Sofatigué.

J’ai dormi au fond du garage dans un petit bureau sans fenêtre, sur un vieux canapé, à côté d’une pile de pneus usés, de quelques vieux casques et d’un bac à chat légèrement saturé… mais le matin, j’ai pu me mettre à l’ouvrage à peine extirpé du sofa fatigué… Il faut que je vérifie les réparations de Barnaoul et que je trouve où est donc cachée cette  maudite fuite d’huile qui dégouline sur ma botte gauche depuis des jours.
Viktor a donc repris le petit garage, à côté il y a toujours le bar et la boutique pour motards. Le grand magasin qui vendait des bécanes importée du japon, lui, a fermé. Tous les jours passent ici des voyageurs motocyclistes venus d’un peu partout…des anglais, des espagnols, des coréens, des Slovaques, en deux jours c’est une bonne affluence…j’ai dit à Tatiana, qui gère avec Dima la boutique, que Max, qui s’occupe du bar, devrait ouvrir des chambres d’hôtes. Tous les soirs, ce serait plein…hier j’ai dormi dans le garage et ce soir, alors que Tatiana et Dima m’invitaient chez eux, un des coréens est revenu camper devant la porte avec sa Honda à transmission automatique en panne.  Pendant que Tatiana nous préparait des poivrons farcis, je ne pouvais m’empêcher de penser à ce pauvre Coréen pour qui c’était le tour de dormir à côté d’une pile de pneus…et même pas dans le  vieux canapé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*