Etape à Novosibirtsk

Arrivé à Novosibirstk, autre grande ville industrielle Sibérienne, je m’arrête à la toute nouvelle concession Harley à l’entrée de la ville, je me dis que s’il y a bien un endroit où les bikers doivent être bien accueillis c’est bien ici… et puis , puisqu’en Russie, tout motard est un biker, je décide d’assumer. Deux blondes très Russes, m’offrent un café, me laisse utiliser le wifi et appeler mes contacts. Elles m’expliquent que le magasin est ouvert depuis trois semaines et qu’elles ont déjà vendu quatre bécanes, elles sont super contentes, je reprends un café …pour un mois d’octobre en Sibérie,  quatre Harley de vendues, c’est un beau record. Elles connaissent mon contact, elles savent même où je serai hébergé ; pas chez elles, non, mais dans une sorte d’hôtel-club de motards connu dans toute la ville. Vovarska arrive enfin en break Subaru, je le suis après avoir remercié mes Harleysiennes…on traverse la ville, on s’arrête à la maison, un grand immeuble de cité en briques rouges, juste pour le dîner et puis, ensuite, Vovarska m’emmène au fameux club, une grande maison en périphérie…On n’y rentre pas comme dans un hôtel…Vovarska va frapper à une porte sur le côté, il rentre, j’attends dehors. Je finis par être introduit…une dizaine de mecs en costards motards sont affalés dans des canapés devant des bières, je commence à me demander comment va se dérouler le reste de la journée… Finalement, grâce aux guitares, à l’ivresse et à mes caricatures, tout se passa incroyablement bien.                                                J’ai dessiné tous les membres du club et parfois même les gonzesses et les enfants, j’ai dormi dans un dortoir confortable, comme dans une auberge de jeunesse, personne ne m’a vomi dessus, personne n’a ronflé ni pété bruyamment, ces motards russes savent très bien se tenir…Le lendemain, trois degrés, pluie battante…il me reste mille neuf cent kilomètres pour arriver à Irkutsk, je ne suis pas certain que ce seront les étapes les plus faciles de ce long voyage…Je serai  sans doute très vite fixé…

Les petits films de fin de soirée qu’on peut visionner en cliquant ici et, ne sont pas des chefs d’œuvre, j’aurais dû filmer en début de soirée, mais ça permet de jouer à reconnaître les caricatures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*