le matos local…

Il fait moins froid d’ailleurs, la neige n’est toujours pas arrivée, elle attend que je sois parti… En Sibérie, l’hiver arrive toujours comme ça, après quelques petits coups de semonces, quelques petites salves à moins quinze, juste pour prévenir, il se rétracte un peu et après c’est l’attaque définitive…Mais je serai parti déjà et la moto, bien rangée en attendant ses pièces de secours, commencera son hibernation. En attendant ce jour, je peux recharger ma batterie tous les soirs et me balader dans la périphérie d’Irkutsk, enquêter sur les équipements d’ici, les gants étanches, ou les combis doublées en aluminium et  les bottes pour moins cinquante, pas terrible pour changer les vitesses au pied. J’essaye, je note les prix ; il y a aussi les casques à visière chauffante ou les cloutages pour pneus. Je n’aurai pas essayé la glisse sur glace mais ce n’est que partie remise, en en conseil technique pour les équipements, je vais devenir imbattable !

One thought on “le matos local…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*