Nin’j’bounyo…

Pendant mon séjour à Budapest, j’ai appris à dire OUI et NON et puis aussi merci… igen, nem (comme la bouffe chinoise) et puis kesenem mais sans insister sur les E, genre K ‘SNM…maintenant, ça ne me sert plus à rien puisque  le Hongrois n’est parlé qu’en Hongrie…Les petites filles de Gabor m’ont aussi appris « ninj-bounyo », ça veut dire « pas de baston »…il le dit tout le temps parce qu’elles se chamaillent en permanence ces deux chipies. Mais je ne sais pas vraiment si ça veut dire « no fight » ou plutôt « make love, not war », la nuance m’a échappé…Maintenant, je suis à KNIB…ça ne dit pas grand chose sauf  quand on sait que le N c’est un I et le B un V…du coup ça donne Kiyv, mieux connu chez les Fransouskis sous le nom de Kiev. L’autoroute, c’est très pratique pour réviser ses alphabets puisque les panneaux utilisent les deux…Je peux ainsi vérifier que le C c’est le S, que le Y c’est le U et le P le R… il ya aussi le petit candélabre pour le J et le petit barbecue pour le D…putain, c’est pas gagné, les amis!

2 thoughts on “Nin’j’bounyo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*