Chez Nikita

Nikita Guesthouse s’est encore agrandi depuis octobre… l’hôtel finira t’il par recouvrir toute l’île ? je suis dans la nouvelle partie, toutes les chambres ne sont pas finies, tout est chauffé avec des gros poëles comme dans les banyas,  ça y sent la même odeur de résine tiède…il y fait d’ailleurs presque aussi chaud. Dans les pays froids, le vrai luxe c’est de se balader en t shirt dans sa maison quand il fait moins vingt dehors. Aujourd’hui il fait cinq, c’est la canicule. Nikita, l’ancien champion de pingpong, balade  sa dégaine nonchalante entre les chalets, il a toujours un petit sourire goguenard et rêveur, on a l’impression qu’il connaît tout le monde mais sans doute qu’il ne connaît personne, c’est ça la classe. La moitié de l’hôtel est réservée au tournage d’un film français inspiré du bouquin de Tesson et sa cabane en Sibérie. J’y retrouve Arnaud, l’homme des expéditions sibériennes de Tesson et aussi quelques lecteurs qui me permettent de squatter un peu le tournage. Ils sont sur  l’île d’Olkhon depuis trois mois et certains commencent un peu à craquer. Demain je vais repartir vers le continent, la circulation sur le lac est officiellement fermée depuis une semaine et je ne voudrais pas que le redoux me coince ici pour les quelques semaines de débâcle où l’île est coupée du reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*