Altaï

J’ai suivi la grosse bagnole de Maxim jusqu’à la maison dans l’Altaï  où il m’avait déjà amené l’année dernière. Plus on s’enfonce dans les collines, plus les routes se déglinguent. Une fois posé, j’ai regardé comment la moto résistait à sa remise en route sur chemin tout pourri et puis on est tous allés chez Sacha, le professeur d’aïkido qui s’est retiré ici. Il fallait fêter mon retour, la fin de l’été, le ciel étoilé…alors on a bu, mangé du poisson cru et des brochettes de cerf et puis on a bu encore… Le lendemain matin, je me suis juste dit que plus jamais ça ; mais bon, on sait ce que c’est, parfois, c’est difficile de refuser. Ici, la courtoisie demande essentiellement un foie en bon état et quelques aspirines pour le lendemain…

Une réflexion au sujet de « Altaï »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>