Là où le destin te pose…

La pause forcée est donc arrivée ici, à Yekaterinburg où, il y a deux ans, j’étais déjà venu pour une rencontre autour de la bande dessinée…Tout le monde ne m’a pas oublié et à peine arrivé, on m’a trouvé un logement dans un appartement d’immeuble soviétique et deux jeunes interprètes qui m’accompagnent dès le lendemain à la recherche d’une batterie. Dans le grand garage BMW avec des grosses bagnoles noires partout, on me dit qu’il y a un mois d’attente, chez un autre, plus spécialisé moto, on me dit que c’est super cher… C’est finalement par Vitali, l’ouraliste de Moscou, que je trouve quelqu’un qui vient me récupérer la batterie usée à domicile pour me la ramener  le lendemain en me disant que tout va bien, qu’elle est rechargée. Avec son testeur, on trouve une faille au régulateur, un petit coup de brosse sur les contacts et c’est réparé…Faut pas déconner, la filière des motards solidaires, en Russie, c’est pas de la rigolade, surtout qu’après, on s’est fini à la Vodka et le rituel de la Vodka, ici, c’est pas de la rigolade non plus !Pendant ce temps d’attente, les amis du festival m’ont concocté une visite de musée et une conférence à l’université…Le soir, ils passent et nous discutons de tout car bien sûr, nous sommes tous devenus ultra polyglottes grâce au wifi et à Google translate. Tous réunis autour de la table avec nos ordinateurs portables et nos Smartphones, nous discutons sans parler, nous tchatons avec des correspondants assis à vingt centimètres, mais malgré cette aberration technologique, le courant passe, on rit et on parle un peu quand même, parce que les phrases sorties par la traduction automatique ne veulent parfois tellement rien dire qu’il faut toujours en revenir aux vieille techniques : quelques mots d’anglais, un peu de mime voire un petit dessin et nous voilà prêt à philosopher jusqu’à ce que le sommeil nous terrasse…c’est que c’est fatigant les conversations  multilingues avec assistance électronique…

2 thoughts on “Là où le destin te pose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*