La vie de garage…

J’ai retrouvé mes skis pour lac gelé dans le garage où je les avais laissés, je les ai ramenés à celui de Viktor et là, pendant plusieurs heures je leur ai confectionné un emballage renforcé et capitonné pour les laisser encore à Irkutsk mais prêts, cette fois, à m’être expédiés là où j’en aurai besoin, un jour peut-être, à Yakoutz, à Magadan ou au musée de la moto. Certains jalonnent leurs parcours de petits cailloux blancs, moi c’est de pièces détachées.  C’était mon programme du jour, pas trop chargé, ensuite je me suis installé au bar pour dessiner jusqu’à la fermeture du magasin et du garage après laquelle Dima m’a ramené à fond la caisse dans sa Dayatsu  turbo jusqu’à chez lui. Il aime entendre hurler ses pneus dans les virages, c’est son style, c’est assez efficace mais il ne faut pas avoir mangé juste avant ; ça tombe bien vu que j’ai mangé juste après…

Tatiana, à qui j’avais dit qu’en Russie on ne mangeait  pas assez de légumes, m’avait préparé tout un assortiment  de végétaux cueillis à la datcha.

Je commence à me remettre dans l’esprit de celui qui va prendre la route, il le faut sinon je vais finir, comme à Barnaoul,  par me fondre dans celui du petit mec qui ne va plus bouger de la salle à manger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*