformation dont tu parles sera pour ce qui est de tes ouvrages , moins BD et plus livre illustré à mon sens…Penses-y!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*